Égypt-actus
Follow
Find
357.6K views | +44 today
Scooped by Egypt-actus
onto Égypt-actus
Scoop.it!

Asrany Reveals Internet Users 35% Up In Two Years

Asrany Reveals Internet Users 35% Up In Two Years | Égypt-actus | Scoop.it

Waseem Arsany, CEO of LinkdotNet, one of the leading internet solutions and service providers (ISP) in Egypt, has revealed that the number of internet users have increased during the past two years between 30% and 35% of the total number of subscribers to all service providers in the market.

He added that LinkdotNet acquires the second rank of market share of internet services in the Egyptian market, noting that LinkdotNet eyes to increase its network’s users in 2013 through providing new services that cater to the aspirations of users for higher speeds and lower prices.

 

Moreover, Arsany emphasized that LinkdotNet cooperates now with Telecom Egypt in order to resolve the problems faced by the customers in some Telephone Centrals such as Nasr City, Maadi, and Heliopolis, explaining that they witnessed some bottlenecks in the last period due to the increasing demand for internet services and the relatively low capacities as compared to the volume of use.

 

Furthermore, he asserted that the internet service providers in Egypt are looking forward to make Telecom Egypt finalizes the replacement of current copper cables with optical fiber cables that provide higher speeds so as to be in line with the government’s target to offer high-speed internet, achieve broadband strategy and keep up with global internet speeds by 2020.

 

More on: http://amwalalghad.com/en/investment-news/technology-news/14724-arsany35-increasing-of-internet-users-within-last-2-years.html

 

more...
No comment yet.
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Pour suivre l'actualité de l'Égypte...

Pour suivre l'actualité de l'Égypte... | Égypt-actus | Scoop.it

Le nombre de publications quotidiennes sur ce support est désormais limité à 10... ce qui est évidemment bien insuffisant pour une revue de presse internationale.

N'ayant pas les moyens financiers d'envisager ici une formule "professionnelle", donc payante,  je vous suggère de vous référer désormais à "Égypte-actualités"  version Facebook.

Merci pour votre compréhension et vos encouragements.

Marc

https://www.facebook.com/pages/%C3%89gypte-actualit%C3%A9s/423633907711768

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Les efforts égyptiens pour mettre fin à la violence à Gaza se heurtent à "l'entêtement"

L'Egypte a affirmé vendredi avoir déployé des efforts pour stopper la violence à Gaza mais s'être heurtée à "l'entêtement" des protagonistes, appelant la communauté internationale à mettre fin au conflit ayant fait au moins 100 morts en quatre jours dans l'enclave palestinienne.

L'offensive israélienne lancée dans la nuit de lundi à mardi en représailles à des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza a par ailleurs fait plus de 500 blessés palestiniens.

"L'Egypte s'est entretenue avec toutes les parties (en conflit) pour mettre fin à la violence et les a appelées à respecter l'accord de cessez-le-feu signé en novembre 2012" sous l'égide du Caire et qui avait mis fin à une semaine d'affrontements meurtriers, a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Mais ces efforts "se sont heurtés à l'entêtement", déplore le ministère, sans donner plus de précisions, soulignant que "seuls des civils innocents en paient les conséquences".

Le Caire a pressé la communauté internationale d'intervenir rapidement pour mettre fin au conflit opposant l'armée israélienne au Hamas, qui contrôle Gaza sur le plan sécuritaire.

L'Egypte, premier pays arabe à avoir signé un traité de paix avec Israël en 1979, a fait jusqu'à présent profil bas face aux raids israéliens sur Gaza, le gouvernement se contentant d'appeler les deux parties à cesser les violences.

La donne a en effet changé depuis 2012 lorsque le président égyptien était l'islamiste Mohamed Morsi, proche du Hamas. C'est aujourd'hui l'ancien chef de l'armée et artisan de l'éviction de M. Morsi en juin 2013, Abdel Fattah al-Sissi, qui est au pouvoir. Et le Hamas, comme les Frères musulmans dont est issu M. Morsi, ont été interdits dans le pays.

Le ministère des Affaires étrangères égyptien a toutefois condamné vendredi "l'usage excessif et superflu de la force militaire (israélienne) qui conduit à la mort de civils innocents" et "représente une continuation de la politique oppressive de punition collective" de l'Etat hébreu.

L'escalade de violence, si elle se poursuivait, ne "créerait (pas) le climat approprié pour des négociations futures pour régler (le conflit) de manière pacifique", relève encore le ministère.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt’s Military to send food, medical supplies to Gaza

Egypt’s Military to send food, medical supplies to Gaza | Égypt-actus | Scoop.it
A ball of fire is seen following an early morning Israeli air strike on July 11, 2014 on Rafah in the southern of Gaza strip.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt “fully rejects” Israeli escalation in Palestine: Foreign Ministry

Egypt “fully rejects” Israeli escalation in Palestine: Foreign Ministry | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt’s Foreign Minister Sameh Shoukry (AFP Photo) Egypt’s Foreign Ministry said Friday Israel’s “irresponsible” escalation in the Occupied Palestinian Territories comes under “excessive and unjustified military force”, after dozens of Palestinians...
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Itinérances : "Se faire la malle pour l'Égypte"

Itinérances : "Se faire la malle pour l'Égypte" | Égypt-actus | Scoop.it

En ce temps-là, on ne préparait pas ses valises, on "faisait ses malles" !

