Economie Sociale et Solidaire
474 views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Competis
Scoop.it!

Agenda ESS - Avril & Mai 2014

Agenda ESS - Avril & Mai 2014 | Economie Sociale et Solidaire | Scoop.it

Cliquez le lien pour voir cet agenda sur notre Observatoire : Informations récentes sur le "secteur travail et handicap".

http://www.netvibes.com/unapei-competis#Forums%2C_Salons_%26_Manifestations

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

A Salbris, l'Esat change progressivement de peau

A Salbris, l'Esat change progressivement de peau | Economie Sociale et Solidaire | Scoop.it

Depuis novembre, des travaux sont menés à l’Esat de Belleville, à Salbris. L’établissement géré par l’Adapei, est au cœur d’un programme de rénovation.
A Salbris, l'Esat se niche au cœur de la rue Georges-Genevier. Pas forcément bien connu. Depuis plusieurs mois déjà, l'établissement et service d'aide par le travail (Esat) géré par l'Adapei se transforme et se met aux normes.
Ouvert en 1992, l'Esat de Belleville comptait alors 12 travailleurs handicapés. Ils sont aujourd'hui 49 pour un agrément de 48 places (plusieurs personnes fréquentant le site à mi-temps). Ici, plusieurs activités sont menées de front.
Ainsi, une activité de sous-traitance pour diverses entreprises du Romorantinais mais également une lingerie qui fonctionne pour les collectivités (CRJS, maisons de retraite) et les particuliers, sans oublier les gîtes, tout au long de la saison touristique. S'y ajoute l'activité entretien espace rural (les activités de tontes et de broyages comptent parmi les spécialités) et, la dernière en date, l'activité Maintenance hygiène des locaux, pratiquée notamment sur le site du Glandier, à Villeherviers. « Nous avons d'abord développé l'activité en interne avant de le faire en extérieur. Les personnes du service lingerie tournent aussi sur cette activité », explique Thierry Defrançois, directeur de l'ensemble de la structure depuis six mois. A quelques encablures du site principal, c'est l'atelier palettes (elles sont démontées puis d'autres sont refaites) qui est installé depuis plusieurs années déjà sur la zone artisanale des Champs. « Nous avons aussi un ouvrier détaché dans une entreprise », poursuit le directeur qui, chaque jour, endosse la tenue de commercial pour trouver de nouveaux marchés.
Depuis novembre, des travaux d'isolation sont en cours. Progressivement, les ateliers seront remis aux normes. Dès le mois de juin, commencera la mise aux normes électrique. « Nous voulons disposer d'un outil de travail qui corresponde aux demandes actuelles », indique encore Thierry Defrançois en évoquant notamment la lingerie qui va être entièrement revue et équipée d'un matériel adapté (machines à laver, calendreuses, des tables à repasser professionnelles). « C'est une activité qui est appelée à grossir. » Un nouvel outil qui sera disponible d'ici la fin de l'année.
Au total, dix-huit mois de travaux qui s'effectueront par tranches, en fonction des finances disponibles.

Date: 05/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Le Conseil Economique social et Environnemental collecte les bonnes pratiques

Avec sa plateforme web "Richesses et différences : vers une société plus accompagnante !", le Conseil Economique social et Environnemental invite tous les acteurs de la société civile à faire connaître leurs actions pour mieux accompagner les personnes en situation de handicap et favoriser leur accès à l’autonomie.
L’objectif est de mieux appréhender la diversité des actions et des acteurs qui les mettent en œuvre et surtout de nourrir ses réflexions pour qu’elles reflètent au mieux les propositions novatrices et les actions déjà effectives sur le terrain. Celles-ci seront mises en ligne sur cette même plateforme, afin de les partager avec les internautes.
Alors rendez vous sur www.richessesetdifferences.lecese.fr pour partager vos initiatives. Puis, en juin pour la présentation en direct des travaux de la section des affaires sociale et de la santé par la rapporteure Christel Prado (Groupe des associations).

