Égypt-actus
Follow
Find
346.5K views | +145 today
Scooped by Egypt-actus
onto Égypt-actus
Scoop.it!

Le roman provocateur d'un écrivain tessinois au Caire

Le roman provocateur d'un écrivain tessinois au Caire | Égypt-actus | Scoop.it

Shaitan (Satan), le dernier roman de Marco Alloni, écrivain tessinois établi au Caire depuis quinze ans, est récemment sorti de presse en italien. Dans une interview avec swissinfo.ch, l'auteur évoque les risques d’être pris à partie par les intégristes et égratigne l’Egypte du nouveau président Mohamed Morsi.

L'histoire débute en 1972 et se déroule sur une vingtaine d'années. Deux familles du Caire, l'une française, l'autre égyptienne, se confrontent au nom de la science et de la foi. Figure principale du récit, Satan devient l’unique détenteur de la Vérité et se substitue en quelque sorte à Allah. Un livre qui peut s’apparenter à un acte de courage mais aussi à une provocation.

 swissinfo.ch: On parle de votre roman comme d'une sorte de blasphème sur l'Islam. Vous vivez depuis 15 ans au Caire avec votre famille, craignez-vous des rétorsions? 

Marco Alloni: C'est un risque à courir, tôt ou tard. Les Musulmans intégristes n'accueilleront pas bien mon roman. J'ai déjà eu droit à des commentaires hostiles sur Facebook notamment. Selon moi, il faut savoir faire la part des choses entre la religion d’une part, la littérature et la philosophie de l’autre. On peut décréter une fatwa (condamnation religieuse) contre moi sans pour autant me faire taire.

swissinfo.ch: La peur de représailles porte à croire que dans l'Egypte de l'après Moubarak, la liberté de religion et de culte est un leurre?

M.A.: L'Egypte de Mohamed Morsi démontre clairement son caractère despotique. Les fondements mêmes de la démocratie, qui considère le dialogue et le relativisme comme des piliers de la cohabitation civile, sont en jeu. Le monolithisme culturel et religieux n'est pas compatible avec la globalisation. Shaitan se démarque d'un tel monolithisme.

 

swissinfo.ch: En tant que Suisse qui vit au Caire et qui a dû se convertir à l'Islam pour épouser une musulmane, comment vivez-vous les changements en cours en Egypte? Que deviendront les étrangers, les non musulmans, dans ce pays?

M.A: La situation est préoccupante. Dans mes reportages, je tente d'expliquer que ce qui se passe aujourd'hui en Egypte est une déchirure sociale et politique, éventuel prélude à une guerre civile. Bien sûr, on pourrait aussi se contenter de décrire la situation comme la conséquence d'élections libres. Mais il s'agit d'une approche trompeuse. Une démocratie ne finit pas aux urnes mais doit être transversale. Et les manoeuvres anticonstitutionnelles du président Morsi vont dans le sens contraire. Une reconstruction sociale ne sera possible que lorsque le gouvernement abandonnera les méthodes héritées du précédent régime.

 

Plus: http://www.swissinfo.ch/fre/culture/Le_roman_provocateur_dun_ecrivain_tessinois_au_Caire.html?cid=35227534&rss=true

 

 

 
more...
No comment yet.
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Karnak, 1907 : un scarabée géant sort des sables

Karnak, 1907 : un scarabée géant sort des sables | Égypt-actus | Scoop.it

C'est en 1907 que Georges Legrain, directeur des Antiquités à Louxor, fait à Karnak une découverte extraordinaire.

"Selon les ordres de M. Maspero, nous avons cette année déblayé le monument de Taharqa au sud du Lac Sacré. Ce travail ne nous a rien fait connaître de nouveau, mais par contre, en poussant le déblaiement plus au sud, nous avons trouvé un monument important entre l'angle sud-ouest du monument de Taharqa et le Lac Sacré. C'est un énorme scarabée long de plus d'un mètre, sculpté à même un socle de granit haut de deux mètres qu'il surmonte. Un véritable chef-d'œuvre. L'animal sacré est tourné vers le sud. Le socle a été aplani de ce côté et orné d'une grande et belle stèle…"


Eugène-Melchior de Vogüé est à Louxor au moment de la découverte. Il en fait ce récit dans le Figaro : "Nous passions à l'angle nord-ouest du Lac Sacré pour gagner une autre partie de l'enceinte. Une équipe de bambins fourmiliers grattait par là. "Granit!" crie l'un d'eux. Une pierre dure a résonné sous sa pioche. Une section de colonne en granit rose de Syène montre bientôt son orbe rugueux ; le fût a été brisé à cette place… Le tronçon de colonne est dégagé jusqu'à sa base quadrangulaire, une inscription hiéroglyphique apparaît sur une face ravalée. "Bon, cela!" s'écrie Legrain après une lecture sommaire des premiers signes. Les gamins lui signalent un autre fragment de pierre dont l'arête affleure la première heure… Un second bloc, un simple fragment de la colonne brisée est extrait… puis… sur la face enfouie du tronçon, un énorme scarabée, sculpté en plein bloc, à même le dur granit rosé, dans toute la largeur du champ. C'est le plus grand exemplaire qu'on ait jamais trouvé de l'emblème de résurrection cher aux anciens Égyptiens. Il mesure un mètre de longueur sur cinquante centimètres de largeur, le plus remarquable par la beauté du travail, le seul qui se soit présenté dans ces conditions insolites. D'autres éclats de la colonne, recueillis aux alentours, s'adaptaient parfaitement aux cassures et complétaient l'inscription sous la tête du scarabée... La colonne tronquée surmontée de son mystérieux scarabée était devenue la grande affaire des quelques Français réunis à Louxor, l'émotion, l'obsession qui les attirait comme un aimant."


Georges Legrain étudie longuement les inscriptions, puis la stèle montrant "Aménothès III agenouillé devant Tourn d'Héliopolis". Il livre ces intéressantes réflexions : "La mention d'un temple de Khoprî-Kbopiremto (?) est fort importante à l'époque d'Amenothès III et marque une des étapes qui ont précédé la révolution atonienne. J'ai pensé et je pense encore que le scarabée de Karnak n'était pas seul jadis et avait au moins un vis-à-vis, formant ainsi une sorte d'allée de scarabées sacrés devant une chapelle héliopolitaine."

 

Ce scarabée, réalisé par Aménophis III, est-il sur son emplacement d'origine ? La dédicace au dieu Atoum sous la forme de Khepri louant son fils Neb-maat-rê (un des noms du pharaon Amenhotep III) pourrait-elle aussi permettre de penser qu'il puisse provenir de son temple de la rive ouest ?

Remonté, restauré, le scarabée restera de nombreuses années tout au bord du Lac Sacré (près de l'ancienne cafétéria). Puis, en 2004, il a été déplacé de quelques mètres, ceci afin de permettre aux nombreux touristes qui en font 7 fois le tour, à titre de porte-bonheur, d'avoir un espace suffisant pour tourner.

