Educadores innova...
Follow
Find tag "Francia"
1.6K views | +1 today
Educadores innovadores y aulas con memoria
experiencias educativas singulares en el pasado y en el presente
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Education aux médias et à l’information : comprendre, critiquer, créer dans le monde numérique, collège, - La Cliothèque

more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Collège unique : les réformes à faire

Collège unique : les réformes à faire | Educadores innovadores y aulas con memoria | Scoop.it
L’intention des réformateurs du « collège unique » était louable au premier abord puisqu’il s’agissait pour eux de réussir la démocratisation de l’éducation après avoir réussi sa « massification ». Mais les résultats de ces politiques de nivellement ne se sont pas faits attendre et perdurent jusqu’à aujourd’hui : ce fut l’échec massif, dont les indicateurs les plus terribles sont le quasi illettrisme après la classe de 3ème pour 12% des élèves (source : JAPD) et les sorties sans qualification du système éducatif, enkystées  autour de 15% d’une classe d’âge (soit environ 120 000 élèves par an).
more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Une école pensée pour la réussite de tous les enfants

Le Monde.fr version mobile - D’après la réforme du collège, tous les élèves pourront faire du latin et commencer une deuxième langue vivante dès la 5e. Où est la régression ? Qui peut penser qu’élever le niveau d’ensemble de toute la population scolaire conduit à la « médiocrité » et au « nivellement par le bas » ? s’interrogent Marie-Aleth Grard et Jean-Paul Delahaye
Leoncio Lopez-Ocon's insight:

Artículo de opinión en Le Monde defendiendo la reforma escolar emprendida por el gobierno socialista francesa. Con datos sobre las desigualdades sociales del sistema escolar.

more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

L'histoire "dans l'ordre chronologique" : les non-dits d'un débat biaisé

L'histoire "dans l'ordre chronologique" : les non-dits d'un débat biaisé | Educadores innovadores y aulas con memoria | Scoop.it
«Il faut rétablir la chronologie » : au refrain obligé qui accompagne immanquablement la préparation des nouveaux programmes...
Leoncio Lopez-Ocon's insight:

Post del blog Journal d'ecole sobre la polémica suscitada en Francia acerca de la necesidad de enseñar la historia "según un orden cronológico" a propósito de la reforma escolar impulsada por el actual gobierno socialista.

more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Programme d’histoire du collège - Les propositions des Clionautes - Les Clionautes

Leoncio Lopez-Ocon's insight:

Cazouls les Béziers 23 h 45

Bonsoir à tous

Par delà les pétitions et prises de positions, c'est avec beaucoup d'humilité qu'il m'appartient de rendre compte de ce travail collectif qui s'est déroulé ce week end.
Nous avons utilisé un outil d'écriture collaborative et, au delà des fractures géographiques, et du Nord au Sud de la Loire, des plaines de Flandres et du marais Poitevin, de Rhône Alpes et de la Région Parisienne, nous étions quelques uns, animés par la volonté de construire à partager des points de vue qui s'affichaient en couleurs dans les pages d'un navigateur. 





Un moment intense qui nous a fait terminer un peu tard, mais avec le sentiment que dans les accumulations subies de petits phrases twitteuses ou télévisuelles, nous étions conscients des enjeux qui concernent nos disciplines enseignées.
Ce travail collaboratif, il ne suffit pas d'en parler à propos d'enseignements pratiques interdisciplinaires affichés mais bien de le mettre en œuvre, et c'est ce que font les Clionautes, avec leurs outils qui ne valent que par les contenus qu'ils transmettent.
Soyons clairs, les espaces de liberté qui sont évoqués dans cette réforme du collège ne valent que si les cadres disciplinaires sont clairement affirmés. Et ces espaces nous les investissons dans nos pratiques. Et nous avons été des pionniers dans ce domaine !
C'est à partir de ce projet de programme sur lequel nous rajouterons très bientôt les commentaires et les explications que nous montrons, que pour notre part, sans renier un quelconque héritage, nous cherchons à inventer les possibles, sans jamais oublier le sens de notre mission.