Date: 28/03/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

ADHAP Services Niort s'engage dans la labellisation « Cap'Handéo »

ADHAP Services Niort s'engage dans la labellisation                  « Cap'Handéo » | Economie Sociale et Solidaire | Scoop.it

Créé en 2010 à l'initiative de l'enseigne Handéo le label « Cap'Handéo » permet aux personnes en situation de handicap de s'orienter vers les structures de services à la personne idoines.

Unique et précurseur en France, ce label garantit en effet des prestations de qualité, adaptées à chaque personne, quelle que soit la nature de son handicap.

Le label « Cap'Handéo » a été accordé au centre Adhap Services de Niort,  reconnu comme spécialiste du maintien à domicile, le 27 mars 2014 pour une durée de 3 ans renouvelable, après un audit effectué sur site.

Les exigences du référentiel « Cap'Handéo » obligent les structures labellisées à assurer des interventions à domicile sécurisées et adaptées aux besoins spécifiques des personnes en situation de handicap.

Date: 10/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Emploi des personnes handicapées : de bons résultats en 2013, surtout pour les formations en alternance

L'Agefiph a présenté, mardi 15 avril, un bilan encourageant relatif à l'emploi des personnes handicapées pour l'année 2013. Le taux d'emploi direct est en constante progression et les contrats de formation en alternance augmentent nettement. Le chômage des personnes handicapées, cependant, a crû de 11,5 % en un an.
ACCÈS RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Date: 15/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Une étude Deloitte compare les salaires du non marchand et du marchand

Les rémunérations dans les associations et les fondations ont fait l’objet d’une étude des cabinets Deloitte et Taste : salaires inférieurs, écarts davantage réduits… La faiblesse des salaires n’est-elle pas un frein au recrutement des talents ?

L’étude du cabinet d’experts Deloitte et de conseil en recrutement Taste a été réalisée en 2013 sur un échantillon de plus de 4 000 données individuelles dans 50 structures de tailles différentes, 30 associations et 20 fondations. Qu’y apprend-on ?

Des salaires plus faibles dans le non marchand. Les écarts de salaires entre le privé et les associations et fondations sont considérables : pour les cadres, les variations s’étendent de - 16 % à – 33 % ; le salaire de base dans les associations est en moyenne inférieur de 17 % par rapport au secteur marchand, avec une répartition différente selon les fonctions occupées : -0,6 % pour les non cadres et – 33 % pour les cadres supérieurs. Le plafond des salaires les plus importants s’élève à 75 000 euros dans les associations et les fondations.

Des niveaux de salaires plus resserrés dans les associations et fondations. Les différences entre les rémunérations les plus modestes et les plus élevées sont de 5, 5 dans les associations et fondations, tandis que dans le privé, elles sont de 8, 4, d’où « une progression plus faible entre deux niveaux de responsabilité » dans le non marchand.

Des situations hétérogènes de niveaux de rémunération dans le non marchand.Il existe une diversité de cas : les salaires sont supérieurs de 7 % dans les fondations, et inférieurs de 6 % dans les structures de petite taille (moins de 5 millions d’euros de budget) par rapport à celles de taille moyenne (30 millions d’euros de budget). Autre constat de l’étude, selon l’objet des associations et fondations, les différences de salaires sont significatives. Ainsi, dans l’humanitaire, les rémunérations sont inférieures de 6 % à la moyenne du secteur, tandis que dans le médico-social, elles sont de 11 % supérieures.

Date: 15/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Quel intérêt à évaluer l’utilité sociale des associations de solidarité ?

Une définition de « l’utilité sociale » figure dans le projet de loi ESS. Et elle est très importante. Eclaircissements et illustrations concrètes dans le magazine « Union sociale » de l’Uniopss du mois de mars, qui consacre son dossier à « Comment mesurer l’impact social de la solidarité ? ».

