éducation
15 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Noémi Lafleur-Allard
Scoop.it!

Le passeur | Pierre Foglia | Pierre Foglia

Le passeur | Pierre Foglia | Pierre Foglia | éducation | Scoop.it
Fabrice Vil, 28 ans, est né ici de parents haïtiens, maman infirmière, papa ingénieur, deux frères. Fabrice a étudié à Brébeuf, il a adoré. Puis il a fait son droit à...
Noémi Lafleur-Allard's insight:

Dans cet article, m. Foglia raconte l'histoire d'un homme qui a abandonné sa carrière d'avocat pour fonder un organisme communautaire à but non lucratif qui vise à faire une différence dans la vie de jeune venant de milieux défavorisés. C'est par le sport, plus précisément le basket ball, que l'organisme «pour 3 points» souhaite amener les jeunes a voir une vie future meilleure. Cet organisme organise deux entrainements par semaines, ainsi que deux soirs d'aide aux devoirs. Le but de l'entreprise n'est donc pas de faire du profit mais bien d'avoir un impact social, de lutter contre le décrochage scolaire dans les milieux défavoriser. Je suis vraiment en faveur de ce type de ressources qui passe par le sport pour rejoindre les jeunes. Certains disent que c'est jeune qui décrochent ne sont pas fait pour l'école, mais si on leur donne une raison de rester à l'école et de se forcer, par exemple en exigeant une moyenne minimum pour rester dans l'équipe, je crois que cela peux motiver les jeunes. Aussi, durant qu'ils sont dans leur pratique de basket-ball, ils ne sont pas dans la rue, ils bougent et développent des habilités sociales plus saine parfois que ce qu'ils vivent à la maison. Aussi, l'aide aux devoirs leur donne un temps alloué pour ce concentrer sur les travaux et l'école, ce qui selon moi est un excellent moyen d'aider un jeune à mieux performer ou simplement à ne pas décrocher.  Je crois donc que le gouvernement devrait mettre plus d'argent dans ce type d'organisme, puisque selon moi, il s'agit d'un investissement à long terme!

more...
profODS2013A's comment, December 2, 2013 9:01 AM
commentaire 9 corrigé
Scooped by Noémi Lafleur-Allard
Scoop.it!

Le taux de décrochage est à la baisse au Québec | Hugo Pilon-Larose | Éducation

Le taux de décrochage est à la baisse au Québec | Hugo Pilon-Larose | Éducation | éducation | Scoop.it
Le taux de décrochage des jeunes de moins de 20 ans a chuté de 4% au cours des dernières années et s'établit désormais à 26%.
Noémi Lafleur-Allard's insight:

Cette semaine, j'ai choisi un sujet plus positif, qui traite du fait que le décrichage scolaire est en baisse de 4% au Québec et que l'écart entre les garçons et les filles se rétrécit. Ils traitent dans cet articles de différents moyens qui ont été pris dans des écoles pour prévenir le décrochage. Par exemple, un programme de travail et d'étude  qui semble être efficace et selon moi, un projet très concret pour des jeunes. Comme nous avons discuté en classe, certaines écoles offrent des services tel que la prise en charge de décrocheur potentiel et de les aider avant même qu'il décroche. Je trouve ce type de projet excellent. Certains diront qu'il s'agit de préjugé envers des jeunes de dire qu'ils ont de fortes chances de décrocher, mais pour ma part, je crois qu'il est préférable d'agir avant, que de tenter de trouver une solution une fois que le jeune à décrocher. En conclusion, je crois qu'il faut continuer de faire des efforts pour lutter contre le décrochage et continuer à trouver des projets pour stimuler non seulement les potentiels décrocheurs, mais tout les jeunes du secondaire et du primaire.  

more...
profODS2013A's comment, October 28, 2013 8:31 AM
commentaire 6 corrigé
Scooped by Noémi Lafleur-Allard
Scoop.it!

