ECONOMIES LOCALES VIVANTES
34.9K views | +0 today
Follow
ECONOMIES LOCALES VIVANTES
L'avenir de nos économies est à la fois enraciné et interconnecté.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Comment la ville d'Albi veut conquérir son autosuffisance alimentaire

Comment la ville d'Albi veut conquérir son autosuffisance alimentaire | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
FIGARO DEMAIN - L'objectif, à l'horizon 2020, est de permettre à tous les habitants de se nourrir de denrées produites dans un rayon de 60 kilomètres autour de la préfecture tarnaise. Au menu : agriculture urbaine, jardins partagés et circuits courts. Une première en France.
Raphael Souchier's insight:
"Un petit parfum de révolution verte flotte dans l'air. L'équipe municipale d'Albi a officialisé début 2016 un défi ambitieux: parvenir à l'autosuffisance alimentaire à l'horizon 2020. Une première en France pour une ville de cette taille..."
more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

A Ungersheim, manger local et payer en radis

A Ungersheim, manger local et payer en radis | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Cette petite commune du Haut-Rhin, qui veut assurer sa souveraineté alimentaire, a créé sa propre filière agricole.
Raphael Souchier's insight:

"Assurer la souveraineté alimentaire de la commune, en créant une filière locale « de la graine à l’assiette », autrement dit en proposant aux villageois des aliments produits localement : c’est l’objectif poursuivi depuis quatre ans par la municipalité d’Ungersheim..." 

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Want to double world food production? Return the land to small farmers!

Want to double world food production? Return the land to small farmers! | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
All over the world, small farmers are being forced off their land to make way for corporate agriculture, writes GRAIN - and it's justified by the need to 'feed the world'. But it's the small farmers that are the most productive, and the more their land is grabbed, the more global hunger increases. We must give them their land back!
Raphael Souchier's insight:

"La question de la faim dans le monde peut se résumer finalement à la question: "Comment ne pas empêcher les gens de se nourrir par eux-mêmes?" François de Ravignan

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Le district scolaire de Sausalito, Californie: pionnier de la nourriture scolaire locale fraîche, bio et saine.

Le district scolaire de Sausalito, Californie: pionnier de la nourriture scolaire locale fraîche, bio et saine. | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

"This program successfully disrupts the cycle of unhealthy, pre-packaged, heat and serve meals that dominate school kitchens."

Raphael Souchier's insight:

Nourriture scolaire du district de Sausalito, Californie: "on ne peut dissocier la santé de nos enfants de celle de la planète".

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Comment le fermier le plus connu des Etats Unis peut être écouté de tous, au delà des croyances politiques. How America’s most famous farmer can appeal to left, right and...

Comment le fermier le plus connu des Etats Unis peut être écouté de tous, au delà des croyances politiques.                            How America’s most famous farmer can appeal to left, right and... | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

Quand Joel Salatin parle de nourriture durable, les gens écoutent. Même quand ils ne sont d'accord sur rien d'autre.

Le fermier le plus connu du pays peut réunir autour de ses idées les citoyens américains de toutes sensibilités. "Bien que l'état du monde en général l'attriste, il est plein d'optimisme sur ce que les gens peuvent accomplir dans leurs propres fermes et cuisines. S’il n’a guère de prise sur ce qui arrive à notre civilisation, ce qui arrive dans sa ferme de Polyface dépend beaucoup de lui et avec l'arrivée de printemps, il a de quoi faire..."

Raphael Souchier's insight:

Joel Salatin, paysan américain admirable et admiré. Que les paysans européens qui ont survécu à l'industrialisation de la nourriture lèvent eux aussi la voix et soient écoutés!

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Goûtez l'Ile-de-France autrement pendant les Semaines du Manger Local ! | Mangeons local en Ile-de-France

Goûtez l'Ile-de-France autrement pendant les Semaines du Manger Local ! | Mangeons local en Ile-de-France | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
A l’initiative du Cervia Paris Ile-de-France, ce site à pour vocation de vous informer sur les produits emblématiques d'Ile-de-France, les recettes associées, les restaurants labellisés Des Produits d'ici cuisinés ici, ainsi que les points de vente qui commercialisent les produits régionaux.
Raphael Souchier's insight:

Une semaine pour découvrir la richesse de l'offre de nourriture locale francilienne et devenir (encore plus) locavore :)

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Olivier De Schutter : « Notre modèle agricole mondial est à bout de souffle »

Olivier De Schutter : « Notre modèle agricole mondial est à bout de souffle » | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Le rapporteur pour le droit à l’alimentation aux Nations unies constate l’impuissance des Etats face aux industriels de l'agro-industrie.

