Égypt-actus
403.9K views | +29 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Leave politics out of the mosque, says Salafi Dawah leader

Leave politics out of the mosque, says Salafi Dawah leader | Égypt-actus | Scoop.it

Salafi Dawah vice president Saeed Abdel Azim called on sheikhs and preachers to leave politics out of the mosque.

"We have been busy during the last period with politics ... and we moved away from our core mission, which is call to God through mosques,” he said in his Friday sermon at Rahma Mosque in Giza.

Egypt-actus's insight:

"The basic principle is dawah (preaching).  Politics is only one branch of Sharia," Abdel Azim said, adding that preaching has to take precedence.

"We must renew the concept of preaching, as it is almost disappearing amid politics and satellite TV," said Abdel Azim. He called on preachers to be gentle and kind with people, and to focus on spreading Islam across the world, like the Vatican does with Catholocism.

Abdel Azim pointed out to the need to avoid partisanship, and called on preachers not to alienate people through severity and cruelty.

He attacked the opposition coalition the National Rescue Front for its attempts to "demolish the Islamic project."

"More than 50 political parties rallied under the [National] Rescue Front to thwart the Islamic project, and they publicly stated their goal. But it is not unlikely that these parties and political trends will disappear soon," he said.

Edited translation from Al-Masry Al-Youm (Egypt independent)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

New finance minister meets with US ambassador

New finance minister meets with US ambassador | Égypt-actus | Scoop.it
  The country is on the road to economic recovery, thanks to the help of highly efficient economic experts who can help boost production, said newly appointed Finance Minister Morsy Hegazy on Friday.
Egypt-actus's insight:

This statement came after a meeting with US Ambassador Anne Patterson, who met with the minister to congratulate him on his new position and discuss the International Monetary Fund loan.

Hegazy said he was confident the nation would make it through this turbulent transitional phase and successfully complete its democratic transformation.

Negotiations for the US$4.8 billion loan are not yet complete, and an IMF mission will visit Cairo soon to continue talks, Hegazy said. They would discuss the Cabinet’s proposed economic and social reforms, and particularly how they would impact low-income segments of society, he added.

In the meeting, Patterson stressed that Egypt has the full support of the US, and said that businesspeople and companies of both countries have the opportunity to launch joint development projects to enhance economic relations

The country has promising economic capabilities that will help it to overcome the current difficult stage, Patterson said, adding that the IMF loan would assist in that process.

Edited translation from MENA

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Les femmes rurales luttent contre la pauvreté et le mariage précoce en Égypte par le biais d’un film et de leur propre vie

Les femmes rurales luttent contre la pauvreté et le mariage précoce en Égypte par le biais d’un film et de leur propre vie | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

 Il vaut bien mieux souffrir de la pauvreté que d’être contrainte à un mariage précoce » affirme Karima, un jeune Égyptienne courageuse qui a été forcée de se marier précocement avec l’un de ses cousins à l’âge de 15 ans.

Karima est née et a été mariée à Al Tod, un petit village du gouvernorat (municipalité) de Luxor, situé à quelque 300 kilomètres du Caire, la capitale égyptienne. Aujourd’hui, elle est dénuée d’éducation, divorcée et essaie de joindre les deux bouts, tout en ayant la charge de ses deux enfants.

« Ma mère était elle aussi juridiquement séparée de mon père » explique-t-elle, reconnaissant le fait que les mariages brisés demeurent tabous dans sa société traditionnelle. « Ma mère était en fait le maillon faible. J’ai essayé de ne pas lui ressembler ».

La tristesse se lit sur le visage de Karima lorsqu’elle répète les mots de sa mère : « Ne deviens pas comme moi ; surtout, ne deviens pas comme moi ».

L’histoire de Karima est présentée dans un film de quatre minutes réalisé avec l’appui d’ONU Femmes et projeté à l’occasion de la première Journée internationale de la fille (le 11 octobre) au Caire, cette année. Il a été produit par Amal Abou El Rouss, une femme rurale venue du village de Karima. Amal est une membre élue du Comité local des femmes.

Amal a utilisé des techniques de production amateur qu’elle a acquises à la faveur d’un atelier de travail consacré à la production de documentaires, organisé par ONU Femmes et le plus important journal égyptien, Al Masry Al Youm. L’objectif de cet apprentissage était de former les jeunes et les femmes rurales au leadership, afin de leur permettre de défendre les questions les concernant au sein de leurs communautés de Haute-Égypte rurale.

De son côté, Amal a reçu une bonne instruction, mais tout comme Karima, elle est divorcée et est devenue le principal soutien financier de sa famille, y compris de sa mère, de ses sœurs et de son frère. Elle a rédigé le script du film et l’a entièrement produit par elle-même, avec l’aide de son jeune frère pour le montage. L’équipe d’Al Masry Al Youm a formé et supervisé la production, sans toutefois influer sur son contenu.

Amal indique qu’elle a choisi Karima comme protagoniste de son premier documentaire pour sensibiliser sur le mariage précoce des enfants, dans la mesure où ce phénomène a un impact profond sur le développement économique des femmes ainsi que sur leur participation à la vie économique.

Des hommes ont également participé à l’atelier de travail. Paula Milad, par exemple, a produit un court métrage brossant le portrait d’une agricultrice courageuse, intitulé « La révolution d’Om Eshak ». Ce film dénonce et remet en cause l’image stéréotypée de la femme démunie et dépendante.

Dans le cadre d’un programme commun des Nations Unies intitulé « Salasel » ou « Chaînes de valorisation de l’horticulture favorable aux pauvres en Haute-Égypte », les femmes de différentes municipalités de Haute-Égypte ont été élues par leur communauté comme membres des comités qui représentent les besoins et les voix des femmes.

