ECONOMIES LOCALES...
Follow
Find
27.0K views | +19 today
 
Scooped by Raphael Souchier
onto ECONOMIES LOCALES VIVANTES
Scoop.it!

Pour le Lodévois et Larzac, "slowbiz" is possible - Lagazette.fr

Pour le Lodévois et Larzac, "slowbiz" is possible - Lagazette.fr | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Située à une demi-heure de Montpellier, la communauté de communes des hauts cantons de l’Hérault mise sur sa singularité faite de ruralité, de haut débit et de desserte autoroutière pour ...
more...
No comment yet.
ECONOMIES LOCALES VIVANTES
L'avenir de nos économies est à la fois enraciné et interconnecté.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Raphael Souchier from Dominique VALCK
Scoop.it!

L’émergence de la "société du sens" | Le Cercle Les Echos

L’émergence de la "société du sens" | Le Cercle Les Echos | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

“RT @barbameyer: Via @Matthis__VERNON "société du sens" l'appel à la responsabilité individuelle est tendance http://t.co/Rj6qXgzL6p #Économ…”


Via FondationFACE, Dominique Valck
Raphael Souchier's insight:

Agile, résolument inscrite dans l’action, localisée, une nouvelle « société du sens » est en train d'émerger... 

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from GREENEYES
Scoop.it!

Les ruchers écoles, pris d'assaut même en ville - Magazine GoodPlanet Info

Les ruchers écoles, pris d'assaut même en ville - Magazine GoodPlanet Info | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

Les ruchers écoles, où on apprend à apprivoiser les abeilles et récolter le miel, n'ont jamais attiré autant d'aspirants apiculteurs, y compris en ville où les citadins peuvent y renouer avec la nature à défaut d'avoir toujours la place pour des ruches.


Via Yves Carmeille "Libre passeur"
more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Socialter, le magazine de l'économie nouvelle génération - Financeurs et dirigeants de l'ESS : Je t'aime moi non plus ?

Socialter, le magazine de l'économie nouvelle génération - Financeurs et dirigeants de l'ESS : Je t'aime moi non plus ? | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
« Les financeurs ne sont pas là quand on a vraiment besoin d'eux ! », disent les uns. « Il n'y a pas assez de ?bons? projets à financer dans l'ESS ! », rétorquent les autres. Entrepreneurs solidaires et financeurs : voilà deux univers aux rationalités différentes, qui dialoguent encore mal ou trop peu. Pourtant, sans un rapprochement effectif entre ces mondes, le changement d'échelle de cette économie d'avenir restera limité.
Raphael Souchier's insight:

Comment rapprocher financeurs et entrepreneurs de l'ESS? Cette étude donne quelques clés.

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from Économie de proximité
Scoop.it!

Le « made in Vitré », nouveau crédo des artisans

Le « made in Vitré », nouveau crédo des artisans | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
La fédération du bâtiment du pays de Vitré, rassemblant près de 100 artisans et entreprises de la région, intensifie sa campagne de publicité avec un objectif : la promotion du savoir-faire local.

Via Franck Dupessey Pro
Raphael Souchier's insight:

"Faites travailler vos voisins". Si la qualité suit, le bénéfice pour tous  deviendra évident.

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from La Transition sociétale inéluctable
Scoop.it!

L’I.A. (Intelligence Artificielle) pourrait faire disparaître 140 millions d’emplois qualifiés à l’horizon 2025…

L’I.A. (Intelligence Artificielle) pourrait faire disparaître 140 millions d’emplois qualifiés à l’horizon 2025… | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Depuis l’invention, il y plus de trois siècles et demi, de la machine à calculer mécanique par Blaise Pascal, en 1648 (la machine arithmétique), l’homme a toujours rêvé d’une machine qui ne serait pas seulement capable de calculer plus vite que le...

Via L'Observatoire du nanomonde, Pascale Mousset, Thierry Curty
Raphael Souchier's insight:

D'ici 10 ans, l'économie n'aura bientôt (presque) plus besoin des humains pour fonctionner. Il est plus que temps d'arrêter de lier revenus et travail pour:

1/ mettre enfin en place une redistribution équilibrée des revenus de l'activité permettant à tous de vivre décemment (tout en mettant leur créativité et leur intelligence au service du bien commun et/ou de leurs rêves),

2/ inciter les acteurs économiques à opter pour des activités contribuant à l'amélioration de la société et à la santé de la planète).