 

Via Anne-Sophie Novel

Raphael Souchier's insight:

Pendant 6 ans, Olivier de Shutter a réalisé un travail immense de sensibilisation. Espérons que le bon sens prévaudra face à l'immense pression des intérêts privés. Il conclue son rapport en disant "Le message final que je remets aux gouvernements, c'est la nécessité de démocratiser les systèmes alimentaires. Cela signifie qu'ils..."

more...
Raphael Souchier's curator insight, April 30, 2014 6:25 AM

Pendant 6 ans, Olivier de Shutter a réalisé un travail immense de sensibilisation. Espérons que le bon sens prévaudra face à l'immense pression des intérêts privés. Il conclue son rapport en disant "Le message final que je remets aux gouvernements, c'est la nécessité de démocratiser les systèmes alimentaires. Cela signifie qu'ils..."

Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Les meilleurs jambon-beurre de Paris

Les meilleurs jambon-beurre de Paris | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
PALMARÈS - Même s'il se fait peu à peu grignoter des parts de marché par le hamburger, le jambon-beurre reste la star incontestée des sandwichs.
Raphael Souchier's insight:

Le jambon-beurre a encore de l'avenir face au hamburger; encore faut-il repérer les pros respectueux de la qualité. Bon appétit!

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from Sustainable imagination
Scoop.it!

L’agriculture urbaine dans la ville africaine

L’agriculture urbaine dans la ville africaine | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

"L’agriculture urbaine dans les pays du Sud est un phénomène remarquable dans toutes les grandes villes, et est devenue un levier d’action pour les politiques de développement humain et de lutte contre la pauvreté en ville. Selon la FAO, en Afrique subsaharienne, où l’urbanisation s’accélère alors que le secteur industriel se développe peu, 40 % des ménages urbains ont des activités agricoles en ville. Dans un contexte où les opportunités d’emploi sont rares, la pratique de l’agriculture dans la ville permet de générer des revenus pour les familles et de subvenir à leurs besoins alimentaires."


Via Bruno Vitasse \\ Zone-AH!, Laurence Serfaty
Raphael Souchier's insight:

Dans le monde, 70% de la nourriture est encore produite par des fermes familiales. Comme le dit François de Ravignan: "La question de la faim dans le monde peut se résumer finalement à la question: "Comment ne pas empêcher les gens de se nourrir par eux-mêmes?"

more...
Bruno Vitasse \\ Zone-AH!'s curator insight, February 12, 2014 1:49 PM

Pfff. Même là-bas ils parlent de #bobo ^^

Bernadette Cassel's curator insight, March 11, 2014 12:00 PM


Raphael Souchier's insight:

Dans le monde, 70% de la nourriture est encore produite par des fermes familiales. Comme le dit François de Ravignan: "La question de la faim dans le monde peut se résumer finalement à la question: "Comment ne pas empêcher les gens de se nourrir par eux-mêmes ?"


Christian Allié's curator insight, March 11, 2014 2:35 PM

........."""""""""""""""""""""........

 

..... 

Petits arrangements entre acteurs

 

   Les arrangements menés entre les agriculteurs urbains et d’autres acteurs publics ou non sont également un facteur fort pour le maintien de l’agriculture en ville.

