Econopoli
Follow
Find tag "Lordon"
51.1K views | +17 today
Econopoli
Economie et Politique
Curated by Uston News
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Les Inrocks - "La Société des affects": pour en finir avec le capitalisme

Les Inrocks - "La Société des affects": pour en finir avec le capitalisme | Econopoli | Scoop.it
L’économiste et philosophe Frédéric Lordon déploie une critique radicale de la pensée libérale et du capitalisme financier depuis près de vingt ans. Il éclaire encore notre époque dans un nouveau livre ambitieux, "La Société des affects".
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Souveraineté et Nation par Jacques Sapir

Souveraineté et Nation  par Jacques Sapir | Econopoli | Scoop.it
  À propos d’un article de Frédéric Lordon, et en attendant le 14 juillet. Frédéric LORDON vient de publier un texte important, Ce que l’e...
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Lordon chez Taddei

Lordon chez Taddei | Econopoli | Scoop.it
et Todd et ... que dire ... Madelin
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Frédéric Lordon : L’Europe constitutionnellement (ordo)libérale…

Aaaahhhhhhhh ! Ca y est, c'est dit !!!!!!!!!!!!!!!!!! Clairement, nettement, et sans petits ronds de jambe Je n'ai pas encore tout lu parce que du...
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Le balai comme la moindre des choses - Les blogs du Diplo

Le balai comme la moindre des choses - Les blogs du Diplo | Econopoli | Scoop.it
Seuls ceux qui portent sur la politique le regard scolastique des logiciens auront du mal à comprendre qu'on puisse dire d'un même événement — comme (...)
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

» [Reprise] « L’Union Européenne a laissé ses banques faire n’importe quoi », par Frédéric Lordon

» [Reprise] « L’Union Européenne a laissé ses banques faire n’importe quoi », par Frédéric Lordon | Econopoli | Scoop.it
" Excellente interview de Lordon, comme d’hab. Accordée à Marianne. Je pense qu’il aurait pu plus insister sur la nécessité de laisser les banques faire faillites....."
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Frédérique Lordon et Fabien Danesi

Frédérique Lordon et Fabien Danesi | Econopoli | Scoop.it
" une conférence intéressante sur les liens entre philosophie et économie .."
more...
No comment yet.
Rescooped by Uston News from LittArt
Scoop.it!

Interview exclusive de Frédéric Lordon. À propos du " Grand Retournement".

Interview exclusive de Frédéric Lordon. À propos du " Grand Retournement". | Econopoli | Scoop.it
Le Grand retournement, est dans les salles depuis hier. Gérard Mordillat l'a réalisé à partir du livre de Frédéric Lordon « D’un retournement l’autre ». L'auteur du livre a bien voulu nous accorder un entretien.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Le RDV 11/01/13 avec Philippe CAUBERE, Frédéric LORDON , la chronique de Thomas CLERC et la Session d'Izzy LINDQWISTER - Arts & Spectacles - France Culture

Le RDV 11/01/13 avec Philippe CAUBERE, Frédéric LORDON , la chronique de Thomas CLERC et la Session d'Izzy LINDQWISTER - Arts & Spectacles - France Culture | Econopoli | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Peugeot, choc social et point de bascule, par Frédéric Lordon (Le Monde diplomatique)

Peugeot, choc social et point de bascule, par Frédéric Lordon (Le Monde diplomatique) | Econopoli | Scoop.it
En France, la crise se rappelle brutalement au bon souvenir du monde politique, jusqu'ici accaparé par les échéances électorales, avec une vague de fermetures d'usines.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

» Conspirationnisme : la paille et la poutre, par Frédéric Lordon -Le Blog d'Olivier Berruyer -

» Conspirationnisme : la paille et la poutre, par Frédéric Lordon -Le Blog d'Olivier Berruyer - | Econopoli | Scoop.it

"Le peuple est bête et méchant, le peuple est obtus. Au mieux il pense mal, le plus souvent il délire. Son délire le plus caractéristique a un nom : conspirationnisme. Le conspirationnisme est une malédiction. Pardon : c’est une bénédiction. C’est la bénédiction des élites qui ne manquent pas une occasion de renvoyer le peuple à son enfer intellectuel, à son irrémédiable minorité. Que le peuple soit mineur, c’est très bien ainsi. Surtout qu’il veille à continuer d’en produire les signes, l’élite ne s’en sent que mieux fondée à penser et gouverner à sa place....

more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

» 0358 La faible utilité de la Bourse

» 0358 La faible utilité de la Bourse | Econopoli | Scoop.it

" Rebondissant sur l’article de Frédéric Lordon, j’en profite pour vous présenter des graphiques sur la faible utilité de la Bourse.

