ECONOMIES LOCALES VIVANTES
35.3K views | +1 today
Follow
ECONOMIES LOCALES VIVANTES
L'avenir de nos économies est à la fois enraciné et interconnecté.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

La ferme de demain, écolo et prospère, existe déjà, nous l’avons visitée

La ferme de demain, écolo et prospère, existe déjà, nous l’avons visitée | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
Elle aurait pu rester une ferme bretonne comme les autres, et subir la crise, comme les autres. Pourtant, quand il a repris la ferme paternelle des Petits-Chapelais, Gilles Simonneaux s’est tourné vers le bio et s’est diversifié, quand ses voisins intensifiaient et se spécialisaient. Visite guidée avec un paysan qui a redonné du sens à son métier.

Chavagne (Ille-et-Vilaine), reportage

Une allée d’arbres fruitiers conduit le visiteur jusqu’à la cour bordée de bâtiments en vieilles pierres. Les (...)
Raphael Souchier's insight:

Agriculture: Demain, c'est déjà aujourd'hui.

more...
Cathryn Wellner's curator insight, January 12, 2016 2:15 PM

There'll be more farms like this - and they can't come too soon.

Rescooped by Raphael Souchier from Les colocs du jardin
Scoop.it!

Jardins associatifs : lorsque la ville nourrit la ville

Jardins associatifs : lorsque la ville nourrit la ville | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
C’est un véritable phénomène de société : depuis les années 2000, de plus en plus de citadins cherchent à produire leurs propres fruits et légumes dans des jardins associatifs urbains.

Via Bernadette Cassel
Raphael Souchier's insight:

C'est bon pour la santé, le portefeuille, la vie sociale et l'écologie urbaine. Et ça ne coûte rien (ou presque) à la collectivité...

more...
congruence-RSO's comment, May 11, 2013 11:28 AM
... sympathique témoignage de Christelle !
Agnes Ricart 's comment, May 11, 2013 3:48 PM
je suis assez d'accord avec vous Christelle, parfois les jardiniers sont pires utilisateurs de produits chimiques que les agriculteurs ! mais il ne faut pas baisser les bras et bravo de continuer à travailler la terre naturellement malgré tout ! =) !
Christelle Bianchi's comment, May 12, 2013 12:17 AM
Merci de vos commentaires, le jour ou je baisserai mes bras c'est quand mon cœur s’arrêtera. Dommage que je ne puisse y glisser une photo... hier 3 bottes de paille, carton pour une maison super classe !
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Grèce : des recette culinaires pour survivre à la crise

Grèce : des recette culinaires pour survivre à la crise | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

Troisième année consécutive de rigueur drastique. Et la situation ne fait qu’empirer.

Le nouveau budget grec prévoit des coupes salariales, des hausses de taxes, des mises en chômage technique.

Les Hellènes ont assisté impuissants à une dégradation brutale de leur niveau de vie. Tous les secteurs ont pâti, y compris le plus basique, l’alimentaire.

Dans ce contexte vient de paraître un livre de recettes de cuisine pour éviter la famine, qui fait un tabac...


Copyright © 2011 euronews

more...
No comment yet.
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Resalis, Réseau pour une Alimentation Locale Innovante & Solidaire

Resalis, Réseau pour une Alimentation Locale Innovante & Solidaire | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it

Et si l’ensemble de la restauration collective d’un territoire était produite et transformée localement ?

Le département des Deux-Sèvres relève le défi, en pensant aux emplois et à l'économie locale, à une nourriture de qualité pour tous et à l'environnement...


Via Philippe Desbrosses

Raphael Souchier's insight:

Restaurer l’"immunité alimentaire" d’un territoire pour réduire sa vulnérabilité en cas de grèves, par exemple : c’est l’esprit de cette action mise en place par le département des Deux-Sèvres. Et le défi est de taille, car 95% de l’offre de restauration collective locale est encore importée !
Ce programme, mis en place depuis 3 ans, approvisionne 30 collèges en produits frais de proximité (aucun surgelés) qui économisent des émissions de GES liées au transports, aux emballages, et dont la plupart sont produits en plein champs (50% de bio), et donc cultivés sans engrais chimiques ou pesticides fortement émetteurs de GES.
Une initiative qui touche déjà 15 000 collégiens, 8 000 bénéficiaires de la banque alimentaire et qui, à terme, va aussi créer quelques milliers d’emplois, tout en « gardant l’argent à la maison » -  Bonne nouvelle: elle est 100% duplicable sur d’autres territoires…

more...
Scooped by Raphael Souchier
Scoop.it!

Suivre le mouvement "Villes en transition"

Suivre le mouvement "Villes en transition" | ECONOMIES LOCALES VIVANTES | Scoop.it
La Transition en question est le passage « de la dépendance au pétrole à la résilience locale ».


via Moune Poli

more...
No comment yet.