Égypt-actus
Follow
Find
366.0K views | +29 today
 
Scooped by Egypt-actus
onto Égypt-actus
Scoop.it!

"Lexique du Moyen Égyptien avec une introduction grammaticale et une liste des mots présentés selon le classificateur sémantique", par Jean Winand et Alessandro Stella

"Lexique du Moyen Égyptien avec une introduction grammaticale et une liste des mots présentés selon le classificateur sémantique", par Jean Winand et Alessandro Stella | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

Présentation du volume

 

À côté des dictionnaires généraux qui embrassent plusieurs états de la langue égyptienne, comme le classique Wörterbuch der ägyptischen Sprache d’Erman et Grapow ou le Großes Handwörterbuch de Hannig, on déplore l’absence d’outils modernes dont le premier public sont les étudiants qui commencent l’étude de la langue égyptienne.

Le volume qui est présenté ici est un lexique moyen égyptien – français. Son but avoué est d’abord de rendre service aux étudiants qui entament un premier cycle d’étude en moyen égyptien. Ce n’est donc pas un dictionnaire scientifique de référence. Son ambition est limitée : d’abord par le nombre de mots retenus (env. 2500), ensuite par le nombre restreint de renseignements qu’il contient. Le lecteur trouvera pour chaque mot une graphie, jugée la plus représentative, la transcription, l’appartenance à une classe de mots, et une traduction standard. On retiendra toutefois deux innovations majeures : d’abord, le regroupement des mots en fonction de la racine ; ensuite, une liste des mots classés en fonction du classificateur sémantique.

Le corpus considéré est, en gros, l’égyptien classique (textes littéraires et textes d’affichage) et le moyen égyptien (textes de la pratique). L’ère chronologique couverte va de la Première Période Intermédiaire jusqu’à la xviiie dyn.

En préambule, le lecteur trouvera une présentation générale, volontairement réduite, de l’écriture hiéroglyphique, de l’histoire de la langue égyptienne, de la formation des mots, et un aperçu synthétique de la grammaire de l’égyptien classique.

 

Notice des auteurs 

 

Jean WINAND est professeur ordinaire à l’Université de Liège et Doyen de la Faculté de Philosophie et Lettres. Ses domaines de recherche sont la langue et la philologie de l’Égypte ancienne. Il a publié, entre autres, Études de néo-égyptien. La morphologie verbale (1992), Grammaire raisonnée de l’Égyptien classique(1999, avec Michel Malaise), Temps et Aspect en égyptien. Pour une approche sémantique (2006).

 

Alessandro STELLA est doctorant à l’Université de Liège, où il étudie les verbes de perception visuelle en égyptien ancien selon une perspective diachronique. Ses domaines de recherche sont la lexicologie, la lexicographie, la sémantique lexicale et la philologie.

 

Presses universitaires de Liège, 2013, 250 pages

more...
No comment yet.
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Pour suivre l'actualité de l'Égypte...

Pour suivre l'actualité de l'Égypte... | Égypt-actus | Scoop.it

https://www.facebook.com/pages/%C3%89gypte-actualit%C3%A9s/423633907711768

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le Caire dénonce les déclarations du président turc

Le Caire dénonce les déclarations du président turc | Égypt-actus | Scoop.it
Le MAE égyptien a affirmé que le Président turc "n'est pas en mesure de donner des leçons en matière de démocratie et de respect des droits de l’homme". (#AA | Le Caire dénonce les déclarations du président turc sur l'#Egypte .
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : un parfum de désespoir - Slate Afrique

Egypte : un parfum de désespoir - Slate Afrique | Égypt-actus | Scoop.it
Slate Afrique
Egypte : un parfum de désespoir
Slate Afrique
Un Egyptien a mis fin à ses jours en se pendant à un panneau publicitaire rouillé, sur la route qui relie le Caire à Alexandrie.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : les autorités en guerre contre l'athéisme

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube En Egypte, l'athéisme est un sujet tabou. Se déclarer athée c'est risquer de se faire rejeter par la société, sa...
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt’s alternative therapists

Egypt’s alternative therapists | Égypt-actus | Scoop.it
Reiki, one of the most popular types of energy therapy techniques, can heal most of psychological and organic diseases such as depression, diabetes, cancer, scoliosis and back pain and many others (Photo Courtesy of Heartwood Center for Body, Mind...
more...
Benkirane Nabil's comment, September 29, 12:54 PM
nice
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Suez Canal revenues up 12% in August

Suez Canal revenues up 12% in August | Égypt-actus | Scoop.it
CAIRO: The Suez Canal recorded a 12 percent hike in revenue in August, totaling $510 million and up from $482.2 million the month before, Egypt’s State Information Service posted on its website Saturday.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Quelques suggestions de lecture : ouvrages récents sur l’Égypte et l’égyptologie

Quelques suggestions de lecture : ouvrages récents sur l’Égypte et l’égyptologie | Égypt-actus | Scoop.it

“The Medicine of the Ancient Egyptians - 1: Surgery, Gynecology, Obstetrics, and Pediatrics”, by Eugen Strouhal, Břetislav Vachala, Hana Vymazalová - Translated by Katerina Millerova


“The first part of a comprehensive survey of medical knowledge and practice in ancient Egypt, by leading authorities on the topic

Ancient Egyptian medicine employed advanced surgical practices, while the prevention and treatment of diseases relied mostly on natural remedies and magical incantations. In the first of three volumes, The Medicine of the Ancient Egyptians explores these two different aspects, using textual sources and physical evidence to cast light on the state of ancient medical knowledge and practice and the hardships of everyday life experienced by the inhabitants of the land on the Nile. The first part of the book focuses on ancient Egyptian surgery, drawing mainly on cases described in the Edwin Smith papyrus, which details a number of injuries listed by type and severity. These demonstrate the rational approach employed by ancient physicians in the treatment of injured patients. Additional surgical cases are drawn from the Ebers papyrus. The chapters that follow cover gynecology, obstetrics, and pediatric cases, with translations from the Kahun gynecological papyrus and other medical texts, illustrating a wide range of ailments that women and young children suffered in antiquity, and how they were treated. Illustrated with more than sixty photographs and line drawings, The Medicine of the Ancient Egyptians is highly recommended reading for scholars of ancient Egyptian medicine and magic, as well as for paleopathologists, medical historians, and physical anthropologists.” (présentation de l’éditeur)

The American University in Cairo Press, 2014, 272 pages

***************


“Diary of a Jewish Muslim - An Egyptian Novel”, by Kamal Ruhayyim -Translated by Sarah Enany


