Edition scientifique
1.3K views | +2 today
Follow
Edition scientifique
Veille sur l'édition scientifique en SHS dans tous ses états...
Curated by ocontat
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Les thèses de Siggen : de la publication scientifique à l’heure du numérique #Siggenthesen

La publication numérique favorise l’épanouissement de meilleurs processus de travail et offre à la recherche de meilleures perspectives de reconnaissance. À l’heure actuelle, son potentiel se trouve toutefois encore trop souvent freiné par des obstacles structurels.C’est pour contribuer à améliorer cet état de fait que nous avons formulé les thèses suivantes :
1 La publication numérique a besoin de structures stables et non de projets limités dans le temps #Siggenthesen #1
2 Les grands éditeurs traditionnels sont un frein structurel à une communication scientifique ouverte. #Siggenthesen #2
3 Nous publions en libre accès (Open Access) dans le but de communiquer. La question de la disponibilité à long terme des publications est un problème secondaire (et largement résolu) #Siggenthesen #3
4 Le débat autour du libre accès n’est pas un débat sur les formats techniques, mais un débat sur le statut de celui-ci et la disparition des frontières entre les disciplines #Siggenthesen #4
5 Les médias en ligne comme les carnets de recherche, les wikis et autres médias sociaux jouent un rôle central dans la diffusion libre et ouverte du discours scientifique. #Siggenthesen #5
6 La transparence des données et leur évaluation ouvrent à de nouvelles formes de mesure de qualité dans les disciplines scientifiques. #Siggenthesen #6
7 Dans les publications numériques et leurs différentes versions, il est possible de différencier de manière plus précise les différentes fonctions (auteur(s)/contributeur(s)). #Siggenthesen #7
8 Prendre des décisions sur la feuille de route numérique et ses infrastructures pour le monde de la recherche scientifique requiert une expertise numérique. #Siggenthesen #8
9 L’acquisition et l’utilisation de compétences numériques sont fondamentales dans la formation, l’enseignement et la recherche. #Siggenthesen #9
10 Les pronostics de convergence des médias n’ont jamais vraiment de sens. #Siggenthesen #10

more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Dans les coulisses de Sociologie du travail - Sociologie du travail

Dans les coulisses de Sociologie du travail - Sociologie du travail | Edition scientifique | Scoop.it
La revue Sociologie du travail a décidé de mettre un terme au contrat d’édition conclu en 1999 avec Elsevier, devenu Elsevier-Masson. Une quatrième période s’ouvre pour la diffusion de la revue, après la collaboration avec les éditions du Seuil (1959-1981), Dunod (1982-1998) et Elsevier (1999-2016). Désormais, les numéros trimestriels de Sociologie du travail seront diffusés par Revues.org, un portail d’édition électronique ouverte. Cette évolution peut apparaître comme une double révolution. D’une part, elle marque une rupture avec un éditeur international contesté pour ses tarifs exorbitants, et inscrit la revue dans le mouvement en faveur d’un accès ouvert aux articles scientifiques. D’autre part, elle s’accompagne de l’abandon du support papier et le choix d’une diffusion intégralement numérique.
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Publier ou mourir : la science ouverte peut-elle sauver la recherche ? - Sciences pour tous

Publier ou mourir : la science ouverte peut-elle sauver la recherche ? - Sciences pour tous | Edition scientifique | Scoop.it