Marie Grillot


Pour en savoir plus :

http://www.cfeetk.cnrs.fr/fichiers/Documents/Ressources-PDF/documents/K550-LEGRAIN.pdf

http://egyptopedia.fr/entree.php?lettre=S&entree=Scarabée

http://hebdo.ahram.org.eg/arab/ahram/2004/6/30/patri2.htm

Article sur le scarabée écrit par Eugène-Melchior de Vogué publié dans "Le Figaro" en 1908

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2880198/texteBrut


Illustration : Wouter Hagens (Creative Commons)


more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le ministre des Antiquités égyptiennes a annoncé un plan de réhabilitation de la Citadelle du Caire et des alentours.

Le ministre des Antiquités égyptiennes a annoncé un plan de réhabilitation de la Citadelle du Caire et des alentours. | Égypt-actus | Scoop.it

A major rehabilitation plan for Cairo’s Citadel and the surrounding area has been announced by the Ministry of Antiquities.

An international bid for development proposals will be launched soon, Antiquities Minister Mohamed Ibrahim explained in a phone interview with the privately-owned television channel CBC on Tuesday. A technical committee in the ministry has been formed to draft the conditions and frameworks for bidders.

The medieval hilltop site in central Cairo includes 25 buildings, four mosques, seven museums, nine gates, four historical defensive walls and 19 defensive towers.

Construction on the Citadel started under Ayyubid ruler Saladin in 1176, and it expanded under the rule of various dynasties until Mohamed Ali Pasha came to power in 1805. Under his rule, the Citadel underwent major construction work. Mohamed Ali built a mosque in his name, walls, and a number of palaces, military and government buildings. It continued to be the seat of government until the 1960s. The British army occupied the citadel from 1882 until 1946, followed by the Egyptian military.

It was only in 1980 that the site was handed over to the Supreme Council of Antiquities.

The renovations are part of a comprehensive action plan being drawn up by the ministry to renovate archeological sites facing urban encroachment nationwide. It also aims to help revive the tourism sector, which generates 11 percent of gross domestic product (GDP), according to the State Information Service website. Tourism revenues have dropped significantly since January 2011 due to security concerns and the halting of several restoration projects across Egypt.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

En Egypte, les Etats-Unis préfèrent la sécurité aux droits de l'Homme

En Egypte, les Etats-Unis préfèrent la sécurité aux droits de l'Homme | Égypt-actus | Scoop.it

Les Etats-Unis vont livrer dix hélicoptères d'attaque à l'Egypte, rapporte l'AFP. Alors que le gouvernement américain avait suspendu une grande partie de la traditionnelle assistance militaire à l'Egypte après la répression des Frères musulmans, Washington semble peu à peu retrouver sa ligne habituelle.

En Octobre, Obama avait notamment annulé un exercice militaire conjoint et annoncé la révision de toute aide américaine à l'Egypte.

Les quelques aides maintenues avaient par ailleurs été conditionnée par "un progrès crédible vers un gouvernement civil inclusif et démocratiquement élu". Les Etats-Unis "s'opposent à la violence en tant que solution à la division en Egypte", avait alors déclaré le gouvernement.

La reprise des livraisons a été amorcée dans la loi budgétaire américaine de janvier 2014. La loi reflétait alors "le désir de divers groupes d'intérêts de conserver l'ancien programme d'assistance sans considération pour l'impact de la détérioration de la situation interne égyptienne sur les intérêts américains", écrivait Amy Hawthorne du Atlantic Council.

Selon Hawthorne, les Etats-Unis sont de l'avis que seule cette assistance peut aider à maintenir une influence américaine en Egypte.

La sécurité avant les droits de l'Homme

La politique étrangère américaine a peu à peu laissé tomber ses arguments. Si en Egypte, la répression n'a pas faibli, les intérêts américains, eux, ont bougé.

Les fonds dégelés seront principalement utilisés pour des programmes sécuritaires et anti-terroristes. Les dix hélicoptères Apache doivent servir à "soutenir les opérations antiterroristes conduites par l'Egypte dans le Sinaï", selon le Pentagone.

Les autorités égyptiennes font aujourd'hui face à des groupes violents, notamment le groupe jihadiste Ansar Beit al-Maqdess, basé dans le Sinaï.

Le gouvernement a par ailleurs assuré que plus de 250 policiers, près de 190 soldats et une soixantaine de civils ont péri dans des attaques, qu'il attribue aux Frères musulmans, rapporte l'AFP.

Outre le manque de cohérence du Pentagone, l'évolution de la relation américano-égyptienne démontre également un glissement des priorités de la défense des droits de l'Homme à une politique sécuritaire.

Car depuis la destitution de Morsi en juillet 2013, plus de 1.400 manifestants islamistes ont été tués par les forces de l'ordre, plus de 15.000 pro-Morsi arrêtés et des centaines d'entre eux condamnés à mort ou à de lourdes peines de prison dans des procès expéditifs (AFP).

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Armée égyptienne : kaki business...

Armée égyptienne : kaki business... | Égypt-actus | Scoop.it

L'annonce par l'armée égyptienne d'un don de plusieurs terrains pour la construction de 1 million de logements sociaux relance les spéculations sur son poids économique et financier.
L'armée égyptienne fait un retour fracassant sur la scène économique avec l'annonce, en mars, d'un don de plusieurs terrains - en tout 160 millions de m2, répartis dans treize provinces, notamment dans le Sud - qui serviront à la construction de 1 million de logements sociaux. Le projet a été confié à Arabtec, une société de bâtiment émiratie.
Ce don, ajouté à l'octroi par le gouvernement de grands projets d'infrastructures d'un montant de 1 milliard de dollars (724,4 millions d'euros) à des sociétés détenues par des militaires, a relancé les spéculations sur un secret bien gardé : le poids économique et financier de l'armée. Cette initiative laisse aussi à penser que les militaires veulent accroître leur influence dans la sphère économique après s'être imposés sur le terrain politique en renversant le président islamiste élu Mohamed Morsi, en juillet 2013.
L'armée, un grand propriétaire terrien
Selon des analystes occidentaux, l'empire économique de l'armée représenterait 40 % de l'économie nationale. Un chiffre largement exagéré, selon le général Mohamed Amin, chargé des affaires financières et des intérêts économiques des militaires. Ce dernier, qui a récemment rejoint le Conseil suprême des forces armées (CSFA), évalue à 1,75 milliard de dollars la valeur totale des avoirs de l'institution au 30 juin 2013, soit moins de 1 % du PIB. "Toutes nos entreprises ont d'abord pour objectif d'assurer à l'armée une autosuffisance afin qu'elle ne devienne pas un fardeau pour les pouvoirs publics", explique le général Amin dans un entretien au Financial Times.

Sur son site web, le ministère de la Défense recense une longue liste d'entreprises sous son contrôle dont les activités couvrent un large spectre (pâtes, eau minérale, ciment, gaz industriels, insecticides, engrais...). L'armée est également un grand propriétaire terrien, est active dans le secteur de l'agriculture mais aussi de la construction navale et possède ses propres hôtels, clubs et hôpitaux, dont beaucoup sont ouverts au public. Bien que les comptes de cette galaxie d'entreprises demeurent opaques, tout comme le budget de la Défense, le général Amin soutient que les données financières sont transmises à l'agence centrale d'audit chargée de surveiller les dépenses publiques.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Afrique - Au Caire, le voile de la discorde

Afrique - Au Caire, le voile de la discorde | Égypt-actus | Scoop.it

La semaine dernière, une jeune Égyptienne voilée a été interdite d’accès dans un restaurant chic du Caire. Loin d'être isolé, l'incident révèle les états d'âme d’une société bouleversée par les changements politiques et sociaux des dernières années.

