Education et Créativité
5.3K views | +0 today
Follow
Education et Créativité
Pensez "Out of the box"
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Laurène Castor from L'enseignement dans tous ses états.
Scoop.it!

ÉDUCATION • “Les bonnes réformes de Peillon”

ÉDUCATION • “Les bonnes réformes de Peillon” | Education et Créativité | Scoop.it
Solveig Gram Jensen, correspondante du quotidien danois Jyllands-Posten, sur les rythmes scolaires.

 

Courrier international – Le ministre de l’Education souhaite réduire les vacances d’été à six semaines. C’est une bonne idée ?
Solveig Gram Jensen — Oui, pour plusieurs raisons. D’abord par rapport à la qualité de l’enseignement : il est plus productif de faire un effort quotidien régulier que d’avoir des périodes plus courtes mais plus intenses. Ensuite, il y a le côté social : les vacances coûtent cher. Si l’on ne part pas, il faut que quelqu’un surveille les enfants. Je comprends les enjeux en ce qui concerne l’industrie du tourisme français, même si ce secteur n’est pas très développé au Danemark et ne joue donc pas de rôle majeur (voire pas de rôle du tout) dans le débat scolaire. Néanmoins il ne serait pas sérieux de prendre en compte les intérêts d’un secteur industriel si l’objectif était de créer de meilleures conditions d’enseignement pour les enfants.

En primaire, la question de revenir à 4,5 jours au lieu de 4 suscite débats et querelles. Quel regard portez-vous sur le sujet ?
— Encore une fois, je suis d’accord avec le ministre de l’Education : pour les enfants, il est préférable de répartir la semaine d’école sur 5 jours plutôt que sur 4 jours plus denses. Et c’est moins cher de faire garder un enfant un après-midi qu’une journée entière. Ce changement pourrait également renforcer l’égalité hommes-femmes, puisque c’est presque toujours la mère qui travaille à temps partiel pour s’occuper des enfants...


Via Vincent DUBOIS
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurène Castor from L'enseignement dans tous ses états.
Scoop.it!

Etre un bon prof ? Pas si simple

Etre un bon prof ? Pas si simple | Education et Créativité | Scoop.it
Avec la hausse spectaculaire, en un siècle, d'enfants scolarisés dans le secondaire, un "objectif idéal" se dégage : la mission essentielle de l'enseignant est de faire progresser toute sa classe, équitablement.

 

Qui remercieriez-vous si vous receviez un prix Nobel ? Votre famille, vos collaborateurs, vos mentors ? Le jour où il a reçu le sien, Albert Camus a tiré son chapeau à son instituteur. Un certain Louis Germain, qui lui apprit mille choses en le jugeant digne "de découvrir le monde ", se souvient-il dans Le Premier Homme, et qui l'encouragea à poursuivre ses études. L'icône du bon professeur, à qui la République doit un de ses plus grands écrivains.

Tout ne lui revient pas à 100 %, bien sûr ! Mais entre 8 % et 20 %, probablement, dirait-on aujourd'hui en sciences de l'éducation. Du moins, pour sa réussite scolaire : car c'est la part qui revient à l'influence de l'enseignant, d'après les études sur l'"effet maître". Autrement dit, le professeur a autant sinon plus d'importance que les méthodes d'enseignement, la taille et le niveau de la classe ou l'origine sociale des élèves, surtout les plus faibles. Croiser la route d'un bon enseignant, c'est donc important. Seulement, qu'est-ce qu'un bon professeur ? Cette question, plus de 12 millions d'élèves et apprentis concernés par la rentrée scolaire vont se la poser à un moment ou un autre. Et, gageons-le, leurs parents avec eux, sans parler des enseignants eux-mêmes. Le bon prof est-il celui qui connaît le mieux sa matière, captive son auditoire, obtient de bons résultats, donne beaucoup de travail, est sympathique ou sévère, etc. ?

Même du point de vue de l'éducation nationale, la réponse n'est pas simple. La faute, en partie, à l'augmentation spectaculaire du nombre d'élèves en un siècle. Un exemple : juste avant 1930, bien moins d'un demi-million d'élèves étaient inscrits dans des filières équivalentes à notre secondaire actuel. On en compte plus de 5 millions aujourd'hui – collégiens, lycéens et apprentis confondus. Leurs profils, niveaux et attentes sont à présent si divers qu'ils ont fait éclater la figure du professeur idéal....


Via Vincent DUBOIS
more...
No comment yet.
Rescooped by Laurène Castor from L'enseignement dans tous ses états.
Scoop.it!

France Télévision dévoile Francetv éducation, sa nouvelle plateforme éducative

France Télévision dévoile Francetv éducation, sa nouvelle plateforme éducative | Education et Créativité | Scoop.it

Ce lundi 19 novembre, Rémy Pfimlin dévoilait francetv éducation , la nouvelle plateforme éducative de France Télévisions destinée aux parents, aux élèves et aux enseignants. Elle remplace curiosphere.tv, la web tv éducative de France 5. « On a tout refait du sol au plafond, assurait Bruno Patino, le directeur du numérique de France Télé. L'ergonomie, le système de base de données, le contenu... ».Au menu de francetv éducation : articles et dossiers, diaporamas et vidéos, infographies et frises chronologiques, quiz, sélection de programmes TV, web-documentaires, jeux ou encore un zapping de l'actualité. En une aujourd'hui, l'exposition Dali au Centre Pompidou, une application « pour tout comprendre aux élections américaines », un « petit conte mathématique » sur les probablités et un serious game sur le gaspillage énergétique. Le site Internet s'articule autour de six grands thèmes : apprendre, jouer, s'orienter, décrypter, accompagner et enseigner....


Via Vincent DUBOIS
more...
No comment yet.