Face au monopole des grands éditeurs de revues scientifiques, de plus en plus d’acteurs défendent un libre accès aux résultats de la recherche. Le salut passe-t-il par l’ « open » ? Pas si sûr.
Publier ou périr (« publish or perish »), c’est l’équation à laquelle sont confrontés tous les scientifiques de la planète. Pas de financement ou de progression de carrière possibles sans une bonne évaluation de son travail, et pas de bonne évaluation sans la publication régulière dans des revues à comité de lecture cotées. Pour un chercheur, ne pas publier c’est, littéralement, ne pas exister. Ne pas lire les travaux publiés par les confrères, c’est à terme menacer son propre travail.
Mais si elles sont incontournables dans l’organisation actuelle de la recherche, les revues scientifiques sont vivement contestées pour leur modèle économique, considéré comme abusif par de nombreux professionnels de la recherche (chercheurs, bibliothèques, institutions), certains allant jusqu’à dénoncer un « racket » des grands éditeurs.
L’open access, le partage libre des publications scientifiques, offre-t-il une alternative? A l’heure où l’open science (science ouverte) est à l’agenda de l’Union Européenne, un modèle plus vertueux, celui d’une science collaborative et non marchande, est-il en train d’émerger?

more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

De l’écriture qui veut imprimer à l’écriture qui veut programmer | Bulletin des bibliothèques de France

De l’écriture qui veut imprimer à l’écriture qui veut programmer | Bulletin des bibliothèques de France | Edition scientifique | Scoop.it

L'écriture numérique est d’abord graphique, elle procède du signe interprété par l’humain ; mais l’écriture numérique est aussi computationnelle, au sens de Bachimont (2007), c’est-à-dire qu’elle procède du calcul effectué par l’ordinateur. Cette dualité pose des questions à l’ingénieur qui conçoit les instruments d’écriture et de lecture. Quand se reposer sur le graphique, l’héritage culturel, les conditions de l’interprétation ? Quand se reposer sur le computationnel, le traitement, l’automatisation ? Comment articuler les deux ? Mais ces questions sont également posées au citoyen, car les outils que nous utilisons pour lire et écrire instrumentent notre communication et notre pensée, comme l’a montré Goody (1977). Nous avons un intérêt direct à chercher à les comprendre en tant qu’instruments, pour s’en émanciper, éventuellement les maîtriser, au moins n’en être pas totalement esclaves. C’est l’enjeu du développement d’une littératie numérique.

more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Y a-t-il encore un intérêt à publier sans diffuser ? Le cas de Mondes Sociaux

Mondes Sociaux est un magazine numérique francophone en libre accès, créé et géré par des chercheurs. Il entend contribuer au partage et à la circulation des connaissances en mettant en visibilité auprès de larges publics des travaux de recherche de Sciences humaines et sociales déjà publiés dans des revues ou des ouvrages scientifiques.
Partant de cette volonté, la question du comment s’est rapidement posée. Comment obtenir une large diffusion au-delà des réseaux académiques traditionnels ? Corolaire de cette interrogation, quelle forme adopter pour plaire à un public varié ? Derrière ces deux questionnements, l’enjeu consiste à penser une identité numérique distinguant rapidement le magazine de la masse des publications en Sciences humaines et sociales.
À cette fin, le magazine a adopté une ligne éditoriale innovante, mêlant articles courts (10 000 signes maximum), absence des codes universitaires traditionnels (pas de notes de bas de pages, bibliographie succincte) et dévoiement de l’illustration : plutôt que des illustrations à caractère informatif, nous avons privilégié des illustrations décalées à base de mèmes et de gifs animés. L’ensemble constitue l’identité numérique de notre magazine, identité construite par tâtonnements, au coup par coup, toute autant construite pour les réseaux sociaux que par eux.

more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Le future de la publication académique : une collection de 16 articles de F1000 Research

Cette collection mérite lecture avec 16 articles. Je les ai parcourus et vous propose de les archiver. Quelques articles qui m'ont intéressés :