“A novel about growing up half-Jewish, half-Muslim in an Egypt where Jews were increasingly unwelcome, by the author of Days of Diaspora

Egyptian Muslims and Jews were not always at odds. Before the Arab–Israeli wars, before the mass exodus of Jews from Egypt, there was harmony. Offering an intimate yet panoramic view of the easy coexistence of Muslims, Jews, and Christians in an old neighborhood of Cairo, this sweeping yet personal novel, spanning the 1930s to the 1960s, accompanies Galal, a young boy with a Jewish mother and a Muslim father, through his childhood and boyhood in the vibrant popular quarter of Daher. With his schoolboy crushes and teen rebellions, Galal is deeply Egyptian, knit tightly with his mother, father, and grandfather in old Cairo—a middle-class social fabric of manners and morals, values and traditions that cheerfully incorporates and as cheerfully transcends religion, but a fabric that is about to be torn apart by a bigger world of politics that will also put Galal’s very identity to the test.” (présentation de l’éditeur)

The American University in Cairo Press, 2014, 224 pages

***************


“Karanis Revealed : Discovering the Past and Present of a Michigan Excavation in Egypt”, by T G Wilfong, Andrew W. S. Ferrara


“The 1924-1935 University of Michigan excavations at the Graeco-Roman period Egyptian village of Karanis yielded thousands of artifacts and extensive archival records of their context. The Karanis material in the Kelsey Museum of Archaeology and the University of Michigan Library Papyrology Collection forms a unique body of information for understanding life in an agricultural village in Ptolemaic and Roman Egypt. In 2011 and 2012, the Kelsey Museum of Archaeology presented the exhibition Karanis Revealed in two parts, using artifacts from the excavations and archival material to explore aspects of the site and its excavation in the 1920s and 1930s. As preparation for the exhibition progressed, it became clear that part of the story of the Michigan Karanis expedition lay in the current and ongoing research on the material it yielded by curators, faculty, staff, and students from the University of Michigan. Such projects include new work on known artifacts and papyri, the discovery or rediscovery of important unpublished artifacts and archival sources, new field research at Karanis, and even sonic investigations of the site and its history. The present volume summarizes the recent exhibition and presents some of the new research that helped inspire it.” (présentation de l’éditeur)

Kelsey Museum Publication (Book 7), 2014, 200 pages

***************

“Terre sainte, Égypte et Nubie”, de Davids Roberts


Tirage unique et numéroté de 999 exemplaires.

Format : 27 × 39 cm, 2 volumes. Reliure demi-cuir pleine peau, plat 1 et 4 papier parcheminé sable, titrage doré plat 1 et dos.

250 illustrations couleurs sur papier offset ivoiré.

Une édition luxueuse sans précédent depuis l’édition originale, un voyage à travers le Proche-Orient du XIXe s, les hauts lieux du patrimoine antique, chrétien et musulman.

“Le 31 août 1838, le peintre écossais David Roberts embarque à destination d Alexandrie, parcourt le Nil et ses grands sites antiques, de Gizeh à Abou Simbel en passant par Louxor ; puis il oriente ses pas vers la Syrie, en passant par Pétra et Jérusalem avant de regagner l’Angleterre par Beyrouth. De ce long périple de onze mois, il rapporte 272 magnifiques aquarelles qui confirment ses talents de dessinateur et son insatiable curiosité pour ces paysages exotiques et leurs trésors patrimoniaux.

Ces oeuvres lithographiées donnent lieu à l’une des plus prestigieuses entreprises éditoriales du XIXe siècle. De 1842 à 1849 paraissent 6 volumes au format in-folio, comprenant 247 planches en couleur accompagnées des textes de William Brockedon et George Croly. La qualité des lithographies qui préserve remarquablement les nuances et la fraîcheur des teintes aquarellées originales, assure un vaste succès à la publication et assoit la renommée mondiale de Roberts.

La présente édition restitue avec soin ce monumental récit de voyage en images, accompagné pour la première fois de l’intégralité des textes traduits en français. Cet ouvrage de bibliophilie unique témoigne de la fervente passion orientale qui a nourri les artistes du XIXe siècle, dont David Roberts est l’une des plus illustres références.” (présentation de l’éditeur)

Citadelles et Mazenod, octobre 2014, 574 pages

***************


“Papyrus bremner-rhind - tome 1”, de Claude Carrier


“Ce tome 1 contient la traduction suivie, accompagnée de ses hiéroglyphes, des 18 premières colonnes du papyrus appelé « Bremner-Rhind » (du nom de ses « inventeurs ») qui constituent un ensemble cohérent. C'est le premier des quatre textes tracés sur ce papyrus. Il est constitué de formules destinées à faire revivre Osiris, le grand dieu, assassiné par son frère Seth.”

Membre du groupe d'études méroïtiques de Paris et de la Mission archéologique française de Sedeinga (Soudan), Claude Carrier a déjà publié chez d'autres éditeurs de nombreuses traductions de textes importants de l'Égypte ancienne, notamment les grands textes que sont les Textes des Pyramides, les Textes des sarcophages et le Livre des Morts.

Maison de vie éditeur, septembre 2014, 224 pages

***************


“3 minutes pour comprendre les 50 faits les plus marquants de l'Egypte ancienne : le Nil, les pyramides, le pharaon, les dynasties, Rê, le dieu Soleil, la momification, Néfertiti, Toutankhamon…”, par Peter Der Manuelian


“Vous avez tous entendu parler des pyramides, des hiéroglyphes et de Cléopâtre, mais que connaissez-vous vraiment de l'Égypte ancienne ? Pour quelles raisons le Nil fait-il partie intégrante de son unification ? Quel mystère entoure la tombe de la reine Hétep-Hérès ? Qu'ont révélé les lettres d'Amarna ? Que mangeaient et buvaient les anciens Égyptiens ? Voici enfin un livre de “vulgarisation intelligente” qui vous plongera au coeur d'une civilisation où les innovations technologiques rivalisent avec les merveilles architecturales, où le pharaon, tantôt bâtisseur, guerrier ou habile homme politique, symbolise le pont entre le ciel et la terre, les dieux et les humains... Des dynasties royales au tombeau de Toutankhamon, en passant par les hiéroglyphes et la momification, cet ouvrage, ponctué par les biographies des souverains égyptiens, vous permet de découvrir les idées essentielles et des innovations phares qui incarnent l'une des plus grandes civilisations du monde. Il met ainsi les plus grands historiens au défi de raconter les 50 faits les plus marquants de l'Égypte ancienne en 30 secondes, 2 pages, 300 mots et 1 image, soit 3 minutes en tout pour comprendre !” (présentation de l’éditeur)