Par Sonia Dridi

(...)
Aujourd’hui, force est de constater qu’une grande majorité des Égyptiennes sont voilées, par tradition culturelle autant que par conviction religieuse. Aucune loi n’interdit le port du voile dans les bars et les restaurants dans la capitale aux milliers de minarets. Mais le ‘hidjab’ cristallise les tensions politiques et sociales et au Caire et une dizaine d’établissements entretiendraient cette pratique.
Anya Vanecek, une Américaine d’origine tchèque, qui a étudié au Caire début 2013, peut en témoigner. Bien que n’étant pas musulmane, elle se couvre régulièrement la tête d’un foulard par goût et par confort personnel. Dans une tribune, elle a relaté sa propre mésaventure dans l’un des bars-restaurants les plus populaires de la capitale. Contrôlée à l’entrée par un vigile, elle ne doit de suivre ses amis à l’intérieur qu’au fait de ne pas être égyptienne. Elle déclare ensuite avoir senti des "regards pesants" à l’intérieur du club.
“Qu’un nombre croissant d’Égyptiennes porte le voile pour des raisons de religion ou de mode, n’a aucune importance, écrit-elle. Sauf que les établissements chics du Caire connaissent cette tendance et ont décidé de l’utiliser à leur avantage. En interdisant le port du voile, ils interdisent l’accès à une grande majorité de jeunes femmes égyptiennes et contrôlent le type de clientèle. Leur seul objectif, c’est la sélection sociale.”
(...)
Historiquement, le port du voile n’est pas toujours allé de soi en Égypte. Après une période d’occidentalisation des mœurs sous le général Gamal Abdel Nasser, l’Égypte s’est re-islamisée dès les années 1970 à mesure que des Égyptiens expatriés dans les pays du Golfe revenaient au pays acquis aux idées wahhabites. Dans les années 1990, en réaction au port du foulard qui se répand dans toutes les couches de la société, des restaurants et des bars, portés par une mouvance laïque, commencent à interdire le ‘hidjab’.
Dalia Hassan, activiste égyptienne, se décrit comme une fervente "anti-voile", mais s’oppose fermement au rejet des femmes voilées. "C’est ridicule !", lâche-t-elle, estimant que ces réactions sont aussi une réponse à la menace des "barbus".
En effet, depuis le renversement en juillet 2013 du président issu des Frères musulmans Mohammed Morsi et la reprise en main du pays par l’armée, le voile est parfois vu comme signe de loyauté au mouvement islamiste. Certaines femmes ont même récemment retiré leur voile, en réaction contre les Frères musulmans, accusés par une grande partie de la population d’avoir instrumentalisé la religion au profit de la politique.
Dans ce pays contrasté qu’est l’Égypte, aux prises avec deux visions radicalement différentes de la société, la signification du voile est loin d’être figée. La victoire à l’élection présidentielle de l’ancien ministre de la Défense, Abdel Fattah El Sisi, considéré comme un héros pour avoir chassé les islamistes du pouvoir, fait peu de doute. Sa femme est voilée et cela pourrait bien relancer la tendance.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Ebticar" ("Innovation") : un programme de soutien à des projets de médias sur internet

4M Le programme 4M favorise le partage d’expériences et d’innovations afin d’accompagner le développement des rédactions du sud dans la révolution des médias sociaux.

 

"Ebticar" ("Innovation") : un programme de soutien à des projets de médias sur internet. Il s'adresse à 7 pays, dont l'Egypte. Les projets présentés doivent cibler le renforcement des compétences et des performances professionnelles dans le journalisme sur le web.
*********************
The development of online media worldwide and particularly in the Arab world is having a profound effect on the media sector and, in more general terms, on society.

Ebticar-Media wishes to support those involved in this process of change by providing them with the funding that will enable them to develop and to structure their projects.
Ebticar-Media ("ebticar" means "innovation" in Arabic, and also stands for "E-Booster for Technical and Innovative Contents in the Arab Region") has therefore decided to support the development and structuring of online media around the Mediterranean and to do so through the allocation of subsidies.

Beneficiaries 
Algeria, Egypt, Jordan, Lebanon, Libya, Morocco, Palestinian Territories, Syria, and Tunisia 
Ebticar-Media is focusing on structures that have developed digital news content and that wish to further develop their activity by strengthening the way in which they operate, enriching their content and setting up new technical tools.
Ebticar-Media is restricted to structures set up in the following countries: Algeria, Egypt, Jordan, Lebanon, Libya, Morocco, Palestinian Territories, Syria, and Tunisia. Exemptions may be granted in duly justified cases under certain conditions (political situations, the specific nature of an "international" project, and the like).
Two calls for proposals (one in April 2014 and the other in January 2015) will lead to the selection of 10 to 12 projects each (i.e. a total, over the two calls, of 20 to 25 projects).


Supported activities 
Projects supported by Ebticar-Media must relate to actions aimed at enhancing the editorial, technical or economic skills of those in the online media in the relevant region.
Supported activities should, for example, target strengthening skills and professional performance levels in web journalism, encouraging the production of independent, pluralist news content, contributing to the sustainability of online media activity, and providing assistance to project stakeholders when structuring their project (the setting-up of economic models, plus organisation and management). Support may also be given to involving online media professionals in training courses. Furthermore, encouragement will be given to the establishment of professional organisations and partnerships between relevant stakeholders and civil society, professional exchanges and the emergence of innovative projects.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'armée égyptienne dit contrôler le Sinaï

L'armée égyptienne a annoncé jeudi qu'elle avait le contrôle total de la situation dans la péninsule du Sinaï, où des groupes islamistes visent depuis des mois les forces de sécurité.

La situation s'est nettement dégradée après l'éviction de Mohamed Morsi, président issu des Frères musulmans renversé par l'armée le 3 juillet dernier. Les insurgés, qui se focalisaient jusqu'alors sur Israël, ont retourné leurs armes contre des cibles de l'armée et de la police égyptiennes.

Un demi-millier de morts ont été recensés depuis, principalement dans les rangs des forces de sécurité.

"La stabilité est évidente dans le Sinaï en dépit de rumeurs sur la persistance d'éléments terroristes et de tunnels dans le nord du Sinaï", a affirmé le général Mohamed al Chahat, commandant des forces égyptiennes dans le Sinaï, cité par l'agence officielle de presse Mena.

D'après une enquête diffusée mi-mars par l'agence Reuters, quelques centaines d'islamistes armés, égyptiens et étrangers, opèrent toujours dans le Sinaï.

Quelques jours après la publication de cette enquête, Abdel Fattah al Sissi, qui était alors chef d'état-major des forces armées - il a démissionné depuis pour se porter candidat à l'élection présidentielle des 26 et 27 mai -, limogeait le commandant des forces armées dans la région et nommait à sa place le général Chahat.

