Égypt-actus
Follow
Find tag "FMI"
388.0K views | +6 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Loan Negotiations with Egypt At advanced Stage: IMF Head

Loan Negotiations with Egypt At advanced Stage: IMF Head | Égypt-actus | Scoop.it

The International Monetary Fund (IMF) is holding advanced talks with Egypt and will launch similar loan negotiations with Tunisia, IMF Managing Director Christine Lagarde said at a press conference in Washington Thursday.

"The IMF has as its main priority the Arab Spring countries and is ready to support democratic transition unconditionally," the financial organization's chief asserted.

Lagarde also spoke about aid programs that are currently being implemented in Yemen, Morocco and Jordan to ensure their "economic wellbeing."

The series of economic reforms aimed at stimulating growth for countries going through democratic transition, Lagarde continued, are of "utmost importance" to the IMF in order to promote living standards of its people.

Arab Spring countries including Egypt, Tunisia and Libya need to make urgent reforms to their economies in order to boost employment, competitiveness and growth, she added.

Lagarde concluded by saying that it is the role of the IMF to support those countries that have gone through an economic impasse and help them regain political and economic stability.

Egypt had previously asked the global financial organization to delay its approval of a $4.8 billion loan in December due to political unrest across the country.

Speaking about countries outside the region, the IMF head warned that dangerously high unemployment levels and an Eurozone financial system still in disrepair could lead to disastrous affects on the global economy.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

EU: Guarantees of Egypt freedoms key to recovery

EU: Guarantees of Egypt freedoms key to recovery | Égypt-actus | Scoop.it

The EU president has told Egypt’s Islamist president that guarantees of freedoms of expression and religions are essential for attracting foreign investors and tourists. Herman van Rompuy added that genuine democracy can be achieved only through consensus and inclusiveness. He spoke after meeting Egyptian President Mohammad Mursi, who is facing an economic crisis brought on by two years of political turmoil.

Mursi is the first freely elected president, but the six months he has been in office have been defined by what his liberal and secular critics see as attempts by his fundamentalist Brotherhood to monopolize power and the hurried adoption of a constitution drafted by his Islamist allies and adopted by nearly 64 percent of the voters in a referendum, with a turnout of just 32 percent.

Rompuy earlier said that the European Union and other financial institutions had offered Egypt over 5 billion euros to support Egypt’s democratic transition.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le FMI va-t-il devenir le pire ennemi de Mohammed Morsi ?

Le FMI va-t-il devenir le pire ennemi de Mohammed Morsi ? | Égypt-actus | Scoop.it

Le gouvernement égyptien traverse une crise du budget et sa situation monétaire inquiète. Des négociations avec le FMI, initiées lundi, sont actuellement en cours pour l'obtention d'un prêt de 4,8 milliards de dollars. Les réformes demandées, coûteuses sur le plan social, ne risquent-elles pas de fragiliser un gouvernement déjà contesté auprès de l'opinion et des alliés salafistes ?

Egypt-actus's insight:
Atlantico : Le gouvernement égyptien fait actuellement face à une crise du budget ainsi qu'à une inquiétante situation monétaire, auxquelles s'ajoutent la grogne de l'opinion. Des négociations avec le FMI, initiées lundi, sont actuellement en cours pour l'obtention d'un prêt de 4,8 milliards de dollars. Ce bras de fer a t-il une chance de déboucher sur un compromis ? 

