Edition
Follow
Find
4.8K views | +0 today
Edition
Edition, livres et voyage de l'esprit
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Trade excitement over new Rowling | The Bookseller

Trade excitement over new Rowling | The Bookseller | Edition | Scoop.it
Book Publishing Industry News. Regular news updates from The Bookseller's news desk. The latest press reports about the publishing sector and updates from the City
Florence Lottin's insight:

Customers have been flocking to bookshops in search of the new J K Rowling, following her unmasking as the author of The Cuckoo's Calling, published under pen name Robert Galbraith.

Little, Brown's David Shelley confirmed to The Bookseller that the publisher had ordered an "immediate reprint" with the number not yet confirmed.

The book is now number one on the Amazon bestseller chart, showing a dispatch estimate of 5 to 9 days.

Waterstones spokesperson Jon Howells said there had been instant demand for the book from customers. "There weren't a lot of copies out there, some shops did have a stock, but they had all gone by the end of the day," he said. "We were on the phone to the publisher first thing yesterday morning talking about reordering, and we hope to have significant stock in the stores by the end of the week." Tanya Harris-Brown at Jaffé and Neale in Chipping Norton said: "We had two people come in yesterday asking for it, and we have tried to restock it but at the moment it's very hard to get hold of."

Harry Wainwright of Oldfield Park Bookshop in Bath said: "The reviews were very good so in fact we'd sold half a dozen before the news broke. But we had a lot of enquiries over the weekend when the whole story came out, and we've now re-ordered 50 which, for a hardback crime novel for a shop our size, is at the top end of expectations."

Darren Hardy, Amazon's books manager, said: "For a title that isn’t even in our top 5,000 to shoot to number one so quickly is almost unheard of. In a matter of hours, The Cuckoo’s Calling went from the lower positions of our chart to the very top and, in the process, established itself as a contender to become one of the biggest selling books of the summer.’"

The "debut", published by Sphere, has attracted five-star reviews on Amazon but ahead of the revelation of its true authorship had sold fewer than 500 copies according to Nielsen BookScan. The Sunday Times revealed the real identity of the author this weekend (14th July) after the newspaper investigated why a debut could write such an accomplished work.

The Harry Potter author told the Sunday Times that she had hoped the true identity behind her pen name would be concealed for longer. “Being Robert Galbraith has been such a liberating experience,” she said.  “It has been wonderful to publish without hype and expectation and pure pleasure to get feedback under a different name.”

Robert Galbraith and J K Rowling share the same imprint, Sphere, editor Shelley, and agent Neil Blair. Rowling told the Times that Shelley, who edited her first novel for adults The Casual Vacancy, had been "a true partner in crime". The novel features a war veteran turned private investigator called Cormoran Strike.

Blair told The Bookseller that Rowling would continue to write the Strike series under the pen-name, with the second book to be published next year.

The paperback of The Cuckoo's Calling is due to be published in paperback in February 2014.

Meanwhile Orion fiction editor Kate Mills admitted she had turned the book down, calling it "well-written but quiet" and saying it "didn't stand out" for her.

The Casual Vacancy is out in paperback on 18th July.

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Apple jugé coupable d'entente sur les prix des ebooks aux Etats-Unis : actualités - Livres Hebdo

Apple jugé coupable d'entente sur les prix des ebooks aux Etats-Unis : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it
Presque immédiatement après l’annonce du jugement, le géant de l’électronique a annoncé son intention de faire appel.
Florence Lottin's insight:

Vingt jours après la dernière audience du procès intenté par le ministère américain de la Justice à Apple (voir Livres Hebdo 961, 5.07.2013) la juge Denise Cote a rendu sa décision le 10 juillet (voir pdf ci-dessous), estimant que le géant de l’électronique a organisé la hausse des prix des livres numériques en neutralisant la concurrence entre revendeurs.

Une autre procédure est à suivre, concernant la fixation des dommages-intérêts que le géant de l’électronique devra verser aux clients lésés. Apple a presque immédiatement annoncé son intention de faire appel.

La décision n’aura pas d’effet sur le marché du livre numérique, les cinq groupes d’éditions également mis en cause dans un premier temps ayant accepté une transaction qui leur coûtera au total près de 200 millions de dollars, à reverser notamment aux acheteurs de livres numériques. Ils ont mis fin aux contrats d’agence qu’ils avaient signés avec l’iBookstore, la librairie numérique du concepteur de l’iPad, et ils ont aussi révisé les accords passés avec les autres revendeurs (dont Amazon, à l’origine de l’affaire) dans le sens souhaité par le ministère de la Justice qui avait assigné Apple, après une enquête du département antitrust.

Bien que les audiences aient plutôt tourné à l’avantage d’Apple, Denise Cote a estimé que le dossier contenait suffisamment de pièces prouvant la machination. Interrogé en tant que simples témoins, les dirigeants des cinq groupes avaient fait profil bas et n’avaient pas lâché leur ancien partenaire, préférant révéler d’inquiétants problèmes de mémoire pour des cadres de ce niveau, cruellement soulignés par l’avocat du ministère qui projetait des mails contredisant leurs propos à la barre.

