Égypt-actus
Follow
Find tag "Femen"
391.8K views | +1 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Femen : big (muslim) brother is watching you

Femen : big (muslim) brother is watching you | Égypt-actus | Scoop.it
Le Printemps arabe a tout autant exacerbé les fondamentalismes religieux que les jusqu’au-boutismes militants. Cohabitation difficile entre les islamistes et les "sextrémistes" du groupe Femen…

 

Jeune Afrique

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20130327161427/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+Actualite_Egypte+(Jeune+Afrique%3A+Actualit%C3%A9+Egypte)

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Interior Ministry, prosecutors investigating charges against nude protester

Interior Ministry, prosecutors investigating charges against nude protester | Égypt-actus | Scoop.it

A video clip showing Aliaa Elmahdy protesting nude with other activists in Stockholm was sent to the Interior Ministry by the Abdeen prosecutor’s office on Monday, so that the information department can attempt to find out which website it was initially posted on.

The measure is part of ongoing investigations into accusations of blasphemy and damaging the country’s reputation that have been levied against the activist.

Egypt-actus's insight:

Elmahdy recently joined protesters from Femen, a Ukrainian women’s rights organization, in a nude protest against Egypt’s Islamist-backed Constitution in front of the Egyptian Embassy in Stockholm. She wrote slogans critical of Islam and President Mohamed Morsy across her body.

Lawyer Mahmoud Abdel Rahman filed a complaint to Prosecutor General Talaat Abdallah, asking that Elmahdy be stripped of her citizenship.

Elmahdy entered the international spotlight in late 2011, sparking an uproar after posting nude photos of herself on her blog. She said she did so to protest against the oppression of Egyptian women.

Edited translation from Al-Masry Al-Youm (Egypt independent)

more...
Francoise Autier's comment, January 15, 2013 12:31 AM
Les pauvres, elles doivent avoir froid !!!!!
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

« Femen Égypte »

« Femen Égypte » | Égypt-actus | Scoop.it

Une combinaison de mots inconcevable, voire grotesque, et pourtant... Le groupe de féministes réputé pour ses manifestations nudistes vient d’annoncer l’ouverture d’une branche dans l’un des pays les plus conservateurs du monde arabe.

« Femen Égypte ouvre ses portes pour commencer 2013 avec une nouvelle armée ! (...) On vous aura prévenus... », annonce  fièrement le mouvement féministe sur sa page Facebook .

Egypt-actus's insight:

Extraits

 

À la tête de cette nouvelle branche égyptienne, nulle autre que la blogueuse féministe Aliaa Magda el-Mahdy . En octobre 2011, elle avait fait les gros titres de l’actualité après avoir posé nue et publié sa photo sur son blog « Le journal d’une femme rebelle » . Par son geste « révolutionnaire », elle dit s’être inspirée des modèles nus qui posaient à la faculté des beaux-arts du Caire dans les années 1970 pour dénoncer la censure et l’intolérance dans son pays.

 

Un an plus tard, la jeune blogueuse, qui vit aujourd’hui en Suède, continue de frapper fort. Le 20 décembre dernier, Aliaa a manifesté en tenue d’Ève avec d’autres militantes de Femen devant l’ambassade d’Égypte à Stockholm contre le régime de Mohammad Morsi et la nouvelle Constitution défendue par les islamistes.

 

Décriée tant par les conservateurs que les libéraux, la blogueuse est aujourd’hui menacée de perdre sa nationalité égyptienne, selon la chaîne panarabe al-Arabiya. Elle est accusée d’avoir « terni l’image de l’Égypte » et d’avoir « insulté la religion ».


Aliaa, de son côté, affirme avoir reçu des menaces de mort depuis la publication de ses photos nues sur son blog. « Si je retourne en Égypte, je serai arrêtée et tuée peut-être si le régime actuel reste au pouvoir », confie-t-elle au quotidien égyptien al-Watan.


Ces menaces, bien que sérieuses, semblent loin d’ébranler la détermination de la blogueuse. Sur la page Facebook de « Femen Égypte », elle invite ses compatriotes à rejoindre son mouvement. « Égyptiennes, prenez des photos de vous-mêmes “topless” et envoyez-les-moi accompagnées du slogan de votre choix », écrit Aliaa. Aux hommes, elle leur confie  une autre mission : taguer les rues d’Égypte avec des graffitis représentant le logo de « Femen Égypte ».


