Éducation
9 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Ève Garon
Scoop.it!

Garderies: la photo d'éducatrices en niqab crée des remous | KATIA GAGNON et TOMMY CHOUINARD | Éducation

Garderies: la photo d'éducatrices en niqab crée des remous | KATIA GAGNON et TOMMY CHOUINARD | Éducation | Éducation | Scoop.it
La photo de deux éducatrices en garderie portant le niqab, qui a été partagée - et commentée - des milliers de fois sur Facebook, a semé la consternation chez le...
Ève Garon's insight:

Une photo de deux écudtrices portant le niqab en milieux familiales dans la garderie de Verdun a fait le tour de réseaux sociaux et a fait parler. Par contre, puisque c'est une garderie non subventionnée, elle n'est pas sujette à la Charte des valeurs québecoises.

 

Selon moi, si les parents décident d'envoyer leurs enfants à cette garderie , c'est qu'ils ne voient pas d'inconvénient à ce que les éducatrices portent se signe ostentatoire. De plus, si l'employeur est en accord, c'est peut-être parce que le situation n'est pas problématique. J'ai l'impression que la plupart des gens exagèrent avec cette Charte. Ce n'est pas en imposant cette Charte que ça va changer du jour au lendemain.

 

Je me demande qui c'est supposé déranger. Si les éducatrices font bien leur travail et que les parents, les enfants et l'employeur sont satisfaits, pourquoi chercher des problèmes où ils n'y en pas?

more...
profODS2013A's comment, December 4, 2013 7:49 AM
commentaire 10 corrigé
Scooped by Ève Garon
Scoop.it!

Les organismes communautaires dénoncent leur sous-financement | Radio-Canada.ca

Les organismes communautaires dénoncent leur sous-financement | Radio-Canada.ca | Éducation | Scoop.it
Quelques milliers de représentants d'organismes communautaires de tout le Québec ont marché sur la colline parlementaire jeudi midi pour dénoncer le sous-financement chronique de leur secteur.
Ève Garon's insight:

Les organismes communautaires de partout au Québec ont manifesté jeudi dernier pour demander de l’aide financière au gouvernement. La plupart ont de la difficulté à offrir des services de qualités et à toute la population, même que certains ne peuvent pas survivre et doivent fermés leurs portes.

 

Selon moi, cette demande doit être considérée sérieusement par le gouvernement, les organismes communautaires sont importants dans une communauté et sont aux servies de plusieurs personnes. De plus, lorsqu’un d’entre eux doit fermer ses portes, cela crée un manque et le gouvernement pour palier à ce vide, doit compenser d’en d’autres ressources. Donc, pourquoi ne pas aider les organismes déjà en place qui en ont vraiment besoin? De plus, le manque que cette situation crée va à l’encontre du droit de recevoir des services.

 

Bref, cet appel à l’aide n’est pas négligeable pour le gouvernement. Aidera-t-il ces organismes à améliorer la qualité de leur service? Ou préférera-t-il les laisser dans cette situation embarrassante? 

more...
profODS2013A's comment, October 25, 2013 8:39 AM
c ommentaire 6 corrigé
Scooped by Ève Garon
Scoop.it!

Vidéosurveillance pour contrer la violence dans les écoles | Gabrielle Duchaine | Éducation

Vidéosurveillance pour contrer la violence dans les écoles | Gabrielle Duchaine | Éducation | Éducation | Scoop.it
La commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) aura ses élèves à l'oeil. D'ici trois ans, 895 nouvelles caméras à la fine pointe de la technologie seront...
Ève Garon's insight:

Les commissions scolaires installent de plus en plus des caméras de surveillance dans leurs établissements scolaires pour contrer aux situations de violence. C'est le cas de la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys qui désire munir toutes ses écoles des caméras.