"Apple n’a pas seulement rejoint volontairement ce complot, mais l’a vivement soutenu"

«Les ententes illégales se formant en secret, leur preuve consiste rarement en accords explicites», mais s’obtiennent plutôt à partir d’un faisceau d’indices et de déductions tirés du comportement de ceux qui participent à ces ententes, a rappelé la juge. La hausse soudaine et concomitante des prix des livres numériques constitue un de ces indices, corroboré par les contenus de nombreux mails. Les déclarations de Steve Jobs, l’ancien patron d’Apple aujourd’hui décédé, ont aussi pesé: il expliquait tranquillement l’organisation mise en place lors du lancement de l’iBookstore, qui devait effectivement aboutir à une hausse des prix.

Apple n’a pas juste profité de l’intense inquiétude que soulevait chez les éditeurs la grande braderie numérique organisée par Amazon. Le ministère «a montré qu’Apple était un membre actif et averti du complot. Apple n’a pas seulement rejoint volontairement ce complot, mais l’a vivement soutenu» insiste la juge. Sans l’action collective que le groupe a entretenue, il est douteux que les éditeurs auraient réussi seuls ajoute-t-elle.

Le contrat d’agence ou la «clause de la nation la plus favorisée», très discutés, ne sont pas illégaux en tant que tels, mais c’est l’utilisation qui en a été faite qui est contestée, pour neutraliser la concurrence sur les prix des livres numériques, et obtenir leur remontée.

«Bien qu’un tribunal se doit de prendre au sérieux l’avertissement que sa décision affaiblirait notre économie, surtout lorsque cet avertissement est formulé par les juristes avisés d’une entreprise respectable, il est difficile de voir comment la concurrence serait mise en danger par les principes rappelés dans cette ordonnance» déclare Denise Cote en réponse aux nombreuses mises en garde lancées à propos de la façon dont elle a conduit ce dossier. «Il est essentiel de se souvenir que la législation antitrust est conçue pour «la protection de la concurrence, et non des concurrents» a-t-elle rudement souligné, comme elle l’avait déjà fait à plusieurs reprises dans ses déclarations précédentes.

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Laffont lance des «e-romans» : actualités - Livres Hebdo

Laffont lance des «e-romans» : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it
Laffont propose des fictions numériques à 4,99 euros
Florence Lottin's insight:

«Faire redécouvrir des romans populaires, des auteurs reconnus, des histoires qui font rêver et voyager», tel est l’objectif de la collection «e-romans» des éditions Laffont qui propose des textes numériques à 4,99 euros.

Lancée en avril 2013 la collection compte déjà une trentaine de titres parus dans quatre séries, «romans», «polar», «romance» et «érotique». Elle est alimentée de cinq à dix titres par mois avec des ouvrages du fonds Laffont, parfois épuisés. On y retrouvera notamment Eve de Castro, Janine Boissard ou Michel Jeury (Le printemps viendra du ciel, à paraître en juillet) en «e-romance»; Alain Claret et Guillaume Prévost (L’assassin et le prophète, juillet) en «e-polar» ; Gilbert Bordes, Lorraine Fouchet, Martine Marie Muller (Les enfants de l’arche, juillet), Michel Peyramure (Le bal des célibataires, juillet), Eduardo Manet (Mestro, juillet) en «e-romans» ; et Alina Reyes en «e-érotique».

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Procès Apple, le grand déballage : les sources : actualités - Livres Hebdo

Procès Apple, le grand déballage : les sources : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it

Le verdict du procès intenté à Apple à propos d’une entente sur le prix des livres numériques aux Etats-Unis devrait être connu dans le courant de l’été. Ci-dessous, une sélection de liens sur le sujet.

Florence Lottin's insight:

Apple s’est plutôt bien tiré des trois semaines d’audience du procès que lui a intenté le ministère américain de la justice, l’accusant d’avoir fomenté une entente sur les prix des livres numériques en 2010 aux Etats-Unis (voir notre Décryptage « Procès Apple, le grand déballage », Livres Hebdo 962, du 5.7.2013, p.18-20).

Le verdict devrait être rendu dans le courant de l’été. Sur le plan commercial, il n’y a plus d’enjeu. Bien avant le procès, les cinq éditeurs mis en cause ont accepté une transaction pour obtenir l’abandon de la plainte à leur encontre. Ils ont mis fin au système de contrats d’agence que leur reprochait le département antitrust du ministère de la justice, dans une procédure pleine de paradoxes car faisant le jeu d’Amazon, acteur très largement dominant.

L’enquête, bien déclenchée à la suite d’une plainte d’Amazon, a généré une abondante production de documents et d’études sur le marché du livre aux Etats-Unis, encore plus volumineuse que le travail effectué par la Commission européenne lors de la tentative de reprise d’Editis par Lagardère, en 2003-2004.