Le programme commun est un projet relatif aux objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) appuyé par l’OIT, le PNUD, l’ONUDI et ONU Femmes. Il a pour objectif d’aider les petits agriculteurs de Haute-Égypte à mieux s’intégrer dans la chaîne de valorisation agricole.

ONU Femmes a travaillé avec les communautés locales pour intégrer les préoccupations et les besoins des femmes tout au long du projet. Il a également travaillé à certifier les centres après-récolte – qui appartiennent et sont gérés par les associations d’agriculteurs de Haute-Égypte – au moyen d’un Label d’égalité des sexes. Ce Label assure que ces centres recrutent, forment et assurent la promotion de leurs travailleurs, hommes comme femmes, sur un pied d’égalité.

À Al Tod, le village de Karima, le programme Salasel l’aide à apprendre de nouvelles techniques et à améliorer ses compétences entrepreneuriales. Il lui apporte une assistance pour lancer sa propre petite entreprise d’élevage de poulets et de canards et pour obtenir l’accès aux marchés par le biais de l’association des agriculteurs d’Al Tod, un partenaire local de Salasel.

« J’ai appris à devenir responsable, et compris que je devais me défendre moi-même ainsi que mes droits » explique Karima, tandis que ses deux jeunes garçons placent des poulets dans leurs cages, dans une cour poussiéreuse recouverte de briques. « Je prendrai bien soin de mes enfants. Je leur assurerai une bonne éducation. Ils ne souffriront d’aucune des privations que j’ai moi-même connues ».

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

The Muslim Brotherhood: Between democracy, ideology and distrust

The Muslim Brotherhood: Between democracy, ideology and distrust | Égypt-actus | Scoop.it

InEgypt’s parliamentary elections of November 2005, the Muslim Brotherhood won 88 of 454 seats, making it the largest opposition bloc in the country. The Brotherhood’s agenda at the time was characterized by a new emphasis on democratic reform. This agenda included demands widely backed by all strains of pro-democracy activists: changing legislation that allowed the imprisonment of journalists, granting independence toEgypt’s judges and canceling a 25 year-old emergency law.

Now that the Brotherhood has risen to power, the history of its moderation – how it came to be seen as a democratic actor – is being questioned. The Brotherhood must respond by re-affirming its democratic bona fides not just in rhetoric but in actual practice. At this critical stage, it is important that the organization de-emphasize its ideological and organizational advantage and recognize that in a fragile process of democratization, even the perception of authoritarianism – regardless of a popular mandate – can be very damaging indeed.

In the political vacuum created by the Egyptian revolution, individual groups have often approached democracy not simply as an ideal to uphold, but as a means to achieve and sustain their power. Islamists and liberals alike are – naturally – trying to use democratic participation as a means to secure political gains. Detractors of each camp, meanwhile, point to ways in which the other is in fact “undemocratic.” Despite the Brotherhood’s electoral success, some Arab and Western journalists and intellectuals maintain that it is not and can never be a democratic actor. Islamists, on the other hand, argue that their opponents’ failure to respect the group’s repeated successes at the polls proves they are not true democrats. If democracy is to genuinely and successfully take hold inEgypt, both Islamists and their rivals need to go beyond rhetoric formed by ideological confrontation.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt traffic accident injures 5 French tourists

Egypt traffic accident injures 5 French tourists | Égypt-actus | Scoop.it

An Egyptian security official says five female French tourists were injured, two critically, when their minibus overturned on snow-covered mountain roads in the Sinai Peninsula.
The accident happened as the women were heading early Thursday to St. Catherine’s Monastery at the foot of Mount Sinai, said Col. Ahmed Said, the monastery’s police chief.
Ambulances rushed to the scene and the injured were transported to hospital in the Red Sea resort of Sharm el-Sheikh.
Said says two of the women are in critical condition. Their Egyptian driver was unharmed.
Road accidents are common in Egypt, which has one of the world’s worst traffic safety records. Snow however, such as that brought in by the fierce winter storm to hit the region this week, is a rarity.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L’Égypte deviendra-t-elle un État totalitaire ?

L’Égypte deviendra-t-elle un État totalitaire ? | Égypt-actus | Scoop.it

Les Frères musulmans ont fait un pas de géant en avant dans la consolidation de leur pouvoir en Égypte par le passage réussi de la nouvelle constitution rédigée par 64 pour cent d’entre ceux qui ont voté. Viennent ensuite les élections législatives dans deux mois à travers desquelles la Fraternité reprendra le contrôle du pouvoir législatif. Dans l'intervalle, elle a empli la haute chambre du Parlement, appelée le Conseil de la Choura, avec ses propres membres qui auront le pouvoir de légiférer jusqu'à ce que la nouvelle chambre basse soit élue.

 

Le Président Mohammed Morsi a déjà avec succès réussi à faire la paix avec la puissante armée égyptienne et à la décapiter. La nouvelle constitution lui a donné le pouvoir de purger la Cour suprême constitutionnelle en réduisant sa taille de 18 à 11 membres. Le Président du Syndicat des avocats, Sameh Achour, a indiqué le but: « Il s’agit de plans monopolistiques. La Fraternité veut contrôler tous les aspects de l’État ».

 

Autrement dit, ceci sera un coup de balai!

 

Pourquoi s’inquiéter ? La démocratie islamiste n’est pas seulement une étape sur la voie de la démocratie telle qu’elle est comprise en Occident ? N’est-ce pas pour cela que les États-Unis soutiennent l’Égypte, et que l’Administration américaine a courtisé les Frères musulmans depuis que le Président Barack Obama a fait asseoir ses membres, au premier rang lors de son célèbre discours au Caire en 2009 ? N’est-ce pas une partie du Printemps arabe ?