« L’évaluation de l’impact social des associations leur permettra de « plaider pour une économie plus juste et plus intelligente », indique Charles Sellen, économiste de la philanthropie et administrateur de la fabrique Spinoza. Elles peuvent informer et surtout former les citoyens à une manière plus responsable de bâtir l’économie au quotidien… pour convaincre que leur modèle est pertinent, elles doivent sortir de leur coquille et passer à l’offensive, témoigner et démontrer leur valeur ajoutée. Puisque la plupart des acteurs économiques ont les yeux rivés sur les seuls chiffres, c’est par ce biais que l’on peut capter leur attention et les convaincre. Il est indispensable que les associations osent évaluer leur impact social. »

Date: 01/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Le rapport d’activité de la chaire ESS-UPEM

Beau bilan 2013 pour la chaire ESS-Université de Paris-Est Marne-La-Vallée dont la présidence est assurée par CHORUM. Le rapport d’activité, qui vient d’être publié, détaille les activités et orientations : recherches action, travaux, reconnaissance de l’ESS, prix AEF…

Au-delà des enseignements spécifiques dispensés (licence et masters), ouverts à l’apprentissage et la formation continue, on constate à la lecture du rapport que l’activité de la chaire n’est pas balbutiante. Au chapitre des recherches, figurent, notamment le travail et son évolution dans le secteur du handicap ; les acteurs de l’ESS dans la filière du réemploi et des déchets en Ile-de-France, les relations de l’IAE avec les grandes entreprises ; l’expérimentation d’une norme ISO 26 000 de territoire en Seine-et-Marne ; la concentration et emploi dans le social et médico-social et l’effet du passage par les SIAE sur le bien être des bénéficiaires du RSA. Dans le domaine des publications (ouvrages, articles, communications) la chaire a produit un certain nombre de travaux conséquents autour de « sources et faiblesses de l’entrepreneuriat social », « comment intégrer l’ESS dans l’enseignement de l’économie »… Au programme des activités récurrentes de la chaire, il y a bien sûr les rencontres trimestrielles entre des chercheurs et des acteurs de terrain menées en partenariat avec l’Atelier et Alternatives économiques, le festival annuel de vidéos solidaires « nul n’est inemployable » autour de l’insertion par l’activité économique, etc.

Téléchargez le Rapport d’Activité de la chaire ESS-UPEM: http://www.chorum-cides.fr/wp-content/uploads/2014/04/RA-UPEM-Chaire-ESS.pdf

Date: 01/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Economie sociale et solidaire: le projet de loi adopté en commission à l'Assemblée

Economie sociale et solidaire: le projet de loi adopté en commission à l'Assemblée | Economie Sociale et Solidaire | Scoop.it

Le projet de loi sur l'économie sociale et solidaire a été adopté dans la nuit de mercredi à jeudi en commission à l'Assemblée nationale, avant son examen dans l'hémicycle le 13 mai.
Ce projet de loi, déjà adopté par le Sénat en novembre, définit pour la première fois le périmètre de l'économie sociale et solidaire, qui regroupe environ 200.000 entreprises (associations, mutuelles, coopératives) conciliant activité économique et utilité sociale.

La commission des Affaires économiques de l'Assemblée, qui l'examinait depuis mardi, a introduit dans le texte, à l'initiative de son président, François Brottes (PS), et en les adaptant, certaines dispositions censurées par le Conseil constitutionnel de la "loi Florange" sur la reprise de sites rentables.

Par rapport au texte censuré, les députés ont ainsi supprimé la procédure qui était prévue devant le juge de commerce, et maintenu l'obligation de recherche d'un repreneur en en faisant une condition de l'homologation du plan de sauvegarde par l'emploi (PSE) par l'administration.

De plus, l'autorité administrative pourra demander le remboursement des aides versées au cours des deux années précédentes en cas de fermeture d'un site et d'homologation d'un PSE pour lequel il existait un repreneur.

Pour le reste, la commission n'a que peu modifié le texte, ne touchant pas en particulier à ses articles clés consacrés à l'information préalable des salariés en cas de cession, des dispositions critiquées par le patronat.

En revanche, les députés sont revenus sur plusieurs mesures qui avaient été introduites au Sénat, supprimant notamment l'élaboration par les régions d'une stratégie de l'économie sociale et solidaire, en raison de la présentation prochaine d'un deuxième projet de loi de réforme territoriale.