On parle ici d’arrangement socio-spatial, c’est-à-dire d'une négociation entre acteurs, formelle ou informelle, tacite ou explicite, qui vise à régler un problème à dimension spatiale. Cette dimension spatiale tient au fait qu’il s’agit d’une gestion de la distance : accès à une ressource distante, accès à un espace, gestion de la proximité entre deux activités distinctes, négociation pour la protection d’un espace, etc. Les maraîchers, par exemple, ont des arrangements à la fois avec des acteurs institutionnels pour l’accès au foncier et avec d’autres acteurs pour accéder aux ressources essentielles à la conduite de leur activité : semences, fumures organiques et minérales, pesticides, eau d’irrigation, main-d’œuvre, transport, etc. Quant aux éleveurs de porcs, ils développent des arrangements pour rendre leur activité « invisible » celle-ci étant officiellement interdite en ville. Par exemple, un éleveur urbain peut aménager sa cour pour diminuer les nuisances au voisinage et donner des produits issus de l’élevage à ses voisins en échange (implicite) d’une meilleure tolérance envers l’élevage. Ici, les arrangements permettent aux éleveurs d’avoir accès à des ressources non-productives, telles que la tolérance du voisinage et l’acceptation tacite de la présence d’une activité agricole avec ses nuisances au sein d’un espace donné.

 

La pérennité de l’agriculture à Bobo-Dioulasso semble fragile. Si un appui officiel pourrait garantir le maintien des activités agricoles face à l’urbanisation, un projet de trames vertes montre que ce n’est pas suffisant. Mises en place à l’origine pour « verdir » l’espace public et offrir des espaces dédiés aux activés agricoles, les trames vertes accueillent aujourd’hui  des projets d’aménagement, des espaces agricoles ou commerciaux, ou encore disparaissent au profit de constructions. Ainsi, ces travaux montrent qu’au-delà du soutien politique, les activités agricoles urbaines doivent être développées sur des territoires spatialement et socialement construits par les pratiques et les interactions entre acteurs. Des interactions qu’il est nécessaire de prendre en compte lors de la planification urbaine car si un élément du système est modifié, l’ensemble du système le sera.

Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

La recette de la première cantine de France certifiée bio : redonner le pouvoir au cuisinier

La recette de la première cantine de France certifiée bio : redonner le pouvoir au cuisinier | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
C'est le premier restaurant scolaire certifié bio en France par l'organisme Ecocert. A Marsaneix, en Dordogne, les écoliers ont droit à un repas à (...)
Raphael Souchier's insight:

Bonus: " le prix des repas a baissé, et est aujourd’hui le moins élevé de tous les villages alentours. La bonne idée de la mairie: laisser..."

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

L'Europe doit changer son système alimentaire, et vite !

L'Europe doit changer son système alimentaire, et vite ! | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
« Il y a de grandes chances pour que le système alimentaire européen s'effondre d'ici quelques années ». Tel est le constat d'un rapport qui sonne (...)
Raphael Souchier's insight:

"Penser la sécurité alimentaire de l’Europe implique donc d’adopter une pensée systémique et transdisciplinaire, et de traiter les crises simultanément"

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from Alimentation21
Scoop.it!

Une alimentation saine coûte à peine plus cher que la "malbouffe" - Le Vif

Une alimentation saine coûte à peine plus cher que la "malbouffe" - Le Vif | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

On entend souvent dire que l’alimentation saine est beaucoup trop chère. Une étude démontre que la différence entre une alimentation équilibrèe et un mode alimentaire moins sain ne s’élève qu’à un peu plus d’un euro par jour.

Une alimentation saine constitue la base de toute action contre les affections chroniques que sont le surpoids, le diabète, les maladies cardio-vasculaires, etc.

Cette vérité vaut d’autant plus pour les personnes issues d’un milieu socio-économique moins favorable. Celles-ci adoptent souvent des schémas alimentaires moins sains et risquent davantage de contracter une affection chronique que des personnes plus aisées.

Le prix des aliments sains est souvent évoqué comme l’un des obstacles les plus importants à une alimentation meilleure pour la santé. Cette affirmation ne tient pas la route. Il est effectivement possible de choisir une alimentation saine parmi l’offre classique en consommant plus de fruits et de légumes que de viande et d’aliments gras.


Via Catherine Closson
more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Fabien Rugi régale la cité phocéenne avec ses fish & chips locavores

Fabien Rugi régale la cité phocéenne avec ses fish & chips locavores | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Fabien Rugi régale la cité phocéenne avec ses fish & chips locavores
Raphael Souchier's insight:

Street Food version quartier du Panier: Du poisson et des crustacés pêchés dans la région par un poissonnier créatif et amoureux de la nourriture locale.

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Chéri, tu descends la poule ?