On nous serine en effet sur l’aspect “indispensable” de la Bourse pour que les entreprises puissent sefinancer - ce qu’elles ne font que lors de l’émission d’actions nouvelles. Et à ces émissions, il convient de soustraire les rachats de leurs propres actions par les entreprises, pour aboutir aux émissions nettes...."

more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

» [Débat Todd / Lordon] “Le Parti socialiste au pouvoir devrait avoir honte”

» [Débat Todd / Lordon] “Le Parti socialiste au pouvoir devrait avoir honte” | Econopoli | Scoop.it

" Face au naufrage de l’Union européenne, Emmanuel Todd et Frédéric Lordon, deux grands adversaires de l’euro débattent d’une possible sortie de crise et en appellent à la souveraineté populaire contre le pouvoir des banques...."

more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Blog gaulliste libre: Jacques Sapir et Frédéric Lordon imaginent l’après-euro

Blog gaulliste libre: Jacques Sapir et Frédéric Lordon imaginent l’après-euro | Econopoli | Scoop.it

"Au Portugal, « Cinquante nuances de gris » a été remplacé en haut des meilleures ventes de livres par « Pourquoi nous devons quitter l’euro ». Alors que les rangs des partisans de cette idée grandissent tous les jours, Jacques Sapir et Frédéric Lordon nous éclairent sur l’après...."

more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

video: Frédéric Lordon, entretien avec Fabien Danesi, Les paysages affectifs du capitalisme contemporain + Chypre : après l’étonnement avec Frédéric Lordon

video: Frédéric Lordon, entretien avec Fabien Danesi, Les paysages affectifs du capitalisme contemporain + Chypre : après l’étonnement avec Frédéric Lordon | Econopoli | Scoop.it
La vidéo icihttp://pierrebourdieuunhommage.blogspot.fr/2013/04/video-frederic-lordon-entretien-avec.html?spref=tw « Les paysages af...
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Arrêt sur images - Le traître et l'optimisateur

Arrêt sur images - Le traître et l'optimisateur | Econopoli | Scoop.it

"

Si l'on comprend bien, il y a deux hypothèses également terribles pour Hollande, à propos du compte Cahuzac. Première hypothèse, il savait, et il n'a rien fait. L'offensive monte, pour expliquer que la DCRI était forcément alertée de l'existence d'un compte suisse du ministre. On peut lire par exemplecette enquête de Sud-Ouest. A l'instant, c'est Antoine Peillon, journaliste à La Croix et auteur de "Ces 600 milliards qui nous manquent" (nous l'avions reçu dans cette émission) qui expliquait à Patrick Cohen que la DCRI ne se signalait pas par son zèle à poursuivre l'évasion fiscale. Pourquoi ? Peillon ne l'a pas précisé, mais ça se résume ainsi: tous mouillés. Tous ou presque détenteurs de comptes, de parts de sociétés offshore, tous adeptes de l'optimisation fiscale ? Pas forcément, mais pire: tous pantouflards en puissance, dans des banques, dans les grandes sociétés françaises qui offshorent à tours de bras, chez des conseillers en optimisation fiscale. Tous en attente de quitter la vieille barque trouée de l'Etat, pour tripler ou décupler leurs revenus à l'extérieur.
Seconde hypothèse, et elle est presque pire: Hollande ne savait pas. Lors des fameuses séances d'explications "les yeux dans les yeux" avec Cahuzac, à aucun moment il n'a cuisiné son ministre sur la fameuse bande enregistrée, dont Cahuzac avait tant de mal à assurer que ce n'était pas lui qui s'y exprimait. Pire ? Oui. Que penser d'un président incapable d'obtenir la vérité de l'un de ses ministres ? Qu'il est incompétent, ou qu'il est tenu ? Réjouissante alternative.Le café du commerce se divise donc en deux écoles: les sachistes (il savait) et les ignoristes (il ne savait pas). Dans un cas, l'Etat est pourri jusqu'au sommet. Dans l'autre, c'est une passoire. Et les deux écoles de se retrouver, pour s'accrocher à un mantra commun: le remaniement (que n'y a-t-on pensé plus tôt ?) Les deux écoles ont un autre point commun: toutes deux préfèrent regarder le spectaculaire Cahuzac, plutôt que le trésorier de campagne Jean-Jacques Augier, et ses parts de société offshore en-toute-légalité, confessées à la presse sans aucune difficulté, dans les minutes ayant suivi leur révélation. La figure du Traître majuscule est tellement plus hypnotisante que celle de l'optimisateur fiscal. Le Tricheur est tellement plus attrayant que le terrain de jeu, comme disait Lordon sur notre plateau de cette semaine, qui lui pemet de tricher. Mais tant que le premier dissimulera le second, on se condamnera à ne pas récupérer de sitôt les fameux "600 milliards qui nous manquent".

