Égypt-actus
Follow
Find tag "IFPO"
380.5K views | +85 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Egypt-actus from ifre
Scoop.it!

Recherches sur le combustible des bains d’Égypte gréco-romaine (approche archéobotanique)

Recherches sur le combustible des bains d’Égypte gréco-romaine (approche archéobotanique) | Égypt-actus | Scoop.it

La rareté des ressources végétales disponibles durant l’Antiquité au Proche-Orient et en Égypte fait de l’étude des combustibles ayant servant à chauffer les bains un sujet passionnant.

La nature du combustible utilisé est principalement connue grâce à la documentation textuelle constituée d’ostraca et de papyrus. Alors que le bois servait à chauffer les bains de Bu Njem, en Lybie et de Doura Europos, en Syrie, la paille est le combustible le plus souvent cité dans les papyrus égyptiens, auquel s’ajoutent, plus rarement, les roseaux (Meyer 1989 ; Redon 2009).


Via Fondation MSH
more...
khoufou's comment, May 2, 2012 1:20 AM
Les rouleaux de papyrus ont servit aussi de combustible.
Au début du troisième siècle avant l'ère chrétienne, Ptolémée Soter - premier roi de la 33° dynastie - rassemble à Alexandrie 200.000 rouleaux de papyrus glanés parmi les archives des temples. Deux siècles plus tard, la bibliothèque ainsi créée est riche de 700.000 livres grâce à sa fusion avec celle de Pergame par Marc-Antoine.
Mais, le 22 décembre 640 de notre ère, le général arabe Amrou Ben-Al-As incendie l'édifice après avoir distribué son contenu comme combustible pour le chauffage des termes.
En six mois, délais nécessaire à la consommation des 4 000 bains, plusieurs millénaires d'art, de science, de tradition et d'histoire sont anéantis.
Rescooped by Egypt-actus from ifre
Scoop.it!

Scribes et enquêteurs. Note sur le personnel judiciaire en Égypte aux quatre premiers siècles de l'hégire

HAL-SHS :: [halshs-00650845, version 1] Mathieu Tillier| Cet article entreprend dans un premier temps de reconstituer des listes de scribes (kātib-s) et d'enquêteurs judiciaires (ṣāḥib-s al-masā'il-s) actifs à Fusṭāṭ entre le Ier/début VIIIe et le IVe/Xe siècle. L'identification de ces personnages permet, dans un second temps, de mieux comprendre le recrutement du personnel judiciaire égyptien. Leur réputation en tant que savants, ainsi que leur origine ethnique, géographique et tribale, montrent que la carrière judiciaire fut longtemps limitée par des barrières sociales. Jusqu'au IIIe/IXe siècle, les fonctions de scribe revinrent le plus souvent à des mawālī, les plus élevés d'entre eux pouvant éventuellement briguer le poste d'enquêteur, tandis que les cadis étaient arabes. Le cloisonnement de la judicature révèle ainsi une hiérarchie sociale complexe, allant au-delà de la distinction entre Arabes et non-Arabes. Les résultats de cette étude permettent accessoirement de réévaluer l'impact de la révolution abbasside sur la société égyptienne.


Via Fondation MSH
more...
No comment yet.