D'après ce dernier, l'armée a détruit plus de 1.500 tunnels courant sous la frontière entre l'Egypte et la bande de Gaza afin de freiner la contrebande d'armes.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Ridley Scott et HBO s'associent pour une série sur l'Egypte ancienne

Ridley Scott et HBO s'associent pour une série sur l'Egypte ancienne | Égypt-actus | Scoop.it
Le réalisateur britannique de "Gladiator" et "Kingdom of Heaven" poursuit sa percée à la télévision et se lie au projet "Pharaoh", une série de HBO qui mêlera histoire et science-fiction, selon The Hollywood Reporter.

Après sa participation à "The Good Wife" ou aux adaptations de Ken Follett "Les Piliers de la Terre" et "Un monde sans fin", Ridley Scott se rapproche de la prestigieuse chaîne câblée pour un drama qui aura comme décor l’Égypte antique.

Le cinéaste devrait mettre en scène et produire cette série, qui expliquera la fondation et l'ascension de cet empire par la visite d'extra-terrestres.

"Pharaoh" sera développé par David Schulner, producteur et scénaristes habitué à collaborer avec NBC. L'homme a notamment participé dernièrement à "Dracula", "Ironside" ou "Do No Harm". Il planche actuellement sur l'adaptation de "Clone", un comic book de science-fiction, avec la précieuse aide de Robert Kirkman, l'auteur de "The Walking Dead".

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Vladimir Poutine voudrait avoir l’Egypte pour partenaire stratégique

Vladimir Poutine voudrait avoir l’Egypte pour partenaire stratégique | Égypt-actus | Scoop.it

Par le colonel Jean-Louis Dufour 

La question d’Ukraine n’est pas la seule dont traite Vladimir Poutine. Le président russe a fait sien le vieux rêve des tsars qui est d’atteindre les mers chaudes. Il ne s’agit pas tant d’y naviguer et de s’y ménager d’accueillantes escales mais bien de nouer d’étroites relations avec certains pays riverains. Il n’a pas échappé au Kremlin que l’Egypte, après l’Iran, vient d’émerger comme un possible allié pour réduire l’influence des Etats-Unis au Moyen-Orient. Une délégation russe a séjourné au Caire du 23 au 26 mars; elle y a rencontré les plus hautes autorités, dont le futur président. Les conversations ont porté sur un projet d’accord de libre-échange entre l’Egypte et l’Union douanière créée par Moscou qui comprend aussi le Kazakhstan et la Biélorussie.
A cet accord, s’il est conclu, l’Egypte, dont les difficultés économiques sont colossales, pourrait trouver avantage. Ce qui permettrait à la Russie d’apparaître comme un ami, désireux d’aider. Si Le Caire ne voit sans doute pas d’inconvénient à effectuer un bout de chemin avec Moscou, ses relations avec les Etats-Unis ne sont pas de celles dont on se passe aisément. Toutefois, cet intérêt de Poutine, déjà manifeste sous Khrouchtchev, peut donner envie à la diplomatie égyptienne de jouer un Grand contre l’autre, afin d’en tirer profit.
L’ambition de Moscou est double. Nouer des liens avec des pays clés n’aidera pas seulement la Russie à recouvrer son statut de puissance globale mais aussi à grignoter les positions des Etats-Unis. L’Iran a longtemps servi cette politique. Cependant, depuis que les rapports Téhéran-Washington connaissent une relative détente, Moscou est en quête de nouveaux partenaires. L’activisme russe en Syrie est aussi notoire qu’ancien(1) mais n’est pas forcément très productif. La Russie souhaite aussi investir en Irak et y accroître ses exportations. L’Egypte est un autre dossier, sans doute plus important, même si sa situation est critique. Au moment où ce pays s’acharne à trouver des solutions aux problèmes qui l’accablent, financiers, énergétiques, alimentaires, il peut aider Moscou à effectuer un retour signalé dans ce phare du monde arabe.
En Egypte, la crise politique a durement frappé le tourisme et réduit drastiquement les investissements étrangers. Dans le même temps, les exportations de gaz baissent, compte tenu d’une consommation domestique accrue. La production intérieure de l’Egypte diminue dangereusement au fur et à mesure que la demande locale se contracte.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Violence sexuelle contre les femmes en Égypte : les gouvernements successifs ont échoué à prendre des mesures pour y mettre fin.

Violence sexuelle contre les femmes en Égypte : les gouvernements successifs ont échoué à prendre des mesures pour y mettre fin. | Égypt-actus | Scoop.it
Sexual harassment and assault against women remain rife, our organisations warn in a report released today, constituting major obstacles to their participation in the political transition of their country. Successive governments have failed to take measures to stop violence against women and such crimes continue to meet with complete impunity.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Accord parental obligatoire : l’histoire pas très belle de Haïfa dans l’Egypte du maréchal Sissi…

Accord parental obligatoire : l’histoire pas très belle de Haïfa dans l’Egypte du maréchal Sissi… | Égypt-actus | Scoop.it

Par Yves Gonzalez-Quijano 
(...)
Présenté dans les salles égyptiennes le 8 avril, le film, financé par la société du producteur très commercial Ahmed El-Sobki (on a déjà parlé de lui ici), aura été retiré de l’affiche une semaine plus tard. Ibrahim Mahlab, l’homme qui assure en tant que Premier ministre l’interim (lui-même totalement illégal) à la tête du gouvernement qui précède l’élection claironnée à l’avance du maréchal Sissi, a en effet décidé d’innover dans la très riche tradition locale de la censure arbitraire. Alors qu’il avait reçu, contre toute attente, son visa d’exploitation, avec la seule mention d’une interdiction aux mineurs, ce remake de Malèna, histoire d’une veuve lascive qui fascine tous les mâles du coin, parmi lesquels figure un garçonnet, ne sera plus projeté avant de repasser devant ladite commission. Naturellement, celle-ci va s’arranger pour l’interdire, et ce n’est pas la démission, digne en l’occurrence, du responsable présumé du service officiel de la censure cinématographique qui changera quoi que ce soit !…
A l’origine de ce revirement qui ne s’embarrasse pas d’arguties juridiques (mais le pays en a vu d’autres, et des plus graves), l’éternel surenchère des pères-la-pudeur effarouchés par les charmes généreux de la diva libanaise. Signe que tout va mal dans le pays, ce n’est pas Al-Azhar qui a sonné la charge cette fois, mais un très sérieux National Council for Childhood and Motherhood qui s’est inquiété de cette mise en scène qui ne correspond pas « aux valeurs et aux habitudes de la société égyptienne » et qui s’est même ému du danger que constituait cette œuvre (malgré son interdiction aux mineurs) pour les jeunes enfants du pays… Bien entendu, l’institution religieuse a emboîté le pas très vite, en considérant qu’il fallait non seulement interdire ces images mais juger ceux qui, « par ces œuvres cinématographiques occidentalisées mettent en danger la sécurité morale de la société ».
(...)
Malheureusement, il est bien plus probable que ceux qui s’agitent sont avant tout des opportunistes hypocrites. Après tout, le film est tout juste à peine suggestif au regard de ce qu’on trouve sur Internet où la frustration de la jeunesse arabe trouve un pauvre exutoire à ses désirs inassouvis (selon cette très intéressante étude, les 22 pays arabes comptent pour 10 % des requêtes mondiales avec le mot « sex » sur Google, sans compter les demandes en caractères arabes !)
Interdit ou pas (en Egypte, mais aussi à Bahreïn, aux Emirats…), le film trouvera son public, comme le sait fort bien son producteur qui « menace » de l’offrir gratuitement (article en arabe) à la distribution dans les salles égyptiennes : émeute garantie! Quant à Haïfa, le scandale de Halawet al-rûh n’est qu’un nouvel épisode dans une très longue série, qui ne diminuera en rien la fascination qu’elle exerce sur le public, bien au contraire. Et pour finir sur cette triste comédie à l’égyptienne, précisons encore que le dernier mari officiel de la comédienne libanaise (ils ont divorcé en novembre 2012) n’était autre que le richissime homme d’affaire Abu Hashima. Cette très très grosse fortune – dont l’origine est tout aussi sulfureuse que la vie privée de Haïfa au regard d’une certaine morale – est un des principaux soutiens du maréchal Sissi…