Courrier du livre, 2014, 160 pages

***************

Pour consulter l’ensemble des Unes d’ “Égypte-actualités” : http://egyptophile.blogspot.fr/2014/06/egyptophile-un-recueil-des-unes-degypte.html?view=flipcard

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Al-Sisi and Obama hold ‘constructive and positive’ discussions in New York

Al-Sisi and Obama hold ‘constructive and positive’ discussions in New York | Égypt-actus | Scoop.it
Egyptian President Abdel Fattah Al-Sisi and US President Barack Obama discussed on Thursday evening both sides’ views on the “overall situation” in the Middle East, according to a Friday statement by the foreign ministry.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Tractations … monumentales

Tractations … monumentales | Égypt-actus | Scoop.it

C'est en signe de bonne entente et afin de faire rayonner l'histoire de son pays que Méhémet Ali confirme, le 29 novembre 1830, le don des obélisques de Louxor à Louis-Philippe souverain des Français. La France est désireuse d'embellir Paris, de l'orner de monuments somptueux, témoins de civilisations anciennes, et tenter ainsi de rivaliser avec Rome ou toute autre grande capitale européenne.


Mais il convient de remonter légèrement dans le temps afin de mieux retracer l'histoire.

"Dès le règne de Louis XVIII (1815-1824), les autorités françaises négocient avec Méhémet Ali pour acquérir l'un des obélisques de Thoutmosis III installés à Alexandrie et surnommés les Aiguilles de Cléopâtre."

Alors qu'il débarque à Alexandrie en août 1828, Jean-François Champollion souhaite les examiner. Il rend ainsi compte de sa visite : "J’arrivai enfin auprès des obélisques, situés devant le mur de la nouvelle enceinte qui les sépare de la mer dont ils sont éloignés de quelques toises seulement. De ces monuments, au nombre de deux, l’un est encore debout et l’autre renversé depuis fort longtemps. Tous deux en granit rose, comme ceux de Rome, et à peu près du même ton, ils ont environ soixante pieds de hauteur, y compris le pyramidion. […] Ainsi les obélisques d’Alexandrie remontent aux temps pharaoniques, comme la beauté de leur travail suffirait d’ailleurs pour le démontrer, et ont été sculptés à trois époques différentes, mais toujours dans la 18e dynastie. Ce sont les premiers voyageurs européens ou les premiers Francs établis à Alexandrie qui auront donné à ces monuments le nom d’Aiguilles de Cléopâtre, appellation aussi inexacte que le nom de Colonne de Pompée, appliqué à un monument des bas temps romains. […] Je suis allé plus souvent […] aux obélisques de Cléopâtre, dont celui qui est debout appartient au roi, qui devrait bien le faire prendre. Le voisin, renversé dans le sable, appartient aux Anglais."


Une constatation scientifique, factuelle, un peu froide même, dont on déduit - connaissant l'enthousiasme dont peut être capable Champollion - que le "coup de cœur" n'a pas eu lieu…

Le 24 novembre 1828, alors qu'il est à Thèbes, il écrit à son frère : "Je quittai la rive gauche du Nil pour visiter la partie orientale de Thèbes. Je vis d’abord Louxor, palais immense, précédé de deux obélisques de près de 80 pieds, d’un seul bloc de granit rose, d’un travail exquis…"

Et, depuis Biban-el-Molouk, le 25 mars 1829, il renvoie cette lettre dans laquelle on sent bien que sa préférence se dessine : "Je reviens encore à l’idée que, si le gouvernement veut un obélisque à Paris, il est de l’honneur national d’avoir un de ceux de Louxor (celui de droite en entrant), monolithe de la plus grande beauté… C’est devant le pylône nord du Ramesséion de Louxor que s’élèvent les deux célèbres obélisques de granit rose, d’un travail si pur et d’une si belle conservation. Ces deux masses énormes, véritables joyaux de plus de soixante-dix pieds de hauteur, ont été érigées à cette place par Ramsès le Grand […].”

Et, dans sa missive du 4 juillet 1829, il est déterminé et même entêté : " Les pauvres obélisques d’Alexandrie. Ils me font pitié depuis que j’ai vu ceux de Thèbes. Si on doit voir un obélisque à Paris, que ce soit un de ceux de Louxor. Mais je ne donnerai jamais mon adhésion (dont on pourra fort bien se passer du reste) au projet de scier en trois un de ces magnifiques monolithes. Ce serait un sacrilège : tout ou rien."


L'avis de Champollion est écouté par le roi. Diplomates et négociateurs entrent alors en action.

"Le 6 février 1830, pour négocier la cession des obélisques de Louxor, une ordonnance royale nomme le baron Taylor, commissaire du roi auprès du vice-roi d’Égypte. Il est reçu en audience par Méhémét Ali le 31 mai. Dès le 3 juin, il donne son accord officieux - confirmé officiellement le 29 novembre 1830 - pour le don à la France des deux obélisques de Louxor."


L'obélisque de droite, après un long et périlleux transport, a été érigé place de la Concorde à Paris  le mardi 25 octobre 1836. Quant à son jumeau, il demeure dressé dans le ciel d'Égypte.

En effet, le 26 septembre 1981, François Mitterrand - quelques mois seulement après son élection à la présidence de la République française - a renoncé officiellement au second obélisque du temple de Louxor et l'a "rendu" à l'Égypte.

À Louxor, à Paris, et dans les autres villes où ils sont érigés, les obélisques ne cessent de rayonner et de témoigner de la puissance et de la grandeur de la civilisation pharaonique et de l'admiration inégalée qui lui est portée.

Marie Grillot


Plus d’informations

http://www.musee-marine.fr/sites/default/files/dp_obelisque.pdf

http://www.baudelet.net/voyage/egypte/louxor.htm  

http://www.bubastis.be/art/egyptomanie/obelisque_concorde.html  

***************

Pour consulter l’ensemble des Unes d’ “Égypte-actualités” : http://egyptophile.blogspot.fr/2014/06/egyptophile-un-recueil-des-unes-degypte.html?view=flipcard


Illustration : les obélisques tels que les a découverts Champollion en 1828 (aquarelle de François-Charles Cécile - 1766-1840 - RMN Grand Palais)


more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Pyramide de Djoser en restauration : l'Unesco veut des informations de l'Egypte

Pyramide de Djoser en restauration : l'Unesco veut des informations de l'Egypte | Égypt-actus | Scoop.it
L'Unesco a demandé à l'Egypte "un rapport détaillé" sur la restauration de la pyramide à degrés de Djoser, après des informations de presse selon lesquelles ce monument pharaonique vieux de plus de 4.600 ans aurait été endommagé, a annoncé mercredi...
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Les révolutions en Egypte et en Tunisie ; et si on parlait d'autres choses ?