Bruno Modica
Président des Clionautes

Programme d’histoire du collège - Les propositions des Clionautes

Dimanche 17 mai 2015, par Bruno Modica, Frédéric Stevenot

Nous avons débattu des programmes, à la fois sur la liste de diffusion des adhérents des Clionautes mais aussi sur la liste HG Clionautes, c’est-à-dire la liste de diffusion professionnelle des historiens géographes.
Nous avons relayé les informations que nous pouvions, et il ne vous a pas échappé, que pour de bonnes, et surtout de très mauvaises raisons, le microcosme politico-médiatique, s’est emparé de la question des programmes d’histoire, pour raconter plus ou moins n’importe quoi, que ce soit dans l’angélisme par rapport à la pluridisciplinarité que l’on annonce avec les EPI, (Enseignements pratiques interdisciplinaires) ou dans la crispation identitaire, avec ce qui relève parfois de la lecture trop rapide, ou du faux procès.
Ces programmes d’histoire ne sont pas totalement satisfaisants et ils peuvent être précisés, ils sont en cours de consultation, même si l’on peut noter de façon favorable qu’ils apportent un supplément de liberté dans leur organisation.

La suite ?

http://www.clionautes.org/spip.php?article3444#.VVkFvUZJjEY

more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

François Hollande retoque l'allemand et l'histoire au collège

François Hollande retoque l'allemand et l'histoire au collège | Educadores innovadores y aulas con memoria | Scoop.it
Leoncio Lopez-Ocon's insight:

Sobre el debate acerca de la enseñanza de la historia en Francia

 

Bonsoir,

 Après l’annonce par le Président de la République d’une supercommission d’historiens sur les programmes d’Histoire http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/05/08052015Article635666733741720997.aspx reprise par la ministre de l’Éducation nationale qui a avancé les noms de Pierre Nora et de Jean-Pierre Azéma, entre autres http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/05/10/01016-20150510ARTFIG00035-najat-vallaud-belkacem-continue-de-defendre-sa-reforme-du-college.php voici l’avis de Pierre Nora sur ces programmes tel qu’il l’a exposé dans le JDD http://www.lejdd.fr/Societe/Education/L-historien-Pierre-Nora-sur-les-nouveaux-programmes-d-histoire-L-image-d-une-France-fatiguee-730638 et une analyse de ces propos qui prend le parti de l’engagement (que je partage) contre cette supercommission et pour le projet de programme d’HG du CSP http://aggiornamento.hypotheses.org/2803 ainsi que la réaction du Président du CSP sur les critiques contre le projet de programme et la question du récit national http://www.lemonde.fr/education/article/2015/05/13/l-idee-de-vouloir-faire-de-l-histoire-un-roman-national-est-derangeante_4632542_1473685.html Bonne lecture, Laurent GaymeLycée Montesquieu, Le Mans

 

-------

 

merci beaucoup pour ces liens ! j’avoue que le texte d’aggiornamento me laisse pantois...comment des gens aussi intelligents peuvent-ils tomber dans une telle outrance ?tant d’insultes, procès d’intention, amalgames en quelques lignes...une pièce de collection !et voilà le CSP encensé et Pierre Nora vitriolé pour l’hiver !je cite 1 perle qui me fait quand même bien rire :“bien qu’il s’en défende sans convaincre, Pierre Nora ne propose rien d’autre qu’une forme actualisée du roman national Lavissien”traduction : “même si vous n’avez jamais rencontré l’espion Noël Field, vous êtes son complice” ,fabuleux !est-il possible de débattre calmement sur le chef d’oeuvre commis par l’inénarrable Lussault, ou pas ? cordialement,Dominique ChanavasLycée Val-de-Durance, Pertuis-

 

-------

 

Bonjour à tous

Le monde médiatico-politique s'écharpe et s'invective au sujet des nouveaux programmes d'histoire ... mais qui s'inquiète des programmes de géographie ?

La différence de traitement entre les deux matières est révélatrice du gouffre qui les sépare en ce qui concerne leurs enjeux civiques, patrimoniaux et culturels.

