Égypt-actus
Follow
Find tag "Afrique"
365.1K views | +23 today
Égypt-actus
Égypt-actus
revue de presse sur l'actualité culturelle, archéologique, politique et sociale de l'Égypte
Curated by Egypt-actus
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypte-Afrique : regagner la confiance

Par Samar Al-Gamal

Lors du 22e sommet de l’Union africaine, les chefs d’Etat et de gouvernement réunis à Addis-Abeba ont entériné la suspension de l’Egypte, en raison du « changement anticonstitutionnel » lié à l’éviction de Morsi. Une note négative que Le Caire tente de minimiser, notamment en multipliant les relations bilatérales. (...)
Depuis la destitution du président élu en 2012, Le Caire tient un discours inchangé : « L’armée n’a fait que répondre à l’appel du peuple égyptien et le renversement de Morsi est intervenu suite à une révolution populaire similaire à celle qui a chassé Hosni Moubarak du pouvoir en 2011 ».

Selon un haut responsable égyptien au ministère des Affaires étrangères, les Africains ont reconnu que leur mécanisme de sanctions est « incomplet », et qu’en principe, il ne doit pas s’appliquer à l’Egypte, puisque la déclaration de Lomé, qui donne un délai maximum de 6 mois aux auteurs du changement anticonstitutionnel pour restaurer l’ordre constitutionnel, ne parle pas de « révolution populaire ». Le Conseil de l’UA invite officiellement les autorités intérimaires égyptiennes « à s’assurer de la plus large participation possible aux prochaines élections, et que ce scrutin soit libre, juste et transparent ».

« Le Caire pense que la suspension de l’Egypte est une décision punitive, alors que nous ne faisons que mettre en oeuvre une décision approuvée par l’Egypte elle-même en 2000 », dévoile un ambassadeur africain au Caire.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Get a move on:Africa’s booming economy needs modern trade route (Egypt extracts)

Get a move on:Africa’s booming economy needs modern trade route (Egypt extracts) | Égypt-actus | Scoop.it

UNLESS you take to the air or the high seas, the only reasonably safe passage from north Africa to the rest of the continent is a weekly ferry on a lake on the eastern edge of the Sahara. The few roads that cross the vast desert are either broken or infested with kidnappers. So every Monday morning a horde of turbaned migrants lines up at a concrete pier in the southern Egyptian city of Aswan on Lake Nasser, a dammed-up bit of the Nile, for the overnight journey of 500km (300-odd miles) to Wadi Halfa in northern Sudan. They bring carpets from Cairo, bubble-wrapped fridges from Tripoli and bicycles bought with wages earned in Algiers. All are stowed in the white steel hull of the 30-metre-long good ship Sinai—and around her engine and in the stairways and under the lifeboats and in the lifeboats; every surface is covered with bags, parcels and boxes. (...)

 

Transport is a perpetual problem in Africa. Potholed roads and missing rail links get in the way of economic growth(...)

 

Some trade paths are improving. Governments are slowly making good on long-standing promises to create free-trade zones. (...)

 

Roads are being built. Aswan and Wadi Halfa will soon be connected by a double-lane tarmac highway with its own border terminal, the first dependable road across the Sahara. It will link to a brand new 1,000km-long desert road going south to Khartoum along the green banks of the Nile.

 

Africa needs much more of this. The continent could easily end hunger if only farmers were able to get produce across borders, according to a new World Bank report, “Africa Can Help Feed Africa”. (...)

 

Parts of the corridor already exist. Citadel Capital is running 42 barges along the length of the Nile in Egypt and has built or refurbished seven river-ports between Alexandria and Aswan, mostly to ship grain, coal, slag and clay. Two years ago it carried the first-ever shipping container on the Nile, long neglected as a transport route. Even though 95% of Egyptians live by the river, less than 1% of the goods they need are moved on it. In Sudan Citadel Capital has struck a deal with the government to use the state-owned rail network, and in South Sudan it operates 12 barges on the Nile to move supplies for oil companies and the World Food Programme.(...)

 

These investments were made possible by privatisations and the opening of markets once dominated by state-owned enterprises. But governments can still be an unwelcome presence. Egypt’s barge business loses money because the state subsidises fuel, giving road transport a competitive advantage. Egyptians pay only $0.15 for a litre of diesel, at great expense to their exchequer. (...)

 

Like many investors in Africa, [Citadel Capital] also faces political problems. The revolution in Egypt has messed up management of the Nile: new officials are withholding navigational charts from barge captains and allowing water levels to sink as low as 60cm

 

More on: http://www.economist.com/news/middle-east-and-africa/21571920-africas-booming-economy-needs-modern-trade-routes-get-move

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

L'INPP va bénéficier de l'appui du fonds égyptien de coopération avec le continent

L'INPP va bénéficier de l'appui du fonds égyptien de coopération avec le continent | Égypt-actus | Scoop.it

L'ambassadeur de la République arabe d'Egypte en RDC, Achraf Ibrahim, a informé le Premier ministre congolais, Matata Ponyo, du désir de son pays de fournir des équipements et autres matériels didactiques pour la formation professionnelle.