 

Je ne crois pas que cette méthode soit la plus efficace pour diminuer la problématique de violence. En effet, comme il est mentionné dans l'article, les caméras ne diminueront pas les situations violentes, mais vont seulement les déplacer vers d'autres endroits. De plus, à quoi cela sert-il, s'il n'y a personne pour les surveiller? Il veut éviter des situations comme des fusillades, mais sans surveillant, ils ne verront pas venir l'acte, caméras ou non. Par ailleurs, même s’il y a certaines problématiques de violences dans certaines écoles, cela ne signifie pas que c’est pareil partout. Alors, pourquoi vouloir implanter ce système? Pour prévenir? Peut-être, mais il y a des façons de prévenir beaucoup moins coûteuses et plus efficaces. Sur le site du ministère de l’Éducation, des Loisirs et du Sport, on présente des stratégies pour les professeurs comme pour les élèves. Dans le même sens d’idée, les élèves pourraient se sentir surveiller en permanence. Cela peut déranger les élèves qui aiment bien leur vie privée et surtout ceux qui ne font rien.

 

D’un autre côté, si on s’appuie sur la Charte des droits et libertés de la Déclaration universelle des droits de l’homme, l’article 7 qui stipule que toute personne a le droit à une protection égale va confirmer le système de surveillance de certaines écoles. Cela ne veut pas dire que c’est la meilleure alternative. Comme c’est dit dans le texte, il  n’y a aucune preuve que cela fonctionne.

 

Dans un sens, cela peut être bénéfique pour mettre le nom sur les agresseurs et aussi sur les victimes pour travailler avec eux. Par contre, les jeunes ne se sentiraient pas libres.

 

Adopter un système plus humain, comme des surveillants, serait-ce la meilleure option? Ou la surveillance par caméra reste une option envisageable et efficace?

more...
profODS2013A's comment, October 18, 2013 9:16 PM
commentaire 3 corrigé
Scooped by Ève Garon
Scoop.it!

Apprentissage du français: remplacer le crayon rouge par... un logiciel | Annie Mathieu | Éducation

Apprentissage du français: remplacer le crayon rouge par... un logiciel | Annie Mathieu | Éducation | Éducation | Scoop.it
«La bête noire des élèves, c'est l'écriture, et celle des professeurs, c'est de les corriger.» Pour contourner ce double obstacle, Nicole Frédérick a décidé...
Ève Garon's insight:

À l’école secondaire de la Cité, une professeure de français a décidé d’intégrer le programme de correction Antidote dans son cours, afin que les jeunes puissent prendre connaissance de leurs erreurs et de pouvoir les corriger adéquatement. Elle utilise cette méthode d’enseignement pour susciter l’intérêt des jeunes et pour faciliter la correction.

 

Selon moi, avec le haut taux de décrochage présent dans les écoles secondaires, c’est une bonne idée d’aller chercher les jeunes par leurs centres d’intérêt, comme la technologie. Maintenant, la technologie et les appareils électroniques font partie intégrante de la vie des jeunes du secondaire. Quand on y pense, l’idée qu’a eue cette professeure est nouvelle et utile.

 

Au départ, le but des cours de français est d’amener le jeune à s’exprimer dans la langue française, et ce de façon claire et précise. Quand on y pense, le fait d’utiliser un logiciel pour corriger les fautes ne nuit pas à cette compétence. Bien sûr, Antidote corrige à la place du jeune, mais justifie quand même l’erreur avant de la corriger.

 

Pour moi, l’alternative apportée par la professeure vient appuyer le droit à l’éducation. Non seulement à l’éducation, mais à l’éducation divertissante pour les jeunes. Je crois qu’implanter des programmes informatiques dans certains cours aiderait à diminuer le taux de décrochage.

 

Les écoles prendront-elles exemple sur cette professeure? 

more...
profODS2013A's comment, November 11, 2013 8:43 AM
commentaire 8 corrigé
Scooped by Ève Garon
Scoop.it!