Didier Billion : Au vu des enjeux, à savoir le fait d'éviter une faillite du pays, il m'apparaît difficile d'imaginer une autre issue que celle d'un compromis avec le Fond Monétaire International. Il y avait déjà eu un pré-accord signé entre cette institution et le gouvernement égyptien en décembre mais il n'a pas pu être concrétisé suite aux troubles qui ont agité les rues du Caire après que Mohammed Morsi se soit arrogé les pleins pouvoirs. La mise en forme de l'accord jusque là théorique n'a donc jamais pu se réaliser et c'est pour cela que de nouvelles négociations sont actuellement en cours. Tous les voyants sont effectivement au rouge et cela devrait rapidement venir à bout de la volonté des Frères Musulmans, en particulier lorsque l'on sait que ces derniers ne sont pas vraiment allergiques aux politiques d'austérité que risquent fort de réclamer le FMI en échange du prêt nécessaire à la solvabilité du pays. La confrérie est loin d'être marxiste sur le plan économique, en particulier lorsque l'on sait que son véritable leader, Khayrat al-Shâter qui n'a pu se présenter pour des raisons judiciaires, est un business man dont l'immense fortune illustre la réussite.(....)

 

Les réformes demandées, coûteuses sur le plan social, ne risquent-elles pas de fragiliser un gouvernement déjà contesté auprès de l'opinion et des alliés salafistes .

 

Il s'agit néanmoins d'une manœuvre délicate malgré ce consensus interne et le soutien de l'armée évoqué plus haut. L'opinion risque logiquement de voir d'un mauvais œil la baisse des subventions sur les produits du quotidien (nourriture, essence...) et il est très probable que de leur côté les "alliés" salafistes du gouvernement s'opposent à une trop grande ingérence d'un institut international basé aux Etats-Unis.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte: le FMI va envoyer prochainement une équipe pour discuter du prêt

Egypte: le FMI va envoyer prochainement une équipe pour discuter du prêt | Égypt-actus | Scoop.it

Le Fonds monétaire international (FMI ) a annoncé lundi qu'il enverrait dans quelques semaines en Egypte une équipe chargée de reprendre les négociations avec les autorités du Caire en vue de l'octroi d'un prêt au pays.
"Une équipe technique du FMI se (rendra) au Caire dans les semaines à venir pour reprendre les discussions sur un éventuel soutien financier du FMI à l'Egypte", a indiqué le responsable du Fonds pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale, Masood Ahmed, dans un communiqué publié à l'issue d'une visite dans ce pays.

Egypt-actus's insight:

M. Ahmed, a rencontré lundi le président égyptien Mohamed Morsi, son Premier ministre Hicham Qandil, ainsi que le nouveau ministre de l'Economie, El-Morsi El-Sayed Hegazy, pour faire le point avec eux sur la possibilité de conclure l'accord de prêt de 4,8 milliards de dollars qui avait été envisagé à l'automne.
"J'ai eu aujourd'hui des discussions constructives" avec les dirigeants égyptiens et "je suis rassuré par l'engagement des autorités à prendre les mesures nécessaires pour assurer la viabilité du budget et des comptes extérieurs de l'Etat", indique M. Ahmed dans ce communiqué reçu à Washington, siège du FMI.
La demande de prêt au FMI avait fait l'objet d'un protocole d'accord en novembre mais les discussions avaient été suspendues courant décembre en raison des tensions politiques en Egypte.
M. Morsi, qui a été élu en juin, faisait face alors à un très fort mouvement de contestation populaire provoqué par un projet de Constitution qui a divisé le pays avant d'être adopté par référendum par près de 64% des votants.
Le Caire a depuis lors demandé à reprendre rapidement les discussions pour parvenir à un accord final en vue d'un prêt du FMI, jugé décisif pour rétablir la confiance dans l'économie égyptienne, débloquer d'autres soutiens internationaux et aider le pays à redresser ses comptes.
L'Egypte traverse une grave crise économique. Sa monnaie subit une forte pression, et la banque centrale, dont les réserves de change, sont tombées à un niveau qu'elle qualifie de "critique", a pris des mesures pour limiter les sorties de devises du pays. (AFP, via Les Echos)

 

---------------------------------

 

Lire également :

 

- "L’Egypte s’oriente vers un prêt du FMI sous conditions"

http://fr.euronews.com/2013/01/07/imf-in-egypt-for-loan-negotiations/

 

- "L'Égypte, confrontée à un mur de défis économiques, discute avec le FMI"

http://www.lepoint.fr/monde/l-egypte-confrontee-a-un-mur-de-defis-economiques-discute-avec-le-fmi-07-01-2013-1609560_24.php