En ce temps-là, on ne partait pas pour une semaine, mais pour beaucoup plus longtemps : le voyage en bateau était long et rejoindre la Haute-Égypte prenait du temps.


Voici les conseils donnés par le guide de voyage Baedeker (édition 1908) pour les périodes les mieux adaptées au voyage :


"Nos mois d'hiver sont l'époque la plus convenable pour un voyage en Égypte… Si l'on veut y passer l'hiver entier, on restera au Caire tout le mois de novembre ; en décembre, quand la fraîcheur commence, on ira dans la Haute-Égypte (Louksor ou Assouan) et l'on reviendra au Caire en février. Cependant si l'on souhaite visiter rapidement le pays, il suffira de 4 à 5 semaines."


Suivent les conseils pour préparer ses malles :


"Pour le voyage, on n'a pas besoin de se vêtir autrement que dans le midi de l'Europe : un costume européen mi-saison en fort tissu de laine ; on recommandera à son tailleur des coutures et des boutons solides (en route, les raccommodages coûtent du temps et de l'argent). Puis, un pardessus d'hiver pour la traversée aller et retour ainsi que pour les nuits fraîches d'Égypte ; des chemises de flanelle légère, des vêtements de dessous en laine ou autre chose de ce genre, comme on en a l'habitude ; de bons souliers solides et une paire de pantoufles ; un chapeau de feutre commode à larges bords ou bien un chapeau plus élégant qu'on changera au Caire pour les excursions contre un casque colonial (chapeau à haute-forme inutile, même pour les visites). Pour se protéger du hâle, on se sert de foulards de soie légère, qu'on enroule autour du chapeau et qu'on laisse retomber sur la nuque.  Selon l'usage, l'habit noir ou le "dinner jacket" (smoking) sont de rigueur pour les messieurs au dîner. Si l'on fait des parties avec les Anglais, il faut s'y conformer. Nous recommandons aux dames : un costume en laine légère, plusieurs blouses (entre autres une chaude et une légère en soie que l'on puisse laver), un costume blanc ou de couleur bon teint et qui se lave, une robe élégante de soirée, une robe ample ou une jupe de "bicyclette" est pratique aussi. En plus de nombreuses chaussures, il ne faut pas oublier un attirail de couture, un panama, un chapeau de campagne en paille avec un grand voile vert ou bleu (que l'on trouve l'un et l'autre au Caire).

Voici enfin les menus objets que l'on devra emporter d'Europe : un gobelet, une gourde, un bon couteau, un thermomètre, une boussole, une lampe électrique ou à acétylène pour éclairer les intérieurs sombres."


Comme tout cela donne envie de plonger ses mains dans ces malles masculines qui devaient sentir bon l'amidon, le vétiver ou la lavande… et plus encore dans ces malles féminines avec leurs fragrances de dentelles, de poudre de riz, ou de violette…

Marie  Grillot


****************

Pour consulter l’ensemble des Unes d’ “Égypte-actualités” : http://egyptophile.blogspot.fr/  

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte : une piste de ski en construction au Caire - Construction Cayola

Egypte : une piste de ski en construction au Caire - Construction Cayola | Égypt-actus | Scoop.it
Construction Cayola Egypte : une piste de ski en construction au Caire Construction Cayola Le promoteur immobilier émirati Majid Al Futtaim a entamé la construction d'une piste de ski dans un centre commercial actuellement en construction au Caire,...
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Elisa Sednaoui, la sirène de Louxor

Elisa Sednaoui, la sirène de Louxor | Égypt-actus | Scoop.it
Madame Figaro
Elisa Sednaoui, la sirène de Louxor
Madame Figaro
Mannequin, actrice, mère…, cette fille de cœur aime les défis et relève aujourd'hui celui de l'engagement. En Égypte, la terre de son père, elle crée une fondation d'aide à l'enfance.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Moyen-Orient n°23, Bilan géostratégique 2014, Le retour des dictateurs ? (juillet-septembre 2014)

Moyen-Orient n°23, Bilan géostratégique 2014, Le retour des dictateurs ? (juillet-septembre 2014) | Égypt-actus | Scoop.it

"La stabilité politique et économique au Moyen-Orient est devenue une exception, un fait rare dans une région emportée par la violence, évoluant, selon l’analyste français Hamit Bozarslan, « dans un inconnu total ».

Les exemples sont nombreux : une Libye ingouvernable, une Égypte militarisée, un Irak autoritaire, une Arabie saoudite puissante, une Syrie engouffrée dans la guerre civile… Le processus révolutionnaire s’annonce très long. Car, près de quatre ans après les révolutions, le temps des rois est de rigueur. Si certains portent vraiment le titre, considérant que seule leur présence apportera stabilité et sécurité, d’autres se comportent comme tels, qu’ils soient civils ou militaires. En Algérie, un homme présent dans les arcades du pouvoir depuis 1962 a été réélu président pour un quatrième mandat de cinq ans, alors qu’il peut à peine parler et marcher. En Égypte, des élections post-coup d’État ont redonné les reines du pays à un maréchal charismatique, respectant ainsi l’héritage politique laissé par le XXe siècle. En Syrie, la guerre civile ne fait que renforcer un dictateur, qui ose apparaître en libérateur. En Libye, rien ne va plus, le sens du mot « gouverner » n’existe pas et un général s’est présenté comme le sauveur d’une nation face aux « terroristes islamistes ». En Irak, où le pouvoir est concentré entre les mains du Premier ministre, les combattants de l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) sèment la terreur depuis leur offensive de juin 2014. Les enjeux sont considérables.