......"

more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Frédéric Lordon : De quoi ce que nous vivons est-il la crise ? - Rue89

Frédéric Lordon : De quoi ce que nous vivons est-il la crise ? - Rue89 | Econopoli | Scoop.it
Économiste atterré et pugnace, Frédéric Lordon vous invite à scruter avec lui les derniers rebondissements de la crise en Europe et au-delà.
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

La décennie 80, le grand cauchemar ? Partie 2/2 sur la dépolitisation | Blog de Nico

La décennie 80, le grand cauchemar ? Partie 2/2 sur la dépolitisation | Blog de Nico | Econopoli | Scoop.it

" Comme promis, voici la deuxième partie de l’analyse de la décennie 80 et de son impact sur le monde qui est le nôtre aujourd’hui, autour de l’excellent bouquin de François Cusset, « La décennie, le grand cauchemar des Années 80», et de la passionnante série d’émissions de  »Là-Bas Si J’y Suis », au cours desquelles Daniel Mermet avait invité Cusset, Lordon et Halimi  pouren discuter. La première partie s’était focalisée sur le tournant libéral et financier de politique économique intervenu en France à partir de 83, et de façon plus générale dans le monde au cours de cette décennie. Dans cette deuxième partie, j’ai regroupé certains sujets évoqués par ces trois intervenants autour d’une thématique générale qui est celle de la dépolitisation, constitutive elle aussi des années 80.Le contournement du politique par le caritatif, l’humanitaire, la morale d’un côté, et la technocratie européenne de l’autre, vise en effet, et sous des formes en apparence très diverses, à limiter autant que possible le rôle et l’envergure de l’Etat, sous couvert bien entendu de le moderniser et de le réformer, pour laisser libre cours au marché.

Couronnées par la chute du mur et du contre-modèle communiste, ces années 80 donnent donc naissance à cette petite musique de la pensée unique, qui proclame la fin des alternatives voire même de l’Histoire,  et rêve d’une République gouvernée au centre, dans laquelle les polarités politiques ou sociales n’ont plus lieu d’être puisque le capitalisme est devenu l’horizon indépassable de l’humanité…petite musique qui nous est encore bien familière aujourd’hui malheureusement....."

more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

La décennie 80, le grand cauchemar ? Partie 1/2 sur le tournant libéral | Blog de Nico

La décennie 80, le grand cauchemar ? Partie 1/2 sur le tournant libéral | Blog de Nico | Econopoli | Scoop.it

[...]

"A partir de 88, le gouvernement va donc pratiquer une politique traditionnelle, orthodoxe, ne remettant pas en question les privatisations et la plupart des réformes menées par la droite en deux ans. Peu de mesures sociales seront votées, en dehors de la création du RMI financée par le rétablissement d’un impôt sur les grandes fortunes supprimé par la droite. La recréation de l’ISF apparaît comme une reconquête magnifique de la gauche, qui prend aux riches pour redistribuer aux pauvres avec le RMI. Mais pour Lordon, même avec peu de recul, on pouvait déjà voir que l’on entrait là dans le registre de l’alibi de la politique fiscale, qui redistribue des masses de volume très maigres et permet de faire passer en contrebande toute une série de choses qui au final, sur l’ensemble de la décennie, pèseront singulièrement plus, comme ladésindexation des salaires et de l’inflation en 83, le grand marché européen de 86 ou la déréglementation qui a fait exploser les revenus finanaciers de la valeur ( voir courbe ci-contre entre salaires et profits ).Dans le registre de l’alibi, dès 88, il ne reste à la gauche que la redistribution fiscale de 3ème ordre et les réformes sociétales. En 97, il ne restera que le deuxième instrument, puisque le PS reviendra au pouvoir armé de dispositions orthodoxes selon lesquelles augmenter les impôts nuit gravement à la croissance...

more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

Frédéric Lordon, conteur de l’anarchie financière

Frédéric Lordon, conteur de l’anarchie financière | Econopoli | Scoop.it
Avec « L’implosion » de Paul Jorion pour expliquer les subprimes, « Jusqu’à quand ? » est sans doute le deuxième ouvrage de référence pou...
more...
No comment yet.
Scooped by Uston News
Scoop.it!

» Livre de la semaine : "La démondialisation"

» Livre de la semaine : "La démondialisation" | Econopoli | Scoop.it

"En effet, Jacques Sapir mêle analyse de la monnaie, du commerce et de la finance dans un même ouvrage, ce qui est finalement assez rare. La « démondialisation » qu’il appelle de ses vœux est aussi globale que le monde économique dans lequel nous vivons. Et ce point est fondamental, alors que la plupart des auteurs privilégient soit une analyse financière( Frédéric Lordon, Paul Jorion):  http://gaulliste-villepiniste.hautetfort.com/archive/2009/02/01/la-crise-decryptee-et-analysee-par-paul-jorion.html, soit une analyse du libre-échange (Emmanuel Todd).L'anarchie néolibérale est bien globale: http://gaulliste-villepiniste.hautetfort.com/archive/2009/02/10/la-crise-de-l-anarchie-neoliberale.html

more...
No comment yet.