Econopoli
Follow
Find
57.4K views | +26 today
 
Scooped by Uston News
onto Econopoli
Scoop.it!

Un supermarché (presque) gratuit, bientôt à Paris - France Info

Un supermarché (presque) gratuit, bientôt à Paris - France Info | Econopoli | Scoop.it
Ça se passe ailleurs pourquoi pas ici ? Depuis une quarantaine d'année, des supermarchés gratuits se développent aux Etats-Unis ainsi qu'en Grande-Bretagne. Est-ce que l'on pourrait transposer ce type de modèle en France ?
more...
No comment yet.
Econopoli
Economie et Politique
Curated by Uston News
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Conférence de presse du 31 janvier 1964 - Charles de gaulle - paroles publiques - Ina.fr

Conférence de presse du 31 janvier 1964 - Charles de gaulle - paroles publiques - Ina.fr | Econopoli | Scoop.it
Au cours d'une conférence de presse donnée à l'Elysée le 31 janvier 1964, le général de Gaulle aborde plusieurs points importants : les institutions, l'Europe, la coopération de la France avec d'autres pays du monde, et l'ouverture de relations normalisées avec la Chine.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Henri Proglio à la tête de Thales : les eaux troubles d'une nomination

Henri Proglio à la tête de Thales : les eaux troubles d'une nomination | Econopoli | Scoop.it
La nomination du très sarkozyste Henri Proglio à la tête de Thales, entreprise hautement stratégique dans le secteur de l'armement, devait intervenir lors d'un conseil d'administration d...
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Ces sociétés qui prospèrent sur le dos des chômeurs / France Inter

Ces sociétés qui prospèrent sur le dos des chômeurs / France Inter | Econopoli | Scoop.it
Six millions … le chiffre qui fait peur est atteint … 6 millions, c’est le nombre de demandeurs d’emploi en France toute catégorie confondue. Un chiffre atteint en mai dernier. Forcément, devant l’augmentation croissante des chiffres du chômage, Pôle Emploi n’a pas les moyens de tout faire. Il lui faut sous-traiter une partie des demandeurs d’emploi. C’est une possibilité dont dispose l’opérateur public depuis presque 10 ans maintenant. Chaque année, près de 250 000 demandeurs d’emploi sont donc accompagnés par des opérateurs privés de placement (OPP) pour différents types de prestations plus ou moins longues.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

La ruine du Mexique par le traité nord américain préfigure les effets du futur traité transatlantique

La ruine du Mexique par le traité nord américain préfigure les effets du futur traité transatlantique | Econopoli | Scoop.it
Les Républicains veulent fermer la frontière, et le Mexicain pense « Il veut me voler mon job aux USA ». Les Démocrates veulent mettre fin au traité Nafta, et le Mexicain pense « Ils veulent me voler mon job au Mexique ».
Selon les affirmations de ses élites, relayant celles des États-Unis, le Mexique devrait jouir des bienfaits de l’Accord de libre-échange nord-américain (Nafta ou Alena) [1], qu’il a signé il y a 20 ans avec les États-Unis et le Canada. Mais la réalité, c’est que le Mexique est devenu un État failli, dont les autres pays d’Amérique centrale et d’Amérique du sud fuient l’exemple. Les administrations centrales et locales sont inefficaces et souvent corrompues, les inégalités ont explosé et les gangs omniprésents font près de 2 000 victimes chaque mois [2]. Au point que la population mexicaine cherche depuis longtemps à émigrer, principalement vers les États-Unis, rencontrant la mort à la frontière, dans le désert, sous les coups de la garde nationale américaine et des narco-trafiquants mexicains et américains bien établis aux États-Unis même [3]. Mais le gouvernement mexicain essaie de maintenir le cap, soumis en permanence aux pressions de Washington. 
A l’occasion de ce vingtième anniversaire du Nafta, des bilans peuvent être tirés. Loin d’évoluer vers la prospérité, la société mexicaine compte encore 45 % de pauvres, soit 53 millions de personnes [4]. En une vingtaine d’années, le pourcentage de pauvres  a baissé de 2 %. Ce n’est pas le signe d’une amélioration foudroyante du niveau de vie de la population, comme le laissent entendre les protagonistes du traité, pour en vanter les bienfaits.
Le mic mac de l’import-export avec les États-Unis…

Un deuxième argument en faveur du Nafta est l’explosion des exportations mexicaines, qui ont doublé, alors que celles du Canada et des États-Unis n’ont augmenté que de 30 % durant cette même période. Le traité aurait donc été beaucoup plus favorable au Mexique qu’à ses deux partenaires. Mais, comme l’explique un article publié par Marianne hier 15 décembre [5], de telles statistiques doivent être examinées en détail. Elles montrent bien leur caractère trompeur.

En effet, en 2013, les trois-quarts du volume des exportations mexicaines sont composés de biens eux-mêmes importés précédemment par le Mexique, notamment des États-Unis ! C’est que le Mexique héberge sur son territoire un nombre important de sociétés de commerce nord-américaines, qui y bénéficient, grâce aux détaxations et déréglementations autorisées par le Nafta, de facilités leur permettant de réexporter vers les États-Unis, et plus largement vers le monde, une grande partie de leurs produits importés au Mexique. La valeur ajoutée par l’économie mexicaine, c’est-à-dire par le travail des citoyens mexicains, est infime. En effet, il ne s’agit pas d’un pays en développement qui installerait sur son territoire des usines de fabrication filiales de maisons-mères, lesquelles font appel à un fort emploi local.

… et l’effet Wallmart

L’article de Marianne évoqué ci-dessus parle de l’effet Walmart. Walwart est une chaine américaine tentaculaire de distribution, installée au Mexique dès 1991. Sa prospérité doit beaucoup au Nafta et au libre-échange, le Mexique l’ayant rapidement exemptée de taxes à l’importation. Walmart a par ailleurs largement utilisé la corruption pour s’implanter dans tous les lieux urbains et touristiques jusque là interdits au commerce. Ses produits, tous généralement importés des États-Unis, sont vendus sur le marché mexicain à des prix légèrement inférieurs à ceux vendus aux États-Unis, mais le modeste gain de pouvoir d’achat en résultant pour les consommateurs du pays est compensé par le fait que la plupart de ces produits, échappant au minimum de réglementation imposée aux États-Unis pour la protection des consommateurs, encouragent l’obésité, l’alcoolisme et l’empoisonnement par les composés chimiques.