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le coût du visa touristique va augmenter de 5 dollars à partir du 1er mai 2014

Le coût du visa touristique va augmenter de 5 dollars à partir du 1er mai 2014 | Égypt-actus | Scoop.it

Visa fees for tourists coming to Egypt will increase starting May to reach $20 instead of $15.

 

According to Hesham Zazou, tourism minister, the increase is slight and is not expected to affect the flow of tourists to the country. 

The decision to increase the cost of a tourist visa to Egypt was previously postponed several times. The decision was initially meant to be implemented in November 2013. It was then postponed to February 2014, and finally to 1 May. 

According to the tourism ministry, Egypt’s visa is still amongst the cheapest worldwide.

The number of tourists visiting Egypt in the first two months of 2014 dropped 28 percent to 1.3 million in comparison to January and February 2013.

As the security situation in South Sinai has deteriorated under a growing militant insurgency, Germany issued a warning against travel to the peninsula.

Egypt’s revenues from tourism, a key source of foreign currency, dropped drastically after the 2011 revolution amid subsequent political instability and violence.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Reprise partielle de l'aide militaire américaine à l'Egypte

Reprise partielle de l'aide militaire américaine à l'Egypte | Égypt-actus | Scoop.it

Par Anne-Marie Capomaccio

 

Les Etats-Unis reprennent une partie de leur aide militaire à l’Egypte, avec la livraison de 10 hélicoptères d’attaque. Cette aide avait été interrompue après la répression violente contre les partisans du président déchu Mohammed Morsi et la prise de pouvoir par les militaires.

10 hélicoptères de combat vont donc être envoyés au Caire, mais ce n’est qu’une reprise partielle de l’aide militaire américaine à l’Egypte. Il n’est pas question pour l’instant des avions F16, ni des chars Abrams, ou des missiles, convoités par le gouvernement égyptien.

Le secrétaire d’Etat John Kerry, et le ministre de la Défense Chuck Hagel ont eu des entretiens téléphoniques avec leurs homologues hier, et les éléments de langage sont les mêmes : les Égyptiens respectent leurs engagements vis-à-vis des Etats-Unis et d’Israël.

Des élections à valeur de test

Cette reprise partielle de l’aide militaire, a pour seul objectif d’aider le Caire à assurer sa sécurité en luttant contre le terrorisme. « C’est une mesure qui sert nos intérêts stratégiques », explique très simplement le porte-parole de la Défense dans un communiqué.

L’administration américaine attend de l’Egypte qu’elle s’engage clairement sur la voie de la démocratie selon le département d’Etat. La tenue des élections à venir aura manifestement valeur de test, pour éventuellement revenir à la coopération initialement prévue, avant la prise de pouvoir des militaires et la répression qui a suivi.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Sabbahi : "Une justice sociale tangible et l'établissement d'un système démocratique sont les priorités de ma plate-forme électorale"

Sabbahi : "Une justice sociale tangible et l'établissement d'un système démocratique sont les priorités de ma plate-forme électorale" | Égypt-actus | Scoop.it

 Presidential candidate Hamdeen Sabahi has said that achieving tangible social justice and establishing a democratic system are priorities on his electoral platform.

Sabahi met on Thursday with a group of the revolution's youth in a meeting arranged by the National Partnership Current, headed by Shadi al-Ghazali Harb and Mahmoud Afifi.

The main axes of my electoral platform are national independence, social justice, and freedom, Sabahi said in a statement.

Sabahi called for crystallizing a collective political, cultural and moral stance against violence and terrorism as well as those who call for it.

Security and stability should not substitute rights, he stated.

"I contest the election with the same spirit I had when I went to Tahrir Square on January 25 and June 30 to fight a democratic battle," Sabahi said.

The successive transitional authorities are the main culprit in frustrating Egyptians because they did not offer them anything, he explained.

Sabahi also said that if he does not win the election, he will form a strong opposition which any ruler will find hard to ignore.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte: qui est le plus hostile à Israël ?

Egypte: qui est le plus hostile à Israël ? | Égypt-actus | Scoop.it
Les porte-paroles des 2 candidats à la présidentielle "se battent" pour le titre de meilleur ennemi d'Israël

Alors que les deux porte-paroles des candidats en lice semblent faire de la surenchère pour le titre de meilleur ennemi d'Israël, la fin de campagne pour les prochaines présidentielles égyptiennes, qui se tiendront le 26 mai, semble être déterminée par la question de savoir quel candidat est le plus hostile à l'Etat hébreu.

"Nous soutenons quiconque combat l'ennemi sioniste, mais si ses armes sont pointées vers l'Egypte, nous couperons les mains de ceux qui les détiennent", a déclaré Mahmoud Badr, le directeur de campagne du maréchal al-Sissi lors d'un débat à la télévision libanaise Al-Manar affiliée au Hezbollah.

Tamer Hindawi, porte-parole pour le seul autre candidat, Hamdeen Sabbahi, a quant à lui déclaré: "Notre inimitié envers l'ennemi sioniste est à la source même de notre existence (...) C'est soit eux, soit nous, mais pas de paix possible; c'est ce que nous croyons. L'ennemi sioniste est clairement le chef du colonialisme dans notre région".

Interrogé sur la position de Sabbahi quant aux accords de paix de Camp David qu'Israël et l'Egypte ont signé en 1997, Hindawi répond : "A notre avis, les accords de Camp David sont la cause de bon nombre de nos crises actuelles et pourraient même être la principale raison de l’assujettissement de l'Egypte à l'Amérique".

Hindawi a également accusé Israël d'être la cause du déclin du rôle prépondérant de l'Egypte dans le monde arabe, islamique et africain.

"Si cela ne tenait qu'à moi, je supprimerais les accords de camp David immédiatement", a encore dit le porte-parole de Hamdeen Sabbahi avant d'ajouter : "Sabbahi estime que les sionistes sont notre ennemi et il sera prêt, quand l'heure sera venue, à prendre des mesures historiques".