Les révolutions en Egypte et en Tunisie ; et si on parlait d'autres choses ? | Égypt-actus | Scoop.it
UNIVERSITÉ PARIS 8 À SAINT-DENIS UFR TERRITOIRES, ENVIRONNEMENTS ET SOCIÉTÉS Séminaire annuel 2014-2015 (bimensuel) : Les révolutions en Égypte et en Tunisie ; Et si on parlait d’autres choses ?   ...
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

CAN 2017 : l'Egypte nouvelle candidate - StarAfrica.com

CAN 2017 : l'Egypte nouvelle candidate - StarAfrica.com | Égypt-actus | Scoop.it
Babnet Tunisie
CAN 2017 : l'Egypte nouvelle candidate
StarAfrica.com
Ce lundi, es medias locaux ont rapporte que l'Egypte s'est portée candidate à l'organisation de la CAN 2017.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Barrage d'Assouan : Daninos l'a rêvé, l'Égypte l'a fait !

Barrage d'Assouan : Daninos l'a rêvé, l'Égypte l'a fait ! | Égypt-actus | Scoop.it

Ingénieur agronome égyptien d’origine grecque, fils de l'égyptologue Albert Daninos Pacha, Adrien Daninos (Alexandrie, 1er avril 1887 - Le Caire, 23 septembre 1976) eut le premier l’idée, en 1948, de la construction d’un haut barrage de retenue des eaux du Nil égyptien. 
Pour commémorer la disparition de ce visionnaire dont le projet allait avoir une influence majeure sur le destin du peuple égyptien, “Égypte actualités” a fait appel au talent du romancier-historien Gilbert Sinoué qui a aimablement répondu à notre sollicitation.
Qu’il en soit ici à nouveau très cordialement remercié.
Le texte qui suit est extrait de son livre “Le colonel et l’enfant-roi”, éditions J. C. Lattès, 2006

“Sept jours après le coup d’État, soit le 30 juillet 1952, un homme aux cheveux hirsutes fait irruption dans le quartier général de Koubbeh où sont réunis les Officiers libres. Il est reçu par Ali Sabri.
Ce dernier examine l’intrus avec une certaine méfiance. Sa mise n’est pas nette et il semble en proie à une fébrilité peu ordinaire.
Je m’appelle Daninos, commence l’homme. Adrien Daninos. Ingénieur agronome. Je suis d’origine grecque, né en Égypte. J’aimerais vous soumettre un projet qui serait de la plus grande utilité pour notre pays. je vous prierai de bien vouloir l’étudier sérieusement.
Si, malgré ses réticences, Sabri invite l’homme à poursuivre, c’est uniquement parce que le nom de Daninos ne lui est pas inconnu. Il est lié à l’une des plus illustres familles grecques implantées en Égypte au début du XIXe siècle. Le père, Albert Daninos, personnage fortuné, a même été promu pacha par le roi Fouad.
Je vous en conjure, reprend le Grec. Ne faites pas comme d’autres Égyptiens ou Européens qui, lorsque je leur ai soumis mon projet, ont cru que je n’étais pas sain d’esprit. Sachez que toute ma fortune s’élevait à cent feddans et que j’ai tout vendu pour me consacrer à la préparation du plan que je vais vous exposer. Sachez aussi que je me suis rendu plus d’une fois en Europe pour soumettre mon idée aux gouvernements étrangers et les persuader de la mettre à exécution. Toutes mes tentatives ont été vaines ! Et je n’ai pas eu plus de succès auprès des ministres de Fouad ou de Farouk. On m’a accusé de démence, à tel point qu’aux yeux de tous, j’étais devenu un véritable aliéné… Vous me comprenez ?
Sabri répond par un signe approbateur, mais en vérité, il est dépassé.
Continuez, je vous prie.
Depuis une semaine, tout a changé en Égypte. La révolution me redonne un peu d’espoir. C’est pour cela que je me suis permis de venir vous voir.
Daninos dépose un épais dossier sur le bureau de son interlocuteur et enchaîne :
Voici tout mon travail. Mon seul rêve est de le voir se concrétiser. Cela me consolerait des sacrifices que j’ai dû m’imposer jusqu’ici.
Sabri promet de transmettre le mystérieux projet, mais demande :
Dites-moi au moins en quoi consiste votre idée.
Un barrage ! Le plus grand barrage du monde !
Un barrage ?
Une fois que le Grec se fut retiré, Sabri, mû par un pressentiment, décide de confier le dossier aux ingénieurs du quartier général, parmi lesquels le colonel Mahmoud Younès. Après une étude rapide, et au grand étonnement du Conseil de la révolution, Younès déclare que le projet Daninos n’a rien d’utopique.”

La suite est connue : “Le haut barrage d'Assouan, édifié sur le Nil en Haute-Égypte, a finalement été réalisé avec l'aide des Soviétiques (...). Constituant l'un des plus importants barrages du monde – avec une hauteur de 111 mètres et une longueur de 3 800 mètres – il a été inauguré le 15 janvier 1971, après onze années de travaux, par le président égyptien Anouar al-Sadate et le président du Soviet suprême Nikolaï Viktorovitch Podgorny. Sa capacité de stockage est de 169 milliards de mètres cubes d'eau.” (Encyclopaedia universalis).
Un certain Adrien Daninos avait vu loin. L’avenir allait lui donner raison...

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Afrique: l'Egypte et la Libye chutent dans l'indice Ibrahim

L'Egypte et la Libye ont enregistré une chute importante dans le classement 2014 des 52 pays africains en matière de gouvernance, rendu public lundi par la fondation Mo Ibrahim.

L'indice Ibrahim est basé sur 95 indicateurs classés en quatre sous-catégories: sécurité et primauté de la loi, participation et droits de l'Homme, économie durable et développement humain.

"Au cours des cinq dernières années, les cinq pays en tête du classement ont vu leur note se détériorer dans au moins une catégorie, ce qui démontre que même les plus performants doivent rester vigilants", a noté Mo Ibrahim, président de la Fondation, soulignant néanmoins que globalement, la gouvernance sur le continent africain s'était améliorée sur la période.