Plus facile à consulter que la moindre affaire de plagiat examinée par la justice française, tout le dossier du ministère américain de la justice est disponible à ce lien

Parmi les dizaines de documents consultables, dont les fameux contrats d’agence, ou encore les innombrables déclarations contre l’initiative du gouvernement, on peut signaler l’étude de Richard J. Gilbert, sur les prix des livres numériques

Mandaté par le ministère, l’expert reconnaît néanmoins que le système mis en place à l’instigation d’Apple était en fait moins rentable pour les éditeurs, ce qui est pour le moins contradictoire dans un cartel.

Quoiqu’évidemment orientés, les slides de l’acte d’accusation du ministère sont disponibles à ce lien :

Le gouvernement ne pousse toutefois pas la transparence jusqu’à publier sur son site les mémorandums des avocats d’Apple, qui sont à chercher sur le portail des cours de justice, payant et où il faut s’enregistrer. Voir ci-dessous en pdf les  principaux mémorandum d’Orin Snyder, l’avocat d’Apple chargé de ce dossier, dont le premier démarre par la déclaration de principe du groupe : «Apple did not conspire to fix e-book prices».

La presse et les sites spécialisés ont aussi très bien couvert les trois semaines procès. La synthèse la plus complète existe sous forme de livre numérique écrit par Andrew Albanese, journaliste de Publishers weekly : The Battle of $9.99, disponible dans les principales librairies numériques américaines, dont l’iBookstore (Apple) et le Kindle store (Amazon), mais aussi chez Barnes & Noble, Google Play, Kobo et Sony, à des tarifs évidemment variables.

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Les libraires défendent les modèles ouverts sur le marché du numérique : actualités - Livres Hebdo

Les libraires défendent les modèles ouverts sur le marché du numérique : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it

Trois syndicats s'associent pour diffuser en français la synthèse d'une étude réalisée par l'université Gutenberg et qui incrimine les systèmes propriétaires.

Florence Lottin's insight:

L'Association des librairies informatisées et utilisatrices des réseaux électroniques (Alire), le Syndicat de la librairie française (SLF) et le Syndicat des distributeurs de loisirs culturels (SDLC) se sont réunis pour soutenir la traduction et la diffusion en français d'une étude européenne disponible uniquement en anglais et portant sur l'interopérabilité dans le livre numérique.

Un communiqué, publié le 28 juin, explique cette initiative commune. « Pour que vive l'exception culturelle française, pour que la diversité reste un droit, pour que chaque lecteur ait le choix de sa librairie numérique, les libraires défendent le principe de l'interopérabilité des systèmes liés au livre numérique. »

Commandité par la Fédération européenne et internationale des libraires ((EIBF) et réalisé par l'université allemande Gutenberg, le rapport, présenté à Bruxelles mi-mai, conforte en effet les libraires français dans leur combat contre les écosystèmes fermés, tels celui développé par Amazon.

Il démontre que l'existence de tels systèmes propriétaires freine la diffusion du livre numérique et son accès au plus grand nombre et prône l'émergence d'un système ouvert permettant l'interopérabilité entre plateformes, appareils et formats de fichiers.

 « C'est à seule condition que pourra se mettre en place les principes d'une saine concurrence, voulue par tous les libraires français », plaide Sophie Saint-Marc, déléguée générale de l'Alire.

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Hachette se renforce aux Etats-Unis : actualités - Livres Hebdo

Hachette se renforce aux Etats-Unis : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it
La filiale américaine Hachette Book Group doit finaliser mi-juillet auprès du groupe Disney la reprise de la maison d'édition généraliste Hyperion.
Florence Lottin's insight:

Filiale d'Hachette Livre aux Etats-Unis, Hachette Book Group (HBG) doit finaliser mi-juillet l'acquisition d'Hyperion, une maison d'édition généraliste (fiction et non-fiction pour adultes) filiale du groupe Disney, dont elle distribue déjà les titres, a annoncé, vendredi 28 juin, notre confrère américain Publishers Weekly.

L'accord conclu entre les deux groupes prévoit la reprise de la marque, qu'HBG continuera à développer, et de son catalogue de plus de 1000 titres auquel s'ajouteront 25 nouveautés prévues dans les prochains mois. Une partie des salariés d'Hyperion, dont le chiffre d'affaires n'a pas été communiqué, pourraient rejoindre HBG, tandis que d'autres se verraient offrir un reclassement dans le groupe Disney.

Les marques d'édition jeunesse de Disney et Disney-Hyperion ne sont pas concernées par la transaction et demeureront dans le portefeuille de la branche édition du groupe, Disney Publishing Worldwide, qui conserve également la licence Castle, dérivée de la série télévisée éponyme de la chaine ABC. La production de Disney Publishing Worldwide restera distribuée par HBG.

Hyperion avait été créé en 1991 par Disney sous la responsabilité de Bob Miller dans le cadre d'une stratégie de diversification. Toutefois depuis quelques années, sous la direction d'Ellen Archer, la maison, dont l'activité était en recul, s'était recentrée sur les titres susceptibles d'entrer en synergie avec le groupe de télévision familiale Disney/ABC. D'après Publishers Weekly, ces efforts n'ont pas convaincu les dirigeants de Disney de conserver une marque d'édition adulte jugée peu en phase avec leur stratégie à long terme.