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Sabbahi : "Les mouvements révolutionnaires devraient travailler à gagner la confiance du peuple."

Sabbahi : "Les mouvements révolutionnaires devraient travailler à gagner la confiance du peuple." | Égypt-actus | Scoop.it

Presidential candidate Hamdeen Sabbahi described the upcoming presidential elections as part of a large route towards achieving democracy, reported Youm7 on Thursday.

Sabbahi, who is a founding member of the Popular Current, also called for the youth of the revolution to apply as candidates in forthcoming parliamentary and local elections in order to regain the confidence of the people.

He added during his meeting with a number of revolutionary movements on Thursday that civil society is the main guarantee to ensuring the neutrality and integrity of the coming processes to pave the way for different parties to participate in the political process.

He added, “I decided to run for the presidency to participate in the current democratic struggle with the same spirit by which I participated in the January 25 Revolution and June 30 demonstrations in Tahrir Square. It is an opportunity to bridge the gap of difference between the revolutionaries and those people who suffered from frustration for three years.”

He blamed the consecutive transitional governments since 2011 for the current state of frustration witnessed in the country.

Sabbahi will run against Field Marshal Abdel Fatah al-Sisi in the presidential elections scheduled to take place on May 26 and 27.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Ressusciter la conscience égyptienne pour dire Non à la violence.

Ressusciter la conscience égyptienne pour dire Non à la violence. | Égypt-actus | Scoop.it
Par Amrou Kotb
(...)
If protests and demonstrations are no longer effective and calls for reconciliation fall upon deaf ears, perhaps it’s time for nonviolent activists to look to community service as a vehicle for change. Vice president of local NGO Sheraa, specializing in constitutional and legislative reform, Aly El Shalakany, believes that working with NGOs is the best medium to bring about change. El Shalakany himself is one of the young revolutionaries who spent most of the eighteen days leading to Hosni Mubarak’s ouster in Tahrir Square. According to the young VP, change must come through what he calls a 9 to 5 approach. 

"In Egypt we are at a point where protest is no longer an effective tool for activism," El Shalakany says. "The early movers of the revolution, the ones who were in Tahrir on January 25th, have realized this and have moved on to a 9 to 5 approach." El Shalakany explains that change is a fulltime job and that "activists are now getting involved in their communities, they are working with NGOs or local community initiatives to sponsor youth development programs or improve living conditions in their immediate surroundings." 

While El Shalakany’s suggestion is geared toward the long term, it carries with it implications for denouncing present-day violence in Egypt. As activists channel their efforts toward apolitical community service, support for these organizations widens and they subsequently establish themselves as credible voices for change. When activists work through NGOs to deplore acts of violence, the voice of condemnation stands the chance of becoming powerful and cohesive as it is fueled by the support of benefactors who can attest to the organization’s effectiveness. 

Staying Conscious

A few days ago, I witnessed a disagreement in the middle of a Cairo street, which was quickly escalating into a physical altercation. A similar incident saw a man stabbed to death in broad daylight weeks earlier. As I casually wondered if the same would happen, I left the dispute in my wake. Later, I cursed my indifference; apolitical or not, my sensitization seemed to be leaving me.

Waking up to the horror is the first step and channeling efforts to the work of NGO’s may very well be the second; but as I write this in the hours following yet another Friday shift, I find that for me, there is nothing harder than staying awake.

 
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le Conseil des ministres forme un groupe ministériel, dirigé par le ministre des Antiquités, chargé de protéger le Caire historique

Le Conseil des ministres forme un groupe ministériel, dirigé par le ministre des Antiquités, chargé de protéger le Caire historique | Égypt-actus | Scoop.it

أصدر المهندس ابراهيم محلب، رئيس مجلس الوزراء، قراراً بتشكيل مجموعة عمل وزارية برئاسة الدكتور محمد ابراهيم، وزير الآثار، تتولى وضع البرامج والخطط العاجلة والبعيدة المدى لحماية والحفاظ على موقع القاهرة التاريخية كممتلك تراث عالمي .

صرح الدكتور "محمد ابراهيم" وزير الأثار: بأن قرار رئيس مجلس الوزراء جاء استجابة فورية للمذكرة التى رفعتها وزارة الاثار لرئيس المجلس بهذا الشأن، مما يعكس اهتمام وحرص الحكومة المصرية للحفاظ على ممتلكاتها الثقافية، وسن القواعد والقوانين التي تحمي الكنوز المصرية ومناطق التراث الحضاري من انتشار تيار المدنية .

وأشار الى ضرورة تكاتف وتعاون كافة الوزرات والجهات المعنية للحفاظ على النسيج العمراني للقاهرة التاريخية، وإعادة توظيفها، واستغلال مبانيها التاريخية، والمساحات المحيطة بها، مما يتيح توظيف واستثمار وإدارة تلك المناطق ليخلق مقاصد سياحية جديدة تعد قيمة مضافة لاقتصاديات المنطقة العمرانية والتي تكفل فرص عمل مباشرة وغير مباشرة لأهالي هذه المناطق, وتعزز مشروعاتهم الصغيرة ذات المردود الملموس إرتقاءاً بهم اقتصاديا واجتماعيا وتأكيداً لانتمائهم الوطني.

وأوضح وزير الاثار: أن تكليفات رئيس الوزراء للجنة الوزارية التى تضم فى عضويتها كل من وزير الأوقاف، ووزير الثقافة، ووزير الإسكان، ووزير السياحة، ووزير الدولة لشئون البيئة، ووزير التنمية المحلية والتنمية الإدارية، ووزير المالية، ووزير التخطيط والتعاون الدولي، تتمحور فى عدة نقاط يأتى فى مقدمتها وضع تخطيط للأنشطة التي لها تأثير مباشر وغير مباشر على الآثار والتراث إلى جانب الارتقاء بعملية تقييم وتخطيط موقع التراث العالمي للقاهرة التاريخية


شاهد المحتوى الأصلي علي بوابة الفجر الاليكترونية - الوزراء يشكل مجموعة وزارية برئاسة وزير الآثار لحماية القاهرة التاريخية 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'Ethiopie demande à l'Egypte de cesser tout "bruit inutile" à propos du barrage sur le Nil

L'Ethiopie demande à l'Egypte de cesser tout "bruit inutile" à propos du barrage sur le Nil | Égypt-actus | Scoop.it

Ethiopian Prime Minister Hailemariam Desalegn on Thursday called on Egypt to stop what he described as "unnecessary noise" about a Nile dam project.

 

"Ethiopia has been working with riparian countries towards bringing about fair and equitable utilization of the Nile waters," Desalegn told the House of Peoples' Representatives, Ethiopia's lower house of parliament.

 

"Egypt should come on board instead of making unnecessary noise," he said as he presented a report about his government performance to the parliament.

 

Ethiopia is building a $6.4-billion dam on the Blue Nile, which represents Egypt's primary source of water.

 

The project has raised alarm bells in Egypt, the Arab world's most populous country, which fears a reduction of its historical share of Nile water.

 

Water distribution among Nile basin states has long been regulated by a colonial-era treaty giving Egypt and Sudan the lion's share of river water.