Chéri, tu descends la poule ? | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Les cocottes, qui peuvent engloutir jusqu’à 200 kilos de restes alimentaires par an, tout en fournissant des œufs frais, ont débarqué en ville.
Raphael Souchier's insight:
"Les 56 % de Français qui habitent une maison avec jardin pourraient voir une réduction substantielle de leur « poubelle grise ".  
more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Environnement : une salade sur dix contient des produits interdits

Environnement : une salade sur dix contient des produits interdits | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Le cœur de laitue, vert tendre à souhait, semble un aliment sain par excellence. Peut-être pas tant que ça, prévient l'association...
Raphael Souchier's insight:

Saladegate: Bon appétit :(

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from Innovation sociale
Scoop.it!

Produire sur place ce que nous mangeons

Produire sur place ce que nous mangeons | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
De plus en plus de villes tâchent de produire sur leur territoire de quoi nourrir leur population.

Via Bernard BRUNET
more...
Véronique Calvet's curator insight, August 30, 2015 4:34 AM

Plus d'autonomie alimentaire pour des communes de toutes tailles, c'est un des concepts des Villes en Transition, lancé en 2006 à Totnes dans le Devon au Royaume Uni.

kitty de bruin's comment, August 31, 2015 3:06 AM
c'est bien de faire das l'artivle de donner la source ad (1) villes et territoires en transition: www.transitionfrance.fr, et les transaitionneurs seront bienvenue le 25, 26 et 27 sept
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Resalis, Réseau pour une Alimentation Locale Innovante & Solidaire

Resalis, Réseau pour une Alimentation Locale Innovante & Solidaire | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

Et si l’ensemble de la restauration collective d’un territoire était produite et transformée localement ?

Le département des Deux-Sèvres relève le défi, en pensant aux emplois et à l'économie locale, à une nourriture de qualité pour tous et à l'environnement...


Via Philippe Desbrosses

Raphael Souchier's insight:

Restaurer l’"immunité alimentaire" d’un territoire pour réduire sa vulnérabilité en cas de grèves, par exemple : c’est l’esprit de cette action mise en place par le département des Deux-Sèvres. Et le défi est de taille, car 95% de l’offre de restauration collective locale est encore importée !
Ce programme, mis en place depuis 3 ans, approvisionne 30 collèges en produits frais de proximité (aucun surgelés) qui économisent des émissions de GES liées au transports, aux emballages, et dont la plupart sont produits en plein champs (50% de bio), et donc cultivés sans engrais chimiques ou pesticides fortement émetteurs de GES.
Une initiative qui touche déjà 15 000 collégiens, 8 000 bénéficiaires de la banque alimentaire et qui, à terme, va aussi créer quelques milliers d’emplois, tout en « gardant l’argent à la maison » -  Bonne nouvelle: elle est 100% duplicable sur d’autres territoires…

more...
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Pourquoi une pomme des années 1950 équivaut à 100 pommes d’aujourd’hui

Pourquoi une pomme des années 1950 équivaut à 100 pommes d’aujourd’hui | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Avec l'augmentation des rendements agricoles, nos aliments sont devenus des coquilles vides… de nutriments. Combien de pêches, d'oranges, de brocolis faut-il ingurgiter pour retrouver les bienfaits d'il y a un demi-siècle ?
Raphael Souchier's insight:

... ou plutôt, quelle nourriture manger plutôt que ces aliments vides de nutriments?

more...
Raphael Souchier's curator insight, January 26, 2015 3:11 PM

... ou plutôt, quelle nourriture produire et manger, en lieu et place de ces aliments devenus vides de nutriments?

Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Comment les industriels nous rendent accros à la junk food

Comment les industriels nous rendent accros à la junk food | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Dans son livre "Sucre, sel et matières grasses", le reporter américain Michael Moss dévoile les stratégies des entreprises agroalimentaires pour créer la dépendance à leurs produits
Raphael Souchier's insight:

"...rien ne semble susceptible d’arrêter les multinationales dans la course au « stomach shares » – ces parts d’estomac en analogie aux parts de marchés – des consommateurs..."

Rien... sinon les humains, s'ils se réveillent.