 

Cela, à travers le Fonds égyptien de coopération avec l'Afrique. Le chef de l'exécutif congolais l'a mis en contact avec le ministre de l'Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale, Modeste Bahati Lukwebo, qui s'est tourné vers l'Institut national de préparation professionnelle (INPP).(…)

Après la visite des ateliers et salles de formation, l'ambassadeur Achraf Ibrahim s'est dit surpris et émerveillé par ce qui se fait à l'INPP.Il s'est donc rendu compte comment fonctionnent les centres de l'INPP et comment celui de la direction provinciale de Kinshasa est équipé. Il s'agit des équipements modernes utilisés, de la formation de qualité suivie par les formateurs et l'engouement des apprenants parmi lesquels les jeunes filles.

Il a précisé que les équipements en provenance de l'Egypte concernent la métallurgie et la menuiserie. Et que leur acheminement en RDC est enfin prêt.

« C'est un grand plaisir que l'Egypte soit aux côtés de l'INPP avec cette assistance logistique », (a indiqué le Ministre congolais de l’Emploi). Pour lui, c'est bien parti pour une coopération avec gouvernement égyptien. Et ce serait bien si cet envol prend une vitesse de croisière.

Egypt-actus's insight:

Il s'agit des équipements modernes utilisés, de la formation de qualité suivie par les formateurs et l'engouement des apprenants parmi lesquels les jeunes filles. (Les) équipements en provenance de l'Egypte concernent la métallurgie et la menuiserie.(..)

 

De son côté, l'Administrateur directeur général (ADG) de l'INPP, Maurice Tshikuya, a présenté au diplomate égyptien les atouts et faiblesses de l'établissement public qu'il dirige(…). Il a remis à l'ambassadeur égyptien un document dans lequel est repris l'état des lieux de l'INPP, surtout les filières que cet établissement public n'organise pas. Par exemple, la réparation des engins lourds, tels que les tracteurs, les camions-remorques, a-t-il avancé.

more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Quelles solutions à l'instabilité chronique en Afrique?

Quelles solutions à l'instabilité chronique en Afrique? | Égypt-actus | Scoop.it
Par Alain Foka
Côte d'Ivoire, Egypte, Guinée Bissau, Somalie, Tunisie, Libye, Mali, Kenya, Nigéria, Centrafrique ou encore Sud-Soudan... Interminable est la liste des pays qui se sont embrasés ces dernières années. Comment en finir avec ces affrontements violents, véritables freins au développement économique et social du continent?

Avec:
Kabiné Komara, ancien premier ministre guinéen, haut commissaire de l'Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal;
Paulo Gomes, ancien administrateur Banque mondiale pour les 25 pays d’Afrique, président du groupe Constelor et candidat à l’élection présidentielle en Guinée Bissau;
Maître Saran Keita Diakité, avocate, présidente du Réseau paix et sécurité des femmes de l’espace CEDEAO (antenne Mali) et membre du conseil d’administration de l’association des juristes maliennes;
Jean-Emmanuel Pondi, professeur de Sciences politiques, politologue, Secrétaire Général de l’université de Yaoundé I, Chef du département de politique internationale à l'Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC). 

Ecouter :

Première partie :http://telechargement.rfi.fr.edgesuite.net/rfi/francais/audio/magazines/r169/le_debat_africain_1_20140202_0810.mp3 
Deuxième partie :http://telechargement.rfi.fr.edgesuite.net/rfi/francais/audio/magazines/r169/le_debat_africain_2_20140202_0840.mp3   
more...
No comment yet.
Scooped by Egypt-actus
Scoop.it!

Egypt' Trade Union Federation Files Lawsuit To Restore African Wealth

Egypt' Trade Union Federation Files Lawsuit To Restore African Wealth | Égypt-actus | Scoop.it

Gebali Al Maraghy, Chairman of Egypt Trade Union Federation (ETUF), claims to file a lawsuit before the International Court of Justice, calling for the suitable compensations over the damage occurred to the wealth of the African continent during the colonization.

This lawsuit aims at calling for the compensations over the damage occurred in the countries that colonized; pointing to the people's rights.

 

Al Maraghy called on the syndicate organizations in the African continent, World Federation of Trade Unions, in coordination with the African Lawyers Union and all the organizations concerned with human rights inside or outside the African continent and the European countries, to think over the possibility of filing this lawsuit soon.

more...
No comment yet.