L'Ile Maurice reste en tête du classement avec le score global le plus élevé (81,7/100), suivi du Cap-Vert (76,6), du Botswana (76,2), de l'Afrique du Sud (73,3) et des Seychelles (73,2). La Somalie arrive dernière (52e) devant la Centrafrique (51e), l'Érythrée (50e), et le Tchad (49e).

L'Egypte et la Libye ont enregistré les pires chutes du classement 2014.

L'Egypte affiche une note globale amputée de huit points pour s'établir à 51,1/100. Le pays perd ainsi 14 places dans l'indice en se classant à la 26e place.

La Libye voisine a perdu 7,4 points et 16 places, affichant une note de 42,1/100 et pointant en 43e position.

"Les pays ayant enregistré la plus forte progression de ces cinq dernières années figurent dans la deuxième moitié du classement", note également la fondation.

La plus forte progression a été réalisée par la Côte d'Ivoire avec une note en hausse de 7,8 points à 44,3/100 et un gain de six places l'amenant en 40e position.

"La solidité et le caractère durable de la prospérité future de l'Afrique dépendront de la capacité du continent à s'engager dans toutes les dimensions de la gouvernance, y compris sécurité et état de droit", a fait valoir Salim Ahmed Salim, président du comité d'attribution du prix.

Mo Ibrahim, homme d'affaires soudanais naturalisé britannique, avait revendu en 2005 son entreprise de téléphonie mobile Celtel, avant de créer en 2006 sa fondation, basée à Londres, qui a pour mission de promouvoir la bonne gouvernance.

Le rapport est consultable aur www.moibrahimfoundation.org/iiag/.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

مسابقة #Miss_Egypt : الحفل النهائي لاعلان ملكة جمال مصر 2014 "Miss Egypt 2014 "

مسابقة #Miss_Egypt : الحفل النهائي لاعلان ملكة جمال مصر 2014 "Miss Egypt 2014 " تابعونا : على الصفحات الرسمية على #مواقع_ال...
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme - FRANCE 24

Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme - FRANCE 24 | Égypt-actus | Scoop.it
FRANCE 24
Reportage : Le Caire mène la guerre à l'athéisme
FRANCE 24
Il a profité de sa libération sous caution pour quitter Le Caire. "Alber ne voulait pas quitte le pays.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Michaud, royaliste... et “baladi”

Michaud, royaliste... et “baladi” | Égypt-actus | Scoop.it

Joseph-François Michaud (19 juin 1767 - 30 septembre 1839) est un historien et pamphlétaire français, auteur d’une “Histoire des Croisades” (7 volumes, 1812-22)

On souligne volontiers la complexité de ce personnage qui fut royaliste, puis républicain, puis de nouveau royaliste, et même ultra-royaliste, et eut maille à partir avec l’autorité et la justice. Il prétendait d’ailleurs avoir été emprisonné onze fois et condamné à mort deux fois.

Un rappel des différentes fonctions de cet écrivain n’a pas sa place ici. On en trouvera mention à partir de la première référence proposée ci-dessous. Arrêtons-nous plutôt à ses liens avec l’Égypte.


En mai 1830, alors qu’il a 63 ans, il entreprend avec Jean-Joseph-François Poujoulat, un historien, journaliste et homme politique français, un voyage en Orient qui les mène en Grèce, à Constantinople et à Jérusalem. Au terme du périple, Poujoulat rentre seul à Paris par la Syrie et Michaud se rend en Égypte. Mais les deux complices entretiennent alors une correspondance très fournie qui sera publiée en 1830-1831, sous le titre “Correspondance d'Orient” (7 volumes).


Le long détour effectué par Michaud dans la vallée du Nil inspire évidemment de nombreuses relations sur les localités, villes et sites visités. Nous n’en retiendrons ici que quelques généralités grâce auxquelles nous percevons un “mode de voyager” qui se veut, et est sans doute, peu courant à une époque où les “amas de vieilles pierres” suscitaient souvent davantage d’intérêt et de passion que les coutumes de la population, les foires, les marchés,  les cafés, les bazars, voire les danses des almées !

Lisons plutôt :


“Les plus savants de nos voyageurs modernes ont trop négligé peut-être de nous parler de l’Égypte telle qu’elle est de nos jours ; lorsqu’on lit leurs relations, on serait tenté de croire que le pays n’a plus d’habitants ; l’humanité n’attire leurs regards que lorsqu’il en est question sur des pierres, et pour que l’homme les intéresse, il faut qu’il ait vécu il y a trois mille ans et qu’il ne soit plus qu’une momie. Pour moi… mille générations écoulées ne m’empêchent point de voir la génération présente qui doit prendre aussi sa place dans l’histoire. Si j’avais du temps, je n’irais ni à Thèbes ni dans les autres lieux où sont les grandes ruines, mais je resterais quelques mois dans un village du Delta.” (“Correspondance d’Orient”, lettre CXIV, vol. 5)


“Quand je relis ceux qui m’ont précédé, je sens combien il est difficile, combien il est rare de voir un pays lointain tel qu’il est, et de savoir s’arrêter dans ses admirations. À Dieu ne plaise que je fasse ici le procès à toutes ces descriptions d’un autre siècle ; mais j’ai du moins recueilli de leur lecture cette leçon qu’il faut, autant qu’on le peut, se défendre de l’enthousiasme lorsqu’on en a, et surtout lorsqu’on n’en a pas. Au reste, les voyageurs du temps passé sont loin d’avoir le même défaut ; les uns, calculant froidement les produits de l’Égypte, les autres, ne cherchant que des ruines, ne passent pas leur temps à visiter des jardins, et croiraient compromettre la dignité de la science s’ils s’arrêtaient devant un paysage, ou s’ils prenaient quelque plaisir à contempler les beaux rivages du Nil. ” (“Correspondance d’Orient”, lettre CX)


http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph-Fran%C3%A7ois_Michaud

Correspondance d'Orient, 1830-1831, vol. 1 : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k201527j.pdf

Jean-Marie Carré, “Voyageurs et écrivains français en Égypte”, tome 1, IFAO, 1956


more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Lebanese premier offers mediation between Egypt and Turkey

Lebanese premier offers mediation between Egypt and Turkey | Égypt-actus | Scoop.it
CAIRO: Lebanese Prime Minister Tammam Salam announced Sunday he would mediate between Turkish President Recep Tayyip Erdoğan and Egyptian President Abdel Fatah al-Sisi to heal the rift between both countries.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

MPM : Trois initiales pour une grande égyptologue et une grande romancière

MPM : Trois initiales pour une grande égyptologue et une grande romancière | Égypt-actus | Scoop.it

Barbara Louise Mertz est née dans l'Illinois, le 29 septembre 1927. Elle est titulaire d'un doctorat en égyptologie obtenu à l'université de Chicago. Elle a fréquemment séjourné en Égypte et est l'auteur de plusieurs manuels universitaires qui font référence.