 

Desalegn said that Cairo has launched an international campaign against the Grand Renaissance Dam.

 

"Egypt we know is preparing to take the case to the United Nations, but Ethiopia is ready for that," he said, going on to say that the 31 percent of the dam project has completed.

 

The Ethiopian premier said that his government has been lobbying upper riparian countries to ratify the Comprehensive Framework Agreement, known as the Entebe agreement.

 

Signed in 2010 by six riparian countries, the agreement aims to replace a 1959 colonial-era treaty that gives Egypt and Sudan the lion's share of river water.

 

Desalegn told the MPs that Ethiopia has already ratified the agreement, while Kenya, Uganda and Burundi have referred the bill to their parliaments for endorsement.

 

"We are pushing Tanzania to follow suit," he said, going on to say that South Sudan and the Democratic Republic of Congo would also implement the agreement.

 

The Ethiopian Prime Minister said that his country has forged strategic cooperation frameworks with all neighboring nations except Eritrea.

 

Tensions between Addis Ababa and Asmara have persisted since a bloody two-year border war – in which tens of thousands were killed – ended in 2000.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le ministère de la Santé a mis au point un plan d'urgence pour combattre le coronavirus

Le ministère de la Santé a mis au point un plan d'urgence pour combattre le coronavirus | Égypt-actus | Scoop.it

By SARA OSAMA SHOUREAP

CAIRO: The Ministry of Health has set an emergency plan to combat coronavirus after it was found in a number of camels in Egypt following its spread in various Middle Eastern countries, according to a Thursday statement issued by the ministry.

The statement includes the purpose of the plan, the symptoms of the virus, precautionary measures and what to do when someone is suspected to be infected with the virus.

The common symptoms of coronavirus are acute respiratory illness, fever, difficulty in breathing, shortness of breath, coughing, and in most cases pneumonia. In some (extreme) cases the virus may cause kidney failure, the statement added. The death rate of people infected with the virus has reached 50 percent.

Last Sunday, the health ministry announced in a statement that according to a study the National Research Center conducted, they discovered the virus in four camels out of 491 samples coming from Sudan and Ethiopia, but that they have not discovered any cases among humans.

The World Health Organization (WHO) issued a report stating that 89 people have died from coronavirus out of 213 since November 2012, according to Egypt Independent.

The disease recently resurfaced in Jordan, Qatar, Saudi Arabia, Emirates, France, Germany, United Kingdom and Tunisia, according to the Thursday statement issued by Egypt’s Health Ministry. According to Ahram Online, WHO said that the virus cannot be easily transmitted to humans.

In February Youm7 reported that a 56-year-old woman was suspected of having coronavirus in Aswan, after she returned from Saudi Arabia, according to an official medical source at a hospital in Kom Ombo. However the Deputy Minister of Health denied that the woman had coronavirus.

Amr Qandil, chief of the ministry’s preventive medicine sector, told Youm7 Sunday that there have been no detected cases of coronavirus in Egypt until now, adding that they did not set any “exceptional plans” to combat the virus.

According to the Thursday statement issued by the ministry, the plan set by the ministry aims to discover the disease early and to limit and control the spreading of the disease if it appears in Egypt.

Furthermore, the plan includes providing publications in all health centers to raise awareness about the disease and to implement the instructions and procedures in the publications.

Additional reporting by Dana al-Hadedy.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Les échanges entre Dakar et Le Caire évalués à 14 milliards CFA en 2013

Les échanges entre Dakar et Le Caire évalués à 14 milliards CFA en 2013 | Égypt-actus | Scoop.it
"Le volume des échanges se chiffre à 28 millions de dollars en 2013. Ils ont connu une hausse de 80% l'année dernière, contre 15 millions de dollars l'année précédente", a révélé mardi l'ambassadeur égyptien, Hecham Maher, lors d'une visite dans les locaux de l'APS. "Cela a évolué, mais pas au niveau où je l'espère", a déclaré l'ambassadeur d'Egypte, s'adressant au directeur général de l'APS Thierno Birahim Fall et aux responsables de la rédaction centrale.  "Il y a pas mal de travail à faire, car les échanges commerciaux ne sont pas au niveau où je les espérais", a dit Hecham Maher, avant de rappeler que l'année dernière, deux délégations d'hommes d’affaires sénégalais évoluant dans l'agro-alimentaire et les produits chimiques avaient visité l'Egypte en vue de nouer des partenariats.  S'y ajoute que des hommes d'affaires et entreprises égyptiennes participent régulièrement à la Foire internationale de Dakar, devenue un rendez-vous annuel.  Selon le diplomate égyptien, des acteurs économiques égyptiens avaient également demandé et obtenu leur participation au Groupe consultatif 2014 pour le Sénégal, une table ronde des bailleurs tenue à Paris le 24 février dernier.  La coopération sénégalo-égyptienne "est très vivante dans le domaine de l'agriculture et de l'élevage", a insisté l'ambassadeur Hecham Maher.  "Dans le domaine de l'agriculture, a-t-il dit, des techniciens égyptiens sont en train d'expérimenter la culture du blé au Nord. Nous sommes en train de discuter pour voir comment aller plus loin, et dans le domaine de l'élevage, c'est aussi la même chose". Si l'on en croit Hecham Maher, des possibilités de coopération entre les deux pays existent dans le domaine des énergies renouvelables, des télécommunications, ainsi qu'en matière de maîtrise de l'eau.   

 

Pape Diattao Badji 
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

En payant elle-même pour la construction du barrage géant de la Renaissance, l'Ethiopie contrarie l'Egypte, mais elle prend des risques.

En payant elle-même pour la construction du barrage géant de la Renaissance, l'Ethiopie contrarie l'Egypte, mais elle prend des risques. | Égypt-actus | Scoop.it

Ethiopia's bold decision to pay for a huge dam itself has overturned generations of Egyptian control over the Nile's waters, and may help transform one of the world's poorest countries into a regional hydropower hub.

By spurning an offer from Cairo for help financing the project, Addis Ababa has ensured it controls the construction of the Renaissance Dam on a Nile tributary. The electricity it will generate - enough to power a giant rich-world city like New York - can be exported across a power-hungry region.

But the decision to fund the huge project itself also carries the risk of stifling private sector investment and restricting economic growth, and may jeopardize Ethiopia's dream of becoming a middle income country by 2025.

The dam is now a quarter built and Ethiopia says it will start producing its first 750 megawatts of electricity by the end of this year. In the sandy floor of the Guba valley, near the Sudanese border, engineers are laying compacted concrete to the foundations of the barrage that will tower 145 meters high and whose turbines will throw out 6,000 megawatts - more than any other hydropower project in Africa.

So far, Ethiopia has paid 27 billion birr ($1.5 billion) out of a total projected cost of 77 billion birr for the dam, which will create a lake 246 km (153 miles) long.

It is the biggest part of a massive program of public spending on power, roads and railways in one of Africa's fastest growing economies. Ethiopia's output has risen at near double digit rates for a decade, luring investors from Sweden to China.

But economists warn that squeezing the private sector to pay for the public infrastructure could hurt future prospects. Growth is already showing signs of slowing.