Pour cette quatrième édition de notre bilan géostratégique, une nouvelle formule s’imposait, permettant de s’imprégner plus en profondeur de chaque pays, ici analysé sur deux pages par les meilleurs spécialistes, cartes, photographies et données statistiques à l’appui. La revue prend alors la forme d’un atlas. En outre, on pourra également lire des articles sur la stratégie sécuritaire des monarchies du Golfe, les liens entre le gouvernement turc de l’AKP et le milieu des affaires, le patrimoine historique détruit par les combats en Syrie, ainsi que sur le voile islamique et ses « modes »."

                                                 Guillaume Fourmont, rédacteur en chef délégué

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Avis partagés en Egypte sur l’avenir des taux d'intérêt après la suppression des subventions à l'énergie

Avis partagés en Egypte sur l’avenir des taux d'intérêt après la suppression des subventions à l'énergie | Égypt-actus | Scoop.it

Un responsable de la filiale en Egypte du groupe bancaire français BNP Paribas, a estimé, que les hausses des taux d'intérêt sur les emprunt du gouvernement, qui sont intervenues après l'entrée en vigueur de la suppression des subventions à l'énergie (hydrocarbures notamment) et les hausses de prix qui ont suivi,  ne seront que de courte durée. « La décision d'El Sissi de suspendre les subvention aura  pour effet, de réduire sur le moyen terme, les besoins d'emprunts du gouvernement, de l'ordre de 1%. On assistera à une inflation des taux durant un mois, mais les rendements devraient se stabiliser par la suite et revenir à leurs plus bas niveau », a expliqué Nour Mohei-el-Din, responsable de la gestion de trésorerie chez BNP Paribas Egypt, cité par Bloomberg.

La suppression des subventions devrait alléger le budget public d'au moins 30% des dépenses du gouvernement. Une mesure saluée par les Emirats Arabe Unis (principal bailleurs de fonds de l'Egypte depuis le retour au calme), mais aussi par le FMI qui, dans une étude parue ce jeudi 10 juillet, estime que le succès de cette mesure ne sera complet que si les mesures d'accompagnement sont bien mises en oeuvre.

Un bémol qui est partagé par certains autres économistes. De leurs points de vue, on ne peut, de suite, faire des projections sur les répercussions de la suppression des subventions à l'énergie en Egypte. Tout devrait, selon eux, dépendre de la capacité d’absorption et de répartition des charges entre les ménages et l'appareil productif, de sorte que les pressions inflationnistes soient contenues.

Un avis qui marque des points au regard des faits. Déjà la suppression des subvention n'a pas donné au gouvernement des liquidités immédiates. Celui-ci envisage encore ce trimestre, de lever, par bons du trésors, un montant record de 220 milliards de LE (31 milliards $). Si la banque centrale égyptienne doit faire face à cette demande et une envolée des demandes de crédit à la consommation, elle sera obligé de remonter ses taux directeurs, rendant les taux commerciaux plus élevés.

La sortie du mois de ramadan et la reprise normale des activités pour une bonne partie des Egyptiens permettra de bien jauger l'impact sur les taux de crédit de la suppression des subventions de carburant en Egypte

Idriss Linge

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Moussa urges reconsideration of protest law

Moussa urges reconsideration of protest law | Égypt-actus | Scoop.it

By HANAN FAYED

CAIRO: Amr Moussa, the former head of the 50-member committee, urged Thursday an early response to widespread calls for reconsidering the 2013 protest law, after he received an open letter urging the release of 24 activists who were arrested June 21 for having illegally protested.

Moussa noted that the country is at a “critical juncture” that is affecting its interests, stability and production, hence the “vital necessity of the completion of the roadmap” to establish the institutions set in the constitution.

“[T]he implementation of the law is fundamental and its violation is unacceptable, and citizens’ rights must be respected and protected along with the rights of the nation,” Moussa said.

“All of this does not justify injustice incurred by any citizen. Much like a large number of citizens, I have been moved by what was stated in the letter about Yara, Sanaa, Sahar, Nahed, Fekreya, Hanan and Samar. I will do my best to clarify this issue and follow up with the defendants’ defense on shortening the duration of the adjournment of the case and their release,” Moussa added.

The 24 activists were arrested near Ithadeya presidential palace while demonstrating against the protest law, which requires official permission for any public political gathering. The next court date of Sept. 13 means they will face detention for more than 80 days pending trial.

Moussa highlighted the proposal drafted by the National Council for Human Rights (NCHR) in December to make 15 amendments to the protest law.

State-funded NCHR proposes that the government abolishes the prison penalties in this law, to be replaced with fines.