Elle est également une romancière très connue : MPM, comme elle est communément dénommée, semble avoir eu trois vies, tout comme elle a trois noms d'auteur.


Sous son véritable nom de Barbara Mertz, elle a écrit des livres d'égyptologie dont : “Temples, Tombs and Hieroglyphs”, “A Popular History of Egyptology” et “Red Land, Black Land, Daily Life in Ancient Egypt”.

Dès 1966, sous le pseudo Barbara Michaels, elle a écrit des thrillers, on en compte 29.

Sous le pseudo d'Elizabeth Peters (pseudo composé des prénoms de ses enfants), elle a donné vie à de magnifiques personnages.


En 1973, sous sa plume, naît Vicky Bliss, une historienne d'art, spécialiste du Moyen-Âge en Europe qui travaille au Musée de Munich. Tout au long des six enquêtes qu'elle mène, elle s'accommode de complots sanglants, de personnages immoraux et de voleurs sans foi ni loi. Elle se sort de toutes les situations, même les plus improbables, et … ne prend pas le moindre soupçon de début de ride au fil de toutes ces années d'investigation.

La série "Jacqueline Kirby" est plus courte puisque composée uniquement de 4 volumes.

Et puis, celle qui disait "I didn't want to be a writer, though I wanted to be an archaeologist" a l'idée géniale de conjuguer sa maîtrise de l'écrit à sa passion de l'égyptologie.


C'est ainsi qu'elle nous offre, sortie de son imagination fertile conjuguée à son amour de l'Égypte, l'extraordinaire, la magnifique, Amelia Peabody !

Dans "Crocodile on the sandbank",  cette Anglaise trentenaire, célibataire, d'un abord plutôt rigide, rencontre celui qui deviendra son mari, l'éminent égyptologue Radcliffe Emerson. Le premier volume d'une série de dix-neuf qui nous mène "tambour battant" dans le microcosme de l'égyptologie de l'époque victorienne. "Tout naturellement, elle choisit de situer les intrigues à la période des grandes découvertes de Petrie ou de Maspero, au tournant du siècle."

La famille Emerson s'agrandit, tout en côtoyant les criminels, traquant les voleurs, démasquant les trafiquants. D'Amarna à Hawara, du Soudan au Caire, du British Museum à la Vallée des Rois, les Emerson rencontrent les plus grands, Flinders Petrie et Gaston Maspero, que nous avons cités, mais aussi Jacques de Morgan, Howard Carter, James E. Quibell, ou bien encore Emil Brugsch, Archibald Sayce, Charles Edwin Wilbour, Eugene Grébaut.

La vérité historique, la parfaite connaissance des sites, la véracité des personnages, tout est "cousu main" et agrémenté d'un humour aussi fin que dévastateur.

Les aventures d'Amelia Peabody sont traduites en douze langues et ravissent des millions de lecteurs.

En 1986, elle reçoit une importante récompense décernée aux auteurs de roman policier : le "Anthony Grand-Master Award " et, deux ans plus tard, le titre de "MWA Grandmaster".

MPM vivait dans le Maryland, dans une ferme avec de magnifiques jardins, entourée de ses sept chats.

Elle nous a quittés le 8 aout 2013, laissant ses héros orphelins et ses lecteurs attristés.

Marie Grillot


http://www.mpmbooks.com/

http://www.mpmbooks.com/ARCEtribute.pdf

http://lescarnetsd-ameliapeabody.hautetfort.com/archive/2011/09/24/serie-complete-en-ebooks.html

http://www.voilesurlenil.com/docs/Amelia%20Peabody.pdf


illustration : MPM romancière-égyptologue et Amelia Peabody Emerson, son héroïne

***************

Pour consulter l’ensemble des Unes d’ “Égypte-actualités” : http://egyptophile.blogspot.fr/2014/06/egyptophile-un-recueil-des-unes-degypte.html?view=flipcard


more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Antiquities minister axes planned King Tut mummy move | Cairo Post

Antiquities minister axes planned King Tut mummy move | Cairo Post | Égypt-actus | Scoop.it
"The Cairo Post" / Archéologie / #Toutankhamon / #Egypt

Le déménagement prévu du corps du roi Toutankhamon de la... http://t.co/xCdsMMV3Np
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Métro, boulot, Cairo

Métro, boulot, Cairo | Égypt-actus | Scoop.it

Il y a 27 ans, était inaugurée la première ligne du métro du Caire

Les encombrements et leur casse-tête sont le lot quotidien des Cairotes lors de leurs déplacements dans la capitale égyptienne. À la base de cette situation, des insuffisances en infrastructures qui doivent causer bien des insomnies au gouverneur du Caire et aux responsables gouvernementaux chargés de l’urbanisme, à tel point qu’il est maintenant envisagé de créer une deuxième capitale administrative du pays.

Pour tenter d’apporter une solution au tohu-bohu récurrent de la circulation au coeur de cette mégapole surpeuplée, il a été prévu, dès les années 1950, de créer un réseau métropolitain, semblable à celui dont se sont équipées toutes les grandes capitales mondiales.


L'idée d'un métro, il est vrai, n’était pas nouvelle, puisqu’elle avait déjà été évoquée pour la première fois en 1930 par l'ingénieur égyptien Saiyed Abdel Wahed, qui travaillait à l'Egyptian Railway Authority, mais sa proposition resta lettre morte.

À la suite de la révolution de 1952, l'idée refait surface. En 1954, des experts français rédigent un rapport sur l'avenir des transports publics dans le Grand Caire ; les aménagements qu’ils recommandent comportent un réseau de tunnels souterrains composé de deux lignes, l’une de douze kilomètres et l’autre de cinq kilomètres. Puis d’autres experts se succèdent pour reprendre le flambeau de la “faisabilité” du projet : des Soviétiques en 1956, des Japonais et à nouveau des Français en 1960.