Pourquoi ne pas reconnaître enfin que l'une est plus importante que l'autre ? ... et sortir de cet archaïsme franco-français qui impose la parité horaire entre l'histoire et la géographie à toutes les classes ?

Comment enseigner à tous les élèves l'islam ET le christianisme ET le judaïsme ET le bouddhisme ET L'athéisme ... sans que ça coûte une seule heure d'enseignement en plus ? ...En consacrant davantage d'heures à l'histoire qu'à la géographie !

Bien cordialement

Daniel Dalet

 

----

 

Chers collègues,

 

La réforme du collège cristallise des oppositions très vives, dont les fractures traversent également les Clionautes.

 

Je vous prie toutefois de conserver un ton plus empreint de cordialité entre collègues. N’oublions pas que la communication non verbale (un sourire qui fait passer une remarque ironique) s’accorde mal aux échanges par courrier électronique.

 

Bon débat à tous !

 

Bien amicalement,

CC

--

Christophe Clavel

Clionaute modérateur de service

http://www.clionautes.org/

 

-------

 

Bonjour,  Aucun souci avec l'ironie, d'ailleurs je vais y recourir pour expliquer le fond de ma pensée et essayer de faire comprendre pourquoi je penche ces jours-ci vers l'invective :-) Je rêve qu'un Président de la République et qu'une ministre de l'Education nationale décident de réunir une commission de professeurs du primaire et du secondaire pour établir des programmes d'Histoire (comme le note Daniel Dalet, la Géographie ne soulève pas de passions, j'ai tendance à penser que c'est en ce moment une grande chance) pour l'Université, afin qu'on y enseigne la chronologie, les grands hommes, l'identité nationale, tout ce que la France a apporté au monde, sans oublier les racines chrétiennes à tous les étages. Sans aucun doute les intellectuels qui s'expriment sur ces questions, les politiques et les historiens qui poussent dans ce sens (Nora, Gueniffrey, Winock, si j'en crois Le Monde d'hier soir) applaudiraient à tout rompre, heureux de sauver la civilisation française, nos fils et nos compagnes... Bien sûr on aurait organisé au préalable une consultation des universitaires sur un premier projet, tout en leur expliquant en début de consultation que ce projet serait réécrit pas cette super commission... Bien sûr on hurlerait dans les bibliothèques et les amphis, en réalité. Le monde universitaire mettrait en avant l'indépendance de la recherche, ses compétences en matière d'enseignement et sa haute professionnalisation, refuserait une telle instrumentalisation politique de l'Histoire, alerterait la presse, mobiliserait l'opinion, dénierait aux enseignants du primaire et du secondaire toute compétence en la matière, ferait jouer ses réseaux. Mais l'inverse dérange peu... Pourtant nous sommes des professionnels, formés à l'HG, habitués à enseigner devant des élèves divers et plus ou moins passionnés. Nous sommes quotidiennement spécialistes de la pédagogie, avec selon les jours et les personnes plus ou moins de succès... Alors, considérant (mais c'est mon point de vue) que je ne suis ni un enseignant de dates (mais l'histoire que nous enseignons est bien sûr dans un cadre chronologique), ni d'identité nationale, ni de grands hommes, ni de mortification mémorielle (c'est pur fantasme idéologique à la Brighelli que d'imaginer que nous le faisons) ni de glorification de quelque bilan positif (j'ai, dans l'association, avec d'autres, vigoureusement combattu la volonté politique de nous obliger à enseigner le bilan positif de la colonisation), mais un professionnel, formé par l'école historique française mais pas que, qui enseigne une science humaine et pas les vérités incontestables d'un catéchisme républicain façon Petit Lavisse), considérant aussi qu'on nous prend pour des imbéciles ou des passe-plats en nous imposant des programmes de plus en plus lourds et directifs (avec l'injonction primordiale de les finir, qui relève du mantra) et en organisant des consultations qui ne servent à rien sur un projet qui, certes parfois maladroitement rédigé et pas parfait, va de toute façon être réécrit, considérant  donc tout cela, je me sens insulté, comme professeur d'HG, par l'annonce de cette super commission. Enfin un projet de programme entendait nous donner plus de liberté.  Je crois que nous allons la perdre, pour longtemps ! Là est la principale menace qui pèse actuellement sur l'enseignement de l'HG... Cordialement, Laurent GaymeLycée Montesquieu, Le Man
more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Annales HSS : Enseignement

