Égypt-actus
Follow
Find tag "justice"
358.7K views | +30 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Réforme partielle de la justice militaire

Réforme partielle de la justice militaire | Égypt-actus | Scoop.it

Par Ola Hamdi 
Pour les civils comme pour les officiers, il est désormais possible de faire appel d’un verdict émis par la justice militaire. Si cette mesure est considérée comme « positive », les organismes des droits de l’homme continuent de demander la fin de ce système. 
Le gouvernement vient d’approuver l’amendement de certaines clauses de la loi nº 25 de l’année 1966 relative à la justice militaire. Le texte amendé permet de faire appel des verdicts de la justice militaire en cas de délit, et de demander l’avis du mufti pour les peines capitales, comme dans la justice civile. Deux recours seront possibles, soit l’équi­valent de l’appel et du pourvoir en cassation dans les tribunaux civils.

Créés en 1966, les tribunaux mili­taires constituent une juridiction pour militaires. Cependant, à l’époque de Hosni Moubarak, la loi sur ces tribunaux a été modifiée de manière à permettre au président de la République de déférer des civils devant ces tribunaux « s’ils portent atteinte à la sécurité nationale ».

Ces tribunaux sont devenus un outil pour faire des procès expéditifs aux opposants du régime, surtout les islamistes. Des dizaines de militants islamistes, notamment de la confré­rie des Frères musulmans, ont été déférés devant les tribunaux mili­taires dans les années 1980 et 90.

Après la chute de Moubarak en février 2011, plusieurs centaines de manifestants ont été déférés devant les tribunaux militaires. Les organi­sations des droits de l’homme par­lent de 12 000 personnes. En janvier 2012, le Conseil militaire a annoncé avoir libéré 2 000 prisonniers condamnés par des tribunaux mili­taires.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le ministre des Affaires étrangères rejette l'intervention étrangère dans la justice égyptienne

Le ministre des Affaires étrangères rejette l'intervention étrangère dans la justice égyptienne | Égypt-actus | Scoop.it

“It is unacceptable for any state or foreign party to intervene in the affairs of the Egyptian judiciary,” said Foreign Ministry spokesman Badr Abdelatty in comments on the responses to the trial of 20 Al Jazeera employees.

On Wednesday, 20 employees from the Qatar-based news channel were referred to criminal court on charges of belonging to a terrorist organisation, calling for disruption of the law and preventing state institutions from conducting their affairs, broadcasting false news to support a terrorist group, and harming the national interest of the country. The decision sparked widespread international condemnation and raised questions on press freedoms in Egypt.

Abdelatty expressed “full rejection of any attempt by a foreign party to question the independence of the Egyptian judiciary,” a statement posted by the foreign ministry on Thursday said.

- See more at: http://www.dailynewsegypt.com/2014/01/31/foreign-ministry-rejects-foreign-intervention-egyptian-judiciary/#sthash.lLmOFbxt.dpuf

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Égypte : la justice défie le président Morsi

Égypte : la justice défie le président Morsi | Égypt-actus | Scoop.it

La cour d’appel du Caire a prononcé, mercredi 27 mars, l’annulation de la destitution par le président Mohamed Morsi de l’ancien procureur général Abdel Meguid Mahmoud.

La décision de la cour d’appel du Caire d’annuler le limogeage par le président Morsi du procureur général Abdel Meguid Mahmoud est un signe de défiance de la part du pouvoir judiciaire à l'égard de celui des Frères musulmans.

M. Mahmoud avait été démis de ses fonctions et remplacé par Talaat Abdallah en novembre 2012. Cette décision avait provoqué une levée de boucliers chez les magistrats, qui avaient dénoncé une ingérence de l'exécutif dans les affaires de la justice.



Lire l'article sur Jeuneafrique.com :http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130327162247/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+jeune_afrique_Politique+%28Jeune+Afrique+Politique%29

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt's justice minister warns lynchings and other criminal acts signal 'death of the state'

Egypt's justice minister warns the lynching of criminals in the streets by angry citizens signals "the death of the state."

His comments come a day after residents in a northern Nile Delta province killed two men in public after they allegedly stole a motorized rickshaw with a girl inside. Photographs showed the dead men hanging by their feet as thousands watched.