Le Nafta concoure à appauvrir le peuple mexicain…

Le Nafta bénéficie aux grands groupes américano-mexicains. Et il accélère le mécanisme d’expropriation des cultivateurs pauvres, la sur-exploitation des ressources naturelles et plus généralement l’exploitation capitaliste des travailleurs et des petits artisans.

L’agriculture traditionnelle, considérée (y compris à travers les westerns hollywoodiens) comme faisant partie de la civilisation mexicaine, est désormais anéantie sans ménagement. Il en est de même des petits commerces. Certes, les intérêts financiers mexicains installés à Wall Street en tirent des bénéfices croissants, mais ils utilisent ces bénéfices pour spéculer sur les marchés financiers au lieu d’investir au Mexique même pour développer la production locale.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

« La Bourse de Moscou bondit de 14 % !! Les indices deviennent fous »

« La Bourse de Moscou bondit de 14 % !! Les indices deviennent fous » | Econopoli | Scoop.it
Attaques, manipulations et coups fourrés…

Vous l’aurez sans doute compris vous-même mais un marché aussi erratique est un marché très dangereux. Surtout qu’il se passe des choses pas si claires que cela entre manipulations évidentes de marchés, interventions de banques centrales, intoxications (la dernière en date étant de faire croire que les Russes veulent vendre leur or pour protéger leur rouble, ce qu’ils ne feront pas vu qu’ils sont acheteurs d’or), sans oublier les coups fourrés notamment par le biais de la bataille qui se joue à travers la chute considérable du pétrole destinée à affaiblir la Russie de Poutine et de mettre en danger le pouvoir russe.

Tenez-vous donc loin de ce type de marché si vous avez une approche patrimoniale. Pour spéculer, c’est le bon moment… Mais en gestion patrimoniale, c’est potentiellement catastrophique.

Pensez à prendre vos gains, et prendre ses gains cela veut dire qu’à un moment, on accepte d’être investi dans rien et d’attendre (ce que personne ne veut faire)… N’oubliez pas que l’or permet de vous assurer en cas de grande secousse comme le montre l’évolution des cours de l’or actuellement en Russie qui compense largement la baisse de la monnaie…
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Espagne : la rue bientôt bâillonnée ?

Espagne : la rue bientôt bâillonnée ? | Econopoli | Scoop.it
Le Partido popular l'a voté seul, grâce à sa majorité absolue au Parlement espagnol : la "loi organique de sécurité citoyenne", connue sous le nom de "loi bâillon". Concrètement, le gouvernement souhaite ainsi donner plus de pouvoirs aux forces de l'ordre, afin de limiter fortement le nombre et l'ampleur des manifestations. Mais la dérive n'est pas très loin et ce sont plusieurs libertés fondamentales qui se verraient bafouées.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

» Il y a urgence car le secteur financier est hypertrophié, par JM Naulot

» Il y a urgence car le secteur financier est hypertrophié, par JM Naulot | Econopoli | Scoop.it
Ancien membre de l’Autorité des marchés financiers (AMF), Jean-Michel Naulot (1) pointe les dangers d’une sphère financière toute puissante et plaide pour une taxe sur les transactions financières (TTF).

Etes-vous confiant sur l’instauration d’une TTF ?

Non. J’y ai cru à l’automne 2009. Nous étions alors au lendemain de l’explosion de la crise. Adair Turner, à l’époque en charge de la régulation à la City, souhaite «corriger un secteur financier qui a enflé au-delà d’une taille socialement utile». Le Premier ministre britannique de l’époque, Gordon Brown, lui apporte son soutien. Jean-Pierre Jouyet, président de l’AMF en 2009, me confie alors : «Si les Anglais s’y mettent, c’est que les lignes vont enfin bouger dans la finance.»

Que se passe-t-il ensuite ?

Nous sommes toujours à l’automne 2009, au G20 de Pittsburgh. Les Etats-Unis sont contre une taxe, Dominique Strauss-Kahn, alors patron du Fonds monétaire international, l’est tout autant, Jean-Claude Juncker, Premier ministre luxembourgeois et patron de l’Eurogroupe, y est farouchement opposé… La messe est dite au printemps 2010, quand David Cameron est nommé Premier ministre en Grande-Bretagne. Certes, le candidat Hollande l’a inscrit dans son programme et ça plaît aux opinions. Mais on connaît la suite…

C’est-à-dire ?

Le renoncement des gouvernements à prendre le sujet des dangers de la finance à bras-le-corps. Le sommet de l’hypocrisie est atteint le 22 janvier 2013, lors de la réunion des ministres européens des Finances. Ce jour-là est engagée une coopération renforcée de onze pays pour avancer rapidement sur le sujet de la TTF. Pierre Moscovici, ministre français de l’Economie, se félicite qu’une TTF puisse rapporter plusieurs dizaines de milliards d’euros. Il valide ainsi le projet de Bruxelles. Or, on apprend plus tard, par des dépêches de presse, que les Français négocient sur la base d’une division par dix de la taxe.

N’y a-t-il pas quelques progrès ?

C’est indéniable. Les fonds propres des banques sont renforcés, les hedge funds sont mieux contrôlés. Idem pour les agences de notation. Il y a plus de transparence sur les marchés financiers. Pour autant, nous sommes loin du compte.

Pourquoi estimez-vous qu’il y a urgence à adopter une TTF ?