Site officiel de la revue des Annales Histoire Sciences sociales, une revue trimestrielle éditée par l'École des hautes études en sciences sociales, où sont présentés l'historique de la revue, les membres de la rédaction, les sommaires des numéros ainsi que les lieux de vente
Leoncio Lopez-Ocon's insight:
Bonjour,


Le 13/05/15 06:47, Bruno Modica a écrit :


Bonjour à tous,

Je ne saurais trop vous conseiller les uns et les autres de vous exprimer sur la réforme du collège

En attendant quelques réflexions, toujours utiles d'Antoine Prost

http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-2eme-partie-reforme-du-college-pourquoi-tant-de-crispations-2015-05-12

J'abonde dans ce sens : j'ai pu écouter cette émission, qui a proposé une intervention avec le recul historique nécessaire (il signale notamment les mêmes contempteurs des réformes, avec les mêmes "arguments" : les Finkie et autres), et donc du bon sens (mais on n'est pas obligé de partager toutes les paroles d'Antoine Prost). Ce midi, la même émission avait invité une écrivain (écrivaine ?), qui avait signé la pétition concernant la disparition du latin et du grec : encore une illustration des réactions épidermiques dont on nous abreuve. Le journaliste lui a quand même fait remarquer que ces deux enseignements étaient maintenus, et que tout le monde pouvait encore les choisir...

J'insiste aussi sur l'encart en fin de La Grande Table, fait par Raphaël Bourgois. Il a fait référence à plusieurs articles, que j'ai recherché et trouvé très facilement : les Annales HSS avaient déjà fait paraître une synthèse que le chroniqueur a pu réutiliser (hé, hé : démasqué, mon gaillard !).

À bientôt,
Frédéric Stévenot

more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Au miroir de Clio, avec Yves Gaulupeau (le musée national de l'éducation à Rouen)-22.04.2015

Quatorzième numéro de la deuxième saison d'Au miroir de Clio, l'émission d'histoire de la radio de Rouen, R2R, émission réalisée par Samuel Guerrier et Valentin Gille, animée par Luc Daireaux, asso-r2
more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Une rencontre avec Michel Briand, membre du Conseil national du numérique - Les Clionautes

Leoncio Lopez-Ocon's insight:

Sobre la red francófona de los comunes y experiencias de prácticas colaborativas.

more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

«Ma petite géographie» ou la fabrique des représentations des lieux chez de jeunes élèves

«Ma petite géographie» ou la fabrique des représentations des lieux chez de jeunes élèves | Educadores innovadores y aulas con memoria | Scoop.it
Leoncio Lopez-Ocon's insight:

Artículo de Xavier Leroux y Maud Verherve en dossier sobre la geografía escolar de la revista M@appemonde sobre "l'image géographique et les formes du territoire".

 

L’enseignement de la géographie à l’école primaire s’adresse aux élèves du CE2 au CM2 (entre 8 et 10 ans). Les programmes officiels de 2008 lui fixent son but: «donner des repères [spatiaux communs] pour commencer à comprendre l’unité et la complexité du monde» et développer «chez les élèves, curiosité, sens de l’observation et esprit critique» (BOEN, hors-série n° 3 du 19 juin 2008, [1]). La mise en œuvre de ces finalités assigne à chaque niveau de classe un seul niveau d’échelle, chacun d’entre eux se trouvant juxtaposé et cloisonné par année [2]. Les seuils des échelles sont ainsi donnés comme un cadre implicite. Il n’est pas exigé que l’enseignement permette aux élèves de construire la notion d’échelle, ni d’envisager de possibles emboîtements. Dans ce contexte, quels repères spatiaux construits à l’école permettent aux élèves de fixer leurs propres expériences?
lire la suite http://mappemonde.mgm.fr/num41/articles/art14101.html

more...
Leoncio Lopez-Ocon's curator insight, December 19, 2014 5:54 AM

Artículo de Xavier Leroux y Maud Verherve en dossier sobre la geografía escolar de la revista M@appemonde sobre "l'image géographique et les formes du territoire".