"The application of Islamic justice on outlaws by citizens and the cutting off of roads is one of the signs of the death of the state," Justice Minister Ahmed Mekki told the Turkish Anadolu news agency Monday.


(AP, via Fox News)

http://www.foxnews.com/world/2013/03/18/egypt-justice-minister-warns-lynchings-and-other-criminal-acts-signal-death/?utm_medium=referral&utm_source=t.co

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Police assault two human rights lawyers

Police assault two human rights lawyers | Égypt-actus | Scoop.it

Central Security Forces (CSF) conscripts assaulted two human rights lawyers who were defending detained protesters in the Qasr El-Nile prosecution office located in Abdeen Court.

The two lawyers subjected to the attack, Mohamed Fadel and Anas Sayed, are members of the Egyptian Centre for Economic and Social Rights and the Hesham Mubarak Law Centre respectively.

Police conscripts assaulted the lawyers for objecting to the abuse their defendants were receiving, a joint statement by the two human rights groups said.

“After objecting to the beating of the detained protesters, the lawyers walked out of the prosecution office to find themselves ambushed and assaulted by CSF conscripts in front of the prosecutor’s office. The prosecutor witnessed the event,” the statement said.

Both centres filed complaints against the conscripts with the Qasr El-Nile prosecution which immediately opened a case, ordered the arrest of the conscripts, and referred the lawyers to a hospital for a medical report by the forensics authority.

“The centres take this incident as evidence that violence is part of the police’s creed and that such events are not isolated one-off incidents. The police use violence as the only way to respond to any given situation,” the statement said.

The NGOs called for a restructuring of the Ministry of Interior and police as well as the punishment of all officers and personnel involved in such incidents.

(Ahmed Aboul Enein / Daily news Egypt)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"La justice est un droit et non un don", par Samir Morcos

"La justice est un droit et non un don", par Samir Morcos | Égypt-actus | Scoop.it

"La justice sociale, dans toutes ses dimensions, était l’une des revendications-clés de la révolution de janvier 2011. Jusqu’à maintenant, aucun débat sérieux n’a été lancé sur les moyens susceptibles de lever l’injustice et de réaliser l’équité, à la lumière d’une vision exemplaire et complémentaire de développement reflétant les aspirations des nouvelles générations. La nouvelle Constitution qui a été adoptée ne reflète aucunement de vision profonde et complémentaire de la justice, s’étendant aux différentes institutions étatiques dans leur diversité. Le plus dangereux serait de reprendre les mêmes politiques d’antan et d’utiliser le même langage contre lequel se sont révoltés les jeunes toutes tendances confondues, provenant des villes et leurs périphéries. La persistance de l’absence de la justice déchaînera inévitablement une grogne qui sera difficile d’apaiser avec les calmants habituels." (Al-Ahram Hebdo)


Plus : http://hebdo.ahram.org.eg/NewsContent/960/4/132/1580/La-justice-est-un-droit-et-non-un-don.aspx

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Adly sentenced to three years in 'forced labor' case

Adly sentenced to three years in 'forced labor' case | Égypt-actus | Scoop.it

Former Interior Minister Habib al-Adly was sent to three years of rigorous imprisonment by Giza Criminal Court on Saturday in the so-called “forced labor” case.

Major General Hassan Abdel Hamid, Adly’s first assistant, also received a three year sentence, while Mohamed Bassem Lotfy, the commander of his guards, was sentenced to one year in prison. The three defendants were also ordered to pay a LE2.5 million fine.

The court had charged them of profiteering and wasting public money by forcing security recruits to work for them privately.

Egypt-actus's insight:

More : http://www.egyptindependent.com/news/adly-sentenced-three-years-forced-labor-case

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'Egypte forme un comité spécial pour les crimes lors de la crise de 2011

LE CAIRE (Xinhua) - Le procureur général égyptien Talat Ibrahim Abdullah a décidé de former un comité spécial chargé d'enquêter sur les crimes commis pendant les troubles politiques de 2011, a rapporté jeudi l'agence de presse officielle MENA. L'objectif de ce nouveau comité est d'enquêter sur le rapport du comité d'enquête formé par le président Mohamed Morsi concernant le meurtre et les attaques contre les manifestants pacifiques lors des manifestations qui ont entrainé la chute de l'ancien président Hosni Moubarak. Le comité spécial composé de 20 membres, présidé par le conseiller Amr Fawzi, enquêtera également sur les effacements de preuves et l'induction en erreur de la justice pour couvrir la corruption politique des anciennes personnalités du régime.