La lutte contre l'intimidation doit se faire à l'année, selon Marie Malavoy | Éducation

La lutte contre l'intimidation doit se faire à l'année, selon Marie Malavoy | Éducation | Éducation | Scoop.it
Le travail ne fait que commencer pour ceux qui luttent contre un problème susceptible de miner l'atmosphère dans n'importe quel établissement scolaire.
Ève Garon's insight:

Dans cet article, Madame Malavoy propose que la prévention, la sensibilisation et la prise de conscience face aux réseaux sociaux ne se fassent pas seulement durant une semaine dédié à ce phénomène. Plutôt le faire à l'année longue ou sur une plus longue durée.

 

Effectivement, la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport dit vrai. Il serait plus aidant pour les jeunes que cette lutte contre l'intimidation sur l'internet ou dans la cour d'école se fasse continuellement. Cette manière de penser vient rejoindre l'Article 3 de la Déclaration Universelle de droits de l'homme qui stipule que "Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne." Lorsqu'il y a intimidation que ce soit sur le web ou bien à l'école ou dans la rue, les victimes ne sont pas en sécurité.Toute personne à le droit à la protection de sa personne. Je crois qu'en prévenant et en sensibilisant les jeunes, cela est une première étape à la protection de leur personne. 


Par conte, les nouvelles technologies et les réseaux sociaux attirent de plus en plus les jeunes en bas âge. Donc, il serait essentiel d'intervenir auprès des plus jeunes et de continuer avec eux pour leur faire prendre consciences des nombreux risques qu'ils courent. Je crois, aussi, que le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport devrait mettre en place des ressources adaptées pour les jeunes victimes de cyberintimidation comme d'intimidation, mais des ressources qui parlent et qui accrochent le regard des jeunes!

more...
profODS2013A's comment, October 18, 2013 4:15 PM
commentaire 5 corrigé
Scooped by Ève Garon
Scoop.it!

CSDM: des parents doivent fournir leurs antécédents judiciaires | Hugo Pilon-Larose | Éducation

CSDM: des parents doivent fournir leurs antécédents judiciaires | Hugo Pilon-Larose | Éducation | Éducation | Scoop.it
Les parents de l'école alternative Élan ont eu toute une surprise lors de la rentrée scolaire. Sans fournir d'explication, l'école a placé dans la boîte à lunch des...
Ève Garon's insight:

Avant de commenter l'article, je me suis informée à savoir ce qu'est une école alternative, ce qu'elle fait, etc. Les écoles alternatives utilisent une approche différente qui se base sur deux fondements principaux. Ces écoles ont pour but d’évaluer l’élève sur sa réussite sur tout son parcours scolaire et non pour une année. L’école alternative permet à l’élève de travailler à son rythme. De plus, ces écoles sollicitent la participation des parents.

En ce qui concerne l’article, je comprends que les commissions scolaires utilisent ce formulaire d’antécédents judiciaires afin de se protéger le plus possible. Par contre, je crois, comme le mentionne M. Bergeron, que cette demande est une atteinte à l’article 12 de la « Déclaration universelle des droits de l’homme » qui stipule que :

« Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni d'atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes. »

Je n’arrive pas à voir la raison derrière cette loi de la commission scolaire. Si les parents ont des antécédents judiciaires, l’école refuse le droit à l’enfant d’aller à cette école? Sinon, les élèves dont leurs parents ont des antécédents judiciaires ne bénéficieront pas de la même démarche d’apprentissage?

Je ne suis pas persuadée que ces écoles alternatives ont besoin de ces informations pour fournir un meilleur milieu d'apprentissage aux enfants.

Je crois aussi que les écoles concernées devraient commencer par en parler directement aux parents et non faire passer le message par les enfants. Aussi, selon moi, il devrait expliquer la raison de ce formulaire aux parents, afin qu'ils comprennent pourquoi ils doivent le remplir.

more...
profODS2013A's comment, September 13, 2013 8:35 AM
commentaire 1 corrigé