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt strengthens Islamist role in cabinet, eyes IMF deal

Egypt strengthens Islamist role in cabinet, eyes IMF deal | Égypt-actus | Scoop.it
CAIRO (Reuters) - Egypt's president added fellow Islamists to a reshuffled government on Sunday and the new finance minister pledged to finish talks on an IMF loan to stave off a currency crisis that risks provoking more popular unrest.
Egypt-actus's insight:

 

A senior IMF official is due in Cairo on Monday to meet Egyptian leaders over the $4.8 billion loan deal, which was postponed last month to give Egypt more time to tackle political tensions before introducing unpopular austerity measures.

The new finance minister Al-Mursi Al-Sayed Hegazy is an expert on Islamic finance and is seen as sympathetic to the aims and thinking of President Mohamed Mursi, elected in June, and to his Muslim Brotherhood. A Brotherhood spokesman denied Hegazy was a member but said three other new ministers were.

The new ministers in what is still largely a government of non-partisan technocrats take office in an economic crisis which has seen the currency lose more than a tenth of its value since the uprising two years ago which toppled Hosni Mubarak.

Political unrest over a new Islamist-tinged constitution had delayed tax increases believed to be key to the IMF deal, but in a brief statement, Hegazy said he was "completely ready to complete discussions" with the International Monetary Fund.

The political conflict triggered lethal street protests last month that added to pressure on the Egyptian pound and speculators began exchanging local currency for dollars.

As Hegazy spoke on Sunday, the pound reached a new low, trading at 6.45 to the dollar. It has lost more than 4 percent of its value against the dollar since the central bank brought in a new system of currency auctions on December 30 in an effort to preserve the country's dwindling foreign reserves.

Importers have warned that the weakening currency and uncertainty about how low it will go could lead to sharp rises in the prices of imports including food.

Hegazy, who replaces Mumtaaz Al-Saeed, a career bureaucrat, teaches economics at Alexandria University. In 1985, he earned a doctorate from the University of Connecticut, according to a biography provided by Alexandria University. It listed two dozen papers on Islamic economics which he had written or reviewed.

Religious strictures on charging interest on loans creates particular economic conditions for Muslim businesses.

The Muslim Brotherhood now controls eight of some 35 portfolios in Prime Minister Hisham Kandil's cabinet, including the influential supply, information and housing ministries.

"Dr. Mursi would like to be sure that he has a cabinet which shares his major orientations," said Mustapha Kamel Al-Sayyid, a professor of political science at Cairo University.

"He wants to be surrounded by like-minded ministers."

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Un responsable du FMI en Egypte pour discuter d'un "possible soutien"

Un responsable du FMI en Egypte pour discuter d'un "possible soutien" | Égypt-actus | Scoop.it

Le responsable du Fonds monétaire international (FMI) pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale, Masood Ahmed, se rendra en Egypte lundi afin de discuter "des difficultés" économiques du pays et d'un "possible soutien", a indiqué samedi l'institution dans un communiqué.

Egypt-actus's insight:

Extraits

 

M. Masood se rendra au Caire "à l'invitation des autorités égyptiennes" dans le but de "discuter avec les autorités des récents développements économiques" du pays, "de leurs projets de programmes destinés à faire face à des problèmes économiques et financiers, et d'un possible soutien du FMI pour aider l'Egypte à affronter" ces défis, détaille le communiqué.

L'Egypte, confrontée à une grave crise économique et un affaiblissement de sa monnaie, avait indiqué dimanche vouloir reprendre des discussions avec le Fonds monétaire international (FMI) sur un prêt de 4,8 milliards de dollars, suspendues depuis trois semaines.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Un délégué du FMI au Caire lundi pour parler d'un prêt

Egypt-actus's insight:

Un haut responsable du FMI rencontrera lundi au Caire le président Mohamed Morsi et d'autres dirigeants égyptiens pour évoquer la demande égyptienne d'un prêt de 4,8 milliards de dollars, rapporte ce samedi le quotidien égyptien Akhbar Al Youm. L'octroi de ce prêt est essentiel pour soulager les finances égyptiennes, face au poids de la dette et à la crise économique qui a suivi la chute du président Hosni Moubarak, renversé par la rue en février 2011.