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Les comics revivent grâce aux zombies et aux éternels superhéros : actualités - Livres Hebdo

Les comics revivent grâce aux zombies et aux éternels superhéros : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it

Dans son dossier "Mangas & comics : la revanche des geeks", Livres Hebdo s'intéresse spécifiquement au marché des BD américaines, redevenues tendances.

Florence Lottin's insight:

Jusqu'alors confidentiel, le marché des comics américains a pris de l'ampleur grâce au phénomène Walking Dead et à la mise en place d'Urban Comics.

Dans le classement Ipsos / Livres Hebdo des meilleures ventes de comics en France, entre janvier et mai 2013, Walking Dead, la série de Robert Kirkman publiée par Delcourt, s'octroie les 11 premières places. L'adaptation en série TV, désormais diffusée sur la TNT en France, y contribue pour beaucoup. "Out" Batman (malgré 12 volumes dans le Top 50), Justice League et autres X-Men.

Côté éditeurs, Urban Comics se taille la part du lion avec 24 titres! Si Delcourt domine toujours le marché avec 41,4% des exemplaires vendus, la jeune maison d'édition se classe devant Panini, qui bénéficie pourtant de la marque Marvel.

Alors que les superhéros américains cartonnent sur le grand écran depuis bientôt 15 ans - Iron Man 3 est en passe de devenir le plus gros succès de l'année en France, Man of Steel a attiré 215 000 spectateurs le jour de sa sortie, mercredi dernier -, les ventes d'albums ne s'envolaient pas.

Depuis, la niche grandit, les éditeurs publient des anthologies et accompagnent des sorties d'outils pédagogiques. La profusion de héros et d'histoires devient plus limpide pour le néophyte français. Cependant, de l'aveu de Thierry Mornet, éditeur chez Delcourt, "le comics n'a pas un public potentiel aussi vaste que le manga, c'est une niche qui grandit sous l'impulsion d'autres titres." Le marché est huit fois moins important que celui du manga.

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Le classement Livres Hebdo 2013 de l'édition mondiale : actualités - Livres Hebdo

Le classement Livres Hebdo 2013 de l'édition mondiale : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it

Un nombre record de 84 sociétés réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 150 millions d’euros, relevant de 59 groupes éditoriaux dans 16 pays, sont répertoriées dans le classement Livres Hebdo 2013 de l’édition mondiale publié vendredi 21 juin par le magazine.

Florence Lottin's insight:

Un nombre record de 84 sociétés réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 150 millions d’euros, relevant de 59 groupes éditoriaux dans 16 pays, sont répertoriées dans le classement Livres Hebdo 2013 de l’édition mondiale publié vendredi 21 juin par le magazine.

Etabli pour la septième année consécutive avec le concours de la Rüdiger Wischenbart Content and Consulting, et repris sous licence par nos confrères Buchreport (Allemagne), Publishers Weekly (Etats-Unis), The Bookseller (Royaume-Uni) et PublishNews Brazil (Brésil), le palmarès comprend 9 sociétés françaises, à commencer par Hachette Livre, numéro 2 mondial du «trade» (l’édition généraliste), et sixième tous secteurs confondus derrière Pearson, Reed Elsevier, Thomson Reuters, Wolters Kluwer et Random House. Il reflète également le développement croissant des «Briics», avec l’intégration de deux groupes chinois et un groupe russe supplémentaires.

Le classement établi sur la base des résultats 2012 des grands groupes témoigne à la fois d’une accalmie dans le secteur après les soubresauts provoqués un an plus tôt par la crise économique et financière, et de la poursuite de ses mutations structurelles notamment liées à la mutation numérique. Le secteur de l’édition scolaire suscite un regain d’intérêt des investisseurs, tandis que l’édition généraliste demeure en pleine réorganisation.

more...
No comment yet.
Rescooped by Florence Lottin from livres numériques
Scoop.it!

112 p. d'étude pour cerner les pratiques de lecture et d’achat de livres numériques


Via Anne Delannoy, Caroline Soubic
more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Elie Wiesel va écrire un livre avec Barack Obama : actualités - Livres Hebdo

Elie Wiesel va écrire un livre avec Barack Obama : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it

L’écrivain de 84 ans, qui avait évoqué ce projet en novembre dernier à un journal israélien, a confirmé l’écriture d’un ouvrage avec le président des Etats-Unis, début 2015.

Florence Lottin's insight:

L’écrivain israélien Elie Wiesel, survivant de l’Holocauste et prix Nobel de la paix 1986, a confirmé au quotidien La Croix qu’il allait écrire un livre avec le président des Etats-Unis Barack Obama, lui même prix Nobel de la paix. Il avait parlé de ce projet au quotidien israélien Haaretz, en novembre 2012.

L’écrivain d’origine roumaine, auteur de La Nuit (Minuit, 1958), a affirmé qu’ils commenceraient l’écriture au milieu du mandat de Barack Obama, c’est à dire début 2015.