Simple, non? ;)

more...
Thierry Curty's comment, August 3, 3:09 PM
Une excellente nouvelle, on avance, on avance...
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Planet Local : Partout sur la planète, l'économie peut retrouver son sens.

Planet Local : Partout sur la planète, l'économie peut retrouver son sens. | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Raphael Souchier's insight:

Des plus en plus d'initiatives montrent que les humains ne manquent pas de créativité pour remettre l'économie au service des gens et de la vie. 

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from La Fabrique Spinoza, think tank du bonheur citoyen
Scoop.it!

Après la ville numérique et la ville intelligente, une nouvelle utopie : la ville sensible

Après la ville numérique et la ville intelligente, une nouvelle utopie : la ville sensible | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

Une ville plus solidaire, où la confiance et la réputation valent autant que les euros, qui se réinvente sans cesse et transforme ses habitants en créateurs, dans laquelle la nature est valorisée et participe à la qualité de vie : un modèle qui fait rêver...


Via blueQUEST, www.blue-quest.fr, la Fabrique Spinoza
Raphael Souchier's insight:

« l’homme habite en poète » Hölderlin

more...
Christophe Dollet's curator insight, August 4, 1:49 AM

C'est berau les mots, mais c'est encore mieux quand on explique ce qu'il y a derrière. C'est le cas pour cette approche "sensible" de la ville intelligente.

Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Non, le covoitureur n'est pas forcément un «baba cool»

Non, le covoitureur n'est pas forcément un «baba cool» | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
La start-up française Blablacar a réalisé une étude dans laquelle on remarque que la pratique du covoiturage touche désormais tous les milieux sociaux et toutes les tranches d'âge.
Raphael Souchier's insight:

Covoiturage: Une bonne pratique qui se généralise

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

L'Europe est comme une bicyclette

"Face à la tentation du renoncement d’une partie des élites ou des dirigeants, on ne peut aujourd’hui attendre que des peuples qu’ils s’unissent et s’engagent sur un chemin d’avenir, seul capable de préserver nos pays respectifs d’une marginalisation certaine et notre continent du déclin. Seuls, nous avons l’illusion de notre souveraineté, mais unis, nous aurons les preuves de notre influence. "

Raphael Souchier's insight:

La question n'est pas "La France, avec ou sans Europe?" mais bien "Quelle Europe voulons-nous pour notre avenir et celui de nos enfants?"

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Jeunesse, nourriture & territoire (video en Français, English subtitles )Youth, food and territory

Six étudiants enquêtent sur l’alimentation. Ils remontent la filière des aliments et étudient les impacts de nos choix de consommateurs sur le territoire. Courte présentation du film -réalisé par ces jeunes avec l'appui de Pierre Beccu- sur les liens entre jeunesse, nourriture et économie locale.

http://pierre-beccu.fr/blog/2014/04/le-fait-alimentaire-filme-par-les-jeunes/ 

Raphael Souchier's insight:

Le supplément de coût d'un repas bio local en cantine scolaire est de moins de 5 à 6%. Connaissant l'impact fort sur la santé des consommateurs, mais aussi sur l'économie locale, ce n'est qu'une question de (manque de) volonté politique.


more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from actions de concertation citoyenne
Scoop.it!

[Paris XIIIème] RESOQUARTIER: Le réseau des habitants des quartiers Rive gauche – Tolbiac – Patay – Chevaleret qui veulent ensemble construire un village

[Paris XIIIème] RESOQUARTIER: Le réseau des habitants des quartiers Rive gauche – Tolbiac – Patay – Chevaleret qui veulent ensemble construire un village | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Le réseau des habitants des quartiers Rive gauche - Tolbiac - Patay - Chevaleret qui veulent ensemble construire un village


RESOQUARTIERPour qui? Pourquoi?

Paris Rive Gauche n’en finit pas de s’épanouir. Logements collectifs privés et sociaux, foyers de travailleurs, résidences étudiantes, facultés, commerces : notre quartier commence à devenir un endroit où il fait bon vivre, riche de sa diversité , composé d’habitants nouvellement installés ou plus anciens.