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'Egypte réclame à Israël 500 milliards de dollars d'indemnités

L'Egypte réclame à Israël 500 milliards de dollars d'indemnités | Égypt-actus | Scoop.it

Le président égyptien Mohamed Morsi n’est pas connu pour être un grand blagueur; c’est pourquoi, les autorités israéliennes devraient prendre au sérieux la dernière exigence égyptienne. Selon la télévision égyptienne, le président Morsi exige d’Israël le versement d’indemnités pour un montant record de 500 milliards de dollars (380 milliards d’euros). Pour les Egyptiens, ces réparations compenseront les pertes et les dégâts causés par l’occupation israélienne du Sinaï, durant la guerre des Six Jours en 1967 et jusqu’à la restitution totale de la péninsule en 1982. Le tourisme et l’exploitation des ressources naturelles seraient les principaux domaines qui auraient été handicapés par l’occupation israélienne, mais les Egyptiens réclament aussi des indemnités pour les 250.000 égyptiens morts durant les guerres entre les deux pays.

 

Egypt-actus's insight:

Demande déposée à l’ONU

L’exigence égyptienne se fonde sur le traité de paix israélo-égyptien signé le 26 mars 1979 à Washington par le président égyptien Sadate et le Premier ministre israélien Begin. Les éléments principaux du traité sont connus: reconnaissance réciproque des deux pays, fin de l’état de guerre qui existait depuis 1948, retrait israélien des forces militaires et démantèlement des implantations civiles (notamment Yamit et Taba) de la péninsule du Sinaï occupée par Israël depuis 1967. Le traité assure également la libre circulation des navires israéliens dans le canal de Suez et la reconnaissance du détroit de Tiran et du golfe d’Aqaba comme des voies de navigation internationales.

Or l’article 8 du traité de paix israélo-égyptien stipulait aussi que les parties nommeraient une commission bilatérale qui se chargera d’examiner les revendications financières mutuelles. C’est en se basant sur cet article 8, qui n’a jamais été mis en œuvre, que les Egyptiens formulent aujourd’hui leurs revendications: selon la presse égyptienne, les exigences de réparations ont déjà été transmis à l’ONU il y an un an, dans le plus grand secret. Ces jours-ci, le document de 750 pages, comprenant 190 cartes, auraient été transmis à l’administration du président américain Obama.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Le Petit Champollion : Guide de l'Egypte antique", par Philippe Valode et Denis Valode

"Le Petit Champollion : Guide de l'Egypte antique", par Philippe Valode et Denis Valode | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:
Présentation de l'éditeur

La civilisation égyptienne antique a toujours excercé une véritable fascination sur les gens. Chaque année des centaines de milliers de touristes déferlent dans la vallée des Rois en quête d'émotions esthétiques fortes. Pour compléter leurs visites, ils ont à leur disposition de nombreux guides mais aucun d'entre eux n'a la particularité d'être un guide d'initiation à l'Histoire de l'Egypte ancienne, idéal pour préparer ou prolonger un voyage sur les bords du Nil. Plus de 200 dessins et une dizaine de cartes agrémentent la lecture.   Le guide est constitué de trois parties principales : - 24 fiches pratiques des principaux monuments à visiter (pyramides et sphinx de Ghiza, Musée de Louqsor, temple de Karnak à Thèbes, temples de Ramsés II et Néfertari à Abou Simbel...) -L'Histoire de l'Egypte ( l'Egypte pré pharaonique, l'Egypte des rois pharaons égyptiens, le moyen Empire, l'âge d'or de l'Egypte antique, L'Egypte des perses et des Ptolémée...) - La vie en Egypte au temps de Ramsés II, siècle d'or du nouvel Empire (les organes du pouvoir, les classes sociales, l'armée, la vie économique, la vie domestique...)  Un lexique, une petite introduction à la connaissance des hiéroglyphes et un index des noms propres complétent cet ouvrage.    Denis Vallode, illustrateur passionné et grand amateur de l'art égyptien, a mis en images (plus de 200 dessins originaux) les textes de son frère.

 

Acropole Belfond, 2012, 336 pages

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Archaeologists outraged by 'derogatory' statue at College de France

Archaeologists outraged by 'derogatory' statue at College de France | Égypt-actus | Scoop.it

Archaeologists issued a statement slamming a statue in the courtyard of the College de France showing the French Egyptologist Jean Francois Champollion standing with his foot on the head of a Pharaoh, saying it is derogatory toward Egyptian civilization.

Egypt-actus's insight:

“The Foreign Ministry did nothing about it,” said Omar al-Hadary, chairman of the Tourism and Antiquities Committee of the Revolutionary Youth Federation on Thursday. “The West will repeat such things if there is no firm reply.”

“This will make us hate the West more,” he continued. “The French learned a hard lesson during their campaign that Egypt gained independence with the blood and lives of its sons.”

“The French government must remove this shameful statue or we will make thousands of insulting statues to put in all squares of Egypt and outside the French Embassy,” Hadary added.

The chairman asked the Ministry of Antiquities to stop all French archaeological missions working in Egypt until a formal apology is issued and the statue is removed. He also requested that all streets named after the Frenchman be renamed.

Champollion famously deciphered the ancient Egyptian hieroglyphics on the Rosetta Stone that was discovered by the French colonial campaign in the beginning of the nineteenth century.

Edited translation from Al-Masry Al-Youm (Egypt independent)

more...
François Tonic's comment, January 11, 2013 5:10 AM
c'est quoi se délire ? c'est du populisme de bas niveau. La France n'a pas à retirer la statue de Champollion. lamentable cette histoire
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Cabinet targets growth for social justice - minister

Cabinet targets growth for social justice - minister | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

Egypt's cabinet targets growth rates that achieve social justice and help with developing the country in a way that ensures benefiting the biggest number of citizens, Minister of Investment Osama Saleh said on Thursday.