Parce que la finance est hypertrophiée. Nous assistons à une poursuite du déséquilibre entre la sphère financière et la sphère de l’économie réelle. Et c’est justement ces déséquilibres qui provoquent des crises de plus en plus violentes.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

De la chute du pétrole pourrait jaillir le prochain krach, selon certains opérateurs

De la chute du pétrole pourrait jaillir le prochain krach, selon certains opérateurs | Econopoli | Scoop.it
La chute des cours du pétrole pourrait bien provoquer le prochain krach boursier, s’inquiètent des opérateurs de marché, abasourdis par la dégringolade de 45% du prix du baril de brut en six mois, ...
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

La Russie fait taire les rumeurs de vente d’or en annonçant avoir acheté 600,000 oz en novembre

La Russie fait taire les rumeurs de vente d’or en annonçant avoir acheté 600,000 oz en novembre | Econopoli | Scoop.it
« Hier, quand nous avons relayé les dernières rumeurs de vente d’or par la Russie, cette fois-ci provenant de la Société Générale (SocGen), nous avons souligné : « Il convient de noter qu’il y a un conflit d’intérêt entre SocGen et ses ‘sources’ : SocGen est soudainement très intéressée par la stabilisation de l’économie russe parce que, comme nous l’avions écrit auparavant, ‘La contagion russe s’étend aux banques européennes : la française Société Générale , et l’autrichienne Raiffeisen s’effondrent’, ce qui a augmenté le risque de défaut de la SocGen, ces derniers jours.

Il y a quelques instants, comme pour mettre fin aux spéculations selon lesquelles la Russie convertirait de la monnaie solide acquise de ressources réelles pour de la monnaie papier, les autorités monétaires russes ont clairement indiqué que, au moins pour novembre, la Russie non seulement n’avait pas vendu d’or, mais qu’en fait elle en avait acheté 600,000 onces en novembre.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

L'Edito du Samedi 20 Décembre 2014: La Grande Réconciliation commence, elle commence avec le pétrole Par Bruno Bertez

L'Edito du Samedi 20 Décembre 2014: La Grande Réconciliation commence, elle commence avec le pétrole Par Bruno Bertez | Econopoli | Scoop.it
Nous voudrions reprendre l’une de nos distinctions majeures en matière d’analyse des marchés. Cette distinction majeure est la suivante. Ce que l’on constate sur les marchés constitue des signes, des symboles du monde physique. Ces signes, ces symboles, représentent ce que nous appelons très souvent l’ombre des choses. De la même manière que notre ombre, projetée sur le sol, plus grande ou plus courte, constitue la projection de notre corps. D’un côté, il y a notre corps qui est tel qu’il est en lui-même et, de l’autre, il y a son ombre projetée. Et cette ombre peut être plus grande ou plus courte, avoir des dimensions très différentes de notre corps physique en fonction de la position du soleil. Le monde des ombres, des signes financiers, ce sont les marchés, l’équivalent du soleil dans l’analogie c’est la Fed.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Bygmalion : les auditions de la trésorière de l'UMP dévoilent d'autres secrets

Bygmalion : les auditions de la trésorière de l'UMP dévoilent d'autres secrets | Econopoli | Scoop.it
Son avocate peut bien nier, les propos tenus devant les enquêteurs par Fabienne Liadzé, l'ex-directrice administrative et financière de l'UMP, et révélés par "Marianne" cette semaine, sont clairs. Elle a mis cause un proche de Sarkozy, Eric Cesari, l'ancien directeur général de l'UMP. Elle leur a confié dans le détail le trucage de la comptabilité du meeting de Villepinte. Enfin, elle leur a livré d'intéressantes confidences à découvrir en exclusivité sur Marianne.net.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

CICE, Pacte de reponsabilité ou pas, les fermetures d'usines continuent ~ A Perdre La Raison

CICE, Pacte de reponsabilité ou pas, les fermetures d'usines continuent ~ A Perdre La Raison | Econopoli | Scoop.it
Voilà bien longtemps que je n'avais écrit ici à propos des plans sociaux et autres fermetures d'usines qui continuent à un rythme soutenu depuis 2009.

Alors, il m'a semblé intéressant de faire un point de la situation qui vous le savez est particulièrement difficile pour des dizaines de milliers de salariés.
   

Depuis 2009, la situation est tout à fait catastrophique puisque 1 512 usines ont fermé depuis cette sombre année :

2009 : Perte nette de 223 usines (156 créations, 379 fermetures)
2010 : Perte nette de 27 usines (228 créations pour 255 fermetures)
2011 : Perte nette de 34 usines (153 créations pour 187 fermetures)
2012 : Perte nette de 100 usines (166 créations, 266 fermetures)
2013 : Perte nette de 114 usines (90 créations, 204 fermetures) lors des 9 premiers mois ;
2014 : Perte nette de "seulement" 34 usines (119 créations pour 153 fermetures); 
Aucun trimestre n’a été positif depuis le deuxième trimestre 2011;
En moyenne, pour 100 usines fermées depuis 2009, l’économie française en ouvre 60 et ce taux remonte à 77% en 2014;
 
Malgré une amélioration en 2014 l'économie française a une perte nette de 558 usines depuis 2009.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

La bulle du pétrole, une illusion de plus ?

La bulle du pétrole, une illusion de plus ? | Econopoli | Scoop.it
▪ 2014 touche à sa fin. Il fait de plus en plus sombre à cette époque de l’année. La Fed ne semble pas en mesure d’y faire quoi que ce soit.

Dans moins d’une semaine, nous connaîtrons le jour le plus court de l’hémisphère nord. Ensuite, le sol invictus reprendra ses droits… et les jours rallongeront jusqu’au 21 juin.

Avant-hier était le premier jour des Saturnales ; le soleil s’efface. Cette fête de la Rome antique était prétexte à un renversement des rôles. Pour une fois, les maîtres servaient leurs esclaves — et tous profitaient d’une journée de jeux et d’ivresse.

A Washington, un groupe d’hommes en costume prenait le petit-déjeuner à une table voisine de la nôtre :

"Nous avons une bien meilleure chance aujourd’hui".

"Oui… j’ai parlé à Mitchell… Je pense qu’on peut faire passer ça cette fois-ci. Mais il faut être patient".