 Avec l’arrivée de nombreuses familles, nous allons certainement devenir l’un des quartiers les plus jeunes de Paris : c’est une bonne nouvelle, la jeunesse est la richesse d’une nation ! Ces enfants, nos enfants, il faut les élever, les faire grandir et s’épanouir dans une société qui leur laisse leur place tout en leur apprenant les règles de la vie collective. Il n’y a pas que les familles et l’école, nos enfants, futurs citoyens s’éduquent aussi dans et par la société. Les africains le disent si bien :

" Il  faut tout un village pour élever un enfant"

C’est de notre responsabilité d’adultes, parents, habitants de faire de notre quartier ce village où grandissent ensemble nos enfants.

C’est aujourd’hui qu’il faut décider et avancer ensemble pour :


  • Veiller à la qualité de la vie quotidienne
  • Lutter contre l’isolement
  • Renforcer les solidarités
  • Développer la convivialité

Comment ? En nous organisant, nous, habitants, dans un réseau de quartier afin de faire vivre des projets et des idées : café-habitants, café-parents, amicales de locataires, vide-greniers, pique-nique, repas de quartier…

Vous voulez nous rejoindre et participer ?

notre page facebook

Une adresse email : resoquartier@gmail.com

RESOQUARTIER  : SI ON VEUT, ON PEUT !


Via association concert urbain
Raphael Souchier's insight:

Paris: des habitants décident de prendre en main la qualité de vie de leur quartier.

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from actions de concertation citoyenne
Scoop.it!

« Vous nous appelez les SANS-VOIX mais en fait, c’est vous, les sans-oreilles ! » : MUSE D.Territoires

« Vous nous appelez les SANS-VOIX mais en fait, c’est vous, les sans-oreilles ! » : MUSE D.Territoires | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

Face à la complexité des enjeux de la rénovation urbaine et pour aller plus loin en matière de co-production de réponses pertinentes et efficaces, il est indispensable que toutes les parties prenantes se retrouvent dans une logique d’écoute mutuelle.


Un jour, un élu de Lyon m’a dit qu’un habitant l’avait interpellé en ces termes :


Nous, les habitants, vous nous appelez les sans-voix mais en fait, c’est vous, les sans-oreilles !


Via Michel Briand, gasno, association concert urbain
more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Appel pour une démocratie de proximité

Raphael Souchier's insight:

La démocratie est précieuse, mais ne se décrète pas. Si son affaiblissement peut mener au chaos ou à la dictature, son renforcement nécessite un apprentissage collectif. Nous pouvons le faire.

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from Dominique VALCK
Scoop.it!

Les villes moyennes, espaces en voie de disparition?

Les villes moyennes,  espaces en voie de disparition? | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

Ces villes font désormais face à plusieurs processus de déstabilisation. La mobilité des personnes leur fait peu à peu perdre leur monopole administratif et économique sur leur bassin de clientèle. La croissance des grandes villes, qui attirent population et emplois, concentre les fonctions supérieures d’éducation, de culture, de loisir et grignote les «parts de marché territoriales» des villes moyennes. La réduction des effectifs atteint durement les industries situées dans les villes moyennes, particulièrement dans les régions les plus anciennement industrielles. Et surtout, les villes moyennes sont peu à peu délaissées par l’Etat dont les effectifs, décentralisation et rationalisation obligeant, se retirent physiquement des territoires pour concentrer ce qui reste des troupes dans les capitales régionales.


Via Franck Dupessey Pro, Faire Territoire, Dominique Valck
Raphael Souchier's insight:

Les territoires, en voie de déstabilisation, méritent mieux qu'une logique comptable réductrice . On l'a déjà vu avec nombre de petites villes, tenter de redonner vie à des déserts risque de coûter demain beaucoup plus cher que localiser aujourd'hui l'économie et la société dans et autour des villes moyennes, espaces culturels, sociaux et économiques bâtis au long des siècles. 

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from GREENEYES
Scoop.it!

L'appel de détresse des îles du Pacifique face à la montée des eaux

L'appel de détresse des îles du Pacifique face à la montée des eaux | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

Réunis les 30 et 31 juillet, en Micronésie, pour le 45e Forum des Îles du Pacifique, les Etats insulaires d'Océanie ont lancé un nouvel appel de détresse aux pays industrialisés. Menacés par la montée des eaux, ces Etats se retrouvent chaque année dans l'un des 16 Etats de cet immense océan, etconstatent la dégradation de la situation.