Le FMI a donné son accord de principe en novembre mais le gouvernement du Caire a repoussé à janvier sa demande définitive et reporté une série de hausses d'impôt, afin de se donner le temps d'expliquer au pays son plan d'austérité. Les efforts du chef du gouvernement pour relancer l'activité ont été mis à mal par les récents troubles, qui ont à nouveau fait fuir des touristes qui recommençaient à fréquenter l'Egypte où le secteur touristique fournit un emploi sur huit.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : Bientôt la reprise des discussions avec le FMI

Egypt-actus's insight:

Al Qarra -Reprendre les discussions là où elles avaient été laissées il y a un mois, pour finaliser enfin un prêt du FMI de 4,8 milliards de dollars. C’est la volonté du premier ministre egyptien Hicham Kandil. En décembre dernier, les  manifestations dénonçant la réforme constitutionnelle proposée par le président Mohammed Morsi avaient contraint le gouvernement a interrompre les négociations.

Premier ministre égyptien, Hisham Kandil :  « A cause de la situation intéreieure, nous avons du remettre à plus tard certains réformes. Nous allons repartir vers l’avant très bientôt, et nous avons invité une nouvelle delegation du FMI à revenir s’installer à la table des négociations. Comme cela, nous allons pouvoir reprendre notre programme de réformes. »

Du côté du FMI, le son de cloche est un peu différent : c’est sur les réformes économiques, et la lutte contre la dépression qui touche le pays que le gouvernement égyptien doit mettre l’accent.

Deux dérapages doivent être contrôlés au plus vite : celui du déficit budgétaire, qui dépasse les 11% en 2012, et la chute de lia livre égyptienne, en perte de vitesse continue face au dollar depuis la révolution.Une gestion plus rigoureuse du système de subventions serait impérative. Un appel entendu par Hisham Kandil.

Premier ministre égyptien, Hisham Kandil:  « Nous sommes très impliqués dans les réformes. Nous avons la volonté de lutter contre le deficit budgétaire. Nous voulons à tous prix résoudre les problèmes chroniques qu’entraîne les subventions en n’aidant pas les bonnes populations. Les pauvres, ceux qui doivent être aidés, restent pauvres. »

 Avec cette conférence de presse, le gouvernement égyptien a donc voulu refermer la parenthèse du mois de décembre. La balle est désormais dans le camp du Fonds Monétaire International. Christine Lagarde, la directrice du FMI, semblait vouloir reprendre les discussions le plus rapidement possible. Seul impératif : que l’Egypte soit capable d’accomplir des réformes douloureuses, sans provoquer de nouveaux troubles.  

 

Par Matthieu Balu

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

IFR: Egypt default risk minimal

IFR: Egypt default risk minimal | Égypt-actus | Scoop.it

LONDON: Egypt is not likely to face immediate funding problems and the risk of a default on its sovereign debt is low, said analysts who cover the country.

In spite of the recent fall of the Egyptian pound to all-time lows, foreign exchange reserves dropping to $15 billion - half of what they were two years ago - and persisting doubts as to whether an agreement with the IMF will be reached before new parliamentary elections in April, external aid and continuing support from local banks will ensure the country meets all its upcoming obligations.

"Egypt is too big to fail and there remains an overwhelming interest to see the country stabilised, both economically and politically," said Reinhard Cluse, chief economist for Europe and CEEMEA at UBS.

While most analysts are sceptical a deal with the IMF over a $4.8 billion package will be sealed before the parliamentary elections, the sovereign is expected to continue to honour its obligations to local and foreign investors over the coming months.