"Bon sang, ça fait trois ans qu’on attend".

"Oui, mais c’était avant novembre… on a une bien meilleure chance maintenant".

Nous sommes assis dans le hall de notre hôtel, les pieds sur un tabouret — attendant que quelqu’un se présente pour les laver. Pour l’instant, personne ne semble intéressé. Les Saturnales et leur renversement des rôles n’ont pas laissé de traces sur la capitale américaine — pour l’instant.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

ANALYSE DETAILLEE DU PROJET DE LOI MACRON : En route pour le « régressisme » ? – Le blog de Gérard Filoche

ANALYSE DETAILLEE DU PROJET DE LOI MACRON : En route pour le « régressisme » ? – Le blog de Gérard Filoche | Econopoli | Scoop.it

Dire qu’ils ont essayé, lors des « Etats généraux » du 6 décembre 2014 de faire plaisir à Valls en remplaçant de facto le mot « socialisme » par le mot « progressisme » ! Quant on découvre la loi Macron il faut au moins inventer le mot « régressisme ». Jamais sans doute, un gouvernement issu de la gauche n’a osé proposer une loi aussi rétrograde, libérale, en tout point destructrice des droits des salariés.

C’est un projet qui porte sur le droit du travail, fait par un ministre de l’économie. C’est un retour au milieu du XIXème siècle, avant qu’on invente un ministère du travail.

Un projet dont le titre III, étonnamment intitulé « TRAVAILLER » donne toute la mesure. On ne fera pas l’injure de penser qu’une loi dite  « Pour la croissance et l’activité »  montre du doigt les fainéants de chômeurs ou l’indolence des travailleurs dans un pays où leur productivité est une des plus fortes du monde, mais on peut sans doute y voir le vivre pour travailler opposé au travailler pour vivre.

Ils la justifient tous les matins dans les radios officielles, en affirmant qu’il faut « déréguler pour libérer les énergies et créer de l’emploi ».  C’est évidemment l’inverse. C’est là ou il y a le moins de réglementation qu’il y a le plus de chômage.

La preuve, on l’a : cela fait dix ans qu’ils dérégulent et depuis dix ans, le chômage s’accroit. L’ANI du 11 janvier 2013 et la loi qui en est issue du 14 juin 2013, devaient, en assouplissant les licenciements, « sécuriser l’emploi » : on a 250 000 chômeurs de plus. Et la loi Macron propose d’assouplir encore plus les licenciements, cela fera encore plus de chômeurs, bien sur.

En 1992, le travail de nuit a été autorisé pour les femmes, il paraît que c’était pour l’égalité professionnelle hommes femmes et pour l’emploi. Vingt ans plus tard, 7,4 % des salariés travaillent de nuit en 2012, contre 3,5 % en 1991 soit un total de 3,5 millions de personnes. Un million de femmes ont été frappées de plein fouet par cette nuisance. Elles sont aujourd’hui plus de 9 % à être des travailleuses de nuit : deux fois plus qu’il y a 20 ans ! Et il y a un million et demi de chômeurs de plus ! Et Macron nous propose, dans sa nouvelle et maudite loi libérale, de travailler « en soirée » (sic)…

C’est grotesque de chercher à vendre du parfum à minuit ou le dimanche à des touristes chinois présumés alors qu’ils restent en moyenne 7 jours à Paris et que leurs « tours opérators » ont planifié d’avance une demie journée d’achats en plein jour de semaine ! Les touristes chinois de toute façon achètent du parfum en duty free à l’aéroport surtout si l’aéroport a été vendu à une société chinoise !  Alors pourquoi faire venir des femmes pauvres et précaires, qui n’ont pas le choix, vendre des parfums « en soirée » ou le dimanche ?  Ca ne marchera pas, et elles seront obligées de rentrer chez elles en banlieue à 2 h du matin, ou de ne pas voir leurs enfants le dimanche. Pour rien, car maintenant Macron l’avoue, sa loi ne prévoit aucune majoration de salaire le dimanche ni « en soirée ».

La déréglementation à la Macron, (et de ses annexes Mandon, Rebsamen) on va l’étudier ci dessous,  frappe tout, l’inspection du travail, la médecine du travail, la justice du travail, le droit pénal du travail, les institutions représentatives du personnel, et même le bulletin de paie qui deviendra opaque. Elle s’en prend aussi à toutes les professions de droit, avocats, avoués, notaires, huissiers, greffiers, afin de les soumettre aux « firmes » juridiques anglo-saxonnes qui s’empareront ainsi du traitement de nos successions et des ventes. Alors qu’il aurait fallu  transformer ces officines en service public et contrôler leurs actes et leurs couts, elles vont, au contraire, être éclatées et davantage soumises aux puissantes et rapaces multinationales juridiques.

more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Présidentielle grecque : 700 000 euros en liquide pour voter "correctement" - Chroniques du Yéti

Présidentielle grecque : 700 000 euros en liquide pour voter "correctement" - Chroniques du Yéti | Econopoli | Scoop.it
C’est le député grec Pavlos Chaïkalis, membre du parti des Grecs indépendants, qui a vendu la mèche : 700 000 euros en liquide, plus le remboursement d’un de ses prêts bancaires et des contrats publicitaires, c’est ce qui lui aurait été proposé en douce pour voter “correctement” à la présidentielle grecque.

Pavlos Chaïkalis livre le nom de l’auteur présumé de la tentative de corruption : Giorgos Apostolopoulos [photo ci-contre], conseiller de deux premiers ministres et de trois dirigeants politiques, conseiller politique de deux banquiers et de la Deutsche Bank, personne de confiance de plusieurs hommes d’affaires grecs.

À l’appui de ses révélations, Pavlos Chaïkalis a remis une vidéo aux autorités judiciaires il y a une quinzaine de jours. Le nom du Premier ministre Antonis Samaras y est distinctement évoqué. Celui-ci a porté plainte contre Chaïkalis. Et la justice n’a toujours pas donné suite à l’affaire au prétexte que la vidéo transmise serait un « matériau obtenu illégalement ».