Les deux hommes se connaissent bien. Barack Obama a vu Elie Wiesel pour la première fois lors alors qu’il était étudiant. L’écrivain était venu faire une lecture dans son université. Ils sont devenus amis en 2009, quand le président l’a invité lors de sa visite sur le site du camp de concentration de Buchenwald, où ses parents et sa soeur ont été assassinés.

L’écrivain s’était confié au journal Haaretz sur sa relation avec le président des Etats-Unis : « Nous parlons de philosophie, de contemplation, d’idées, mais jamais de politique. C’est quelqu’un de réfléchi, avec de la profondeur et une curiosité intellectuelle ».

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Première publication numérique des manuscrits de Casanova : actualités - Livres Hebdo

Première publication numérique des manuscrits de Casanova : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it

La collection Bouquins de Robert Laffont a mis en ligne la version numérique du tome 1 de l' Histoire de ma vie, de Casanova.

Florence Lottin's insight:

L’éditeur propose aussi des nouvelles de Stephan Zweig au format numérique.

Robert Laffont diffuse depuis le 13 juin la version numérique du tome 1 de l'Histoire de ma vie, de Giacomo Casanova, publié dans la collection « Bouquins ». Il s’agit de la première publication numérique du manuscrit de Casanova, qui a été acquis en 2010 par la BNF.

Suite à cette acquisition, la collection « Bouquins » avait publié le 18 avril dernier une nouvelle édition du manuscrit, établie d’après le manuscrit original. L’édition vendue à partir de cette semaine, au prix de 23,99€, est la version numérique de cet ouvrage.

Dans ces publications, les erreurs de transcription de la précédente édition Brockhaus-Plon de 1960 ont été corrigées. Le livre reproduit les tomes 1 à 3 des Mémoires, depuis l'enfance de Giacomo jusqu'à son évasion de la prison des Plombs, en novembre 1756. Il est agrémenté de plusieurs documents, comme l’évaluation des revenus de Casanova, les tables de conversion des monnaies européennes, les règles de jeux comme le pharaon et des cartes illustrant les déplacements du Vénitien.

Le 13 juin dernier, la collection Bouquins a également publié des nouvelles rares ou inédites de Stefan Zweig au format numérique (La Croix, Le Mariage à Lyon ou encore Rêves oubliés). Le publication de ces textes, vendus à partir de 0,99€, suivent celle des nouvelles traductions de nouvelles de Zweig. Ce recueil, sous la direction de Pierre Deshusses, est sorti en février dernier.

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Le Sénat met en ligne les archives de ses commissions durant la Grande Guerre : actualités - Livres Hebdo

Le Sénat met en ligne les archives de ses commissions durant la Grande Guerre : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it
Ces documents sont consultables gratuitement sur le site du palais du Luxembourg.
Florence Lottin's insight:

Le Sénat a annoncé, dans un communiqué daté du 17 juin, la mise en ligne des archives de ses commissions pendant la Première Guerre mondiale.

Cette initiative s’est faite dans la perspective du centenaire de la Grande Guerre. Les chercheurs et le public pourront consulter librement les numérisations des procès-verbaux et des rapports des commissions pendant la guerre de 14-18, et jusqu’à la signature des traités.

Les documents sont consultables sur le site internet du palais du Luxembourg. Ils sont illustrés par des photographies légendées principalement extraites des fonds de l’ECPAD (Etablissement de communication et de production de la défense).

Le pouvoir de contrôle du Parlement augmente durant le conflit. Ainsi, les pouvoirs des commissions générales sont prolongés. Elles contrôlent, au jour le jour, la gestion politique, administrative, militaire et diplomatique de la situation.

Au Sénat, les commissions procèdent à de nombreuses auditions des membres du gouvernement et des chefs militaires. Des sénateurs ont pour mission d’évaluer sur place les conséquences sociales, économiques, matérielles et morales du conflit.

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Chapitre : cessions de magasins et plan de relance au menu de l'été : actualités - Livres Hebdo

Chapitre : cessions de magasins et plan de relance au menu de l'été : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it

Dans un entretien à Livres Hebdo, le nouveau président du réseau, Michel Rességuier, détaille les chantiers ouverts pour remodeler le plan de restructuration et confirme la cession de 5 magasins.

Florence Lottin's insight:

A la tête des 57 librairies Chapitre depuis deux mois (lire notre actualité), Michel Rességuier ne le cache pas. « Aujourd'hui, je ne peux pas dire ce que sera le réseau à la fin de l'année, mais pour le moment, nous travaillons à dégager un modèle économique pérenne tout en gérant l'urgence avec des mesures à court terme, qui ne constituent en rien une stratégie. D'ici la fin de l'été, nous serons capables de présenter un projet abouti. Reste à savoir comment nous le financerons. »

En attendant, pour traiter l'urgence, le nouveau président a donné la priorité aux cessions de magasins, suspendant la consultation du PSE auprès du comité d'entreprise durant l'été. Ainsi, la décision est déjà actée pour Mont-St-Aignan, qui retourne dans le giron de la famille qui l'a créé, pour Rennes, repris par son fondateur François-Régis Sirjacq, et pour Toulouse, porté par Benoît Bougerol, déjà à la tête de la Maison du livre à Rodez (lire notre actualité). Dax et Grenoble devraient suivre d'ici la fin du mois, alors que 11 nouveaux magasins suscitent l'intérêt de repreneurs potentiels.