Le 20 septembre 1970, l'entreprise française Sofretu (*) remporte l'appel d'offres sur la construction du métro et finalise son projet en 1973 en y incluant trois lignes. La première ligne est creusée au début des années 1980. Son premier tronçon est inauguré le 27 septembre 1987 et la ligne est achevée en 1989. Un prolongement vers New el-Marg sera construit en 1999. Elle suit un itinéraire nord-sud le long de la rive est du Nil, de Helwan au sud à El Marg au nord-est, et relie entre elles deux lignes ferroviaires existantes (Helwan - Bab el-Louq et le pont Al-Laymon - El-Marg) par une jonction souterraine.

La ligne parcourt au total 45 km, dont 4,7 en souterrain, et dessert 35 stations. Elle peut transporter 60 000 passagers par heure dans chaque sens, avec une fréquence de circulation de 2,5 minutes et une vitesse maximum de 100 km/h.


Une seconde ligne de métro est ouverte au milieu des années 1990, reliant el-Mounib, au sud-ouest, à Choubra, au nord. Elle est en correspondance avec la première ligne à deux stations, “Sadate”, près du musée égyptien, et “Martyrs” à la gare centrale. Sur les 21 km de ligne, 13 sont en souterrain.

Une troisième ligne, commencée en 2006, est inaugurée le 21 février 2012. D'orientation générale est-ouest, pour l’instant partiellement en exploitation, elle doit à terme relier les deux rives du Nil, d’el-Mohandiseen à l’ouest à l'aéroport international du Caire à l’est. Elle comportera 2 branches (dédoublement sur la rive ouest de la ville) et s’étendra sur 43,5 km. Des 33 stations le long de la ligne, 23 seront souterraines.

Ismail al-Nagdy, chef de l’Autorité nationale pour les Tunnels, a par ailleurs annoncé récemment que deux autres lignes de métro (les dernières) seront achevées d'ici à 2020.


(*) cette société fusionne en 1995 avec Sofrerail, puis, en 1997, elle change de nom pour devenir Systra.


http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tro_du_Caire

Source de l’illustration : Bouygues.tp

***************

Pour consulter l’ensemble des Unes d’ “Égypte-actualités” : http://egyptophile.blogspot.fr/2014/06/egyptophile-un-recueil-des-unes-degypte.html?view=flipcard


more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Students propose recycled building material as solution to slum housing problem

Students propose recycled building material as solution to slum housing problem | Égypt-actus | Scoop.it
  Ezbet team uses cheap available objects, such as bottles, as building material (Photo Handout from Ezbet Project Facebook Page) Instead of red bricks and concrete, volunteers of Ezbet project use mud bricks made out of paper, gravel and other...
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

6e Forum des Jeunes en Egypte | Communauté de l'Emmanuel

6e Forum des Jeunes en Egypte | Communauté de l'Emmanuel | Égypt-actus | Scoop.it
Amazing Article about our 6th EYF in Egypt ! http://t.co/gMO4qBtRLp
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Richard Pococke : l'Irlandais qui a donné des lettres aux tombes de la Vallée des Rois

Richard Pococke : l'Irlandais qui a donné des lettres aux tombes de la Vallée des Rois | Égypt-actus | Scoop.it

Richard Pococke, qui devait devenir évêque d'Ossery et de Meath en Irlande, fut un grand voyageur et un égyptologue de la première heure.

Né en 1704 à Southampton, dans une famille extrêmement croyante, il suit des études classiques, puis religieuses, et apprend les langues orientales. Devenu pasteur, il préfère très vite les voyages aux homélies et sermons. C'est ainsi qu'à partir de 1733, il parcourt l'Europe, puis se passionne pour le Proche-Orient : Liban, Jérusalem, Palestine, Asie Mineure, la Grèce, et… l'Égypte.


Le 29 septembre 1737, il arrive à Alexandrie, puis il visite Rosette et le Caire. Il fait un récit extrêmement détaillé et documenté de sa visite des pyramides et admire le Sphinx : "Directement en face de la seconde pyramide, environ un quart de mille vers l'Orient, on trouve le fameux Sphinx, lequel est éloigné d'environ un demi-quart de mille de l'endroit que le Nil inonde, le terrain où il est étant plus bas que celui où sont bâties les pyramides. Il est sur le grand chemin qui conduit à ces bâtiments magnifiques, l'autre dont j'ai parlé ayant été probablement pratiqué pour conduire les pierres à la grande. Le rocher paraît avoir été taillé autour du Sphinx, et les pierres ont servi à construire les pyramides, la figure étant d'une seule pièce ; ce que quelques-uns ont pris pour les joints n'étant que les veines du rocher." Il nous laisse ainsi un dessin du Sphinx qui, alors, avait encore son nez !


Il met ensuite le cap vers la Haute-Égypte, s'arrête à Denderah ; mais son but est bel et bien la Vallée des Rois. Il en fait cette magnifique description, la seule peut-être de ce à quoi ressemblait Biban el-Moulouk en ce début du XVIIIe : "Nous arrivâmes à une partie (du chemin) plus large, donnant sur une ouverture circulaire, comme un amphithéâtre, et nous grimpâmes, sur une hauteur de trente mètres environ, par un passage abrupt et étroit qui semblait avoir été taillé dans le roc. Ce passage nous permit d'accéder à Biban el-Moulouk. Il y a trace de dix-huit tombes approximativement, si je n'ai pas fait d'erreur. Il faut cependant remarquer que, selon Diodore, il n'en subsistait que dix-sept à l'époque des Ptolémées ; toutefois, si j'ai pu voir l'entrée de ces tombes et trouver qu'elles atteignent à peu près ce nombre, on ne peut maintenant pénétrer que dans neuf d'entre elles. Les falaises de part et d'autre sont des rochers à pente raide, et tout le site est recouvert de pierres qui semblent en être tombées ; les grottes sont creusées dans la roche de la manière la plus belle qui soit et se composent de longues chambres ou de couloirs qui s'enfoncent sous la montagne, construites en pierre de taille blanche et dense, aussi friable que la craie, aussi lisse que les plus fines décorations exécutées en stuc ; certaines sont recouvertes de peintures, et leur vivacité est intacte."


Il est très actif puisqu'il découvre, relève ou visite les tombes suivantes : KV1 (Ramsès VII), KV 8 (Meremptah) KV 14 (Taousert) ou bien encore KV 10. Il exécute bon nombre de dessins et croquis.

On lui doit un plan de la vallée, un relevé d'une conception - disons assez "originale" -, avec à chaque entrée d'hypogée une lettre de référence. Mais "son œuvre, toute de rigueur, pose cependant quelques énigmes aux historiens qui n'arrivent pas à faire coïncider les plans qu'il a dessinés avec les tombes connues" !