The investment and employment initiative aims at developing the environment for investment and attracting Egyptian, Arab, and foreign capital as well as working on creating a fair distribution of investments in all governorates, Saleh said in a statement the Middle East News Agency (MENA) reported.

The initiative also targets pumping new investments into infrastructure and labour-intensive projects to help raise the quality of services provided to all citizens.

Around 40 percent of Egyptians live below poverty line with an income averaging two dollars a day per person. (Aswat Masriya)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Hala Lotfy, réalisatrice égyptienne :"Le cinéma égyptien et arabe se doit d’être un cinéma d’auteur"

Hala Lotfy, réalisatrice égyptienne :"Le cinéma égyptien et arabe se doit d’être un cinéma d’auteur" | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

La réalisatrice égyptienne Hala Lotfy, membre du nouveau réseau de distributeurs sud-méditerranéen MEDIS et qui a récemment décroché le Wihr d’or à la 6ème édition du festival d’Oran du film arabe, revient pour le quotidien algérien Horizons sur plusieurs thématiques. Cette cinéaste dynamique et à la créativité débridée ne manque jamais d’imposer du neuf.

 

Quelle est, selon vous, la recette pour réussir un festival du cinéma ?

Je l’ai dit à maintes reprises, la réussite d’un festival ne sera pas en fonction du nombre de films mais en fonction du public qui y prend part. On a besoin de soutien, d’étude et de maturité dans le rapport public-cinéma. Il faut donc travailler d’arrache-pied pour rendre l’événement accessible à tout le monde. Quand le public ira voir les films et participera aux débats, ce sera forcément une réussite.

Pensez-vous que vous méritez le prix que vous avez décroché en Algérie ?

En toute sincérité, je ne m’attendais pas à cette gratification. J’ai été très émue par cette consécration. C’est toujours gratifiant quand on reconnaît votre travail.

Si vous aviez une ou plusieurs choses à refaire ou à améliorer sur Coming Forth By Day (Sortir au jour), qu’est-ce que ce serait ?

Je ne pourrais pas remonter le temps. J’ai réalisé ce film durant une époque précise de ma vie. Certes, j’y ai décelé plusieurs lacunes mais je préfère les garder pour moi. Coming Forth By Day est un film qui relate l’histoire de deux femmes, une mère et sa fille qui s’occupent de leur époux et père malade. Un cliché habituel, n’est-ce pas ?

On dit que la vie est un éternel recommencement. J’ignore si ce sujet a déjà été traité auparavant mais j’espère de tout cœur avoir apporté un regard neuf à cette thématique.

On dit que vous êtes une réalisatrice engagée et rebelle aussi. On sait aussi que vous avez littéralement refusé la participation de votre film au festival du Caire. Pourquoi cette démarche ? 

Tout d’abord, j’aimerais préciser, à mon petit niveau, que le cinéma égyptien et arabe en général, se doit d’être un cinéma d’auteur, de message par opposition au cinéma commercial. Je rejette et dénonce la tendance du cinéma commercial et de divertissement, qui depuis quelques années prend le dessus en Egypte par mimétisme du cinéma hollywoodien.

Est-ce pour votre position que votre film n’a bénéficié d’aucune aide ? 

Du moins pour ce film, je n’ai en effet bénéficié d’aucuns moyens de visibilité. Je souhaite, par ailleurs, la naissance de sociétés de production indépendantes dans les pays arabes, et ce, pour résister aux grosses maisons de production qui imposent leur politique.

Existe-t-il d’autres difficultés qui minent le secteur du cinéma en Egypte ?

Les difficultés ont depuis des lustres existé. On peut citer une difficulté récurrente. Il s’agit du facteur financier et bien d’autres. Pour moi, il est décevant que l’on ne reconnaisse pas la valeur de l’artiste de manière générale.

Quel est votre avis sur le niveau du cinéma algérien et maghrébin de nos jours ?

C’est une question à laquelle il m’est difficile de répondre, vu que je ne maîtrise pas très bien le sujet. Toutefois, je sais qu’après la période post-indépendance, la création dramaturge et cinématographique a accompli un saut qualitatif tant au niveau national qu’international. Le cinéma a remporté un franc succès dans certaines manifestations internationales.

J’estime que l’idéal serait d’aider à perfectionner le savoir-faire des professionnels du cinéma, mettre en confrontation les différentes approches et favoriser la coopération entre les créateurs de l’ensemble des pays maghrébins et arabes.

 

Source : Horizon DZ

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : Les coptes d'Alexandrie réclament justice

Al Qarra ­- Alors qu’ils célèbrent le Noël orthodoxe, les Chrétiens coptes d’Egypte réclament toujours justice. Justice, après la perte des leurs dans un attentat à la bombe à Alexandrie qui a tué 20 chrétiens il y a deux ans. Beaucoup de questions restent sans réponse, notamment celle de traduire les responsables devant la justice.

MAQAR FAWZI, PRETRE DE L’EGLISE DES SAINT

« C’est au ministère de l’intérieur qu’incombe la responsabilité de mettre fin à ces problèmes. Pas seulement ce qui s’est passé dans cette église, mais aussi à Maspero, Mohamed Mahmoud et ailleurs. Ou sont les conclusions de ces enquêtes ? Le ministère de l’intérieur devrait commencer à enquêter puis remettre l’affaire à la justice. Personne ne doit s’ingérer, que ce soit le président où personne d’autre, c’est comme ça que ce doit être. Le ministère de l’intérieur devrait enquêter puis l’affaire passe à la justice. Le ministère n’a-t-il pas la moindre information sur cette affaire ? C’est impossible. Beaucoup de questions restent sans réponse et personne n’y comprend quelque chose »

Le ministère de l’Intérieur, qui était à l’époque sous le régime de l’ex président Hosni Moubarak, avait au départ déclaré qu’un kamikaze soutenu par l’étranger était responsable de l’attentat suicide du Jour de l’An.