Un IRM lancé dans chaque magasin

Côté plan de relance, le président de Chapitre a ouvert quatre chantiers qui forment un ensemble baptisé « IRM des magasins ». Les deux premiers points consistent à sonder les clients via une enquête de qualité dont les résultats ont déjà été examinés, et à écouter les salariés, qui, selon Michel Rességuier, « ont beaucoup de choses à dire et manifestent compétences et lucidité. »

Troisième axe de travail, la rentabilité complète de chaque famille de produits est scrutée à la loupe dans tous les points de vente, afin de déceler les secteurs défaillants. « C'est une manière de voir où le client vote avec son portefeuille et donc, là où nous sommes reconnus », explique le dirigeant.

Enfin, 15 groupes de travail ont été mis en place pour plancher sur l'optimisation du fonctionnement global de l'entreprise, « un très gros chantier qui devrait donner de bons résultats », assure Michel Rességuier. Les premiers retours ont été mis sur la table début juillet.

Reste Loglibris. S'il manifeste une grande prudence sur le sujet, préférant attendre la fin de ses « IRM » pour trancher la question, le président d'Actissia Retail reconnait que « la valeur ajoutée de cette chaine de distribution ne saute pas aux yeux. Visiblement, elle n'a convaincu ni nos opérationnels logistique, ni notre organisation achat. »

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Bibliothèques : 1,5% proposent des livres numériques contre 76% aux Etats-Unis

Bibliothèques : 1,5% proposent des livres numériques contre 76% aux Etats-Unis | Edition | Scoop.it

Le rapport  national du ministère de la Culture et de la Communication a révélé le grand retard de la France par rapport au prêt de livres numériques en bibliothèque. 



more...
No comment yet.
Rescooped by Florence Lottin from La bibliothèque du Chesnay
Scoop.it!

Papier fait de la résistance: pourquoi le livre numérique ne s'impose pas (encore)

Papier fait de la résistance: pourquoi le livre numérique ne s'impose pas (encore) | Edition | Scoop.it
3%, c'est la part des ventes des livres numériques dans le marché de l'édition français. Très loin des 20% aux Etats-Unis ou des 12% du Royaume-Uni. Explications.

Via La bibliothèque du Chesnay
more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

La folie des sex-sellers : fesse ce qu'il te plaît

La folie des sex-sellers : fesse ce qu'il te plaît | Edition | Scoop.it
Lire au lit, la nouvelle façon de faire monter la température ? Depuis « Fifty Shades of Grey », la littérature érotique destinée aux femmes explose,...
more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

122,5 euros : le montant du fichier client de Virgin : actualités - Livres Hebdo

122,5 euros : le montant du fichier client de Virgin : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it
Devant le peu d'enthousiasme manifesté, un fichier d'1,6 millon de noms a été acquis par un entrepreneur toulousain.
Florence Lottin's insight:

David Daddi, entrepeneur toulousain, a acquis aux enchères le fichier des clients Virgin, soit près de 1,6 million de noms (dont 1,2 million dotés d'adresse email valide), pour 122,50 euros dans le but de relancer avec eux les magasins placés en liquidation, a-t-il annoncé mardi à l'AFP.

"En 48 heures, les enchères étaient terminées" explique-t-il, s'avouant surpris "et un peu dépassé" par ce succès inopiné.

C'est en surfant sur internet pour suivre le devenir des magasins culturels Virgin et de leurs salariés que David Daddi tombe sur le site liquidationsenchere.com proposant à la vente le fichier de Virgin.

"Je pense que les gens n'y ont pas cru: on était deux ou trois, je me suis engagé à aller jusqu'à 500 euros: ça s'est arrêté à 122,50 euros".

David Daddi a été "officiellement" désigné vainqueur par le site lundi, précise-t-il. Et n'a versé encore que 8,80 euros pour constituer le dossier transmis au liquidateur.

Il attend désormais la décision du liquidateur de Virgin qui devra accepter de lui confier le fichier des clients et avec lui l'avenir des 26 magasins Virgin qui employaient environ 960 salariés.

"Le but est d'envoyer un mail aux clients pour leur proposer de faire un don ou de devenir actionnaire pour reprendre les magasins, ou pour aider les salariés qui ont manifesté le désir de le faire", explique M. Daddi.

Il a créé dans cette optique une plateforme en ligne reestartup.com. David Daddi est par ailleurs associé fondateur de Optimal-IT (Infogérance de parc informatique auprés des TPE/PME) et Helpyoo.com (Site ecommerce d'assistance informatique à distance).

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Le numérique représente 3,1% du CA de l'édition française en 2012 : actualités - Livres Hebdo

Le numérique représente 3,1% du CA de l'édition française en 2012 : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it

L’enquête annuelle de branche publiée par le Syndicat national de l’édition pour son assemblée générale du 27 juin fait ressortir une baisse de 1,2% du chiffre d’affaires du secteur l’an dernier.