Il ne déroge pas à la règle d'alors d'écrire son nom pour la postérité sur un monument. La trace de son passage "Richard Pococke, Anglais, le 16 septembre 1739" sera observée par un voyageur plus tardif (1803), mais de nos jours, sa localisation n'a pu être retrouvée et semble perdue à jamais.

Il remonte le Nil jusqu'aux cataractes, s'arrêtant à Éléphantine et à Philae et rencontre alors brièvement l'artiste danois Frederik Ludwig Norden.


Il rentre au Caire, puis quitte l'Égypte pour rejoindre Jérusalem, poursuivant ainsi son périple dans d'autres contrées.

C'est en 1742 qu'il revient en Angleterre et sa "Description de l'Orient" paraît, en deux volumes, en 1743 et 1745. Il rencontre un énorme succès et sa réputation dépasse les frontières.

Richard Pococke, qui est décrit par Richard Cumberland comme "un homme à l'air solennel… de mœurs douces, et à la simplicité primitive", meurt d'apoplexie le 25 septembre 1765, presque 28 ans jour pour jour après avoir posé le pied sur le sol d'Égypte.

MG


Pour en savoir plus :

http://pyramidales.blogspot.fr/2010/01/la-grande-pyramide-pu-etre-batie-autour.html

“The complete Valley of the kings”, Nicholas Reeves, Richard h. Wilkinson - The American Université in Cairo press

“Histoire de la Vallée des Rois”, John Romer, Vernal - Philippe Lebaud, 1991

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1062162/f267.image.r=Pococke%20vall%C3%A9e%20des%20rois.langFR   

http://en.wikisource.org/wiki/Pococke,_Richard_(DNB00)

***************

Pour consulter l’ensemble des Unes d’ “Égypte-actualités” : http://egyptophile.blogspot.fr/2014/06/egyptophile-un-recueil-des-unes-degypte.html?view=flipcard


more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Un Pharaon chez les Ch'tis.. Sésostris III à l'honneur dans le Nord de la France

Un Pharaon chez les Ch'tis.. Sésostris III à l'honneur dans le Nord de la France | Égypt-actus | Scoop.it

Le Pharaon Sésostris III est l’un des rois les plus emblématiques de l’Egypte antique. Au cœur du Moyen Empire, son règne (v. 1872-1854 av. J.-C.) marque un tournant dans l’histoire de l’Egypte ancienne.

Initiateur de grandes réformes politiques et administratives, ce souverain conquiert durant son règne la Nubie (Soudan actuel) où il fait construire un réseau de forteresses, délimite les premières frontières de son royaume et établit des relations commerciales et diplomatiques intenses avec ses voisins orientaux (actuels Chypre, Liban, Turquie, Syrie, Israël, Palestine). Ses expéditions militaires et la mise en place d’une administration très dévouée lui permettent d’asseoir son pouvoir face aux menaces extérieures mais aussi intérieures que représentaient les notables locaux. L’État égyptien est réinventé en profondeur.


Ce changement est incarné dans l’art par la statuaire : les portraits énigmatiques du pharaon qui nous sont parvenus rompent avec les canons traditionnels, et le montrent tantôt sous des traits sévères, symboles de sagesse, tantôt sous les traits idéaux d’un jeune homme. Cette nouvelle image du pouvoir fait écho à l’intense entreprise de propagande royale relayée par les élites.

Les autres productions artistiques (bijoux, objets de la vie quotidienne, mobilier funéraire) et la création de grands temples et de vastes nécropoles témoignent de la prospérité retrouvée de la civilisation égyptienne et d’une vitalité manifeste des échanges culturels avec les royaumes voisins.


Du 9 octobre 2014 au 25 janvier 2015, le Palais des Beaux-Arts de Lille (nord de la France) consacrera une grande exposition à ce pharaon de légende… une première mondiale ! Elle sera réalisée en collaboration exceptionnelle avec le musée du Louvre (Paris) et en partenariat avec l’Université de Lille 3.

Elle réunira environ 300 œuvres : 200 prêts des plus grands musées internationaux et une centaine d’œuvres de l’importante collection d’égyptologie issue de fouilles de l’université de Lille III et conservée au Palais des Beaux-Arts.

Parmi les musées prêteurs, figurent : le musée du Louvre (Paris), le musée égyptien de Berlin, le British Museum de Londres, le National Museum de Khartoum, le Metropolitan Museum de New York, le musée national de Beyrouth et le Museum of Fine Arts de Boston.

Cette installation s’accompagnera d’une présentation d’œuvres contemporaines (Wolfgang Laib, Antony Gormley) sur le thème de la vie après la mort ainsi que d’une exposition de photographies anciennes dédiées à l’aventure des fouilles archéologiques.


Commissaires de l’exposition : Guillemette Andreu‐Lanoë, conservateur général au Département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre, et Fleur Morfoisse‐Guénault, conservateur du Département Antiquités et objets d’art au Palais des Beaux‐Arts de Lille



Palais des Beaux Arts - Place de la République - 59000 Lille - France

Du 9 octobre 2014 au 25 janvier 2015

Horaires d’ouverture :

Lundi : 14 h - 18 h - Du mer. au ven. 10 h - 18 h - Sam. et dim. 10 h - 19 h.


Journée d'étude le 18 octobre 2014 à Lille : "L'Egypte de Sésostris III" en partenariat avec Le monde de la Bible, le Musée du Louvre et le Palais des Beaux Arts de Lille.

http://youtu.be/mghULj7aBGc


Illustration : Pectoral de style égyptien décoré d'un faucon aux ailes déployées provenant de la nécropole royale de Byblos (Liban)

Bronze Moyen (2000-1600 av. J.-C.)

Liban, Byblos (actuelle Jbeil), Tombe royale III.

Or / H. 12 ; l. 20,5 cm

Musée du Louvre, département des Antiquités orientales

© 2013 Musée du Louvre/Christian Descamps

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'Égypte et la Bible

Avec cette émission, La Foi prise au mot inaugure un nouveau partenariat avec la revue Le Monde de la Bible. A raison d'une fois par trimestre, suivant le rythme de publication de cette belle revue éditée par Bayard, Régis Burnet nous propose d'entrer plus en profondeur dans les Écritures. Pour cette première émission consacrée à " L'Égypte et la Bible ", Benoît de Sagazan, rédacteur en chef du Monde la Bible, et Pierre Grandet, égyptologue et historien, nous instruisent sur les liens historiques et spirituels unissant Israël et l'Égypte au travers des multiples références qui y sont faites dans la Bible.
La Foi prise au Mot du 21/09/2014.

more...
No comment yet.