Égypt-actus
Follow
Find tag "sexualité"
374.9K views | +115 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Libido", le documentaire égyptien qui brise les tabous

"Libido", du jeune cinéaste Youssef Alimam, a reçu le prix Youssef Chahine du meilleur court-métrage documentaire. Dans une interview au site culturel Mashallah News, Alimam évoque les questions relatives à la sexualité abordées dans le film.
Youssef Alimam, 22 ans, est compositeur et cinéaste indépendant. Il a remporté le prix Youssef Chahine du meilleur court-métrage documentaire pour Libido, un documentaire en langue arabe, sous-titré en anglais.

Pourquoi avez-vous décidé d'aborder le sujet de la frustration sexuelle ?
YOUSSEF ALIMAM C'est une question qui préoccupe tout le monde, et il ne fait aucun doute que la curiosité augmente lorsqu'un sujet est tabou. J'ai eu le sentiment qu'il était temps de franchir le pas. Je me suis demandé pourquoi il était si difficile d'en parler en Egypte. Tout a commencé avec une question qui est ensuite devenue le concept que l'on voit dans le film. 

Malgré cette approche pleine d'humour, Libido pose des questions très sérieuses et fournit beaucoup d'informations. Est-ce que cela fait partie de votre stratégie de faire rire tout en abordant un sujet crucial ?
La comédie est mon genre de film préféré. Je voulais que ce documentaire soit drôle pour tous les spectateurs, et surtout qu'il ne soit en aucun cas ennuyeux, en particulier pour les adolescents. En même temps, je souhaitais réellement fournir des informations "scientifiques" utiles que la plupart des gens ignorent.

En Egypte, quelles perspectives et approches concernant le sexe vous semblent problématiques ?
D'une manière générale, l'ignorance à propos du sexe est un problème, et c'est ce qui provoque plus de tort que de bien. L'éducation sexuelle n'est pas immorale et elle influence le comportement de notre société, qu'on le veuille ou non. Que les personnes décident ou non d'avoir des relations sexuelles avant le mariage est un point essentiel. Si les gens ne bénéficient pas de l'éducation nécessaire, ils risquent de se faire du mal sans même le savoir. Pour être à l'aise avec sa vie sexuelle, la première étape consiste à savoir qu'on a le droit d'avoir une éducation sexuelle. Ce n'est pas immoral.

http://www.courrierinternational.com/article/2014/02/14/libido-le-documentaire-egyptien-qui-brise-les-tabous

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"L'interdit sexuel. Les jeux du relatif et du variable. Volume 2 : Égypte antique, Grèce antique, Empire romain, judaïsme, islam, Perse mazdéenne, hindouisme", par Julien Cheverny

"L'interdit sexuel. Les jeux du relatif et du variable. Volume 2 : Égypte antique, Grèce antique, Empire romain, judaïsme, islam, Perse mazdéenne, hindouisme", par Julien Cheverny | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

Toutes les civilisations ont cherché à régler les mœurs sexuelles et ont institué des interdits pour régenter et ordonner la vie des êtres humains. À travers l’étude de la prohibition des pratiques incriminées, le présent traité analyse les choix sociétaux et idéologiques des civilisations. Sans prétendre à l’exhaustivité, mais en parcourant une très vaste gamme de cultures et d’époques différentes, l’auteur présente une grande variété de modalités réprouvées pour consommer le « fruit défendu ». Il examine les interdits majeurs et leur restitue le sens qui est le leur dans chaque contexte : comment comprendre la prohibition de l’inceste en Occident ? Quel est l’enjeu de l’interdiction des pratiques homosexuelles en terre d’Islam ? Pourquoi l’adultère est-il parfois toléré voire recommandé ? Quels types de jugements moraux ou idéologiques sont à l’œuvre dans la volonté de bannir les pratiques pédophiles ? Pourquoi ce qui est considéré comme une pratique « perverse » ou « déviante » dans certains peuples ne l’est-il pas pour d’autres ?
À travers une perspective à la fois historique, culturelle, philosophique, sociologique et comparative, l’auteur replace, sans préjugé ni parti pris, lesdits interdits sexuels dans leur environnement culturel et religieux. Il analyse le permis et le prohibé des pratiques intimes dans des civilisations aussi diverses que celles hellénistiques, égyptiennes, hébraïques, chrétiennes, bouddhistes, baoulés, hindouistes ou musulmanes... L’érudition du propos et la méthode comparative permettent la critique des thèses classiques sur le sujet, comme celles de Michel Foucault ou de Claude Lévi-Strauss. En fin de compte, cette étude du défendu (adultère, inceste, nécrophilie, polygamie, polyandrie, coprophilie, pédophilie...) participe au renouvellement du regard du lecteur et l’autorise à porter un avis éclairé sur ses propres jugements et mœurs.