Florence Lottin's insight:

Avec un volume d’activité de 81,76 millions d’euros, le numérique a atteint 3,1% du chiffre d’affaires de l’édition française en 2012, contre 2% en 2011, d’après l’enquête annuelle de branche publiée par le Syndicat national de l’édition (SNE) à l’occasion de son assemblée générale annuelle, le 27 juin.

A elle seule, l’édition numérique dématérialisée représente 2,65% du chiffre d’affaires de l’édition, contre 1,2% un an plus tôt, le reste étant constitué par les ventes d’ouvrages sur CD/DVD ou sur d’autres supports numériques dont les supports flash (USB).

Selon l’enquête réalisée à partir d’un panel représentatif de 252 répondants, le chiffre d’affaires total de l’édition française a reculé de 1,2% en 2012, à 2,77 milliards d’euros, en phase avec l’évolution du marché du livre en France l’an dernier (- 1,5% d’après nos données Livres Hebdo/I+C. 95,2% de l’activité provient des ventes de livres et 4,8% des cessions de droits.

Sur un marché évalué à 4,5 milliards d’euros en prix public hors taxes, 440,9 millions d’exemplaires auraient été vendus (- 2,1%) sur 630,9 millions produits. Le SNE a répertorié une production de 44 678 nouveautés et 41 616 réimpressions tandis que le tirage moyen est en baisse, à 7 311 (- 4,2%).

La littérature demeure le premier secteur de l’édition française, et pèse 24,2% du chiffre d’affaires (639 M€, - 0,2%), devant les beaux livres et livres pratiques à 16,8% (444 M€, - 6,6%), le scolaire à 14,1% (372 M€, - 4%), la jeunesse à 13,4% (354 M€, + 3,5%), la BD (246 M€, + 1%) et les sciences humaines et sociales (245 M€, + 11,9%) à 9,3% chacun, les documents d’actualité à 4% (107 M€, - 0,7%), les dictionnaires (80 M€, - 7,3%) et les sciences-technique-médecine (79 M€, - 13,6%) à 3% chacun, les cartes et atlas à 1,4% (37 M€, - 8%) et la religion et l’ésotérisme à 1,3% (36 M€, + 0,3%).

A 352 millions d’euros (+ 1,4%), le chiffre d’affaires de l’édition de poche représente 13,3% des ventes totales tous secteurs confondus.

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Le président du CNL Jean-François Colosimo démissionne : actualités - Livres Hebdo

Le président du CNL Jean-François Colosimo démissionne : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it
Il a confirmé à Livres Hebdo son départ du CNL :
Florence Lottin's insight:

Jean-François Colosimo a confirmé à Livres Hebdo son départ du CNL : "On ne m'a pas demandé de partir. C'est ma décision."
Nommé en 2010, le président du Centre national du livre met un terme à ses fonctions deux ans avant la fin de son mandat.

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

La Fnac a perdu 13,6% de sa valeur lors de sa première journée en bourse : actualités - Livres Hebdo

La Fnac a perdu 13,6% de sa valeur lors de sa première journée en bourse : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it

Introduite en bourse le 20 juin, sur la base d’un prix théorique de 22 euros, l’action Groupe Fnac s’échangeait à 19 euros à la fin de sa première journée de cotation.

Florence Lottin's insight:

Pour sa première journée en bourse, jeudi 20 juin, l’action Fnac a sévèrement dévissé. Alors même que son prix théorique avait été fixé à un niveau bas de 22 euros (lire notre actualité), valorisant l’entreprise à seulement 360 millions, elle a terminé sa première séance à 19 euros, affichant ainsi une baisse de 13,64 % par rapport à son prix de 20,14 euros à l’ouverture.

Comme prévu, de nombreux actionnaires de Kering, maison-mère de la Fnac, ont cherché à se séparer des titres de l’enseigne au logo moutarde reçus suite à la scission opérée entre le groupe de luxe et sa filiale de distribution. 

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

Les employés de Virgin obtiennent 15 millions d'euros : actualités - Livres Hebdo

Les employés de Virgin obtiennent 15 millions d'euros : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it

En obtenant ce qu'elles réclamaient, les organisations syndicales de Virgin ont signé un accord de "fin de conflit" avec le mandataire judiciaire.

Florence Lottin's insight:

Un accord de "fin de conflit" a été signé aujourd'hui jeudi 20 juin entre les organisations syndicales de Virgin et le mandataire judiciaire, qui satisfait les revendications financières des salariés, ont annoncé les syndicats de l'enseigne culturelle.

Les salariés ont obtenu, comme ils le demandaient, que l'enveloppe consacrée au plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), qui bénéficiera à un millier de personnes, soit portée de 8 à 15 millions d'euros. L'intersyndicale Virgin estimait, en effet, à 15 000 euros par personne le coût d'un PSE "digne et décent".

Sur ces 15 millions, "2,5 millions seront versés par l'actionnaire d'origine de l'enseigne Butler Capital Partners et le reste sera pris sur les fonds disponibles dans l'entreprise", a indiqué à l'AFP Karl Ghazi, délégué CGT.