Sur proposition du gouvernement, la possibilité de réserver des marchés à des organismes dont plus de 30% des travailleurs sont des personnes handicapées ou défavorisées, a été supprimée. Cette disposition, qui visait à transposer des directives européennes sur les marchés publics, nécessite en effet une réécriture de plusieurs textes législatifs.

Par ailleurs, les députés ont créé la chambre française de l'économie sociale et solidaire, par un amendement du rapporteur, le socialiste Yves Blein. Elle aura vocation à être la représentation nationale de l'économie sociale.

Ils ont aussi réformé le volontariat de service civique, créé en 2010 pour les plus de 25 ans, qui a rencontré peu de succès: il est transformé en volontariat associatif, et seules les associations pourront signer de tels contrats, d'une durée de 6 à 24 mois.

En outre, la commission a créé un fonds de formation à destination des dirigeants bénévoles d'association, financé par les associations avec un soutien public.

Date: 17/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

L’économie sociale et solidaire confirmée à Bercy : une reconnaissance du rôle moteur du secteur dans l’économie réelle

A la suite de la nomination des Secrétaires d’Etat, Finansol se félicite de l’arrivée de Valérie Fourneyron à l’économie sociale et solidaire et du maintien de ce portefeuille à Bercy. Frédéric Tiberghien, président de Finansol et ancien délégué interministériel à l’économie sociale, déclare à cet égard :

« L’économie sociale et solidaire ne doit pas d’abord être conçue comme une économie en charge de remédier aux imperfections de l’économie privée et des interventions publiques, mais comme un secteur économique à part entière contribuant à la production et au bien-être nationaux. La création en 2012 d’un ministère de l’économie sociale et solidaire rattaché aux ministères économiques de Bercy et non pas aux ministères sociaux a marqué de ce point de vue un progrès indiscutable. Finansol se félicite, qu’au sein du nouveau gouvernement, Valérie Fourneyron, ait été nommée secrétaire d’Etat en charge de l’ESS, auprès du Ministre de l’Economie. Les acteurs de la finance solidaire sont prêts à se mobiliser à ses côtés, pour que le projet de loi sur l’ESS, qui modifie profondement, l’agrément d’entreprise solidaire, socle de la finance solidaire, devienne un véritable vecteur de développement de cette autre façon d’entreprendre. »

Les défis sont d’autant plus grands que la nouvelle feuille de route annoncée par le Président de la République, la semaine dernière, porte une double ambition économique : inscrire clairement la France dans la transition énergétique ; et développer le ‘’produire mieux, produire en France et produire différemment’’. Dans cette perspective partagée par les acteurs de la finance solidaire, Finansol souhaite travailler de concert avec la Ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal et le Ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg. En effet, avec plus de 200 000 emplois crées et prés de 100 000 entreprises soutenues ces dix dernières années, les entreprises solidaires prouvent qu’elles apportent chaque jour des réponses concrètes à des préoccupations sociales et environnementales plus fortes que jamais par leur innovation au service du développement humain et à partager équitablement la richesse produite.

Date: 14/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

L'ADAPEI de l'Ariège à deux doigts d'un nouveau conflit social

L'ADAPEI de l'Ariège à deux doigts d'un nouveau conflit social | Economie Sociale et Solidaire | Scoop.it

L'ADAPEI de l'Ariège à deux doigts d'un nouveau conflit social

Hasard du calendrier, il y a un an à peine l’association agitée par une grave crise de gouvernance, faisait la une de l’actualité des médias.

Selon les délégués du personnel CGT qui ont organisé ce matin une conférence de presse, on est loin du retour à la normale espéré par tous.

Yazid Djemane et ses camarades ont bataillé ferme pendant des mois pour un retour à la normale et faire entendre la voix des familles, qui sont à l’origine de la création de cette association , une association ayant vocation d’accueillir les personnes en situation de handicap.