Naguib Fekry a perdu sa femme et ses deux filles dans l’attentat, dans l’attaque du 1er janvier 2011. Il reproche aujourd’hui au gouvernement de Mohamed Morsi de ne pas rendre la justice pour les personnes tuées.

NAGUIB FEKRY, VICTIME DE L’ATTENTAT

« Nous avions de l’espoir quand il est arrivé au pouvoir. Qu’il s’agisse d’un régime islamiste ou non, si c’est l’ancien régime qui était impliqué dans cet incident, pourquoi alors ne le dénoncent-ils pas maintenant? Nous posons la question et sommes étonnés à la fois. Ils ne veulent pas rouvrir les anciens dossiers parce que c’est peut-être le régime actuel qui est impliqué ? »

C’est donc dans un climat de peur que la communauté chrétienne copte a célébré Noël cette année. Par ailleurs, l’armée serait parvenue à déjouer un attentat contre une église copte du Sinaï lundi.

 

Par Wissal Ayadi

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

And Bassem Youssef reached Taiwan

Bassem Youssef, the Egyptian television satirist known as his country's Jon Stewart, is in trouble after for insulting President Mohamed Morsi on his television show.

Egypt-actus's insight:

Bassem Youssef got his start in comedy by uploading self-produced YouTube videos criticizing prominent Egyptian figures. He got picked up by an Egyptian channel and eventually ended up on CBC with his show "Al Bernameg". He modeled his program after the Daily Show with Jon Stewart and has even been hosted by Stewart himself. Youssef's satirical humor and unrelenting and unapologetic parodying of Egyptian politicians have made him a television sensation.

Youssef was useful to Morsi when he helped foment anti-Mubarak sentiment, but under Morsi's new Islamist-leaning constitution, it is illegal to insult government leaders. On his TV show Youssef has been seen cuddling a red fluffy pillow with Morsi's face on it while parodying his presidential speeches. An Islamist lawyer has issued a formal complaint against Youssef, and the government has launched an investigation into Youssef's alleged insults against Morsi.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Classement "Jeune Afrique des clubs" : Al-Ahly Le Caire, roi d'Afrique

Classement "Jeune Afrique des clubs" : Al-Ahly Le Caire, roi d'Afrique | Égypt-actus | Scoop.it

Vainqueur de la Ligue des champions, le club égyptien Al-Ahly Le Caire occupe la première place du classement "Jeune Afrique" des clubs, établi selon les performances continentales et domestiques. Et si quelques grands noms du football continental apparaissent dans ce Top 15 (où les maliens et les Soudanais casent trois équipes chacun), d’autres, comme les Congolais de l’AC Léopards ou les Nigérians de Sunshine Stars, s’y font une (belle) place.

Egypt-actus's insight:

Le football égyptien a beau subir les conséquences d’une situation politique toujours incertaine, ses clubs restent malgré tout compétitifs sur la scène africaine. Privés de championnat depuis le drame de Port-Saïdil y a presque un an, deux d’entre eux ont atteint la phase de groupes de la Ligue des champions 2012. Si le Zamalek s’est arrêté là, son rival cairote est allé jusqu’au bout, pour devenir le recordman des victoires en C1 (en septembre 2012). L’équipe entraînée par Hossam El-Badry – lequel a à sa disposition plusieurs internationaux (dont Abutrika, Gomaa, Geddo, Barakat, Moteab ou encore Ghaly) - s’est débarrassée des Nigériens de Sunshine Stars (3-3, 1-0) en demi-finale, et surtout de l’Espérance de Tunis en finale (1-1, 2-1 à Rades). Les Red Devils ont ensuite participé à la Coupe du monde des clubs au Japon,  où les Brésiliens des Corinthians Sao Paulo, futurs vainqueurs du tournoi, ont mis fin à leur parcours en demi-finale (1-0).

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Minister who objected to Morsi's hush hush meeting with Iran is ousted from government

Minister who objected to Morsi's hush hush meeting with Iran is ousted from government | Égypt-actus | Scoop.it

Former Egyptian interior minister Ahmed Gamal al-Din was replaced in last week’s Cabinet reshuffle after he objected to a meeting between an advisor to President Mohammed Morsi and a senior commander of the Iranian Islamic Revolutionary Guard, according to Egyptian media reports.

Gamal al-Din reportedly complained about the meeting between Morsi’s advisor Issam Haddad andIran’s Qassem Suleimani. The former interior minister was also disappointed about the Brotherhood’s handling of the country’s security issues.

 

The low-profile meeting between the Iranian and Egyptian official focused on intelligence issues, including the development of Egypt’s intelligence agency, the widely circulated al-Masry al-Youm newspaper reported, quoting sources.

Iran’s Suleimani reportedly spoke about his experience in Iran’s security affairs, and the Muslim Brotherhood officials who met with him expressed their desire to learn from the Iranian security experience. (...)

The Muslim Brotherhood has denied such allegations; “Some newspaper and websites have quoted a British newspaper saying that the Muslim Brotherhood asked for secret Iranian support to strengthen their control over the country, and that some leaders met the head of the Iranian Quds Force earlier this year, but this news is fiction and totally untrue,” said the media spokesman for the Brotherhood, Mahmoud Ghozlan.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Mission d’assistance de l’Union Interparlementaire en Egypte sur la révision de la loi électorale

Mission d’assistance de l’Union Interparlementaire en Egypte sur la révision de la loi électorale | Égypt-actus | Scoop.it

(APO)/ – Une mission d’experts de l’UIP va travailler avec les autorités égyptiennes à la révision de la loi régissant les élections législatives en vue des élections à la Chambre basse du Parlement qui doivent se tenir dans les prochaines semaines.