Près de la moitié des Québécois résignés à payer pour des soins à domicile | Santé

Près de la moitié des Québécois résignés à payer pour des soins à domicile | Santé | éducation | Scoop.it
Le vieillissement de la population s'accélère, l'accès aux soins demeure difficile et une part importante de la population s'est résignée à l'idée de payer pour...
Noémi Lafleur-Allard's insight:

Comme j'ai pu le constater en lisant différents articles dans l'actualité ainsi que lors des cours, l'état n'est pas prêt à servir la population grandissante de personnes agées. Comme le démontre cet article, beaucoup de Québécois agés n'arrivent pas à avoir les soins appropriés sans payé. Dans cet article, il est surtout question des soins à domicile qui ne sont pas nécèssairement médicaux tel que le ménage par exemple, qui ne sont pas couvert pas l'état. Les gens sont donc obligé de déboursés eux même les frais pour des services qu'ils ne sont plus nécèssairement capable d'accomplir eux-même. Beaucoup dirait que s'ils ne sont pas capable de faire l'entretien ménager ou encore la cuisine dans leur propre logement, ils devraient être placés en résidence. Mais comme nous l'avons constaté dans le cours, il manque de place dans les résidences et ce n'est pas tout le monde qui peut se permettre de prendre une place en résidence privée. Dans l'article, l'auteur traite aussi du fait que 50% des gens compte sur l'aide d'un aidant naturelle mais que dans 45% des cas, les personnes se retrouvent sans aide dans ces cas. Plus je lis sur le vieillissement de la population et plus je me dis que le gouvernement devra mettre beaucoup plus de services pour supporter les aînés. 

more...
profODS2013A's comment, October 18, 2013 2:11 PM
commentaire 4 corrigé
Scooped by Noémi Lafleur-Allard
Scoop.it!

École publique: des programmes réservés à l'élite? | Isabelle Ducas | Éducation

École publique: des programmes réservés à l'élite? | Isabelle Ducas | Éducation | éducation | Scoop.it
Les programmes particuliers se sont multipliés au cours des dernières années dans les écoles publiques, qui y voient une façon de motiver leurs élèves et de faire...
Noémi Lafleur-Allard's insight:

Dans cet article, Mme Isabelle Ducas souligne le fait que dans les écoles publiques, les programmes spécialisées tel que les sports études ou encore les concentration en musique ou en art, sont souvent sélectif et assez couteux. À mon avis, il est normal que les programmes spéciaux soit sélectif au niveau des performances scolaires puisqu'il s'agit de programmes à l'école. Je n'entend pas par là d'avoir seulement les élèves excellent, mais une certaine moyenne minimum. Cela peut être une motivation à mieux performer pour un élève selon moi. Pour les coûts, je crois qu'il est normal d'avoir de léger coût pour pouvoir payer le matériel et les compétitions par exemple, pour permettre également aux programmes spéciaux de continuer d'exister. Je suis toutefois contre le fait que les coûts soit élevés et que cela empêche certains élèves de milieux moins fortunés de pratiquer des sports ou des loisirs. Je crois aussi que certaines écoles en profitent pour charger des coûts aux parents qui ne sont pas nécéssaire. Pour terminer, je crois que les programmes spéciaux sont très bon pour les jeunes et je crois aussi que s'ils sont offerts de manières équitable, sont une bonne manière de lutter contre le décrochage scolaire puisque les jeunes s'accrochent à des loisirs qu'ils apprécient durant leurs secondaire. 

more...
profODS2013A's comment, September 18, 2013 7:48 PM
commentaire 2 corrigé
Evelyne Ouellet's curator insight, September 19, 2013 11:10 AM

Suite à la lecture de cet article et au commentaire de Noémi, je m'intérroge sur le but de ces programmes. L'objectif de ces programmes est-il de faire compétition aux écoles privées ou d'offrir un programme d'éducation alternatif permettant aux élèves de se dépasser? Selon moi, des programmes sports-études ne devraient pas nécessairement être admissible par résultats. De cette façon, quelqu'un en difficulté d'apprentissage pourrait bénéfier de ce type d'apprentissage (travail d'équipe, ethique du sport, pouvoir canaliser son énergie dans quelque chose) ou même titre que quelqu'un de prime abord talentueux à l'école. Ne devrait-on pas plus juger l'amélioration à l'école ? Par exemple, je propose qu'on offre ces programmes à tous ceux qui le désirent pendant une durée de deux mois, et qu'après cela on fasse une sélection sur la constance dans les bonnes notes ET/OU le degré d'amélioration des résultats. Parce que, de la manière dont je vois la situation, on offre ces programmes à ceux qui ont déjà de bons résultats et qui ont des moyens de se le payer. Les classes régulières se retrouvent encore avec plus de jeunes avec des troubles de comportements, le rendement du groupe se retrouve moins bon. En sélectionnant ainsi, on perfectionne ceux qui sont déjà bons, et on place ceux qui ont de la difficulté à l'école avec ceux qui ont eux aussi de la difficulté. Passe-t'on à côté de l'objectif initial de ces programmes ?

profODS2013A's comment, September 23, 2013 8:59 AM
commentaire 2 de Evelyne corrigé
Scooped by Noémi Lafleur-Allard
Scoop.it!