Rappelons que la présidentielle grecque se déroule en trois tours devant le Parlement, que Stavros Dimas, candidat proposé par le gouvernement Samaras (et “activement” soutenu par la Commission européenne), doit obtenir pour être élu 200 voix aux deux premiers tours (17 et 23 décembre), 180 au dernier (29 décembre). Faute de quoi des législatives seraient automatiquement organisées début 2015, avec le “risque” de voir Syriza l’emporter. Le premier tour a été un véritable camouflet pour la coalition au pouvoir qui n’a rassemblé que 160 voix en faveur de Dimas.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Conférence de presse de Vladimir Poutine, rouble , pétrole, tensions, et ... panique bancaire en Biélorussie (bank run)

Conférence de presse de Vladimir Poutine, rouble , pétrole, tensions, et ... panique bancaire en Biélorussie (bank run) | Econopoli | Scoop.it
Le président russe Vladimir Poutine a déclaré, ce samedi, qu’aucun pays ne parviendrait à «intimider, contenir ou isoler» la Russie, assurant être prêt à «passer par certaines difficultés» pour garantir la souveraineté du pays, frappé de sanctions en raison de la crise ukrainienne.

«Évidemment, personne ne parviendra à nous intimider, à contenir ou à isoler la Russie. Personne n’y est jamais parvenu et personne n’y parviendra jamais», a affirmé Vladimir Poutine dans un discours à l’occasion de la Journée des travailleurs des agences de sécurité.

Nouvelles sanctions

Rappelant que des tentatives similaires contre la Russie avaient été faites à plusieurs reprises au cours de l’histoire, Vladimir Poutine a ajouté que la pays devait «être prêt à passer par certaines difficultés et à toujours donner une réponse adéquate à toutes les menaces contre la souveraineté, la stabilité et l’unité de la société».

Les Occidentaux ont imposé ce vendredi de nouvelles sanctions contre Moscou, les États-Unis interdisant tous les échanges commerciaux avec la Crimée, annexée par la Russie au printemps dernier, tandis que le Canada a interdit l’entrée sur son sol à vingt responsables politiques russes et séparatistes ukrainiens, visant aussi les secteurs pétroliers et gaziers.

«La Russie paye cher sa position indépendante et son soutien à ses compatriotes, à la Crimée, à Sébastopol et il semble parfois pour le simple fait que nous existons», a lancé l’homme fort du Kremlin. Vladimir Poutine a également révélé que les services de sécurité russes avaient identifié 230 agents étrangers au cours de l’année et déjoué huit attaques terroristes.

«L’activité des services de renseignement étrangers opérant en Russie augmente», a-t-il affirmé. L’annexion de la Crimée et le conflit entre forces ukrainiennes et rebelles prorusses dans l’Est de l’Ukraine ont provoqué la pire dégradation des relations entre Moscou et les Occidentaux depuis la fin de la Guerre froide.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Le FMI prêt a fermer la porte aux USA et son Dollar

Le FMI prêt a fermer la porte aux USA et son Dollar | Econopoli | Scoop.it
« Comme je l’ai écris, les informations ont été saturées avec l’histoires des otages impliquant éventuellement des militants islamiques à Sydney, en Australie. Comme beaucoup, je suis préoccupé par les conséquences d’une telle onde de choc qu’un tel événement va générer dans nos structures sociopolitiques. Cependant, alors que la plupart du monde a été distrait par l’issue de cette crise (bonne ou mauvaise) pendant au moins une semaine, je pense qu’il y a une autre situation beaucoup plus important et dangereux.

Prêt de 40 personnes peuvent être détenues par un extrémiste supposé, à Sydney, mais le monde entier est actuellement retenus en otage économiquement parlant, par des banques internationales. C’est la crise actuelle dominante, qui à nécessairement besoin d’être analyser de façon alternative.

Comme je l’avais prédit le mois dernier, « Nous venons d’assister au « dernier rebondissement » de l’économie mondiale, » à la forte volatilité maintenue dans les marchés mondiaux, après une chute d’avant-garde de 10 % des actions en Octobre en prémisse de ce qui était à venir.

Nous nous attendions à cette déstabilisation après la recapitalisation des liquidités de la Fed, et des marchés qui ne nous ont pas déçu jusqu’ici. Ma position a toujours été que la liquidité d’un QE3 ne pouvait que maintenir l’illusion en ce sens d’une santé économique manipulée – à moins, bien sûr, que la Réserve fédérale puisse mettre en œuvre de nouvelle injection de liquidités en préparation d’une nouvelle catastrophe financière. C’est-à-dire que les banquiers centraux ont construit le mensonge sur la capacité de reprise par la fiscalité américaine et se sont ensuite éloigné de ce soutient en prévision de ce qu’ils prévoyaient. Si les marchés devaient s’effondrer tout le stimulus serait officiellement actif (c’est à dire tous les leviers utiliser pour maintenir l’illusion), mettant stratégiquement les banquiers avec la corde au cou. Ce qu’on ne souhaite pas si tenter que cela puisse arriver ?

Cela ne veut pas dire que les banques centrales individuelles et même des devises ne sont pas fiable dans le grand s’ordre des choses. En fait, l’objectif à long terme de la mondialisation, a été de consolider tous les systèmes monétaires et les banques centrales sous le contrôle extérieur du Fond Monétaire International et la Banque Mondiale, comme je l’ai souligné dans « explication syr le Endgame économique. »

Cet article particulier n’était qu’un résumé d’une tendance dangereuse, sur lequel j’ai été préoccupé pendant des années; à savoir la stratégie des financiers internationaux pour créer un scénario ou la chute du dollar serait imputé a des boucs émissaires déjà déterminés à l’avance. Je n’ai aucune idée de ce que feront ces boucs émissaires – s’il tenté qu’il y ai de trop nombreux déclencheurs possibles pour une désastre fiscal. Ce que je sais, cependant, c’est le but finale: supprimer le statut de réserve mondiale du dollar et de faire pression sur le peuple américain afin de le soumettre ou même le pousser à soliciter l’administration centralisée de notre économie par le FMI.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Le lobby de l’immobilier veut interdire les ventes de particulier à particulier