 

L’enseignement de la géographie à l’école primaire s’adresse aux élèves du CE2 au CM2 (entre 8 et 10 ans). Les programmes officiels de 2008 lui fixent son but: «donner des repères [spatiaux communs] pour commencer à comprendre l’unité et la complexité du monde» et développer «chez les élèves, curiosité, sens de l’observation et esprit critique» (BOEN, hors-série n° 3 du 19 juin 2008, [1]). La mise en œuvre de ces finalités assigne à chaque niveau de classe un seul niveau d’échelle, chacun d’entre eux se trouvant juxtaposé et cloisonné par année [2]. Les seuils des échelles sont ainsi donnés comme un cadre implicite. Il n’est pas exigé que l’enseignement permette aux élèves de construire la notion d’échelle, ni d’envisager de possibles emboîtements. Dans ce contexte, quels repères spatiaux construits à l’école permettent aux élèves de fixer leurs propres expériences?
lire la suite http://mappemonde.mgm.fr/num41/articles/art14101.html

Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Bac, session de juin 1/5 - Histoire - France Culture

Bac, session de juin 1/5 - Histoire - France Culture | Educadores innovadores y aulas con memoria | Scoop.it
Leoncio Lopez-Ocon's insight:
Bonjour à tous,

une émission de France culture à écouter sur le sujet, et qui nous concerne directement :

http://www.franceculture.fr/emission-la-fabrique-de-l-histoire-bac-session-de-juin-15-2015-05-25


Mehdi Benchabane
more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Enseigner l’histoire dans les cycles de la scolarité obligatoire - Les Clionautes

more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Les Clionautes au forum du Conseil supérieur des programmes - Les Clionautes

Leoncio Lopez-Ocon's insight:

Bonjour à tous, 

 En exclusivité, un petit rapport sur la journée riche en débats et interventions de notre association, à laquelle nous avons participé, Bruno Modica, Véronique Théodat, Frédéric Stévenot et moi-même. Après un discours de la ministre de l'éducation, dans lequel elle a défendu une réforme pensée pour les élèves et déploré certaines polémiques que nous avons aussi critiqué, une première table ronde s'est déroulée, portant sur l'enseignement de l'histoire. On a retrouvé la classique opposition entre les partisans d'un certain "roman national" et ceux de la déconstruction de ce même roman, au nom de l'esprit critique, cependant que tout le monde s'entendait, sinon ouvertement, du moins dans les propos, sur le fait de conserver un haut niveau d'exigences académiques, pour initier à une matière complexe.  De la façon d'enseigner l'histoire, le propos a vite glissé vers les contenus des programmes - passion, pour ne pas dire obsession française, comme l'ont signalé de loin en loin certains intervenants, et par opposition aux autres nations de l'OCDE. Mais après tout, nous étions bien en France, et invité pour parler spécifiquement des programmes.  Dans le cadre de cette première table ronde, Bruno Modica a fait une intervention en intégrant aux échanges la notion d'"histoire vive" et comment enseigner aux élèves de certains territoires certaines notions sensibles, en raison de facteurs géographiques, culturels, sociaux. La seconde table ronde a porté sur la place de l'histoire universitaire dans les programmes - par opposition à une histoire-géographie pensée strictement pour le secondaire -, où l'on a vu se cristalliser deux oppositions encore une fois classiques : pour la chronologie, les fondamentaux d'une part, pour la transdisciplinarité et l'introduction de "nouveaux" concepts et méthodes d'autre part, tels que l'histoire globale et ses nécessités d'organisation, complexes en raison des attendus culturels et des examens de fin de cycle. Bruno Modica est intervenu à deux reprises pour faire entendre la nécessité de concilier les positions conservatrices de l'APHG (chronologie, repères) et "réformistes" d'Aggiornamento (liens temps présent et profondeur historique). Le président des Clionautes a siégé à la troisième table ronde portant sur les difficultés d'une mise en oeuvre uniforme des programmes et de leurs exigences, selon les territoires et les publics - notamment en termes de rendus académiques et de compétences acquises en fin de cycle secondaire.  Face aux injonctions multiples, les problème de l'allongement de la liste des missions professorales et de la dégradation des conditions de travail ont été posés. C'est dans ce cadre que le président des Clionautes a fait un long plaidoyer pour l'usage des technologies numériques comme "facilitateur" de pédagogie et facteur de gain de temps important.  Mais il a insisté sur les conditions essentielles d'une éventuelle amélioration des condition d'apprentissage : un investissement raisonné et efficace, reposant sur un bilan de ce qui avait déjà été fait (depuis 30 ans...), ainsi que la mise en place d'une formation adéquate - et pourquoi pas performante, en constituant un corps de spécialistes de la formation des personnels du second degré. En dehors de ces temps forts, l'association a pu réaliser plusieurs entretiens avec des journalistes de la presse nationale et a collecté un nombre appréciable de contacts - laissant présager des articles à venir, qui donneront plus d'impact à la réflexion en cours des Clionautes.  Pendant que le président intervenait activement, Frédéric Stévenot a fait connaître l'association auprès de personnalités invitées au forum et il est parvenu à en recruter plusieurs - signe que le discours des Clionautes porte en ce moment plus que jamais.  Tandis que Véronique prenait des notes sur les débats en cours, qui donneront lieu à des compte-rendus sur le site, je me suis consacré à relayer sur twitter, par l'intermédiaire du compte Clionautes 1, la teneur des débats. Comme dirait notre président, 140 caractères, c'est un peu court, mais si on fait un effort de synthèse, en s'adressant à un public averti, ça peut très bien passer.  Je vous laisse juge et ce serait vraiment une bonne chose que, si vous trouvez le propos pertinent, vous le relayez par un retweet et de la même manière vous fassiez suivre les articles que vous verrez publiés sur le site des Clionautes et dans les médias de tout horizon, du local au national. Cordialement,

L. B.
more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Réactionnaires et égalitaristes s'affrontent sur la réforme du collège

Réactionnaires et égalitaristes s'affrontent sur la réforme du collège | Educadores innovadores y aulas con memoria | Scoop.it
Le débat sur la réforme des programmes et du collège dure depuis plusieurs semaines. Il y a en gros un accord sur l'état des lieux, mais un...
Leoncio Lopez-Ocon's insight:

Yves Montenay expone los argumentos de los igualitaristas y de los reaccionarios en el debate existente en Francia sobre la reforma escolar en curso.

more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

historien.pdf

Leoncio Lopez-Ocon's insight:

Manifiesto de un colectivo de profesores franceses en defensa de los nuevos programas para la enseñanza de la historia y la geografía.

 

Un certain nombre de chercheurs et d'historiens, dont Jean-Clément Martin et Antoine Prost, ont publié dans Le Monde, ce manifeste pour la défense de l'enseignement de l'Histoire contre les nombreuses attaques qu'il subit actuellement. On peut bien sûr le signer (fait pour ma part) :http://www.fichier-pdf.fr/2015/05/14/historien/historien.pdf Laurent GaymeLycée Montesquieu, Le Mans
more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Planète terre - Sciences - France Culture

Planète terre - Sciences - France Culture | Educadores innovadores y aulas con memoria | Scoop.it
Leoncio Lopez-Ocon's insight:

Recursos sobre enseñanza de la geografía en Francia

 

Bonsoir, 

 

Des nouvelles des revues, sites web, articles, dossiers et/ou émissions consacrés aux….géographies.