If the amendments are not adopted, the protest law would be “unconstitutional,” NCHR said. April 6 Youth Movement and several other political movements and human rights organizations also described the law as unconstitutional and have organized several protests against it.

Coupled with the possibility of being detained for up to two years pending trial, the protest law is criticized of being used as an alternative to the emergency law, which was abolished in 2011.

Thousands have been detained since the ouster of Mohamed Morsi, and after the Protest Law was adopted in November 2013, the crackdown has also reached non-Islamist opposition figures. Those arrested under the law may receive a prison sentence of two to five years and a fine of 50,000 to 100,000 EGP ($6,992.70- $13,985.40.)

In June, the Administrative Court permitted former presidential candidate Khaled Ali to appeal articles 8 and 10 of the protest law before the Supreme Constitutional Court. The two articles stipulate that the Ministry of Interior be notified of the demonstration seven days in advance and is entitled to reject the protest. 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Sisi meets prominent Egyptian businessmen

Sisi meets prominent Egyptian businessmen | Égypt-actus | Scoop.it
CAIRO: President Abdel Fatah al-Sisi met Wednesday with a number of Egyptian businessmen to discuss ways to boost the economic situation during the coming phase, Youm7 reported.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Gilead offers Egypt new hepatitis C drug at 99 percent discount

Gilead offers Egypt new hepatitis C drug at 99 percent discount | Égypt-actus | Scoop.it

By AYA IBRAHIM

CAIRO: The government agreed Wednesday to sign a memo of understanding with Gilead Sciences company, to provide its new hepatitis C treatment Sovaldi to Egypt at a 99 percent discount to its original price, Youm7 reported.

The registration procedures of the drug will be finalized soon and the drug will be available in Egypt in early September, Health Minister Adel al-Adawy said.

“Egypt has the highest prevalence rate of hepatitis C in the world and Solvadi be sold there for 2,200 EGP per packet,” Adawy said.

The new treatment is effective in 90 percent of cases, and patients will be treated at the expense of the state, he added.

Sovaldi was introduced to Egypt earlier this year but the company which produces it was criticized over the drug’s prohibitively high price of $900 for a 12-week course of treatment. However, the company offered to supply the therapy for 99 percent discount.

In February, The Armed Forces Engineering Authority announced it had developed a cure for the disease, but has not produced details of the treatment. Wide-scale treatement of the military-developed cure was scheduled to begin by June 30, But head of the medical department in the Armed Forces, Major General Gamal al-Sirafi announced in a press conference on June 28 that the device to cure Hepatitis C is not yet ready.

“Scientific integrity obliges us to postpone using the CC device until the trial period for patients who are currently receiving the cure via the device is over,” al-Serafi stressed.

In March,  the inventor of the Complete Cure (CC) device, Major General Ibrahim Abdel Aty  told CNN that doubts surrounding the effectiveness of his invention were “destructive” claiming to have achieved “what many of his detractors failed to do.”

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt mourns emblematic figure of interfaith dialogue: A tribute to Dr Mahmoud Azab

By Didier Leroy
Dr Mahmoud Azab, interfaith dialogue counsellor for the Great Imam of Al-Azhar University (often considered the highest authority in Sunni Islam), passed away on 29 June in Cairo.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Sale of Egyptian Statue By English Museum Draws Criticism

A British museum’s decision to sell a 4,400-year old-Egyptian statue for a surprising $27 million at auction in London on Thursday has ignited an uproar in England over the propriety of the sale.

The 30-inch-high limestone statue, which represents Sekhemka, described as a high-ranking royal scribe, was sold at Christie’s by the Northampton Museum and Art Gallery, a town-owned museum located 67 miles outside of London, to finance an expansion. The auction house had estimated the work would sell for between $7 million and $11 million and described the ultimate sale price as a world record at auction for a work of ancient Egyptian art.

The statue had been donated to the town in 1880 by the 2d Marquis of Northampton who had purchased it during a trip to Egypt in 1850, long before Egyptian laws, international treaties or British codes and regulations constrained such acquisitions. The statue has been in storage since 2010.

While acknowledging the sale was legal, the Egyptian government, British museum officials and some residents of Northampton tried to block it on moral grounds. In a statement, Egypt’s ambassador to Britain, Ashraf Elkholy, said: “Sekhemka belongs to Egypt and if the Northampton borough council does not want it then it must be given back. It’s not ethical that it will be sold for profit and is also not acceptable.”

Two London-based groups that accredit English museums opposed the sale and said they would reconsider the Northampton museum’s accreditation. Such accreditation is necessary for museums to seek public funding.

The town said the money would be used to double the size of its museum. Northampton will retain $13.8 million of the sale price and pay about $10.4 to the current Lord Northampton, under the terms of an agreement signed at the time of the 19th century donation. The remaining $2.8 million reflects the buyer’s premium.

Christie’s declined to identify the buyer.

Scott Furlong, who oversees acquisition standards for Arts Council England, said he feared the public would deem the sale “cynically motivated.” He said his group would assess the Northampton Museum’s accreditation status on July 24.

“It is of great importance that the public retain trust in museums,” he added.