La maternelle à 4 ans pour sauver des enfants? | Louise Leduc | Éducation

La maternelle à 4 ans pour sauver des enfants? | Louise Leduc | Éducation | éducation | Scoop.it
C'est une école où l'on perd parfois son camarade en cours d'année parce que sa famille est expulsée. Une école où les enfants ont connu la guerre ou vécu dans la...
more...
profODS2013A's comment, September 11, 2013 7:50 PM
je n'ai pas évalué celui-ci
Scooped by Noémi Lafleur-Allard
Scoop.it!

Élections: de multiples moyens mis à la disposition des personnes handicapées | Vincent Gauthier | Élections municipales 2013

Élections: de multiples moyens mis à la disposition des personnes handicapées | Vincent Gauthier | Élections municipales 2013 | éducation | Scoop.it
Bien qu'il ne soit pas toujours évident pour les personnes handicapées d'exercer leur droit de vote, le Directeur général des élections a mis en place une panoplie de...
Noémi Lafleur-Allard's insight:

D'après ce que je lis dans cet article, il y a plusieurs moyens pour les personnes à mobilité réduite de voter. Je trouve cela très bien qu'il y est des moyens mis en place pour que c'est gens puissent exercer leur droit de vote, tout comme le reste de la population. Donc les personnes à mobilité réduite, les personnes sourdes, malentendante, avec un trouble de la  vue ou encore les personnes agées en centre d'hébergement peuvent exercer leur droit de vote. Je suis surprise de tous ces moyens pris pour avantager ces gens, et je trouve cela super. Comme dans toutes les situation, il y a place à amélioration. Je crois que le vote itinérant devrais pouvoir se faire non seulement aux établissements accrétité par les centres de santé et des services sociaux, mais également les personnes ayant une déficience physique qui reste en logement ou dans une maison. Certains diront que l'on ne peut pas accomodé tous les exceptions qui se présente, mais pour ma part, je crois qu'il y a beaucoup plus de gens dans cette situation que l'on pense, et que le fais de voter leur donnerais un impression d'avoir du pouvoir sur leur vie et sur leur environnement, ce qui est très important pour une bonne santé mentale.

more...
profODS2013A's comment, December 2, 2013 9:03 AM
commentaire 8 corrigé
Scooped by Noémi Lafleur-Allard
Scoop.it!

Assurance autonomie - Le tiers des Québécois refuserait de payer

Assurance autonomie - Le tiers des Québécois refuserait de payer | éducation | Scoop.it
Le quart des Québécois serait prêt à payer davantage pour financer les...
Noémi Lafleur-Allard's insight:

Dans cet article, l'auteur explique que le quart de la population ne serait pas en faveur de voir leur impôt augmenter en vue de payer les soins dont les personnes agées ont besoins pour rester dans leur résidence. En écoutant mr. Réjean Hébert, ministre de la santé et des services sociaux ainsi que des aînés, dans un entrevue, j'ai pu comprendre que l'assurance autonomie permetterait aussi aux proches aidants d'avoir plus de soutien pour aider un proche et ainsi leur permettre de continuer à travailler, puisque certains mettent leur carrière en suspend pour donner des soins. Aussi, l'assurance autonomie permetterait aux personnes agées de rester dans leur domicile plus longtemps, ce qui coûtent moins cher à l'état que de placer une personne en CHSLD selon Mr. Hébert. Je crois donc que la population en général serait gagnante à adopter un tel régime d'assurance. De plus, je serais personnellement heureuse d'avoir du soutien de l'état pour rester dans mon logis lorsque je serai agée, comme la plupart des gens. 

more...
profODS2013A's comment, October 21, 2013 3:47 PM
commentaire 6 corrigé
Scooped by Noémi Lafleur-Allard
Scoop.it!