 

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/actualites/veille/rapport-de-l2019observatoire-des-territoires-sur-les-dynamiques-et-les-disparites-territoriales

http://www.metropolitiques.eu/

http://tem.revues.org/

http://www.reporterre.net/La-secheresse-en-Californie-menace

http://cybergeo.revues.org/

 

En outre, les 4 ou 5 derniers numéros de « Planète Terre » -en podcast- de Sylvain Kahn : une mine d’or pour nos séquences de géographie (2nde, 1ère, Terminales… et post-bacs)

http://www.franceculture.fr/emission-planete-terre-0

 

Et bien sûr, autre mine inépuisable, les « Dessous des cartes » de JC Victor.

https://www.youtube.com/watch?v=Kuj3uRFRCQM

Bonnes découvertes et usages.

 

Bien cordialement,

 

Pierre Jégo

Lycée Grand air

12 avenue de Tréméac

 

446503 La Baule Escoublac Cedex

more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Réforme du collège : pourquoi tant de crispations ? - Idées - France Culture

Réforme du collège : pourquoi tant de crispations ? - Idées - France Culture | Educadores innovadores y aulas con memoria | Scoop.it
Leoncio Lopez-Ocon's insight:
Bonjour,


Le 13/05/15 06:47, Bruno Modica a écrit :


Bonjour à tous,

Je ne saurais trop vous conseiller les uns et les autres de vous exprimer sur la réforme du collège

En attendant quelques réflexions, toujours utiles d'Antoine Prost

http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-2eme-partie-reforme-du-college-pourquoi-tant-de-crispations-2015-05-12

J'abonde dans ce sens : j'ai pu écouter cette émission, qui a proposé une intervention avec le recul historique nécessaire (il signale notamment les mêmes contempteurs des réformes, avec les mêmes "arguments" : les Finkie et autres), et donc du bon sens (mais on n'est pas obligé de partager toutes les paroles d'Antoine Prost). Ce midi, la même émission avait invité une écrivain (écrivaine ?), qui avait signé la pétition concernant la disparition du latin et du grec : encore une illustration des réactions épidermiques dont on nous abreuve. Le journaliste lui a quand même fait remarquer que ces deux enseignements étaient maintenus, et que tout le monde pouvait encore les choisir...

J'insiste aussi sur l'encart en fin de La Grande Table, fait par Raphaël Bourgois. Il a fait référence à plusieurs articles, que j'ai recherché et trouvé très facilement : les Annales HSS avaient déjà fait paraître une synthèse que le chroniqueur a pu réutiliser (hé, hé : démasqué, mon gaillard !).

À bientôt,
Frédéric Stévenot

more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

Je suis Charlie - Le Clemi - Le CLEMI

Je suis Charlie - Le Clemi - Le CLEMI | Educadores innovadores y aulas con memoria | Scoop.it
Leoncio Lopez-Ocon's insight:

#Dossier del Centre de Liason de l'Enseignement et des Médias d'Information sobre Charlie Hebdo y sus periodistas asesinados.

La prensa satírica francesa un arma política heredera de la Revolución

more...
No comment yet.
Scooped by Leoncio Lopez-Ocon
Scoop.it!

50 activités en géographie au cycle 3 - La Cliothèque

Leoncio Lopez-Ocon's insight:

La situation peu satisfaisante de l’enseignement de la géographie au
cycle 3 s’explique partiellement par l’offre éditoriale disponible :
les classiques manuels mixtes souvent dirigés par des historiens dominent
le marché et les ouvrages davantage clés en main peinent à s’imposer.
La très riche collection des « 50 activités » du réseau CRDP-Canopé
s’offre, sur ce créneau, un volume consacré à la géographie rédigé
ici par Jean-Luc Parmentelot (IEN à Saint-Gaudens), Jean-Charles Saura
(conseiller pédagogique à Tarbes-Est), Charlène Froment, Léa Martin,
Sabrina Navarro, Séverine Simplex (professeurs des écoles dans les
Hautes-Pyrénées). Si ce nouvel outil apparaît séduisant lors du premier
coup d’œil (présentation (...)

more...
No comment yet.