According to Bank of America Merrill Lynch, Egypt's gross financing needs amount to $18.2 billion in 2013. The IMF package, combined with aid pledges made by the European Union, the World Bank, the African Development Bank and individual countries, will help plug $15.3 billion of that gap.


The rollover of dollar-denominated T-bills, held for the most part by Egyptian banks, should provide an additional $5.8 billion, according to BofA Merrill Lynch.

"I think short-term default on external government debt is unlikely," said Stephen Bailey-Smith, head of Africa research at Standard Bank. "The dominant risk comes from hard currency scarcity and if the present shortage creates more widespread panic buying."

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'Egypte, face à un mur de défis économiques, discute avec le FMI

Déficit budgétaire en hausse, réserves de change en baisse, monnaie sous pression : le gouvernement égyptien, remanié pour mieux affronter la crise économique, fait face à une accumulation de défis dans un contexte politique et social difficile, soulignent des analystes.

 

Plus : http://lexpansion.lexpress.fr/economie/l-egypte-face-a-un-mur-de-defis-economiques-discute-avec-le-fmi_367475.html

Egypt-actus's insight:

Le pays a repris lundi ses discussions avec le Fonds monétaire international (FMI) en vue de l'obtention d'un prêt de 4,8 milliards de dollars, considérée par beaucoup comme une condition indispensable pour un redressement, mais pas sans dangers sur le plan social.

Après avoir rencontré le président égyptien Mohamed Morsi, son Premier ministre Hicham Qandil, et le nouveau ministre des Finances, El-Morsi El-Sayed Hegazy, un haut responsable du FMI, Ahmed Masood, a annoncé qu'une "équipe technique" du Fonds reviendrait au Caire "dans les semaines à venir" pour poursuivre les négociations.

Le président Morsi a lui-même fixé un lourd cahier des charges à la dizaine de nouveaux ministres en majorité titulaires de portefeuilles économiques, qui ont fait leur entrée dimanche dans le gouvernement de M. Qandil.

Le gouvernement doit "accélérer les efforts pour relancer l'économie et la croissance, attirer les investissements, consolider les exportations, encourager le tourisme, créer de nouveaux emplois et améliorer les services publics", a-t-il déclaré.

"Les indicateurs sont alarmants", estime Ahmed el-Naggar, économiste auprès du Centre d'études al-Ahram. "Le tourisme, qui rapportait autrefois 13 milliards de dollars par an, ne rapporte plus que 8,8 milliards".

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte: début des entretiens du FMI sur un prêt de 4,8 mds USD

Egypte: début des entretiens du FMI sur un prêt de 4,8 mds USD | Égypt-actus | Scoop.it

Une délégation du Fonds monétaire international (FMI ) a entamé lundi ses discussions au Caire pour un prêt de 4,8 milliards de dollars par des entretiens avec le Premier ministre égyptien Hicham Qandil, a rapporté l'agence officielle Mena.
La délégation, arrivée dimanche soir en Egypte, est dirigée par le responsable du FMI pour le Moyen-Orient et l'Asie centrale, Masood Ahmed. Elle doit rencontrer également le président islamiste Mohamed Morsi.
La demande de prêt au FMI avait fait l'objet d'un pré-accord en novembre mais les discussions avaient été suspendues courant décembre en raison des tensions politiques en Egypte.
M. Morsi était à l'époque confronté à sa pire crise politique depuis son élection en juin, autour d'un projet de Constitution qui a divisé le pays avant d'être adopté par référendum par près de 64% des votants.
Le Caire a depuis demandé à relancer rapidement le dossier de ce prêt du FMI, jugé décisif pour rétablir la confiance dans l'économie égyptienne, débloquer d'autres soutiens internationaux et aider le pays à redresser ses comptes.
L'Egypte est confrontée à une grave crise économique et une forte pression à la baisse de sa monnaie, qui vient de tomber en quelques jours de 6 à 6,4 livres pour un dollar.
La Banque centrale égyptienne a reconnu que ses réserves de change, passées en deux ans de 36 à 15 milliards de dollars --soit de quoi couvrir théoriquement trois mois d'importations-- avaient atteint un niveau "critique", et a pris des mesures pour limiter les sorties de devises du pays.
Pour mener à bien le redressement économique, M. Morsi a procédé à un remaniement ministériel, avec en particulier un nouveau ministre des Finances, El-Morsi El-Sayed Hegazy, universitaire spécialiste de finance islamique, qui a prêté serment dimanche.