"L'occupation de huit magasins par les salariés de Virgin pendant dix jours a clairement été la clef de la résolution de ce conflit, qui a marqué les cinq derniers mois de l'aventure Virgin", indique le communiqué commun des syndicats (CFTC, CFE-CGC, CGT, FO et Sud).
Le 12 juin, la direction avait fermé définitivement ses 26 magasins pour des raisons de sécurité, après l'occupation de huit établissements par des salariés (Champs-Elysées, Barbès, Grands boulevards à Paris, Strasbourg, Rouen, Dunkerque, Avignon et Marseille).

"Dans les heures qui viennent, les salariés vont quitter les magasins qu'ils occupent", précise le communiqué, avant la réunion lundi d'un comité d'entreprise portant sur le plan social qui concerne les 960 salariés de l'enseigne et la quarantaine de salariés des filiales. Les salariés seront licenciés dès le début du mois de juillet.

Lundi, le tribunal de commerce avait prononcé la liquidation judiciaire de l'entreprise après le rejet, la semaine dernière, des offres de reprise des enseignes Cultura et Vivarte.

more...
No comment yet.
Rescooped by Florence Lottin from l'Edition face au Numérique
Scoop.it!

Ebooks : vers un modèle Allemand ?

Ebooks : vers un modèle Allemand ? | Edition | Scoop.it

Souvent comparée à la France en termes de développement du marché des ebooks, l’Allemagne accélère son adoption du format numérique, et réussit même à imposer son modèle.


Via Sandrine Henry
more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

22€ : le prix de l'action de la Fnac pour son entrée en bourse : actualités - Livres Hebdo

22€ : le prix de l'action de la Fnac pour son entrée en bourse : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it

Avec une valorisation évaluée à 350 millions d'euros, la Fnac s'introduit en bourse à un prix largement inférieur à celui estimé par les analystes financiers.

Florence Lottin's insight:

L'enseigne de distribution de biens culturels Fnac, filiale du groupe Kering (ex-PPR), va s'introduire en Bourse jeudi 20 juin au cours de référence de 22 euros par action, ce qui la valorise à 365 millions d'euros, a indiqué mercredi NYSE Euronext.

C'est un prix largement inférieur à celui attendu. Comme nous l'indiquions dans le numéro 958 de Livres Hebdo (14 juin 2013), les analystes financiers avaient estimé la valorisation moyenne du groupe à 450 millions d'euros, soit environ 27 euros par action. Le bas de la fourchette se situait à 25 euros.

Ce prix, qui servira de référence aux investisseurs, "ne préjuge en rien du cours auquel pourrait se négocier l'action" à l'ouverture du marché parisien jeudi, a précisé l'opérateur boursier dans un avis financier.

Les actionnaires de Kering, qui a choisi de se recentrer sur le luxe et l'habillement sportif, ont approuvé à l'unanimité le projet d'introduction en Bourse de la filiale lors de leur assemblée générale mardi.

L'opération prend la forme d'une scission et non d'une vente: les actions de la nouvelle entreprise seront distribuées aux actionnaires actuels de PPR au prorata de leur participation actuelle.

Kering offrira à ses actionnaires actuels une action de la nouvelle entreprise cotée Groupe Fnac pour chaque bloc de huit titres PPR déjà détenus.

Artemis, holding de la famille Pinault qui contrôle Kering, s'est engagé à conserver 39% de ses parts dans la Fnac pendant les deux premières années et "au moins 25% la troisième", selon le directeur financier de la Fnac, Mathieu Malige.

more...
No comment yet.
Scooped by Florence Lottin
Scoop.it!

La Fnac devient indépendante : actualités - Livres Hebdo

La Fnac devient indépendante : actualités - Livres Hebdo | Edition | Scoop.it
Les actionnaires de Kering (ex-PPR) ont validé, le 18 juin en assemblée générale, la scission avec la Fnac qui fera ainsi son entrée en bourse le 20 juin.
Florence Lottin's insight:

Réunis mardi 18 juin en assemblée générale au Carrousel du Louvre à Paris, les actionnaires de Kering (ex-PPR), maison mère de la Fnac, ont entériné à une très large majorité, malgré de nombreuses questions et doutes chez les petits porteurs, la séparation des deux entreprises et la distribution concomitante d’actions Fnac, à raison d’une pour 8.

L’opération a pour vocation de permettre à Kering, qui n’a pas réussi à trouver un repreneur pour sa filiale de distribution de produits culturels au cours des dernières années, de s’en séparer en la mettant directement dans les mains de ses actionnaires au prorata de leur participation dans son capital.

Dans la mesure où la Fnac sera introduite en bourse le 20 juin sur le marché Euronext de Paris, ces derniers pourront choisir de conserver ou de vendre leurs nouveaux titres. Principal actionnaire de Kering et donc de la Fnac, avec 38,9% du capital, Artémis, holding de la famille Pinault, s’est engagé à conserver sa participation dans son ancienne filiale pendant les trois premières années.

Toutefois la nouvelle action Fnac risque de connaître des débuts chahutés.

more...
No comment yet.