David Fleming, chairman of the Museum Association’s ethics committee, said that, while it appreciates the financial pressures many museums face, his group’s code provides for such a sale only after other sources of funding have been thoroughly explored. He said his group warned the museum that it could lose its accreditation over the sale.

The Egyptian government has been aggressive in reclaiming ancient artifacts — those stolen and smuggled abroad during the country’s recent years of instability and also those acquired centuries ago by colonial explorers.

In defending the auction, David Mackintosh, head of the Northampton Borough Council, said the proceeds were essential to the museum’s well-being. “I can categorically state,” he said,” no other items from the museum’s collection will be sold off. Sekhemka was an exceptional case.”

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

26 Egyptians arrive in Cairo after deportation from Italy

26 Egyptians arrive in Cairo after deportation from Italy | Égypt-actus | Scoop.it

 A total of 26 Egyptians arrived at Cairo International Airport after having been deported by Italian authorities for illegally accessing Italian territory by sea, Youm7 reported.

A source at the airport told Youm7 that they boarded an Egyptian plane from Catania in Sicily after they managed to arrive to Italy in a boat provided by brokers.

Twelve of the Egyptians are from Cairo, 10 are from Alexandria and four are from Ismailia, the source said.

The most recent statistics from the International Organization for Migration (IOM) indicate that 100,000 people of different nationalities illegally emigrate from Egypt each year, and economic hardship is one reason behind illegal emigration, Youm7 reported IOM MENA Regional Director Pasquale Lupoli as saying at a December workshop in Cairo.

IOM Project Coordinator Amr Taha said at the same workshop that IOM launched voluntary and rehabilitation projects to encourage illegal immigrants to return to Egypt and start their own business upon returning.

The National Center for Social and Criminological Research (NCSCR) in coordination with the National Council for Human Rights (NCHR) launched a four-day training program to combat human trafficking and illegal immigration in March, Youm7 reported.

Egypt’s Mediterranean shore has been used by Africans to illegally immigrate to Europe, and since the instability in Syria in 2011, Syrians have also resorted to illegal immigration from Egypt.

In October 2013, following the death of 12 migrants whose boat capsized near the Egyptian port of Alexandria, the European Union voted to launch a maritime surveillance system aimed at preventing further migrant disasters, according to the BBC.

Additional reporting by Mohamed Al-Alem, Rany Mostafa and Hanan Fayed.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Colère à Gaza : "J'en veux à l'Egypte, aux pays arabes et au monde musulman de nous abandonner"

Colère à Gaza : "J'en veux à l'Egypte, aux pays arabes et au monde musulman de nous abandonner" | Égypt-actus | Scoop.it

par Par Djamila Ould Khettab

Alors que les habitants de la bande de Gaza vivent leur cinquième jour sous le feux des attaques aériennes d’Israël et que le nombre total de victimes s’élève à plus d’une centaine de personnes, les Palestiniens déplorent le silence des pays arabes et musulmans.
“Ne vous faîtes pas entuber ! Les Egyptiens sont devenus fous. Ils n’ont laissé qu’une dizaine de blessés traverser la frontière alors que des centaines ont besoin de quitter la bande de Gaza à cause du manque de médicaments et de moyens pour les soigner”, prévient Madjed Abusalama, en voyage à Berlin, qui remue ciel et terre pour rentrer auprès de ses parents.
La nouvelle offensive israélienne, une politique de représailles sanglante pour ‘venger” la mort de 3 jeunes colons en Cisjordanie lancée il y a quatre jours, cible une nouvelle fois la bande de Gaza, sous le contrôle du Hamas. A ce jour, plus de 100 personnes, dont des dizaines d’enfants, ont perdu la vie sous les bombardements intensifs de Tsahal, l’armée israélienne.
Cette nouvelle opération militaire a pris par surprise Madjed, alors qu’il effectue une tournée à travers l’Europe pour témoigner de la violence de l’occupation israélienne depuis les 3 derniers mois. L’entité sioniste a beau avoir évacué la bande de Gaza en 2005, sa présence reste toujours aussi pesante dans le quotidien des Gazaouis. Les plus de 1,6 million de Palestiniens, vivant sur cette parcelle de territoire, sont toujours sujet à un blocus très restrictif, décidé de façon discrétionnaire par l’Etat juif, faisaint une nouvelle fî du droit international.

“Les Egyptiens sont devenus fous”
Depuis le lancement de l’opération, Madjed s’efforce de retrouver les siens. En vain. Les autorités égyptiennes lui refusent le passage au point transfrontalier de Rafah. “Depuis juillet 2013 [ndlr période durant laquelle le Président Mohamed Morsi a été renversé par l'armée égyptienne], le passage entre l’Egypte et Gaza n’est ouvert qu’une fois tous les deux voire trois mois. Il y a plus de 10.000 Palestiniens qui attendent de quitter la bande de Gaza. J’ai fait partir des rares à sortir du territoire à cette période là. Mais impossible d’y retourner aujourd’hui”, témoigne le militant de 26 ans, joint par téléphone.
Coincé hors de chez lui, l’inquiétude grimpe. Et ce d’autant plus que la réponse israélienne aux tirs de roquettes du Hamas, qui atteignent pour la première fois le nord d’Israël, est implacable. Les bombardements sont plus intenses aujourd’hui que durant les deux derniers massacres [ndrl l'opération Plomb durci en 2008 et en 2012 l'opération Pilier de Défense], observe avec crainte Madjed. “Les forces militaires israéliennes le disent elles-mêmes elles ont lancé plus de missiles sur Gaza durant les deux premiers jours que lors des deux précédentes agressions”, se soucie-t-il.