Vitek Traz est le fondateur (avec d'autres) de BioMedCentral, PubMedCantral, puis de F1000Research et autres projets ; il a une superbe expérience dans la publication des revues et livre son témoignage dans un éditorial intitulé "The five deadly sins of science publishing" ; il détaille les 5 péchés : Les délais ! Les revues et leurs rédacteurs ! Le peer-review ne marche pas ! Où sont les données ? Le facteur d'impact ! Ses solutions : F1000Prime, F1000Research, F1000Workspace....
Un article intéressant de chercheurs juniors "Shaping the future of research.." avec 3 suggestions : 1) We recommend increased connectivity among junior scientists and other stakeholders to promote discussions on reforming the structure of the scientific enterprise. 2) We advocate for increased transparency. This includes the number and career outcomes of trainees, as well as the expectations of the balance between employment and training in individual postdoctoral appointments. 3) We call for an increased investment in junior scientists, with increased numbers of grants that provide financial independence from Principal Investigator (PI) research grants, and increased accountability for the quality of training as a requirement of funding approval.
Des échanges de correspondances avec le titre "Biased under-reporting of research reflects biased under-submission more than biased editorial rejection" par deux leaders, Iain Chalmers et Kay Dickersin. C'est depuis quelques années que nous demandons d'arrêter la pensés simpliste de ceux qui croient que les études négatives ne sont pas publiées car les rédacteurs de revues les refusent... FAUX, c'est parce que les chercheurs n'écrivent pas et ne soumettent pas les articles négatifs.
Une fantastique revue de 24 pages sur "The academic, economic and societal impacts of Open Access: an evidence-based review" de septembre 2016 ; ce qui est agréable, c'est de pouvoir télécharger un pdf de 54 pages avec l'article (24 pages) et tous les commentaires des reviewers : le peer-review ouvert a des
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

La longue traîne et les textes en ligne

La longue traîne et les textes en ligne | Edition scientifique | Scoop.it

Et si la longue traine ne fonctionnait que pour l'édition scientifique?

Comprendre les usages...
Du point de vue d’OpenEdition, la longue traîne est moins une interrogation économique qu’éditoriale. Si les études sur la longue traîne portent habituellement sur la vente des produits culturels (ainsi que le rappelle le sous-titre du livre d’Anderson, « Quand vendre moins, c’est vendre plus »), dans un contexte d’accès ouvert, ce qui nous intéresse, ce sont les usages de lecture

more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Open Access : quelles incidences de la loi « République numérique » ?

Open Access : quelles incidences de la loi « République numérique » ? | Edition scientifique | Scoop.it
La semaine dernière, on célébrait l’Open Access Week et j’ai eu l’occasion de donner plusieurs interventions à propos des incidences de la loi « République numérique » sur le Libre Accès aux publications scientifiques. On sait en effet que la Loi Lemaire, qui est entrée en vigueur le 8 octobre dernier, a consacré un nouveau « droit d’exploitation secondaire » au profit des chercheurs, afin de faciliter notamment le dépôt en archives ouvertes de leurs publications. Mais l’article (30) qui contient ces nouvelles dispositions n’est pas de lecture facile et il contient même plusieurs points assez délicats à interpréter. J’ai reçu ces dernières semaines de nombreuses questions de collègues qui cherchaient à avoir des précisions ou à lever des ambiguïtés, et j’ai profité des interventions à l’Open Access Week pour essayer d’apporter quelques clarifications.
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Free Access vs. Open Access : avec ShareIt, Springer Nature lance une initiative majeure de « libre » partage des articles publiés dans 2300 revues de recherche | - Eprist

Le groupe Springer Nature a annoncé le 17 octobre la généralisation à 2300 revues de recherche de la fonctionnalité ShareIt, expérimentée avec succès sur le portefeuille de Nature Publishing Group (NPG) depuis décembre 2014. Cette fonctionnalité permet à tout auteur publiant chez Springer Nature ou à tout abonné aux revues de cet éditeur de partager légalement et gratuitement un article avec tout autre membre de sa communauté de recherche (abonné ou non chez Springer) en diffusant un lien pérenne vers un PDF « read only » (sans possibilité d’imprimer ou de télécharger) de la version publiée de l’article. Ce lien pérenne est géré par la plate-forme ReadCube, l’outil de partage d’articles du groupe Springer Nature. L’éditeur garde ainsi une visibilité totale sur les logiques de partage entre chercheurs, puisqu’elles ne peuvent se déployer que dans cet environnement propriétaire. ShareIt concrétise pour la première fois à grande échelle les principes de partage collaboratif « légal » définis l’an dernier par STM, l’association internationale des grands éditeurs scientifiques. Michael Eisen, cofondateur de PLoS et figure tutélaire de l’Open Access dénonce une initiative qui dégrade la notion d’Open Access et vise à préserver la forte rentabilité des revues sur abonnement.
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Le livre web, une autre forme du livre numérique