Le lobby de l’immobilier veut interdire les ventes de particulier à particulier | Econopoli | Scoop.it
«Je ne sais pas d’où est parti le coup, mais c’est sûr qu’il y a quelqu’un derrière tout ça. En tout cas ce n’est pas nous.» Ainsi parle le directeur d’un réseau immobilier, interrogé par Libération au sujet de deux questions d’actualité très curieuses, posées par deux parlementaires socialistes. Tour à tour, les députés PS Sylviane Bulteau et Jacques Cresta ont posé, à une semaine d’intervalle et dans des termes absolument identiques, une question au gouvernement, stigmatisant les ventes de logements réalisées entre particuliers sans passer par les fourches caudines des agents immobiliers.
Fisc. Les deux parlementaires prétextent de l’apparition de «certains sites d’annonces gratuites», pour déplorer «la concurrence» «tout à fait déloyale» faite aux professionnels de l’immobilier . «Un marché parallèle de l’immobilier» s’est installé, prétendent-ils. Comme si vendre par ses propres moyens un logement constituait un acte illégal. Leur argumentaire, favorable aux milieux de l’immobilier, est développé, sous couvert de non rentrées fiscales.

«L’argument de pertes de recettes de TVA n’est absolument pas recevable», tranche David Rodrigues, juriste à CLCV (Consommation, Logement et Cadre de vie), une association de consommateurs. «Quand je change un joint chez moi sans recourir à un plombier, c’est une perte de TVA pour l’Etat», ironise-t-il. «Va-t-on m’imposer de passer par un garagiste pour vendre ma voiture ou de passer par un jardinier pour tondre ma pelouse», poursuit-il.

L’argumentaire développé dans les questions des deux députés - publiées au Journal officiel les 21 et 28 octobre - surprend jusque dans les rangs du groupe PS. «Le fait qu’elles soient rédigées dans des termes absolument identiques veut dire qu’elles n’ont pas été écrites par leurs auteurs», considère un député socialiste.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

» Revue de presse du 27/12/2014 ; Allemagne; Crise économique; Europe;

» Revue de presse du 27/12/2014 ; Allemagne; Crise économique; Europe; | Econopoli | Scoop.it
La Cour de Karlsruhe s'attaque à la "colonne vertébrale" de l'économie allemande

"En rejetant les exemptions fiscales sur les successions dont bénéficiaient les entreprises familiales, les juges de Karlsruhe s'attaquent au Mittelstand. Quelles en seront les conséquences ? C'est un coup de tonnerre outre-Rhin. Ce mercredi 19 décembre, le tribunal constitutionnel de Karlsruhe a censuré la loi régissant l'impôt sur les successions dont la dernière version date de 2009. Les juges en rouge ont considéré que les avantages fiscaux dont disposaient beaucoup d'entreprises familiales dans le cadre des successions devront être entièrement supprimés au 30 juin 2016. Quoique attendue, cette décision va poser un problème majeur au Mittelstand, ce réseau de grosses PME souvent familiales qui constituent l'ossature de l'économie allemande. Jusqu'ici en effet, près des trois quarts des successions d'entreprises en Allemagne bénéficiaient de très larges exemptions."
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

CADTM - De l'impasse du bipartisme capitaliste à l'émancipation pour le changement de régime

CADTM - De l'impasse du bipartisme capitaliste à l'émancipation pour le changement de régime | Econopoli | Scoop.it
Alors que l’Espagne vit une crise humanitaire sans précédent, le mouvement social subit une répression constante d’un régime qui a peur du changement et protège ses intérêts. Le bipartisme, avec le PP (droite libérale au pouvoir) et le PSOE qui alternent au pouvoir depuis la fin de la dictature est fort affaibli par une succession de luttes sociales victorieuses et l’irruption d’initiatives populaires qui mettent en pratique de nouvelles façons de faire de la politique. À n’en pas douter, l’Espagne entre dans une phase de mobilisation qui augure de possibles changements politiques importants.

« Dans les pays gravement endettés, les électeurs européens réagissent au coup d’État oligarchique par lequel les impôts, la planification de l’économie et le contrôle des budgets, sont passés aux mains de quelques cadres désignés par le cartel international des banquiers. » Michael Hudson, 2011 |1|.

Les élections européennes de mai 2014 constituent un 1er test pour le gouvernement espagnol depuis l’arrivée au pouvoir du Parti Populaire (PP) en novembre 2012 et marquent un tournant historique pour au moins deux raisons : tout d’abord l’émergence de la nouvelle force politique Podemos dépasse, à la surprise générale, tout pronostic établi par les enquêtes d’opinion et, par la même occasion, on assiste à l’effondrement du bipartisme qui accuse un coup très dur.

Élections européenne 2014, le début de la fin de l’alternance bipartiste

En Espagne, malgré une participation de 45,85%, les élections au Parlement européen du 25 mai 2014 ont représenté le premier test de l’évolution de la situation politique et sociale espagnole depuis que le PP est au pouvoir |2|. Une comparaison avec les scores obtenus lors des dernières élections au Parlement européen en 2009, montre une tendance nettement marquée vers un effondrement du PP et du PSOE. Le PP passe alors de 42,12 % des votes exprimés en 2009 à 26,05 % en 2014 et de 23 à 16 sièges au Parlement européen. Sur la même période, le PSOE chute de 38,78 % à 23 % et passe de 21 à 14 sièges. Chacun de ces 2 partis - binôme capitaliste - perd environ 2,5 millions de votes. Cela représente près de 5 millions de votes en moins pour la caste du bipartisme qui alterne au pouvoir depuis la fin de la dictature. De plus, résultat inédit, la somme de ces deux partis majoritaires passe en dessous de la barre des 50 %, et atteint 49 % des votes exprimés. C’est un dur revers aussi bien pour le PSOE qui a initié une politique antisociale d’austérité en temps de crise que pour le PP qui poursuit la besogne dans le même registre.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Les athées, interdits de postes officiels dans sept Etats américains