Egypt-actus's insight:

Cette mission (13-14 janvier) s’inscrit dans le cadre de l’appui que l’UIP apporte à l’Egypte pour l’aider à édifier une société démocratique.

Une équipe d’experts spécialisés dans les processus électoraux et la participation politique des femmes, ainsi qu’un parlementaire du Royaume-Uni, dispenseront des conseils sur un large éventail de sujets. Il s’agit notamment de la mise en place des dispositifs les plus efficaces possibles pour élire davantage de femmes au Parlement égyptien. En effet, l’Egypte ne compte actuellement que 15 femmes parlementaires, soit 2,0 pour cent de l’effectif total.

Ce pays arabe est doté d’un système mixte de représentation proportionnelle et de scrutin majoritaire uninominal à un tour pour l’élection des parlementaires. Quotas et sièges réservés sont généralement les instruments les plus efficaces pour assurer un parlement plus représentatif.

Le Parlement égyptien a entrepris la révision de la loi régissant les élections législatives, qui devra être parachevée dans les prochaines semaines, après qu’une nouvelle Constitution eut été adoptée le mois dernier.

La loi révisée devra être assortie d’autres mesures propres à assurer une participation accrue des femmes à la vie politique. On citera en particulier les campagnes de sensibilisation des citoyens sur le vote en faveur des femmes, la formation des femmes candidates aux méthodes de campagne électorale et la couverture médiatique des candidates lors des réunions électorales.

Bahreïn, Maldives et RDC au programme du Comité des droits de l’homme des parlementaires de l’UIP qui se réunit la semaine prochaine – Les violations des droits de l’homme de parlementaires à Bahreïn, aux Maldives et en République démocratique du Congo (RDC), voilà entre autres les cas sur lesquels se penchera le Comité des droits de l’homme des parlementaires, qui se réunit du 14 au 18 janvier.

Cette session permettra au Comité d’entendre les autorités parlementaires de Bahreïn sur le dossier de Matar Ebrahim Matar et de Jawad Fairuz Ghuloom, qui auraient fait l’objet d’arrestations et de détentions arbitraires, ainsi que de mauvais traitements. M. Ghuloom fait partie des 31 militants de l’opposition qui se sont vus déchoir de la nationalité bahreïnite au mois de novembre.

Cette audition fait suite à une résolution que l’UIP a adoptée à sa 127ème Assemblée, à Québec, au mois d’octobre, et dans laquelle elle se disait préoccupée par les efforts déployés pour étouffer l’opposition et s’inquiétait de ce que personne n’ait eu à rendre de comptes au sujet des mauvais traitements qui auraient été infligés aux deux parlementaires.

Le Comité des droits de l’homme des parlementaires s’intéressera également aux conclusions d’une mission de droits de l’homme que l’UIP a dépêchée aux Maldives en novembre dernier, pour réunir des preuves directes au sujet des allégations de mauvais traitements, de détention et de harcèlement à l’encontre de 19 parlementaires de l’opposition. Il s’est déjà dit préoccupé que la violence politique et l’intimidation de parlementaires n’aient pas cessé depuis le début de la crise politique en février 2012, et que les responsables n’aient pas été poursuivis.

Cet organe de protection des droits de l’homme s’interrogera aussi sur les mesures à prendre au sujet de deux parlementaires de l’opposition en République démocratique du Congo, MM. Eugène Diomi Ndongala et Pierre Jacques Chalupa. Il s’était dit vivement préoccupé par leur situation dans une résolution adoptée à l’Assemblée tenue par l’UIP à Québec, en octobre dernier.

Le Comité est actuellement saisi de 83 cas concernant 233 parlementaires de 39 pays, répartis sur l’ensemble des continents, qui portent sur des disparitions, des atteintes à la liberté d’expression, des cas de harcèlement, des accusations pénales à mobile politique, des arrestations illégales et des détentions arbitraires, parmi d’autres violations des droits de l’homme.

Le Comité des droits de l’homme des parlementaires de l’UIP fondé en 1976 doit également connaître d’un certain nombre de dossiers anciens et toujours non résolus portant notamment sur des cas de disparition de parlementaires au Bélarus, en Erythrée et au Rwanda. Enfin, il traite aussi de cas très médiatisés comme ceux de Sam Rainsy au Cambodge, d’Anwar Ibrahim en Malaisie, de Fawzia Koofi en Afghanistan ou de Jatuporn Prompan en Thaïlande

 

SOURCE 

International Press Institute (IPI)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Morsi Extends Invite to Ahmadinejad During Meeting with Iranian FM

Morsi Extends Invite to Ahmadinejad During Meeting with Iranian FM | Égypt-actus | Scoop.it

During a meeting with Iranian Foreign Minister Ali Akbar Salehi today in Cairo, Egyptian President Mohamed Morsi extended an invitation to Iranian President Mahmoud Ahmadinejad to attend an Islamic summit scheduled for February 7th in Cairo, Gaza-based Palestine Today reported.

The summit is expected to address the “Palestinian cause,” the Syrian crisis, combating poverty, the situations in Afghanistan and Somalia as well as Islamaphobia.

Salehi also announced that he had extended an invitation on behalf of Ahmadinejad for Morsi to visit Tehran.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le FSN appelle à des pressions économiques internationales sur l'Egypte

Le FSN appelle à des pressions économiques internationales sur l'Egypte | Égypt-actus | Scoop.it

Selon certaines sources, une réunion entre le Front du Salut National (FSN), (représenté par Mohamed el Baradei (El Dostour), Hamdein Sabahi (El Tayar el Sha’abi), Amre Moussa (El Mo’tamar) et El Sayed el Badawi (el Wafd)) et le Président du Parlement Européen Martin Schulz, aura lieu dimanche prochain dans un grand hôtel égyptien.  