 

 M. Moubarak et la plupart de ses ministres sont actuellement en prison pour avoir ordonné le meurtre de manifestants, pour corruption politique et mercantilisme. Bien que M. Moubarak et l'ancien ministre de l'Intérieur Habib al-Adly sont emprisonnés à vie, beaucoup d'anciens officiels, policiers et ministres ont été acquittés pour ces mêmes chefs d'inculpation, provoquant par là même la colère de la population et entrainant la formation du comité d'enquête.

 

La Cour d'appel devrait rendre son verdict dimanche de l'appel fait par MM. Moubarak et Al-Adly concernant leur condamnation.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte: la justice acquitte 62 personnes dont un caméraman de la chaîne al-Jazira

Egypte: la justice acquitte 62 personnes dont un caméraman de la chaîne al-Jazira | Égypt-actus | Scoop.it

Par Alexandre Buccianti

Les 62 personnes, principalement des Frères musulmans, avaient été arrêtées lors de violentes manifestations qui avaient eu lieu en juillet, place Ramsès, au centre du Caire.

Les manifestants qui protestaient contre la destitution du président Mohamed Morsi le 3 juillet avaient été accusés de tentative de meurtre et de destruction de propriétés publiques et privées. Une bataille à l’arme automatique avait opposé manifestants et policiers d’un commissariat.

La cour a estimé que le parquet n’avait pas fourni de preuves formelles contre les accusés.

Mohamed Badr, un cameraman d’al-Jazira, avait été arrêté avec les manifestants. Dix-neuf autres employés de la chaîne qatarienne, dont trois journalistes étrangers, doivent bientôt comparaître devant la cour d’assises.

Ils sont accusés de « possession de matériel de transmission non autorisé et de collusion avec une organisation terroriste ». Ils avaient été arrêtés en décembre après la décision du gouvernement de décréter les Frères musulmans « organisation terroriste ».

  
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Lynchages publics, vendetta : la justice populaire s’impose en Égypte

Lynchages publics, vendetta : la justice populaire s’impose en Égypte | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:
Plusieurs villages égyptiens ont été le théâtre, ces derniers mois, d’actes de lynchage d’une extrême cruauté. Souvent, les corps sans vie des personnes accusées sont pendus par la foule dans le village. Encore sous le choc, deux Observateurs habitant dans ces zones reculées, où l’ultra-violence semble se banaliser, témoignent.Le dernier acte de lynchage recensé a eu lieu dans le village de Mahallat Ziyad, dans le gouvernorat de Gharbeya, dimanche 17 mars. Deux Égyptiens accusés de vol ont été battus à mort par la foule et leurs corps ont été pendus en public. Capturés par des habitants, les deux hommes étaient accusés d’avoir tenté de kidnapper une fillette de quatre ans et, pour se faire, d’avoir volé un pousse-pousse.Comme dans la plupart des actes de lynchage, cette scène a été largement filmée par les habitants. Les images, insoutenables, des corps des deux hommes ensanglantés, dénudés et exposés au public, ont fait le tour des réseaux sociaux. Nous avons choisi de n’en diffuser qu’une capture d’écran. France 24Plus : http://observers.france24.com/fr/content/20130329-lynchages-publics-vendetta-justice-populaire-s%E2%80%99impose-egypte?ns_campaign=editorial&ns_source=RSS_public&ns_mchannel=RSS&ns_fee=0&ns_linkname=20130329_lynchages_publics_vendetta_justice_populaire_s
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Top Egypt prosecutor reinstated

Top Egypt prosecutor reinstated | Égypt-actus | Scoop.it

An Egypt appeal court has ordered the reinstatement of the country's top prosecutor, sacked by President Mohammed Morsi in November.