Les athées, interdits de postes officiels dans sept Etats américains | Econopoli | Scoop.it
Si vous êtes américain athée et que vous voulez devenir conseiller municipal ou juré dans un tribunal au Maryland, il vaut mieux renoncer. Cet Etat de l’est des Etats-Unis à quelques dizaines de kilomètres de la capitale fédérale Washington et à moins de 200 kilomètres de la ville de New York est l’un des sept Etats des Etats-Unis à interdire l’accès à des fonctions publiques à ceux qui ne croient pas en Dieu... et qui le disent. C’est aussi le cas dans plusieurs Etats du sud et non des moindres: l’Arkansas, le Mississippi, la Caroline du nord, la Caroline du sud, le Tennessee et le Texas.
Comme l’explique au site américain Vice, Rob Boston, le directeur de la Communication de l’association des Américains unis pour la séparation de l’Eglise et de l’Etat («Americans United for Separation of Church and State»), si ces lois discriminaient «les juifs, les catholiques ou les mormons, elles auraient été abrogées il y a longtemps». Et pourtant ces lois dignes d’un Etat théocratique sont en contradiction avec la Constitution des Etats-Unis qui sépare les Eglises et l’Etat et avec une décision unanime de la Cour suprême qui remonte à… 1961. La plus haute juridiction américaine stipulait alors que les Etats «ne peuvent pas avoir de tests religieux pour attribuer des fonctions publiques» et qu’il doivent être en conformité avec l’article VI de la Constitution des Etats-Unis qui stipule de la même façon «qu’aucun test religieux n’est nécessaire pour l’obtention d’un poste fédéral officiel».
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

CADTM - 2 banderoles déployées sur les Institutions européennes ce 19 décembre

CADTM - 2 banderoles déployées sur les Institutions européennes ce 19 décembre | Econopoli | Scoop.it
Pourquoi ces deux cibles ?

Parce que la Commission européenne négocie depuis juillet 2013 un accord de libre-échange mortifère avec les États-Unis (le TTIP). Parce qu’elle vient de clôturer le même type de traité avec le Canada (le CETA), ainsi que des Accords de Partenariat Économique (APE) avec plusieurs pays Africains. Parce que ces accords sont négociés en secret, laissant de côté les instances élues et la population en général. En revanche, la Commission européenne convie les lobbies à participer activement à leur élaboration.

Parce que la Commission européenne impose aux États membres de l’Union une soi-disant « rigueur budgétaire », faisant du remboursement de la dette publique une priorité absolue. Parce que cette dette publique – de Grèce jusqu’en Belgique – est d’origine, le plus souvent, illégitime, odieuse voire illégale. Parce que, accompagnée de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international qui forment avec elle la fameuse Troïka (au sein de laquelle on ne compte aucune personne élue), elle dicte des programmes d’austérité qui se traduisent en saignée sociale à grande échelle.

Parce que le Conseil européen a donné en juin 2013 mandat à la Commission pour négocier le TTIP. Parce que ce même Conseil a signé le traité d’austérité « TSCG » en mars 2012. Parce que les États justifient leurs programmes d’austérité par des exigences provenant de l’Union européenne, alors que leurs propres gouvernements y siègent et qu’ils ont approuvé ces mêmes politiques.

Parce que ces traités de libre-échange et les programmes d’austérité sont les deux ingrédients d’une même recette dont l’objectif est d’approfondir le pouvoir des multinationales en détruisant les conquêtes sociales et en facilitant l’exploitation des hommes, des femmes et de la nature.

Parce que le plan d’action syndical auquel nous avons tou.te.s participé contre le gouvernement Michel – particulièrement zélé dans l’application de cette double recette – ne doit pas s’arrêter après la grève générale du 15 décembre et parce qu’il est nécessaire de faire le lien avec les politiques internationales.

Pour toutes ces raisons, le CADTM et Quinoa ont choisi ces deux cibles et se battent, aux côtés de multiples autres organisations et individus, pour dire stop aux traités de libre-échange et aux politiques d’austérité, à quelque niveau de pouvoir que ce soit. L’annulation unilatérale des dettes illégitimes, prétextes à ces politiques, constitue également une mesure d’urgence à appliquer au sein d’un programme plus vaste de sortie de crise.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Le conflit latent entre marchés et démocratie

Le conflit latent entre marchés et démocratie | Econopoli | Scoop.it
Si l’on en croit les médias, notamment anglo-saxons, jamais les marchés financiers ne se sont aussi bien portés. Les bourses ont atteint de nouveaux sommets, la plupart des Etats se refinancent à des taux proches de zéro et le prix du pétrole est en chute libre. Dans la foulée, les bourses vont continuer à progresser en 2015, c’est certain.


Et vous n’avez encore rien vu car les magiciens de la Silicon Valley ont décidé, sur la base de quelques formules mathématiques, de révolutionner le métier de banquier en faisant gagner en permanence tout le monde. Toutefois, en vertu du sophisme de composition qui démontre que ce qui est valable pour un petit groupe ne l’est pas pour une écrasante majorité, il est facile de comprendre que les Google et autres Facebook n’ont pas encore rayé de la carte la gestion de fortune traditionnelle!

Malgré l’optimisme ambiant, il y a pourtant quelques détails qui dérangent. Il existe en effet une corrélation quasi parfaite entre la hausse des grands indices boursiers américains et le gonflement du bilan de la Réserve fédérale depuis 2008. En d’autres termes, la planche à billets semble bien avoir été la méthode miracle qui a permis de maintenir les bourses à flot et de satisfaire les exigences des derniers travailleurs capables de faire grève sans risque, à savoir les salariés de l’Etat.