“Aucun endroit sécurisé”
A Gaza, personne ne s’est habitué au climat de terreur que fait régner les forces d’occupation. Il y a les avions de chasse qui survolent toute la journée et toute la nuit le ciel gazaoui, empêchant enfants comme adultes de trouver le sommeil. Il y a les bombardements bien sûr. Mais surtout les messages d’alertes envoyés par l’armée sioniste aux habitants de la bande de Gaza sur leurs téléphones portables pour les avertir d’un tir de missile imminent. Un geste philanthropique ? Loin s’en faut, cette méthode nourrit l’angoisse qui pétrifie les Palestiniens, dénonce Madjed. “La maison de ma tante a en partie été détruite. C’est arrivé soudainement alors que l’un de nos voisins a reçu un message de l’armée d’occupation israélienne l’enjoignant à quitter sa maison, il l’a quittée mais rien ne s’est produit alors il y est retourné. Aucun endroit n’est sûr et sécurisé à Gaza aujourd’hui”, raconte notre interlocuteur.
La peur au ventre, impossible de passer un Ramadhan tranquille dans cette prison à ciel ouvert. L’offensive israélienne a chamboulé les habitudes des jeûneurs. Depuis l’éclatement de la violence, plus de veillées nocturnes dans les rues de Gaza. Les habitants se terrent chez eux, dans l’espoir d’éviter un missile étranger. Madjed précise : “Seul les imams qui appellent à la prière et ceux qui vivent près d’une mosquée sortent le soir après le ftour pour prier”.

Des adieux tous les jours
Loin des siens et de sa patrie martyrisée, le jeune homme est à cran. Au bout du fil, Madjed ne cache pas sa tristesse. “Tous les jours ma famille me dit adieu comme si c’était la dernière fois qu’on parlait au téléphone. J’ai pleuré lorsque mon père m’a dit qu’il fallait que je prenne soin du reste de la famille, si quelque chose lui arrive. Nous avons tous si peur. Le plus dur c’est pour les enfants je n’imagine même pas l’état de stress dans lequel ils se trouvent ces derniers jours”, lâche-t-il.
Lorsqu’on lui demande comment il voit les choses évoluer les prochains jours, Madjed dit s’attendre à tout. “Les Israéliens sont des criminels, ils tuent les enfants et s’en prennent à des civils. Israël veut punir le peuple de Gaza alors pour éradiquer notre résistance, comme il dit vouloir le faire, il peut envahir la bande de Gaza”. Le coeur lourd, ce Palestinien dit ne pas en vouloir seulement aux Israéliens. Dégoûté, il lâche : “Je suis en colère contre tous les Arabes, l’Egypte, tous les musulmans et le reste du monde. Chaque être humain devrait réagir. Mais il en est rien et nous sommes désespérément seuls et livrés à nous-mêmes. Après la fin du massacre, tout le monde oubliera le blocus de Gaza et l’occupation”.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Un soutien frileux à Gaza

Un soutien frileux à Gaza | Égypt-actus | Scoop.it
Courrier International VU D'ÉGYPTE • Un soutien frileux à Gaza Courrier International Le gouvernement égyptien a accepté l'ouverture du tunnel de Rafah, qui relie la bande de Gaza à l'Egypte, afin de permettre l'évacuation des blessés des attaques...
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Six Egyptians win The Egypt Exploration Society and the British Council awards

Six Egyptians win The Egypt Exploration Society and the British Council awards | Égypt-actus | Scoop.it
CAIRO: Six Egyptians won The Egypt Exploration Society (EES) award and the British Council’s award; their prize was scholarships to study Archaeology and Egyptology in the United Kingdom, according to the British Council’s statement on Thursday.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Retour d'Egypte - Le Monde

Retour d'Egypte - Le Monde | Égypt-actus | Scoop.it
Le Monde
Retour d'Egypte
Le Monde
Après la glorieuse époque des pharaons et de leurs pyramides, c'est un autre âge d'or qu'a connu l'Egypte.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt closes Rafah crossing, civil society reacts to Israeli aggression

Egypt closes Rafah crossing, civil society reacts to Israeli aggression | Égypt-actus | Scoop.it
CAIRO: Egypt closed the Rafah border crossing late Thursday after12 hours of its opening, allowing 412 people, 392 of whom are Egyptian, into the Egyptian territory, reported Youm7.
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Rapport d'Amnesty International : les violences faites aux femmes en Égypte (Partie 2)

Amnesty international se prépare à publier un rapport sur les violences faites aux femmes dans la société égyptienne. Et sur un autre continue les matchs de la coupe du monde de football...
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Detained female activists refuse NCHR delegation

Detained female activists refuse NCHR delegation | Égypt-actus | Scoop.it

By Jihad Abaza

Sanaa Seif and other detainees in Qanater prison refused to meet the National Council for Human Rights (NCHR) delegation Monday, saying that other detainees are subject to more abuse.