Even so, Addis Ababa says the price is worth paying to guarantee Egypt has no veto over the dam, the centerpiece of a 25-year project to profit from East Africa's accelerating economic growth by exporting electricity across the region.

"We did not want this dam to suffer from external pressures, particularly with respect to financing," said Fekahmed Negash, a director within Ethiopia's Ministry of Water and Energy.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

La navigation en Égypte ancienne

La navigation en Égypte ancienne | Égypt-actus | Scoop.it

Compte rendu, par François Tonic, du colloque d'Arles du 12 avril 2014

Le 12 avril dernier, le musée départemental d’Arles accueillait la conférence « la navigation en Égypte ancienne », rencontres égyptologiques de l’association Provence égyptologie. 

La journée débuta par la conférence « les types de navires et construction navale ». Il a été rappelé les particularités du Nil : facile à descendre (courants du fleuve) et relativement facile à remonter avec les vents. Nous possédons de nombreuses représentations de navires. L’archéologie a découvert plusieurs vestiges d’embarcations, les dernières furent découvertes à Abou Roach près du Caire. Très tôt, les Égyptiens ont navigué sur le Nil. Nous avons des exemples sur des vases du milieu du 4e millénaire. Ces premiers navires possédaient des rames, des rames gouvernails et des branches et feuilles de palmes servant de voiles primitives. Les premiers exemples de véritables voiles datent dès 3500 av. J.-C..

À l’Ancien Empire, les Égyptiens diversifient la construction navale et semblent l’adapter aux différents besoins (navire de mer, transport de céréales, etc.). On voit les premiers de gouvernails axiaux et les voiles sont plus hautes que larges. Sur les navires de mer, la question se pose sur leurs origines : égyptien ou étranger. Une des particularités des navires égyptiens est le câble de tension qui permettait de rigidifier la structure.

Au Moyen Empire, les navires nous sont connus par les nombreuses maquettes. La voile devient plus large que haute et surtout, le mot unique apparaît. Au Nouvel Empire, les navires sont plus nombreux et encore plus spécialisés. Les gouvernails latéraux redeviennent la norme. La navigation en haute mer se développe. Les expéditions lointaines se multiplient : Pount, mer Rouge, Byblos, etc. 

- première partie : http://www.pharaon-magazine.com/actualites/actualit/la-navigation-en-gypte-ancienne-colloque-darles-du-12-avril-2014-1ere-partie

- deuxième partie : http://www.pharaon-magazine.com/actualites/actualit/la-navigation-en-gypte-ancienne-colloque-darles-du-12-avril-2014-2e-partie

- troisième partie : http://www.pharaon-magazine.com/actualites/actualit/la-navigation-en-gypte-ancienne-colloque-darles-du-12-avril-2014-3e-partie

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'Égypte cherche à redonner vie au tourisme sur le site des pyramides de Guizeh

L'Égypte cherche à redonner vie au tourisme sur le site des pyramides de Guizeh | Égypt-actus | Scoop.it

By Waleed Abu al-Khair 

In an effort to revive tourism to the Giza pyramids, the Egyptian Ministry of Tourism has been working with other government agencies since April 15th to implement an emergency plan to rehabilitate the area's services and facilities.
The popular archaeological site has suffered neglect due to Egypt's recent security conditions, Mahmoud Shukri of the ministry's Tourism Promotion Authority told Al-Shorfa.
Tourism has been adversely affected by the resulting lack of regulation of souvenir vendors and camel, horse and stagecoach owners, he said.
"Immediate action had to be taken by government institutions, and this has indeed been done, with 21 million Egyptian pounds ($3 million) allocated towards emergency rehabilitation, particularly for lighting and electronic surveillance cameras," he said.
During the rehabilitation process, makeshift entrances to the site will be closed down, restricting entry and exit to legal entrances, and roads surrounding the site will be paved, he said.
The walls of the ancient site also will be repaired under the plan, Shukri said, and the area will be equipped with service facilities such as mobile lavatories.
Repair and maintenance work is due to be completed by June 1st, the start of the tourism season, he said.
The ministries of tourism and finance have been partnering with the Giza governorate to carry out this work, he said, adding that additional government funds will be used to conduct more repair and regulatory work in the region during the upcoming fiscal year.
Additionally, he said, there will be increased security at the archaeological sites.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

La réplique de la tombe de Toutankhamon va ouvrir le 30 avril

La réplique de la tombe de Toutankhamon va ouvrir le 30 avril | Égypt-actus | Scoop.it

By RANY MOSTAFA

CAIRO: An exact replica of Tutankhamun’s tomb is to open April 30 in the west bank of Luxor to protect the original tomb from further deterioration.

Under the supervision of Egypt’s Supreme Council for Antiquities (SCA), the creation of the tomb’s replica was initiated in 2009 and was led and funded by the Spanish firm Factum Art.

“The archaeologists tasked with the recreation of the tomb have spent five weeks recording every detail of the tomb, measuring 100 million points in every square meter,” Magdy Abdel Mohsen, head of the Revival of Ancient Art Department at the SCA, told The Cairo Post.

Laser scanners were used to capture the shape, texture and colors of the tomb, before recreating it with machine-operated blades, he said.

Despite a drop in Egypt’s tourism since the January 25 Revolution, there are times when hundreds of people visited the tomb every day, he said.

But the temperature and humidity levels change inside the tomb, causing the walls to expand and contract, crumbling the elaborately decorated plaster walls, Abdel Mohsen said.

Bacteria and moisture from tomb visitors breathing, along with the heat emerging from their bodies and the warmth of the lighting will also negatively impact the tomb in the long run, he said.

The replica tomb is installed next to the house of Howard Carter, the British archaeologist who discovered the tomb in November 1922.

Carter’s house, which is located one kilometer south of Tut’s original burial site, is currently a museum. It was his residence for 10 years during the excavation of the Valley of the Kings.

“The project is part of a major initiative by the Supreme Council of Antiquities to preserve the tombs at the Theban Necropolis,” Abdel Mohsen said.

The project aims to divert tourists away from the badly damaged original tomb while still providing them the chance to experience what the tomb looks like.

Out of 63 tombs that have been excavated so far in the Valley of the Kings, only 23 are opened, Khaled Abu El Haggag, chief antiquity inspector at the Valley of the Kings, told the Cairo Post.

“Some tombs have never been opened to public since they were discovered because they are either in a bad state of preservation or their excavation has not been completed yet,” he said.

Tutankhamun’s tomb has been closed since 2012 for restoration purposes, said Abu El Haggag, who added that when the tomb was opened to the public, it had up to 200 visitors per day.

Tutankhamun’s tomb is the only archaeological site to be discovered intact throughout Egypt, tour guide and Egyptologist Hesham Nour told The Cairo Post.

“The tomb is the smallest in the Valley of the Kings, and it is not the best preserved tomb, but due to the magnificent treasures found inside the intact tomb, most of my guests are keen to visit it,” he said.

All the treasures that were found in the tomb, except for the mummy and the coffin, are exhibited in the Egyptian Museum in Cairo, he added.

more...
No comment yet.