 

Hermann, 2013, 302 pages

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"L'interdit sexuel. Les jeux du relatif et du variable. Volume 2 : Égypte antique, Grèce antique, Empire romain, judaïsme, islam, Perse mazdéenne, hindouisme", par Julien Cheverny

"L'interdit sexuel. Les jeux du relatif et du variable. Volume 2 : Égypte antique, Grèce antique, Empire romain, judaïsme, islam, Perse mazdéenne, hindouisme", par Julien Cheverny | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

Editions Hermann philosophie, 2013, 302 pages

 

Toutes les civilisations ont cherché à régler les mœurs sexuelles et ont institué des interdits pour régenter et ordonner la vie des êtres humains. À travers l’étude de la prohibition des pratiques incriminées, le présent traité analyse les choix sociétaux et idéologiques des civilisations. Sans prétendre à l’exhaustivité, mais en parcourant une très vaste gamme de cultures et d’époques différentes, l’auteur présente une grande variété de modalités réprouvées pour consommer le « fruit défendu ». Il examine les interdits majeurs et leur restitue le sens qui est le leur dans chaque contexte : comment comprendre la prohibition de l’inceste en Occident ? Quel est l’enjeu de l’interdiction des pratiques homosexuelles en terre d’Islam ? Pourquoi l’adultère est-il parfois toléré voire recommandé ? Quels types de jugements moraux ou idéologiques sont à l’œuvre dans la volonté de bannir les pratiques pédophiles ? Pourquoi ce qui est considéré comme une pratique « perverse » ou « déviante » dans certains peuples ne l’est-il pas pour d’autres ?
À travers une perspective à la fois historique, culturelle, philosophique, sociologique et comparative, l’auteur replace, sans préjugé ni parti pris, lesdits interdits sexuels dans leur environnement culturel et religieux. Il analyse le permis et le prohibé des pratiques intimes dans des civilisations aussi diverses que celles hellénistiques, égyptiennes, hébraïques, chrétiennes, bouddhistes, baoulés, hindouistes ou musulmanes... L’érudition du propos et la méthode comparative permettent la critique des thèses classiques sur le sujet, comme celles de Michel Foucault ou de Claude Lévi-Strauss. En fin de compte, cette étude du défendu (adultère, inceste, nécrophilie, polygamie, polyandrie, coprophilie, pédophilie...) participe au renouvellement du regard du lecteur et l’autorise à porter un avis éclairé sur ses propres jugements et mœurs.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Exploring a Sexual Minefield

Exploring a Sexual Minefield | Égypt-actus | Scoop.it

Journalist Shereen El Feki feels that the taboo surrounding all subjects relating to sexuality in public discourse in the Arab world is not only an ideological deficit, but also dangerous, due to what she sees as a shocking lack of knowledge across the board. Claudia Kramatschek read her book

It was certainly a symbolic moment: at the peak of the Arab rebellion, women and men were able to protest peacefully along side each other day and night on Cairo's Tahrir Square. Even before the end of Mubarak's rule, a new and more open society seemed possible.

So the shock was all the greater when pictures emerged a short time later of young men attacking a woman in hijab on the edge of the square, undressing her in public.

This episode made it instantly clear that the political revolution had to be followed by a social revolution, to effect far-reaching changes in fixed gender relations and give women and men equal rights and privileges.

This is the thesis on which the book Sex and the Citadel is based, a book about – as the title has it – "intimate life in a changing Arab world". The author is Shereen El Feki, a renowned immunologist who also writes journalism, among others for Al Jazeera, and also occupies a trans-cultural position as a half-Egyptian woman. In other words, she has a dual perspective: one of empathy and distance at the same time. Her tone is both objective and focused entirely on facts and figures; yet it is refreshingly provocative, particularly because she does not mince words.


Qantara.de

More : http://en.qantara.de/wcsite.php?wc_c=20864&wc_id=23138&wc_p=1

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Upcoming Lecture: Adam Talib, "Sexuality in the Pre-Modern Middle East" (American University in Cairo, 8 April 2013)

Upcoming Lecture: Adam Talib, "Sexuality in the Pre-Modern Middle East" (American University in Cairo, 8 April 2013) | Égypt-actus | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

'Adultery, prostitution and obscenity': Egypt preacher describes V-Day

'Adultery, prostitution and obscenity': Egypt preacher describes V-Day | Égypt-actus | Scoop.it

An Egyptian Salafi preacher said those celebrating Valentine ’s Day or selling items related to the event are “committing a sin and will burn in hell”. 

In an online video posted Wednesday, Ahmad Mahmoud Abdullah, known as “Abu Islam” and owner of the private television channel of “al-Ummah,”referred to February 14 as ‘adultery day’. 

“February 14th,we celebrate “adultery” day. The Christian church will surely celebrate this day but I urge all Muslims and those who fear God, not to use anything tinted in red. Even al-Ahli team will not wear its red jersey” he said referring to the Egyptian national football team.

Abu Islam added that women going out to celebrate this day are considered ‘adultery and prostitution’. 

“We [Muslims] do not have fornicators, we do not commit sins. Valentine’s Day represents for the Christians, a celebration for adultery and prostitution, and those who go out on this day are prostitutes. Each prostitute would choose a guy with whom she will spend her day and night” he said.

Abu Islam then further decided to ban all Muslim females in the Arab world from enjoying this day and indulging in what the celebrations has to offer. (Al-Arabiya news - vidéo)

more...
No comment yet.