Via Yves Carmeille "Libre passeur"
Raphael Souchier's insight:

Ces Etats sont au premier rang du changement climatique. Depuis 16 ans, ils essaient d'alerter les pays qui ont les moyens d'agir. Sans résultat apparent.

more...
Thierry Curty's comment, August 13, 12:37 AM
Je ne vois pas bien ce que pourraient faire les pays industrialisés?

Déjà, ce n'est pas de "faire un effort environnemental" qui va changer quoi que ce soit au changement climatique.. Au mieux ralentir la montée des eaux, ils seront noyés dans 60 ans au lieu de 40...

Mais, surtout, je ne vois pas comment "réparer les dégâts"? Ils veulent surélever leurs îles?

La seule chose que les pays industrialisés puissent faire pour eux est d'accueillir les réfugiés au fur et à mesure, c'est tout. Mais il est désormais acté que ces îles vont disparaître à tout jamais, quoi qu'on fasse.

L'humanité est déjà surpeuplée et va encore se densifier par la perte des terres et va encore augmenter...forcément, il va se passer quelque chose, naturellement, de très violent.
Thierry Curty's curator insight, August 13, 12:39 AM

Je ne vois pas bien ce que pourraient faire les pays industrialisés? 

Déjà, ce n'est pas de "faire un effort environnemental" qui va changer quoi que ce soit au changement climatique.. Au mieux ralentir la montée des hauts, ils seront noyés dans 60 ans au lieu de 40...

Mais, surtout, je ne vois pas comment "réparer les dégâts"? Ils veulent surélever leurs îles? 

La seule chose que les pays industrialisés puissent faire pour eux est d'accueillir les réfugiés au fur et à mesure, c'est tout. Mais il est désormais acté que ces îles vont disparaître à tout jamais, quoi qu'on fasse. 

L'humanité est déjà surpeuplée et va encore se densifier par la perte des terres et va encore augmenter...forcément, il va se passer quelque chose, naturellement, de très violent.

Christian Allié's comment, August 14, 2:19 AM
Right.........
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

USA: Don’t Let Your Children Grow Up to Be Farmers

USA: Don’t Let Your Children Grow Up to Be Farmers | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Local food may be celebrated, but those of us who do the work aren’t making any money.
Raphael Souchier's insight:

Le temps semble venu pour les petits paysans américains d'imposer leurs revendications, comme le firent leurs prédécesseurs, dans les années 1880, 1930 et 1970.

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from Économie de proximité
Scoop.it!

Restaurateurs, ils se sont lancés dans l'accueil insolite

Restaurateurs, ils se sont lancés dans l'accueil insolite | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

Fabrice et Véronique Rozelier, restaurateurs, sont installés dans une belle et vieille demeure en pierres à Muzillac. Il y a sept ans, ils ont eu envie de tenter une aventure : ouvrir leur maison aux touristes. Ils aménagent alors deux chambres d'hôtes. « Au restaurant, on est au contact des gens et des vacanciers tout le temps. Mais on cherchait quelque chose de nouveau, qui nous apporte du partage. »


Via Franck Dupessey Pro
Raphael Souchier's insight:

Un travail qui a plus de sens. 

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from Sustainable Futures
Scoop.it!

Local people preserve the environment better than governments - environment - 03 August 2014 - New Scientist

Local people preserve the environment better than governments - environment - 03 August 2014 - New Scientist | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Conventional wisdom says governments are best placed to protect forests and wildlife, but the evidence shows that local communities can outdo them

Via Flora Moon
Raphael Souchier's insight:

Le meilleur atout pour la préservation de l'environnement: la population locale. Encore faut-il qu'elle ait son mot à dire.

more...
Ludmila Smirnova's curator insight, August 8, 9:29 PM

The evidence of the power of local communities.

Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

La fin du gaspillage alimentaire dans les grandes surfaces ?

La fin du gaspillage alimentaire dans les grandes surfaces ? | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Une soixantaine de députés ont déposé une proposition de loi pour contraindre les hypermarchés à donner leurs invendus alimentaires encore consommables aux associations caritatives.
Raphael Souchier's insight:

Compter sur la seule initiative des grandes surfaces et des consommateurs pour lutter contre le gaspillage a malheureusement montré ses limites.