Le livre web, une autre forme du livre numérique | Edition scientifique | Scoop.it
Les livres web sont des livres sous la forme de sites web. Quelle est l’origine du micro-phénomène des web books ? Quels sont les impacts sur la forme du livre et sur les pratiques de lecture ? Quelles perspectives pour les livres web face à l’écosystème du livre numérique ?
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Est-ce que les revues prestigieuses pourront survivre aux APCs (Article Processing Charges) de plus de 3 000 $ ?

Est-ce que les revues prestigieuses pourront survivre aux APCs (Article Processing Charges) de plus de 3 000 $ ? | Edition scientifique | Scoop.it

Basée à Cambridge, ne faisant pas la promotion du facteur d'impact, avec 8000 soumissions par an, 1500 acceptations, une décision médiane 33 jours après soumission, eLife a annoncé instituer un APC pour janvier 2017. L'annonce a été faite par le rédacteur en chef, fin septembre 2016.
L'APC sera de 2 500 $ pour les manuscrits acceptés.

more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Bonne chance à "Negative Results", bon projet pour une revue scientifique française... lancée par des amateurs

L'idée : excellente... nous avons besoin de publier des données négatives... indispensables et mouvement en train de partir lentement dans certaines revues, parfois prestigieuses ; mais faut-il des revues dédiées aux résultats négatifs ?
more...
No comment yet.
Rescooped by ocontat from Les éditeurs veilleurs
Scoop.it!

Privés de savoir ? #DATAGUEULE fait le point sur l'édition scientifique

L'émission DATAGUEULE fait un point sur l'édition scientifique - "Dans le monde de la recherche scientifique, publier ses travaux est un passage obligé. Cela permet aux chercheuse..."

Abonnez-vous http://bit.ly/DataGueule


Via Groupe Veille MEDICI
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

L'appétit grandissant des éditeurs prédateurs

L'appétit grandissant des éditeurs prédateurs | Edition scientifique | Scoop.it
Les chercheurs sont confrontés quotidiennement aux spams d'entreprises douteuses les invitant à soumettre leurs travaux pour publication. Analyse d’une épidémie. Par Edwin Cartlidge
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Cinquante nuances de consentement ou le droit d’auteur revisité par la jurisprudence ReLIRE

Cinquante nuances de consentement ou le droit d’auteur revisité par la jurisprudence ReLIRE | Edition scientifique | Scoop.it
Symboliquement, c’est aussi une immense gifle qui est assénée à la France par la CJUE. Les juges de Luxembourg viennent tout simplement de dire haut et fort que le « pays de Beaumarchais » s’est essuyé les pieds sur les droits des auteurs avec sa loi sur les livres indisponibles. Cela risque à présent de devenir un brin plus compliqué pour le gouvernement d’aller faire la morale à la Commission européenne à propos de la réforme du droit d’auteur ! La condamnation rejaillit aussi sur tous les membres de la belle « Union sacrée » qui a permis à la loi sur les indisponibles de passer en force, malgré les nombreuses mises en garde qu’elle avaient suscitées. Le SNE, le CNL, le Service du Livre et de la Lecture, le Commissariat général à l’investissement, le Conseil Constitutionnel, mais aussi la SGDL et la SCAM, deux sociétés sensées pourtant « défendre » les intérêts des auteurs : tous sont profondément désavoués dans cette affaire. Et je ne parle pas de la BnF, qui a mis d’importants moyens financiers et humains au service de cette opération, en déshabillant au passage la numérisation du domaine public…
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Stylo est un éditeur de texte qui repense la chaîne éditoriale numérique pour les revues savantes en sciences humaines. C'est un projet réalisé en partenariat avec Érudit.