Ce qui nous amène au cœur de notre problématique: année après année, les marchés financiers ont su satisfaire le plus grand nombre grâce à une spectaculaire fuite en avant, orchestrée par des montages de plus en plus complexes. Or, à ce stade, un recul des indices n’aurait rien d’exceptionnel dans une perspective historique. Il suffirait donc d’une baisse de plus de 30% environ pour que des certitudes bien ancrées – pour ne pas dire des acquis sociaux – soient mises en danger.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Smic : 12,14 € de plus par mois, quelle abondance ! ~ A Perdre La Raison

Smic : 12,14 € de plus par mois, quelle abondance ! ~ A Perdre La Raison | Econopoli | Scoop.it
Le bonheur ne tient à rien ! 

Voyez donc les smicards de France et de Navarre au nombre de 2,5 millions sauter au plafond après l'annonce du si généreux Rebsamen, ci-devant ministre du travail, qui ne recule devant aucun sacrifice  et vient d'annoncer que le Smic sera royalement augmenté de 8 centimes par heure ...... soit 12,14 euros par mois au 1er janvier.

C'est Byzance ! Quelle abondance ! 0,8% d'augmentation quand l'inflation sera probablement moitié moindre, Oyez oyez smicards de France voilà un énorme gain de pouvoir d'achat qui se profile
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Les banques coopératives, des banques comme les autres ?

Les banques coopératives, des banques comme les autres ? | Econopoli | Scoop.it
Les grandes banques coopératives, qui occupent une place centrale en France, n’ont pas été épargnées par les scandales. Comment expliquer cette dérive ? Quel crédit donner au retour affiché des valeurs coopératives ?


Depuis 2008, les pratiques de certaines banques sont régulièrement au cœur de l’actualité, à la rubrique scandales. Et les banques françaises n’y échappent pas. Un trader de la Société générale peut faire perdre plus de 5 milliards d’euros à son employeur (et presque 2 milliards à l’État) puis devenir un « martyr » honoré à la Fête de l’Humanité. La BNP Paribas accepte de payer une amende de 8,9 milliards de dollars pour avoir violé des embargos américains contre le Soudan, Cuba et l’Iran et achète des pages publicitaires dans la presse américaine pour exprimer ses regrets.

Les banques dites « coopératives »[1] ne sont pas exemptes de dérives, quoique de nature différente. Pour se dégager d’un investissement extrêmement aventureux réalisé en Grèce dans la banque Emporiki, le Crédit agricole devra accepter de perdre plus de 10 milliards d’euros et consacrer au moins 700 millions d’euros pour faire face aux difficultés de la banque portugaise Espirito Santo. Deux grands groupes coopératifs, les Caisses d’épargne et les Banques populaires, ont créé ensemble une filiale commune cotée en Bourse, Natixis, pour réaliser des opérations profitables en incitant fortement leurs sociétaires à souscrire des actions de cette nouvelle banque, faisant ainsi d’eux des actionnaires. Cette nouvelle banque, montrant un grand zèle à multiplier les opérations hasardeuses, sera fortement fragilisée lors de la crise des subprimes ; le cours de l’action, achetée à 19 euros, tombera au-dessous d’un euro.

Au-delà de ces aspects spectaculaires, les banques coopératives ont-elles un fonctionnement différent des banques capitalistes[2] ? Nous rappellerons les grands principes du secteur bancaire coopératif, sa taille, ses principaux acteurs, avant de mettre en évidence leur évolution et de conclure sur les perspectives et le rôle possible des usagers[3].
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

La souveraineté à l'épreuve de la laïcité | RussEurope

La souveraineté à l'épreuve de la laïcité | RussEurope | Econopoli | Scoop.it
La question de la laïcité, et donc celle des liens entre religion et politique, apparaît comme fondamentale. Elle touche non seulement au problème de la paix civile mais aussi, d’un point de vue plus conceptuel, à la possibilité même d’élaborer ce que certains auteurs, et non des moindres, appellent une « théologie politique ». C’est donc bien l’une des questions fondamentales de la science politique[1]. Elle reste le plus souvent cantonnée aux débats les plus théoriques. Mais pas seulement aujourd’hui, ou différentes affaires, de la construction de mosquées à la présence de crèches dans les mairies ou les conseils régionaux, lui donnent une actualité toute particulière. Cette question resurgit par ailleurs régulièrement dans le débat politique, en particulier dès qu’il s’agit des institutions européennes. Le thème des « racines chrétiennes » de l’Union européenne mobilise en réalité bien plus qu’une simple description historique. Que l’émergence de « l’Europe » comme une réalité politique, certes contrastée, certes divisée mais néanmoins avec des éléments d’unité, soit associée au christianisme est un fait historique, sur lequel il n’est pas besoin de revenir. Que le projet européen ait été porté à l’origine par le courant de la démocratie chrétienne, mais pas seulement et l’on a tendance à l’oublier un peu vite, est aussi un fait historique et politique, même si certaines options des « pères » de l’Europe démocrate-chrétienne étaient pour le moins contestables. Pourtant, il est clair que c’est ici d’autre chose que l’on parle. En fait, même si nombreux sont ceux qui l’ignorent, la question d’une origine religieuse possible des concepts de souveraineté et de légitimité, est antérieure au christianisme. Cela impose de se transposer, autant que faire se peut, dans l’imaginaire politique des Grecs et des Romains.

 

I. Les origines des liens entre pouvoir et religion.

La question des liens entre la religion et le pouvoir se pose dès que se constitue une communauté politique. Mais, il est clair que chercher à analyser ces liens dans le vocabulaire contemporain est impossible sous peine de courir le risque d’un énorme anachronisme. Cependant, certains des problèmes soulevés dès la période antique restent dignes d’intérêt, car ils indiquent à quel point les notion de « religion » et les relation entre le pouvoir religieux et le pouvoir temporel ont pu évoluer. A cet égard, une mise en perspective historique s’avère nécessaire pour arriver à faire la distinction entre l’essence de certains problèmes, comme la distinction entre auctoritas et potestas et l’apparence prise par les débats tant anciens que contemporains. De cette mise en perspective émerge la personnalité et l’œuvre de Jean Bodin dont la modernité s’avère aujourd’hui éclatante.
more...
No comment yet.