La région wallone a déjà mis en place depuis février un dispositif qui inspire ce projet de loi inspiré par un élu UMP. Mais la majorité suivra-t-elle? N'est-elle pas trop sensible aux charmes (et au pouvoir) des grandes surfaces? Vous le saurez au prochain épisode ;)

more...
Thierry Curty's comment, August 4, 10:45 PM
Mais quels charmes? Quels pouvoirs? Ce sont déjà les grandes surfaces qui donnent le plus...et la loi actuelle qui leur interdit de donner plus.

Si les grandes surfaces ne donnent pas plus, ce n'est pas par radinisme, mais parce que s'il y a des intoxications elles sont responsables, alors leurs assurances exigent qu'elles rendent inaccessibles ou incomestibles les invendus.
Thierry Curty's comment, August 4, 10:49 PM
D'ailleurs, vous noterez que même la banque alimentaire est contre cette loi, parce qu'ils ne savent pas comment faire pour collecter et distribuer...

Si cette loi passe, il faudra que le gouvernement mette la main à la poche pour financer les infrastructures nécessaires, pour respecter la chaîne du froid et les dates limites de conservation.

Les produits aujourd'hui détruits, s'ils doivent être donnés, doivent être immédiatement stockés au froid, dans des chambres frigorifiques appartenant à leurs destinataires, sinon les supermarchés devront les stocker à leurs frais qu'ils déduiront de leurs bénéfices, réduisant les rentrées fiscales.

Et ces produits devront arriver dans l'assiette du consommateur dans les deux ou trois jours. Il faut imaginer de quoi nous parlons. C'est une infrastructure similaire à celle de la chaîne du poisson qu'il faut mettre en place, c'est irréaliste.
Rescooped by Raphael Souchier from La Fabrique Spinoza, think tank du bonheur citoyen
Scoop.it!

Il faut remettre les citoyens au cœur de la décision publique

Il faut remettre les citoyens au cœur de la décision publique | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

A l'heure d'Internet, des réseaux sociaux et des nouveaux médias qui bouleversent les pratiques d'information et d'expression, les citoyens souhaitent de plus en plus participer directement aux décisions publiques. Cette évolution profonde de la société, qui veut désormais prendre pleinement sa part à la vie de la démocratie, ressort très nettement de la dernière enquête réalisée sur ce sujet par TNS Sofres pour la Commission nationale du débat public: plus de 90% des citoyens souhaitent par exemple que l'on développe leurs moyens d'information et d'expression directe, au niveau local comme au niveau national. Une telle transformation semble aujourd'hui indispensable, pour répondre aux trois quarts des Français qui considèrent que les pouvoirs publics ne tiennent pas davantage compte de leur avis avant de prendre des décisions, qu'il y a une dizaine d'années.

 

 


Via Sylvain Rotillon, la Fabrique Spinoza
Raphael Souchier's insight:

9 Français sur 10 veulent être mieux associés aux décisions publiques.

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Top burger experience en Morbihan: le Food Truck (Auray Vannes Lorient) ;O)

Top burger experience en Morbihan: le Food Truck (Auray Vannes Lorient) ;O) | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Camion West-Corner, Burger maison dans le Morbihan à Carnac, Quiberon, Erdeven et la Trinité sur Mer. Des hamburgers à emporter, restauration rapide de qualité Street Food.
Raphael Souchier's insight:

Nouveau: Un entrepreneur indépendant, pro et sympa, des produits de qualité (et pain maison). Et même un burger végétarien (le commander la veille). Résultat: Yummy!

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Quoi, t’es pas encore à l’eusko?

Quoi, t’es pas encore à l’eusko? | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
L’Eusko est devenu en à peine un an la première monnaie locale de l’Etat français et une des toutes premières d’Europe. Les impacts quantitatifs de ce nouvel instrument de développement local en Iparralde sont déjà appréciables et leur renforcement ne tient qu'à chacun d'entre nous. Créé le 31 janvier 2013 à Ustaritz, en un an à peine, l'eusko est devenu un outil permettant de transformer concrètement la réalité d'Iparralde. Et c'est chacun d'entre nous qui avons, quotidiennement, dans nos mains, le moyen de renforcer cette capacité de transformation : en utilisant des eusko à la place des euros, chaque fois que c'est possible. Comment l'eusko peut transformer Iparralde Au cours de l'année 2013, donc en 11 mois, 2.700 adhérents utilisateurs ont converti 343.000 euros en eusko. Ces 343.000 euros de pouvoir d'achat convertis en eusko ne coûtent rien à l'utilisateur, qui reçoit un eusko pour un euro. Par contre, ils permettent toute [...]