 

Cette réunion abordera la situation politique « tendue » entre le FSN et les FM, les célébrations du 2ème anniversaire de la Révolution, les raisons de leur déclinaison de l’invitation faite par Morsi pour un dialogue national, ainsi que l’avenir du processus politique et l’expérience démocratique.

 

Les membres du FSN demanderont également au côté européen de « brandir » la menace de suspendre les aides économiques européennes, afin de limiter toutes aspirations autoritaires du président Morsi et la volonté des FM de dominer et contrôler la scène politique en excluant les autres partis. Cette dérive semblait évidente avec le passage de la Constitution malgré l’absence de consensus national

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'Egypte forme un comité spécial pour les crimes lors de la crise de 2011

LE CAIRE (Xinhua) - Le procureur général égyptien Talat Ibrahim Abdullah a décidé de former un comité spécial chargé d'enquêter sur les crimes commis pendant les troubles politiques de 2011, a rapporté jeudi l'agence de presse officielle MENA. L'objectif de ce nouveau comité est d'enquêter sur le rapport du comité d'enquête formé par le président Mohamed Morsi concernant le meurtre et les attaques contre les manifestants pacifiques lors des manifestations qui ont entrainé la chute de l'ancien président Hosni Moubarak. Le comité spécial composé de 20 membres, présidé par le conseiller Amr Fawzi, enquêtera également sur les effacements de preuves et l'induction en erreur de la justice pour couvrir la corruption politique des anciennes personnalités du régime.

 

 M. Moubarak et la plupart de ses ministres sont actuellement en prison pour avoir ordonné le meurtre de manifestants, pour corruption politique et mercantilisme. Bien que M. Moubarak et l'ancien ministre de l'Intérieur Habib al-Adly sont emprisonnés à vie, beaucoup d'anciens officiels, policiers et ministres ont été acquittés pour ces mêmes chefs d'inculpation, provoquant par là même la colère de la population et entrainant la formation du comité d'enquête.

 

La Cour d'appel devrait rendre son verdict dimanche de l'appel fait par MM. Moubarak et Al-Adly concernant leur condamnation.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le FMI va-t-il devenir le pire ennemi de Mohammed Morsi ?

Le FMI va-t-il devenir le pire ennemi de Mohammed Morsi ? | Égypt-actus | Scoop.it

Le gouvernement égyptien traverse une crise du budget et sa situation monétaire inquiète. Des négociations avec le FMI, initiées lundi, sont actuellement en cours pour l'obtention d'un prêt de 4,8 milliards de dollars. Les réformes demandées, coûteuses sur le plan social, ne risquent-elles pas de fragiliser un gouvernement déjà contesté auprès de l'opinion et des alliés salafistes ?

Egypt-actus's insight:
Atlantico : Le gouvernement égyptien fait actuellement face à une crise du budget ainsi qu'à une inquiétante situation monétaire, auxquelles s'ajoutent la grogne de l'opinion. Des négociations avec le FMI, initiées lundi, sont actuellement en cours pour l'obtention d'un prêt de 4,8 milliards de dollars. Ce bras de fer a t-il une chance de déboucher sur un compromis ? 

Didier Billion : Au vu des enjeux, à savoir le fait d'éviter une faillite du pays, il m'apparaît difficile d'imaginer une autre issue que celle d'un compromis avec le Fond Monétaire International. Il y avait déjà eu un pré-accord signé entre cette institution et le gouvernement égyptien en décembre mais il n'a pas pu être concrétisé suite aux troubles qui ont agité les rues du Caire après que Mohammed Morsi se soit arrogé les pleins pouvoirs. La mise en forme de l'accord jusque là théorique n'a donc jamais pu se réaliser et c'est pour cela que de nouvelles négociations sont actuellement en cours. Tous les voyants sont effectivement au rouge et cela devrait rapidement venir à bout de la volonté des Frères Musulmans, en particulier lorsque l'on sait que ces derniers ne sont pas vraiment allergiques aux politiques d'austérité que risquent fort de réclamer le FMI en échange du prêt nécessaire à la solvabilité du pays. La confrérie est loin d'être marxiste sur le plan économique, en particulier lorsque l'on sait que son véritable leader, Khayrat al-Shâter qui n'a pu se présenter pour des raisons judiciaires, est un business man dont l'immense fortune illustre la réussite.(....)

 

Les réformes demandées, coûteuses sur le plan social, ne risquent-elles pas de fragiliser un gouvernement déjà contesté auprès de l'opinion et des alliés salafistes .

 

Il s'agit néanmoins d'une manœuvre délicate malgré ce consensus interne et le soutien de l'armée évoqué plus haut. L'opinion risque logiquement de voir d'un mauvais œil la baisse des subventions sur les produits du quotidien (nourriture, essence...) et il est très probable que de leur côté les "alliés" salafistes du gouvernement s'opposent à une trop grande ingérence d'un institut international basé aux Etats-Unis.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : la Banque Islamique de Dévoloppement finance la compagnie pétrolière nationale à hauteur de 265 millions $

Egypte : la Banque Islamique de Dévoloppement finance la compagnie pétrolière nationale à hauteur de 265 millions $ | Égypt-actus | Scoop.it

(Agence Ecofin) - L'Organisation internationale islamique de financement du commerce (IITFC), une filiale de la Banque islamique de développement, a accordé un financement de 265 millions de dollars à l’Egyptian General Petroleum Corporation (EGPC).