The court also cancelled Mr Morsi's decision to appoint a new prosecutor general, Talat Ibrahim.

Mr Morsi's removal of Abdel Maguid Mahmoud angered senior judges, who saw it as an attack on their authority.

The sacking was one of his first moves after issuing a decree granting himself sweeping new powers.

The decree took away judicial powers to reverse decisions made by the president. But Mr Morsi eventually retracted it after a rising tide of protest.

However, he kept in place his new appointment as prosecutor general.

 

BBC news

More : http://www.bbc.co.uk/news/world-middle-east-21953418

 

*************************************

 

La cour d'appel du Caire a ordonné mercredi l'annulation du limogeage par le président Mohamed Morsi de l'ancien procureur général Abdel Meguid Mahmoud et le retour de ce dernier à son poste. Mohamed Morsi avait démis Abdel Meguid Mahmoud de ses fonctions en novembre dans une "déclaration constitutionnelle" lui accordant des pouvoirs exceptionnels et l'avait remplacé par Talaat Abdallah. Cette décision avait provoqué une levée de boucliers chez les magistrats, qui avaient dénoncé une ingérence de l'exécutif dans les affaires de la justice.

Le président avait finalement fait marche arrière sur son décret mais maintenu le nouveau procureur général. Le jugement de la cour d'appel va probablement être à l'origine d'une nouvelle épreuve de force entre la présidence et le pouvoir judiciaire. "Nous sommes face à un obstacle. Le jugement doit être appliqué (mais les décisions découlant de) la déclaration constitutionnelle sont protégées" par la Constitution adoptée en décembre, a expliqué l'avocat Khaled Abou Bakr.

AFP, via Le Point

http://www.lepoint.fr/monde/egypte-la-justice-ordonne-le-retour-de-l-ancien-procureur-general-27-03-2013-1646562_24.php

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Public lynchings indicate 'death of the state': Egypt justice minister


 

Justice Minister Ahmed Mekky on Sunday slammed the public lynching of two men accused of theft in Egypt's Gharbiya governorate, describing the incident as a sign of "the death of the state."

 

In statements to the Turkish Anadolu news agency on Sunday, the minister condemned the incident in which village residents applied the 'Haraba penalty' of Islamic law by beating two men accused of theft and hanging them from a tree until they died.

 

The 'Haraba' penalty in Islamic Law means the execution or crucifixion of anyone who terrorises or kills others in order to steal from them. According to most Muslim clerics, only the state has the authority to apply the penalty.

 

"The meting out of rough justice on thugs and outlaws, as well blocking roads and highways by citizens, are signs of the state's death," said Mekky. He added that the use of force was a government prerogative, stressing that if that right is transferred to the citizenry "then the state is dead."

 

"The government that allows this to happen is an unjust government, because it does not afford citizens with adequate protection," said Mekki.

 

Angry citizens beat two men accused of abducting two young boys, then stripped them half-naked and hung them from a tree in the village of Sammound in the Gharbiya governorate on Sunday, according to security officials who confirmed that both men had died.

 

The two men were reportedly dragged in the street and beaten before they were hung from the tree.

 

The killings come a week after the attorney general's office encouraged civilians to arrest lawbreakers and hand them over to police.

 

The incident represents one of the most extreme cases of vigilantism in the two years since Egypt's 2011 uprising, which have seen a sharp deterioration of public security. The worsening security, coupled with a police strike, prompted the attorney general's call for citizens' arrests last week.

 

Similar attacks have happened elsewhere in Egypt, though vigilante killings remain an infrequent phenomenon. Citizens, however, appear to have grown bolder in taking matters into their own hands since the uprising that ousted long-time president Hosni Mubarak.



Ahram Online, via Egypt.com

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte: des manifestants réclament le départ du procureur général

Egypte: des manifestants réclament le départ du procureur général | Égypt-actus | Scoop.it

VIDEO Euronews

 

Des centaines d’Egyptiens ont manifesté vendredi devant le bureau du procureur général de la Cour Suprême au Caire. Ils réclament son départ car il a été récemment nommé par le président Mohammed Morsi. Ils y voient une interférence du pouvoir exécutif dans les affaires judiciaires. Selon eux, Morsi agit comme Hosni Moubarak, en plaçant ses partisans à des positions clés au sein des institutions.