Stylo est un éditeur de texte qui repense la chaîne éditoriale numérique pour les revues savantes en sciences humaines. C'est un projet réalisé en partenariat avec Érudit. | Edition scientifique | Scoop.it

Bien que fondamentale en vue d’une diffusion numérique, la structuration des documents et leur balisage sont actuellement reportés à la fin du processus éditorial, quand en réalité ceux-ci devraient être envisagés dès la production (par l’auteur lui-même, dès la première révision des articles). À cet égard, il semblerait urgent et logique de réintégrer le travail de balisage et de structuration en début de chaîne. Notre équipe est en train de développer l'éditeur de texte Stylo. La philosophie de Stylo consiste à remettre dans les mains des chercheurs la gestion du balisage en partant cette fois-ci de leurs compétences, qui sont des compétences sémantiques plutôt que graphiques. L'éditeur proposera un affichage graphique très simple ainsi qu’un balisage très léger mais spécifique, tout en offrant la possibilité d'exporter le texte en XML, en PDF ou en HTML.
Stylo est un projet réalisé en partenariat avec Érudit. Le projet pilote s'adresse à des revues savantes diffusées par Érudit et vise à réduire les coût de la chaîne éditoriale tout en produisant des informations plus pertinentes et plus riches.

more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Deux actions du SGPUM en regard de l’annulation de l’abonnement au grand ensemble de revues Springer

Deux actions du SGPUM en regard de l’annulation de l’abonnement au grand ensemble de revues Springer | Edition scientifique | Scoop.it
En mai 2016, à l’issue des négociations avec l’éditeur Springer/Nature, les bibliothèques de l’UdeM ont été contraintes de déconstruire le grand ensemble de revues de l’éditeur et de ne maintenir l’abonnement que pour 150 des 2 226 revues de l’éditeur (soit 6,6 % - voir le communiqué des bibliothèques). Le prix demandé a été jugé déraisonnable car il se base sur l’ensemble des 2 226 revues plutôt que sur les besoins réels de l’UdeM. En effet, une consultation de la communauté a permis d’établir que seuls 11,6 % des titres du grand ensemble sont jugés nécessaires pour les activités d’enseignement et de recherche à l’UdeM. Conséquemment, le 30 septembre dernier, les membres du Conseil syndical du SGPUM ont adopté à l’unanimité une résolution dénonçant l’attitude de l’éditeur Springer/Nature dans les négociations avec les bibliothèques de l’UdeM et encourageant les professeurs à « éviter de soumettre leurs articles aux revues de l’éditeur Springer/Nature et à refuser de réviser des articles soumis à ces revues jusqu’à ce que l’éditeur propose une offre raisonnable à l’Université de Montréal ».
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Édition GAFAM et édition savante : une bataille en cours ?

Édition GAFAM et édition savante : une bataille en cours ? | Edition scientifique | Scoop.it
On peut identifier deux tendances contradictoires dans les manières de produire et de faire circuler des contenus sur le web : celle qui est typique des grandes multinationales du numérique – on pourrait l’appeler « édition GAFAM » en utilisant l’acronyme qui renvoie aux cinq géants Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft, mais qui signifie par extension l’ensemble des grandes entreprises dominant le marché numérique – et celle des spécialistes, des professionnels de l’édition et des chercheurs – qu’on nommera ici « édition savante ».
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Sélection de revues publiant des Data papers / Actualités - Coopérer en information scientifique et technique - Cirad

Vous souhaitez publier un Data paper pour valoriser vos données et les mettre à disposition de la communauté scientifique. Pour vous aider à choisir la revue adaptée, une sélection de Data journals et de revues classiques classés par domaine est proposée.
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

oaDOI à la loupe : un service et un outil de mesure

Cet outil, grâce à un simple copier-coller du DOI d’un document, va à la recherche d’une éventuelle version en accès libre. Un lien oaDOI.org est en quelque sorte une alternative au résolveur doi.org afin d’éviter à l’utilisateur de se retrouver devant une version payante du document qu’il cherche alors qu’il en existe une version en Open Access. Le fonctionnement d’oaDOI pour sa recherche repose principalement sur le DOAJ, BASE et les informations retournées par CrossRef
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Les nouveaux modes d’éditorialisation du libre accès : l’étude critique de 2016 est là !