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Josselin, 24 avril: Venez discuter de l’impact de notre consommation sur l’économie locale.

Josselin, 24 avril: Venez discuter de l’impact de notre consommation sur l’économie locale. | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

Dans le cadre du programme visant à développer les circuits alimentaires de proximité porté par le Pays de Ploërmel, le Groupement d’Agriculteurs Bio du Morbihan (GAB 56), l’association Polen et le collectif de producteurs Clic ta Berouette vous proposent un temps d’échanges sur l’impact de notre consommation sur l’économie locale.

 

Raphael Souchier's insight:

Au programme : de la cuisine, desdégustations, des expositions, un film et beaucoup d’échanges en présence d’acteurs de l’économie locale :

·         le groupe « Monnaie locale » de l’association Polen,

·         les producteurs de Clic ta Berouette

·         Raphaël Souchier, « la nourriture au cœur du territoire ».

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Alimentation: méfiants, les Français misent sur les produits locaux - 20minutes.fr

Alimentation: méfiants, les Français misent sur les produits locaux - 20minutes.fr | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Raphael Souchier's insight:

«Aujourd'hui, acheter durable c'est aider le petit agriculteur qui est à côté de chez moi. C'est une tendance qui n'est pas nouvelle mais qui se renforce avec le temps», souligne M. Mercier.

more...
No comment yet.
Rescooped by Raphael Souchier from Développement durable en France
Scoop.it!

Le «manger local» continue de progresser

Le «manger local» continue de progresser | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Il y a deux ans, le cabinet Xerfi identifiait un ralentissement du marché du bio, en parallèle à une envolée de la tendance locavore (les deux n’étant bien sûr absolument pas incompatibles). Le «manger local» plaît de plus en plus, ça se confirme encore: Ipsos et le réseau Bienvenue à ...

Via échoplanète
Raphael Souchier's insight:

Une appréciable tendance de fond.

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

La France, pays où il fait bien manger

La France, pays où il fait bien manger | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
La France occupe la deuxième place du classement mondial de la situation alimentaire établi par Oxfam, derrière les Pays-Bas.
Raphael Souchier's insight:

2° après les Pays-Bas, sur la base d'indicateurs d'abondance, de qualité, d'accessibilité financière et d'hygiène alimentaire.

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Mieux qu'un centre commercial : une épicerie coopérative, culturelle et solidaire dynamise une commune

Mieux qu'un centre commercial : une épicerie coopérative, culturelle et solidaire dynamise une commune | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
C'est une épicerie, bar, café concert. Un lieu multi-services que font vivre les habitants d'une commune du Morbihan : vente de produits bio, (...)
Raphael Souchier's insight:

Pour bien commencer l'année, voici un exemple réussi d'initiative populaire locale et de méthode de travail partagée.

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Bio et hyperproductive : la ferme magique d’un agriculteur québécois

Bio et hyperproductive : la ferme magique d’un agriculteur québécois | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Jean-Martin Fortier, producteur canadien, est convaincu que l'on peut produire beaucoup de légumes sains et bios sur une petite surface. La preuve avec la micro-ferme qu'il exploite au Québec.
Raphael Souchier's insight:

Une famille de paysans qui vit très bien de son activité sur moins d'un ha. en nourrissant plus de 200 familles de la région. 5 fois plus productive que la plupart des fermes françaises en AMAP, avec une marge de 45% etdu temps libre pour les enfants. Des leçons à tirer, non?

more...
Thierry Curty's comment, January 13, 2014 4:13 PM
Le problème est toujours le même : on sait que ça existe, on sait que c'est possible, il existe des tas d'exploitations comme ça au Mexique, en Argentine...mais voilà, ça ne peut pas nourrir le monde. Parce que c'est beaucoup de travail et qu'il en faudrait deux cent millions de plus des exploitations comme ça. Des exploitations peu ou pas mécanisables que seuls quelques ravagés de la caboche, qui ont l'amour de leur travail jusqu'à la rage accepteront d'exploiter. Même en imaginant qu'on incite par tous les moyens à multiplier ces initiatives, si on arrivait un jour à produire 5% de l'agriculture mondiale par ce biais, ce serait déjà un véritable miracle. A 5%, je suis déjà largement dans l'utopie, je pense.