AFP, via Les Echos

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Remaniement ministériel en Egypte avant l'arrivée d'une délégation du FMI

Remaniement ministériel en Egypte avant l'arrivée d'une délégation du FMI | Égypt-actus | Scoop.it

L’Egypte a procédé dimanche 6 janvier à un remaniement ministériel touchant dix portefeuilles. Les plus importants sont ceux des Finances et de l’Intérieur. Même si l’objectif réel du remaniement était de raffermir la mainmise des Frères musulmans sur le gouvernement, il est officiellement destiné à enrayer la crise économique. Le remaniement a été accéléré par l’arrivée d’une délégation du FMI lundi 7 janvier au Caire.

Egypt-actus's insight:

Extrait

 

L’Egypte a absolument besoin de la bénédiction du Fonds monétaire international (FMI) pour éviter l’effondrement de son économie. Or, le FMI a suspendu les négociations sur un prêt de 4,8 milliards de dollars à accorder au Caire du fait des désordres politiques provoqués par la décision du président Mohamed Morsi de s’octroyer des pouvoirs renforcés grâce à un décret controversé.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt fires finance, interior ministers before IMF visit

(Reuters) - Egypt's Islamist President Mohamed Mursi fired his finance and interior ministers, cabinet sources said on Saturday, in a government reshuffle he had promised to assuage public anger at an economic crisis.

General Mohamed Ibrahim will replace Ahmed Gamal El-Din as interior minister and Al-Mursi Al-Sayed Hegazy takes the finance ministry job from Mumtaz al-Saaed.

Egypt's pound, 10 percent down since the 2011 uprising that toppled Hosni Mubarak, lost more than 3 percent against the dollar in the week ending on Thursday, hitting a record low as fears grew over its rapidly shrinking foreign currency reserves.

The International Monetary Fund (IMF) said it is sending its Middle East and Central Asia director,Masood Ahmed, to discuss a postponed $4.8 billion loan agreement and "possible IMF support for Egypt" with officials on Monday.

Loan talks were delayed last month at Cairo's behest because of unrest in which 11 people died and hundreds were injured in anti-Mursi protests.

State-run Egyptian newspaper Akhbar Al-Youm said earlier on Saturday that Ahmed would meet Mursi, Prime Minister Hashim Kandil and other top officials.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

La délégation du FMI visitera le pays

La délégation du fonds monétaire international (FMI) visitera l'Egypte lors du mois en cours, a affirmé le porte-parole du conseil des ministres Alaa Al-Hadidi. Cette visite aura pour objectif de poursuivre les pourparlers concernant le crédit estimé à 4,8 milliards de dollar présenté par le FMI à l'Egypte.

Le Premier ministre égyptien avait confirmé dimanche dernier la volonté du Caire de reprendre en janvier des discussions avec le Fonds monétaire international (FMI) sur un prêt de 4,8 milliards de dollars, gelées le 11 décembre en raison des tensions politiques dans le pays.

"Nous avons invité (le FMI) courant janvier pour reprendre le dialogue", a déclaré Hicham Qandil lors d'une conférence de presse. Le montant du prêt est "petit" mais "sa valeur réside dans le signal de confiance qu'il donnerait à l'économie égyptienne" dont la situation est "difficile" même si "on ne peut pas parler de banqueroute", a-t-il ajouté.

Cette demande de prêt, présentée en aout dernier, avait été suspendue le 11 décembre, le Caire invoquant la nécessité d'un report d'un mois "en raison de la situation politique dans le pays".

 

Egypt State Information Service
more...
No comment yet.