Egypt-actus's insight:

Le ministre des Finances Al-Morsy Al-Hijazi, a précisé que « cette opération s'inscrit dans le cadre d'un accord plus large, d’un montant de 2,2 milliards de dollars, signé l’an passé entre le IITFC et le gouvernement égyptien afin d’aider le gouvernement à distribuer un plus grand nombre de produits de base aux citoyens démunis ».

EGPC est la compagnie pétrolière nationale de l'Egypte. Elle détient 70 % des actions de l’Egyptian Natural Gas Company ainsi que d'une participation de 75 % dans Petroleum Air Services, le solde de 25 % étant détenu par la compagnie britannique Bristow Group.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Cinéma : Place aux jeunes

Cinéma : Place aux jeunes | Égypt-actus | Scoop.it
Après une année qui s’est achevée en demi-teinte, riche en super-héros nés de l’esprit de la révolution, 2013 se présente comme une année charnière avec les prémices d’un cinéma dédié principalement à la nouvelle jeunesse.
Egypt-actus's insight:

Si 2012 a été un grand cru pour le cinéma des jeunes en Egypte, cette nouvelle année s’annonce encore plus variée à travers deux films qui viennent de sortir, faisant place à une jeunesse en révolte contre les stéréotypes, optant plutôt pour des héros déchirés entre la révolte et la corruption.

Le premier de ces deux films est Haflat montassaf al-leil (séance de minuit), écrit par Mohamad Abdel-Khaleq et réalisé par Mahmoud Mourad.

Regroupant une gamme de jeunes comédiens, tels que Rania Youssef, Dorra, Abir Sabri, Ahmad Wafiq, Edouard et Hanane Motawie, cette fiction, dont le tournage s’est terminé 2 jours avant le déclenchement de la révolution égyptienne, se voulait une analyse des causes de l’injustice sociale. Elle explorait les facettes multiples de la corruption, au lendemain des élections parlementaires, sous Moubarak, dominées par le Parti national démocrate au pouvoir. (...)

Le second film sorti à l’occasion du nouvel an est Sabbouba (gagnepain), écrit et réalisé par le jeune Peter Mimi. En fait, il s’agit d’une intrigue inspirée du film hollywoodien Reservoir Dogs réalisé en 1992 par l’Américain Quentin Tarantino.

Le film, interprété par les jeunes Ahmad Haroun, Randa Al-Béheiri et Khaled Hamzawi, peut être considéré comme une oeuvre de marque pour tout un groupe de jeunes et de techniciens, dont la majorité prend la première chance au cinéma. Résultat : une belle surprise.

L’intrigue repose sur une bande de cambrioleurs, découvrant la trahison de l’un d’entre eux lors d’une transaction pour voler un sac de diamants. Tous les complices cherchent alors à se venger et le payent tous de leur vie. De quoi laisser à certains hommes de pouvoir la chance de s’acquérir les diamants.

Plus: http://hebdo.ahram.org.eg/NewsContent/0/5/25/1272/Cin%C3%A9ma--Place-aux-jeunes.aspx

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Un café «halal» séduit la jeunesse du Caire

Un café «halal» séduit la jeunesse du Caire | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

Un espace où les clients peuvent consommer des cocktails sans alcool, où la cigarette est interdite et où des chants religieux remplacent les musiques pop assourdissantes.

Le café est composé de trois espaces : celui des femmes, celui des hommes et celui des couples mariés.

Cependant, ce café ne fait pas l’unanimité, loin de là. Certains ne perçoivent ce lieu que comme le moyen de profiter de la situation politique actuelle.

Les « islamistes » au pouvoir, le D. Cappuccino pourrait bien avoir le vent en poupe.

D’autres, rangés du côté des occidentaux, crient à la ségrégation entre les sexes et s’érigent contre la non possibilité de se procurer de l’alcool…

Enfin, le point de vue le plus intéressant et le plus approfondi quant à l’aspect « islamique » réside dans la pensée des plus orthodoxes pour qui ce genre d’endroit n’a pas à voir le jour  pour diverses raisons.

Ils citent notamment la présence des serveurs hommes dans les parties dites féminines.

Ils déplorent que les couples n’aient pas à montrer leur papier d’identité.

Enfin, ils ne comprennent pas l’engouement pour un tel lieu car il n’en existerait pas à l’époque du prophète, sallallahou alayhi wa salam.

Le D. Capuccino laisse un bilan plutôt mitigé empreint de zones d’ombre sur une non mixité plutôt hypocrite et le temps perdu de la jeunesse dans ce genre de lieu.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt's president invited to Iran, discusses Syria

CAIRO (AP) — Iran's foreign minister on Thursday invited Egypt's president to visit Tehran again, a sign of improved relations between the two nations since an Islamist government took over in Cairo.
Egypt-actus's insight:

Iranian Foreign Minister Ali Akbar Salehi discussed the Syria crisis with President Mohammed Morsi, who has launched a four-nation initiative to end the civil war that has taken the lives of more than 60,000 people in 22 months.

It was Salehi's third visit since Morsi took office last summer. Diplomatic relations, downgraded after the 1979 Islamic Revolution in Iran and Egypt's peace treaty with Israel, remained cold during the three-decade rule of President Hosni Mubarak, who was deposed in a 2011 popular uprising.

Ties have warmed since then. Morsi visited Tehran to attend a summit of nonaligned nations a few weeks after he took office.

The Syria situation dominated talks on Thursday. Iran is Syria's main regional ally. Egypt scaled back its diplomatic relations with Syrian President Bashar Assad's regime in February, when it withdrew its ambassador to Damascus.

Egypt has been working to resolve the crisis by involving Iran, Saudi Arabia and Turkey, but its initiative has not made progress.

 

More : http://www.usnews.com/news/world/articles/2013/01/10/egyptian-president-invited-to-visit-iran?utm_medium=referral&utm_source=t.co

more...
No comment yet.