De plus en plus de baby-boomers à la rue | Gabrielle Duchaine | Montréal

De plus en plus de baby-boomers à la rue | Gabrielle Duchaine | Montréal | éducation | Scoop.it
Inquiétude dans le milieu de l'itinérance: de plus en plus de personnes âgées se retrouvent à la rue parce qu'elles sont souvent seules ou ostracisées et que leur âge...
Noémi Lafleur-Allard's insight:

Dans cet article qui traite de l'itinérance chez les personnes agées (baby-boomers), l'auteur expose le fait, qu'entre autres, beaucoup de ses gens se retrouvent à la rue puisqu'ils ne recoivent pas suffisament d'argent de l'été pour vivre avec le minimum. Gabrielle Duchaine dit dans sont article que pour vivre décemment, une personne seule à besoin de 13 000$ par année, mais pourtant l'aide sociale donnne environ 700$ par mois en moyenne. Je trouve cela déplorable que des gens ayant travaillé toute leur vie se retrouve à la rue à leur retarite puisque leur emploi ne leur offrait de revenu pour leur vieillesse. Le gouvernement devrait mettre de l'argent dans des ressources spécialisée pour ses gens qui n'ont pas de revenus mais qui ont besoin d'un endroit plus sûr que la rue, étant donné qu'ils sont fragilisé et qu'ils n'ont jamais été dans la rue. Selon moi, les personnes agées sont souvent mis de côté et oublié dans une société comme la nôtre, qui devrait plutôt en prendre soin et s'intéresser à leur vécu. Cet article met en lumière qu'il s'agit d'une clientèle qui est mise de côté par la société selon moi. 

more...
profODS2013A's comment, September 26, 2013 8:20 AM
commentaire 3 corrigé
Camille Bégin-Bellefleur's comment, October 6, 2013 10:34 PM
Je trouve que tu as raison. J'ai été surprise en lisant et article car je n'étais pas au courant que plusieurs baby-boomer vivaient une telle situation. Comme tu le souligne dans ton commentaire, il est triste de voir des gens ayant travailler toute leur vie et ayant accompli, en quelque sorte, leur devoir de citoyen se retrouver dans une telle situation. De plus, je suis surprise que le moment entre l'arrêt de travail et la pension de retraite n'est jamais été considéré comme un moment possiblement dangereux financièrement dans la vie du individu. Je ne crois pas que ce soit normal que nous commencions a considérer cet enjeu seulement en 2013. Il est donc urgent d'établir des mesures pour offrir à ces gens des soins qui leur permettront de contrebalancer la perte d'emploi avec l'attente de la retraite. Il est important de dissocier les différents usages du bien être social, car beaucoup ne l'utilise pas par choix mais bien par dernier recours. Ce ne sont pas des gens qui sont habitués à la rue, un de nos voisins pourraient vivre une telle situation simplement parce que son emploi n'est pas adapté à la vieillesse. Bref, cette situation est des plus importante car bien quelle soit injuste, elle est surtout potentiellement dangereuse pour un très grand nombre d'individus.
Scooped by Noémi Lafleur-Allard
Scoop.it!

Première manif de soutien aux handicapés à Montréal | Marie-Michèle Sioui | Santé

Première manif de soutien aux handicapés à Montréal | Marie-Michèle Sioui | Santé | éducation | Scoop.it
Une centaine de personnes handicapées ont pris les rues de Montréal pour la toute première fois, dimanche après-midi, afin de dénoncer les injustices dont elles se...
Noémi Lafleur-Allard's insight:

J'étais assez en accord avec M. Guilmette qui dit que les personnes handicapés sont perçus comme des victimes mais qu'ils sont traités comme des poubelles, dans le sens que la plupart de la population ne lèverait pas le petit doigt pour faire en sorte de facilité la vie à ces personnes. Le dernier paragraphe qui porte sur les coûts de l'aide à domicile versus les centres d'hébergement m'amène à me poser des questions à savoir pourquoi ils font héberger ces personnes plutôt que de leur permettre de vivre dans une place adapté pour eux, ainsi que pour leur permettre d'avancer dans la vie et pour qu'ils fassent leur propre choix sur leur manière de vivre. Pour ma part, je crois qu'une personne handicapée devrait jamais être en centre d'hébergement puisque j'ai l'impression que cela lui coupe les ailes et n'aide en rien sa situation. 

more...
profODS2013A's comment, September 11, 2013 7:42 PM
commentaire 1 corrigé