Leila Sweif, Sanaa’s mother, said that the detained activists decided to delegate Yara Sallam (award winning rights activist who is also detained) and Salwa Mehrez to inform the NCHR delegation that if they want to know the reality of the situation in prison, they should be meeting other detainees who are in much worse condition and experience more abuse.

Karima El-Seirfy, daughter of Amin El Seirfy, has spent over thirty days on hunger strike in protest of mistreatment inside Qanater Prison. El-Seirfy was was arrested from her home last April, an arrest her mother said was to pressurise her father, a close affiliate of ousted President Mohamed Morsi.

El-Seirfy’s hunger strike came after prison guards ordered cellmates to beat her and her colleagues and steal their belongings, said El-Serify’s mother at a solidarity conference on 20 June.

“The Islamist girls are subjected to a lot of abuse, and they should be getting visits from the delegation,” Sweif added, referring to Sara Khaled, Karima El-Seirfy, and other Al-Azhar students detained in Qanater.

State-run Al-Ahram said the 30 June fact-finding committee met with detained Yara Sallam, and claimed that she confirmed that treatment inside prison was “very good.”

“No one goes to visit an exceptional detainee whose conditions are known to be better to get a general view of how conditions are like inside prison,” Sanaa said in a message conveyed by her sister.

According to the campaign Al-Horeya Lel Ged’an, there are currently over seventy female political detainees in Egypt. Most detainees are students from Al-Azhar University arrested during clashes on campus in 2013. Sanaa and her colleagues were arrested at the Itihadeya Palace and are chargedwith violating protest law.

The NCHR delegation included George Ishaq, Shahinda Muqalad, Ragia Umran, Kamal Abbas, Salah Sallam, and Nevine Mosaad.

Mosaad said the delegation did meet with Sara Khaled, a dentistry student charged with protesting and is sentenced two years in prison, as well as Yasmine AbdelMoneim and El-Seirfy.

On 23 June, 12 human rights and civil society organisations, including the Egyptian Initiative for Personal Rights, released a statement condemning the torture allegations coming out of Qanater prison.

The report said that “none of the cases were investigated,” and called for their immediate investigation.

The Ministry of Interior denied that cases of torture or abuse took place inside the prison.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

President Sisi raises military pensions 10%

President Sisi raises military pensions 10% | Égypt-actus | Scoop.it

President Abdel Fatah al-Sisi has issued new amendments to raise military pensions 10%  effective July 1, reported Al-Shorouq Thursday.

The new amendments allows retired officers to work an additional month after finishing their service to  deliver their charges, and to receive a repayment over this additional month as it would not be included when the pension gets calculated.

Yom7 reported last June that the Cabinet had approved the pension’s amendments and sent it to the Ministry of Defense in order to be reviewed and approved by the president.

Economic experts, however, criticized the amendments for excluding civilians.

“No one minds if the state wants to raise a specific party’s pensions, but on the other hand, if there is any raising in prices is going to be applied soon, it should be assured that it would be applied to everyone, ” economic expert Hamed Morsi tod Al-Mesryoon last June.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Transport Ministry to increase a/c train and Metro ticket prices

Transport Ministry to increase a/c train and Metro ticket prices | Égypt-actus | Scoop.it

By SARA OSAMA SHOUREAP

CAIRO: Ministry of Transportation will increase ticket prices of the air conditioned trains by 15 to 20 percent and double the tickets prices of the Metro, Youm7 reported Thursday.

Without prior notice and following on a promise to cut subsidies, the government raised Saturday the fuel prices by 78 percent.

The ministry also conducted a comprehensive study to raise the metro ticket prices from 1EGP to 2EGP and to set the ticket price according to the distance, said the source adding that no formal procedures to raise the tickets have been taken yet.

Sources from within the Ministry of Petroleum gave conflicting statements last June about the increase of fuel prices in the upcoming period, saying that it will increase and others say that it will not increase.

The new increase in fuel prices ranged from 0.40 EGP ($0.06) to 0.75 EGP per liter.

According to the new pricing structure, the price of 92 octane gasoline, which sold at 1.85 EGP a liter, was raised to 2.6 EGP and 80 octane gas from 0.9 EGP to 1.6 EGP per liter.

The price of diesel was raised from 1.1 EGP to 1.8 EGP per liter.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'impératrice, le khédive, le mamour et les pyramides

L'impératrice, le khédive, le mamour et les pyramides | Égypt-actus | Scoop.it

María Eugenia de Guzman Palafox Portocarrero y Kirkpatrick de Closeburn, marquise d’Ardales, marquise de Moya, comtesse de Teba, comtesse de Montijo - dite "Eugénie de Montijo", épouse de Napoléon III, empereur des Français, est venue deux fois en Égypte.

Elle a par ailleurs eu différents contacts avec ce pays. En 1862, la famille impériale est invitée à un fastueux dîner offert à Paris par Saïd Pacha, vice-roi d'Égypte, en sa résidence de la Villa Saïd. En 1868, elle rencontre les fils du khédive, Hussein et Hassan. Hussein fait d'ailleurs ses études et devient l'ami du prince impérial.