Je diffuse aujourd’hui mon principal projet de ces derniers mois, qui marque également l’aboutissement d’une réflexion engagée depuis plusieurs années sur Sciences communes : une étude critique sur les nouveaux modes d’éditorialisation des revues scientifiques en accès ouvert réalisée pour BSN — et très opportunément, cela tombe en pleine Open Access Week…
couverture_rapport
Cliquez sur l’image pour accéder au rapport (hébergé sur scoms en attendant HAL)
L’étude n’est que la version « synthétique » d’une quarantaine de pages d’un ouvrage qui paraîtra dans quelques mois. On peut retrouver également certains éléments propres à l’ouvrage (non repris dans l’étude) dans la présentation que j’en ai tirée pour la BSN et que j’ai ressorti la semaine dernière pour le séminaire PragmaTIC :

more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

Plaidoyer pour le travail éditorial et la publication en Open Access par Francesca Musiani

Plaidoyer pour le travail éditorial et la publication en Open Access par Francesca Musiani | Edition scientifique | Scoop.it
Mais doit-on encore, en 2016, déléguer la circulation (ou pas) de nos idées et de nos travaux de recherche à Elsevier, qui cherche à breveter le système de relecture par les pairs ? Après avoir créé, cherché nos financements et nos résultats, écrit, relu ? Je crois sincèrement que cela fait partie de notre mission de chercheurs dans le public de faire, chacun à notre échelle, quelque chose pour que soit pris en compte — dans nos pratiques de recherche et dans leur évaluation — un Open Access sérieux, durable, propre, géré par qui crée et valide la connaissance, et qui a obtenu des financements publics pour pouvoir la produire. Toutes les options sont permises, des éditeurs coopératifs, aux comités de rédaction réunis en association, au soutien de plusieurs institutions réunies en consortium. Il ne faut pas grand-chose : on fait « déjà » à de nombreux égards du travail d’édition qu’on pourrait considérer gratuit, ou plus correctement, qu’on fait parce qu’on le considère comme une partie de notre mission, de notre ‘job description’. Pourquoi ne pas aller jusqu’au bout de ce chemin ?
more...
No comment yet.
Scooped by ocontat
Scoop.it!

L’oligopole des grands éditeurs commerciaux | Érudit

« L’ère numérique a eu un effet majeur. À partir de 1995, 5 grands éditeurs savants (Elsevier, Springer, Wiley, Tailor and Francis, Sage) ont augmenté leur contrôle; tant dans les sciences sociales et humaines que dans les sciences naturelles et le génie, ces grands éditeurs contrôlent plus de la moitié du marché. »
more...
No comment yet.
Rescooped by ocontat from Les modèles économiques de l'édition
Scoop.it!

Loi pour une République numérique : parution au Journal officiel - Libre accès à l’information scientifique et technique

Loi pour une République numérique : parution au Journal officiel - Libre accès à l’information scientifique et technique | Edition scientifique | Scoop.it
La loi pour une République numérique a été promulguée et publiée au Journal officiel le samedi 8 octobre. Voici, inclus dans le chapitre II « Economie du savoir », l’article 30 qui porte sur le libre accès aux articles et données scientifiques et l’article 38 sur la fouille de textes et de données (respectivement article 17 et 18bis dans le texte de la commission paritaire) :

Via Groupe Veille MEDICI
more...
No comment yet.