Près d’un mois après son lancement, la page Facebook de Aliaa compte plus de 900 « admirateurs ». Mais rien ne semble encore indiquer que son appel ait été entendu... Pas en Égypte du moins !

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

"Nos seins, nos armes !"

"Nos seins, nos armes !" | Égypt-actus | Scoop.it
Elles sont provocantes et en colère.

Elles protestent seins nus et partent en guerre contre le patriarcat, les dictateurs, la prostitution, et les religions !

Ces guerrières sont le nouveau visage du féminisme, leurs corps sont devenus leurs armes.  Et elles sont prêtes à payer le prix de ce combat par la prison ou l’exil.De la fuite d’Inna Schevenko, 22ans, leader des FEMEN à celle d’Aliaa El Madhdy, 21 ans  menacée de mort pour avoir dénoncé le sexisme en Egypte en posant nue sur Internet, ce film raconte l’histoire réjouissante et parfois violente d’un mouvement désormais planétaire.

Un film de Nadia El Fani et Caroline Fourest. 

Diffusion :  mardi 5 mars à 22H45 sur France 2.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Premiers pas de FEMEN Egypte

Premiers pas de FEMEN Egypte | Égypt-actus | Scoop.it
Egypt-actus's insight:

Nues, les femmes le sont en effet dans cette vidéo. Pas vulgaires comme celles qui apparaissent inopinément dans des publicités pop-up invitant à discuter sur des forums aux thèmes explicites (« J'aime le sexe, et toi ? »), ni lascives comme les photoshopées des panneaux JC Decaux, larges comme le flanc d'un bus ou d'un petit immeuble, et dont personne n'a l'air de penser qu'il est nécessaire d'avoir un certain âge pour les regarder défiler en ville, elles.

Mais dans cette vidéo, trois filles sont nues, c'est indéniable. Le montage est court et silencieux, il s'agit d'un happening politique, il faut aller à l'essentiel. Ca se passe à Stockholm, devant un bâtiment en pierre de taille, gris comme le reste de la capitale suédoise en décembre. C'est l'immeuble qu'occupe l'ambassade d'Egypte. La vidéo montre le lancement du groupe Femen Egypte, depuis la Suède pour des raisons qui, si elles ne vous paraissent pas évidentes, seront développées plus tard. 

La chef de bande, c'est la blogueuse et militante Aliaa Magda el-Mahdy.

Aliaa est un peu énervante, avec son gloss rose framboise, ses lunettes de première de la classe à fine monture bordeaux et sa couronne de fleurs en plastique dans les cheveux. A choisir, dans le rôle de l'amazone cairote en exil, on aurait penché en faveur d'une trentenaire au regard aiguisé, du genre à blasphémer dans une mosquée avec la nonchalance d'une Pussy Riot. (...)

Des détracteurs, elle en a des poignées, Aliaa, vingt-et-un ans, dont les bas en dentelle sont devenus en un an plus célèbres que son nom de famille. « Elle ne veut pas faire passer un message politique, elle a envie de faire parler d'elle. C'est une égocentrique ! ». « A quoi ça sert d'être nue pour parler de la Constitution ? C'est une exhibitionniste ! " (...)

Pour l'instant, Aliaa, les gens ne l'écoutent pas trop, mais ils la voient, ils la reconnaissent même, c'est un début. En Egypte, les autorités trépignent, elles ont déjà menacé de lui retirer son passeport, c'est pourquoi Aliaa vit aujourd'hui en Suède. Ca fait cher payé l'égocentrisme exhibitionniste, de perdre sa nationalité, ce n'est pas gratuit, pour Aliaa, pas sans conséquence, d'apparaître nue devant l'ambassade d'Egypte un drapeau à la main, et contre la charia, et contre la constitution. Aliaa affirme à raison que si elle revenait dans son pays, il lui arriverait des misères. C'est écrit sur son blog et tout le monde la croit, elle risque une peine de prison, et peut-être pire.

(Isabelle Mayault/Mediapart)

 

La vidéo : http://youtu.be/i1k28ys2htw

more...
No comment yet.