On n'écrit pas pour le web comme on écrit pour la presse. Même si les techniques journalistiques de la presse restent le plus souvent utilisables. Après q