 

Son premier contact avec la civilisation "pharaonique" semble avoir lieu lors de l'Exposition universelle à Paris en 1867. Le jour de l’inauguration, Ismaïl Pacha fait le déplacement pour accueillir, dans son pavillon, Napoléon III et son épouse. C'est alors qu'elle découvre, dans une vitrine, la parure de la reine Ahhotep, dont le collier dit "aux trois mouches d’or". Elle exprime au pacha sa volonté d’avoir cette parure. Embarrassé, ne sachant comment lui refuser, il répond ainsi : "Il y a quelqu'un de plus puissant que moi à Boulaq, c'est à lui qu'il faut vous adresser." Il se décharge ainsi sur Mariette qui aura le courage de s'opposer, avec une extrême diplomatie, à ce souhait impérial.

 

Le khédive a offert une luxueuse dahabiah à la famille royale : remorquée depuis Alexandrie, elle est amarrée au pont d'Iéna. Il semble qu'il ne reste pas insensible au charme de l'impératrice qui est "dans tout l’éclat de sa beauté et la plus élégante des souveraines d’Europe, son couturier Charles Worth sachant mettre en valeur la grâce altière de son impériale cliente”. La famille impériale assiste également à un "démaillotage" de momies. Le prince impérial emportera d'ailleurs une partie des bandelettes !

 

Pour l'inauguration du canal de Suez, le khédive a invité de nombreuses têtes couronnées, dont Napoléon III et son épouse. L'empereur est souffrant ; aussi l'impératrice s'y rendra "seule". Enfin "seule" n'est pas à prendre au pied de la lettre : elle est avec ses proches, ses dames de compagnie, son coiffeur, et… une trentaine de domestiques.

Après un voyage de plus d'un mois, le yacht impérial "L'aigle" arrive à Alexandrie le 23 octobre. Au Caire, elle est logée au Palais de Guezirah (devenu l'hôtel Marriott) décoré et meublé de neuf pour la circonstance.

 

Du 25 octobre au 12 novembre 1869, elle effectue un voyage en Haute-Égypte. Pour elle, le khédive a fait aménager "un palace flottant le plus moderne de ses vapeurs fluviaux". Elle a Auguste Mariette pour guide et il semble que l'affaire des bijoux soit désormais oubliée : "Eugénie ne manifestera aucune rancœur et se montrera tout sourire et pleine de prévenance à son égard". Avant de se rendre en Égypte, elle s'est familiarisée avec le monde pharaonique en suivant des cours auprès de Maspero.

"Les principales étapes de ce voyage sur le Nil furent Minieh, Abydos, Keneh, l'oasis de Dackel, Edfou, Assouan et au retour, Esneh, Louqsor, Karnak, Thèbes, Memphis, Saqqarah et Guizeh." Après avoir visité Abydos sous un soleil ardent, elle dira à Mariette : "J'ai vécu une des journées les plus intéressantes de ma vie !"

Afin qu'elle puisse se rendre confortablement aux pyramides, le khédive a fait construire - en 6 semaines et en employant des milliers de fellahs - une route carrossable. Or, "le jour venu, le vice-roi fit les honneurs du site à l’impératrice, venue avec lui en calèche. À la vue des ânes, amenés par quelques bédouins, Eugénie ne résista pas à l’attrait d’une petite promenade."

 

Le 17 novembre, elle assiste avec de nombreux souverains à l'ouverture du canal de Suez. "Les bateaux, en un long cortège, se mirent lentement en mouvement en direction du Sud. La procession était conduite par L’Aigle." Une vraie 'croisière de rois'.

Une longue escale était prévue à Ismaïlia, où un millier de tentes avaient été dressées pour des fêtes qui n’avaient assurément rien d’orientales. Après le banquet, il y eut un feu d’artifice suivi d’un bal ouvert par l’impératrice.

À l’issue de ce banquet dont les chroniqueurs nous apprennent qu’il aurait coûté deux millions de francs de l’époque, Ferdinand de Lesseps reçut des mains de l’impératrice (sa cousine)  les insignes de grand croix de la Légion d’honneur auxquels le khédive joignit ceux de l’Osmanié.

En 1905, alors qu'elle est âgée de 80 ans, Eugénie reviendra en Égypte, accompagnée de son cousin le Comte J. Napoléon Primoli.

 

Marie Grillot



Pour en savoir plus :

“Gaston Maspero”, Elisabeth David, Pygmalion, 1999

“Auguste Mariette”, Gilles Lambert, Editions J.Cl. Lattès, 1997

“L'Egypte passion française”, Robert Solé, éditions du seuil, 1997

http://fr.wikipedia.org/wiki/Eugénie_de_Montijo

http://hebdo.ahram.org.eg/NewsContent/999/39/136/4226/Inauguration-du-Canal-de-Suez-------novembre-.aspx

 

Illustration : Tableau de Charles-Théodore Frère (dit Frère Bey) 1814-1888

 

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

2.5m smartcards for petroleum products distributed so far: EGPC chairman

2.5m smartcards for petroleum products distributed so far: EGPC chairman | Égypt-actus | Scoop.it
2.5m smartcards for petroleum products distributed so far: EGPC chairman.
more...
No comment yet.