Certains manifestent aussi contre les Frères Musulmans et réclament la chute du régime.

L’opposition a aussi déploré que le président ait convoqué hier des élections au 27 avril prochain, alors que le pays est en pleine crise politique.

“Nous sommes ici pour manifester contre le régime fasciste, nous nous sommes débarassés d’un régime corrompu et nous avons un régime fasciste, nos frères sont toujours en prison et on ne peut pas les relâcher. Le principal problème, ce sont les martyrs: jusqu‘à présent nous n’avons pas obtenu leurs droits.” dit un manifestant.

“Aussi longtemps que le sang continuera à couler, cela signifie que le régime manque de légitimité. Nous ne demanderons rien à Morsi, mais dites lui que le procureur général travaille pour ses intérêts et non pour le peuple égyptien.” affirme une autre manifestante.

Dans les rangs des manifestants, se trouvaient de nombreuses femmes, parmi elles, des avocates et des professeures de droit.

 

Plus : http://fr.euronews.com/2013/02/23/egypte-des-manifestants-reclament-le-depart-du-procureur-general/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+euronews%2Ffr%2Fnews+%28euronews+-+news+-+fr%29

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Prosecutor general denies Brotherhood relationship

Prosecutor general denies Brotherhood relationship | Égypt-actus | Scoop.it

Prosecutor General Tala’at Abdallah released a statement Saturday night denying any relationship with the Muslim Brotherhood.

“I do not accept being accused under any circumstances of belonging to any political party or faction because whoever belongs to a certain political current cannot have a judicial position,” he said.

Egypt-actus's insight:

Abdallah was responding to widespread rumours that he is part of the Brotherhood, rumours which have plagued him since his controversial appointment.

He added that if anyone should make such accusations, they must present proof to support their claims.

Abdallah added that his “decisions to investigate prominent figures of the Brotherhood” constituted proof that he is not biased towards the organisation.

 

More : http://www.dailynewsegypt.com/2013/02/03/prosecutor-general-denies-brotherhood-relationship/

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

« Non aux procès militaires » proteste devant le parquet militaire

« Non aux procès militaires » proteste devant le parquet militaire | Égypt-actus | Scoop.it

Le groupe "Non aux procès militaires" a organisé une protestation devant le parquet militaire de Nasr City, contre le renvoi de civils devant des cours militaires, y compris récemment l'incident de Sherif el Masry, un civil poursuivi pour un désaccord avec un militaire.

 

 

نظمت مجموعة لا للمحاكمات العسكرية وقفة احتجاجية أمام النيابة العسكرية بمدينة نصر،

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Le procureur général forme le « Parquet pour la Protection de la Révolution" sous la présidence d'Amr Fawzi

Le procureur général forme le                    « Parquet  pour la Protection de la Révolution" sous la présidence d'Amr Fawzi | Égypt-actus | Scoop.it

Le Procureur Général, Talaat Abdallah ordonne la formation d’un organisme judiciaire pour la protection de la Révolution, présidé par le Magistrat Amr Fawzi -1er Procureur du Parquet  et avec la participation de 20 autres membres.

Ce "Parquet" est mis en place pour enquêter sur les crimes et agressions perpétrés contre les manifestants de Tahrir lors de la Révolution, ainsi que sur toute tentative de dissimulation d’information ou preuves, permettant aux autorités compétentes de rendre justice aux martyrs et victimes de la Révolution. L’autorité enquêtera également sur des cas liés à la corruption politique et financière des symboles de l'ancien régime.

Egypt-actus's insight:

لنائب العام يشكل "هيئة حماية الثورة" برئاسة المستشار عمرو فوزي

امر المستشار طلعت عبد الله النائب العام، بتشكيل هيئه نيابه حمايه الثوره، برئاسه المستشار عمرو فوزي المحامي العام الاول بالنيابة العامة، وعضويه 20 اخرين من رؤساء ووكلاء النيابه العامه.\nوكانت نيابه حمايه الثوره، قد انشئت بهدف التحقيق في الجرائم...

more...
No comment yet.