- Enbata

via Colibris

Raphael Souchier's insight:

Une monnaie locale peut avoir un impact important sur l'économie et la vie en société. Chaque jour, chacun (consommateur, entrepreneur, collectivité) peut faire une vraie différence.

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

La campagne “Semences sans Frontières” de l'association Kokopelli

La campagne “Semences sans Frontières” de l'association Kokopelli | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Aidez-nous à lancer la ferme de production de semences destinées à notre campagne "Semences sans Frontières". Nous avons besoin de vous !
Raphael Souchier's insight:

Sauver la bodiversité et la liberté des semences, c'est possible. Kokopelli s'y est attelée depuis longtemps et propose aujourd'hui ui projet  en financement participatif.  

more...
Thierry Curty's comment, August 4, 10:54 PM
J'aimerais quand même comprendre pourquoi Kokopelli fait toujours bande à part?

Il existe une association de paysans qui produit de la semence et une association de particuliers qui produit de la semence "open source"...pourquoi Kokopelli est toujours en marge des autres?

Ce dispersement profite certainement aux lobbys, qui sont concurrents sur le marché...mais cohérents dans leurs actions. Kokopelli bénéficie maintenant d'une renommée, c'est un organisme précurseur et à ce titre il devrait être intégré aux actions existantes. Au lieu de ça, il se tient lui-même à part. Peut-être en raison de son opposition systématique au système existant de catalogue, qui est pourtant une excellente chose que personne d'autre ne remet en cause?
Rescooped by Raphael Souchier from Biomimétisme-Economie Circulaire-Société
Scoop.it!

The Next Economy (video)

The Next Economy (video) | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
An excellent little video on transitioning from Globalization to Eco-Localism. Lots of food for thought.

Via Charles van der Haegen, Raphael Souchier
more...
Charles van der Haegen's curator insight, July 18, 9:35 PM

Transitioning from globalization to Eco-Localism.

This is also what Blue Economy strives at,

So much is happening in this world

I like how Fritjof Capra writes it:

"

We do not need to invent sustainable human communities. We can learn from societies that have lived sustainably for centuries. We can also model communities after nature's ecosystems, which are sustainable communities of plants, animals, and microorganisms. Since the outstanding characteristic of the biosphere is its inherent ability to sustain life, a sustainable human community must be designed in such a manner that its technologies and social institutions honor, support, and cooperate with nature's inherent ability to sustain life."

Fritjof Capra"

asq follows:

 

Raphael Souchier's curator insight, July 19, 2:01 AM

A quoi devra ressembler l'économie de demain?

John Payne's curator insight, July 20, 7:47 AM

I doubt the narrator of this video would recognize roboticists as allies, and also expect that many roboticists won't immediately see a connection. That connection is encapsulated in the word "attention".  In a world in which farmers are hard-pressed to find enough help at a wage they can afford, there isn't enough attention to go around, With the result that crops not requiring so much attention are substituted for those requiring more, and, where no subsidies exist, concern for environmental issues go wanting. Robotics can supply the needed attention, in the most basic sense for now, but eventually in all senses of the word.

Rescooped by Raphael Souchier from URBANmedias
Scoop.it!

La PARTICIPATION des habitants au coeur des priorités de la politique de la ville - Lagazette.fr

La PARTICIPATION des habitants au coeur des priorités de la politique de la ville - Lagazette.fr | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

Modifier la nature des relations entre habitants et pouvoirs publics est un chantier ambitieux. C'est aussi l’un des nouveaux objectifs de la politique de la ville. Malgré le déficit démocratique qui couve dans les quartiers populaires, cette tâche à-priori urgente... est à mener dans la durée. A l'instar de Mulhouse, qui a pris le soin d'inclure ses habitants dans la gestion des zones de sécurité prioritaires (ZSP) avant de revoir progressivement son ambition à la hausse.


Via Sylvain Rotillon, gasno, association concert urbain
Raphael Souchier's insight:

Construire la démocratie au quotidien en associant les habitants à la gestion de leur quartier.

more...
No comment yet.