Date: 26/03/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Des parlementaires européens fixent les défis à relever pour la nouvelle mandature

Une réunion de l’intergroupe « économie sociale » du Parlement vient d’avoir lieu. La dernière du genre, elle avait pour objectif de dresser un bilan et discuter de l’avenir des politiques européennes en faveur de l’ESS.

Eurodéputés membres de l’intergroupe, représentants des institutions européennes et acteurs de l’économie sociale ont d’abord profité de cette occasion pour revenir sur les acquis en matière d’économie sociale pendant cette législature qui s’achève avec la stratégie Europe 2020, les fonds structurels 2014-2020 offrant des opportunités pour l’ESS, la récente directive marchés publics permettant de prendre plus de critères sociaux en considération, et surtout bien sûr l’Initiative pour l’entrepreneuriat social. Cette dernière aura participé d’une reconnaissance accrue de l’économie sociale et des entreprises sociales, à travers ses onze « actions-clés », dont les deux dernières devraient être achevées par la Commission européenne cet été (réalisation d’une cartographie des entreprises sociales dans l’UE et la création d’une base de données des labels et certifications).

Date: 14/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Les associations, nouveaux pourvoyeurs d'emplois

Les associations, nouveaux pourvoyeurs d'emplois | Economie Sociale et Solidaire | Scoop.it

Avec 4 225 salariés, en 2012, le monde associatif ariégeois est un gros pourvoyeur d'emplois dans le département. Cela représente une masse salariale annuelle de 77 millions d'euros et, surtout, 14 % des emplois du secteur privé en Ariège.

Tout le monde est unanime lorsqu'il s'agit de défendre le tissu associatif. Et plus particulièrement dans les départements ruraux comme l'Ariège où les associations jouent un rôle social important. Mais ces structures régies par la fameuse loi de 1901 ont également un poids économique non négligeable.

Selon Recherches et solidarités (R & S), qui vient de publier une étude sur le secteur associatif, le département compte 4 300 à 4 800 associations œuvrant dans tous les secteurs : sport, culture, social, santé, environnement, défense des droits, etc. Sur ce nombre, 555 sont également des employeurs ! Ainsi, en Ariège, 4 225 personnes occupent un travail salarié, pour une masse salariale annuelle estimée à 77 millions d'euros, au sein d'une association. Ce qui, à en croire R & S, représente 14 % des emplois du secteur privé dans le département.

Date: 05/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Appels à projet «Priorité»

Appels à projet «Priorité» | Economie Sociale et Solidaire | Scoop.it

Cliquez ce lien pour trouver les appels les plus adaptés sur notre Observatoire : Informations récentes sur le "secteur travail et handicap"

http://www.netvibes.com/unapei-competis#Opportunites

 

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Hygia, l’innovation sociale au service de l’empowerment féminin

Sophie Kardous et Karima Ourabah ont créé l’association Hygia socio esthétique en 2005. Trois ans plus tard, elles chapotent la création d’un Institut de Beauté Solidaire dans les quartiers Nord de Marseille. Hygia s’est doté d’un objet social en socio esthétique, ce qui en fait un ovni et un précurseur dans ce domaine.

L’association a inscrit son objet social dans l’accompagnement à l’insertion et l’éducation pour la santé grâce un outil qui est l’esthétique. Les publics cibles sont les personnes fragilisées (difficultés sociales, médicales, sortant de prison, etc.). Hygia réalise à travers ce concept de « beauté - santé » et « prévention - médiation santé par la beauté » une action innovante en empowerment des femmes.
Pour maintenir une activité innovante et restructurer son modèle, l’association continue une partie de ses activités.

Hygia continue son travail de vulgarisation. L’expérience de ce concept médiation santé par la beauté constitue un capital inestimable que ses créatrices ne veulent pas voir abandonné.

Pour ce faire, elles développent des formations auprès de plusieurs corps professionnels afin de sensibiliser ces personnels. Des interventions ont lieu à l’Institut de Recherche et Prévention Santé, dans des écoles d’infirmière, d’esthéticienne pour modifier les pratiques du paysage social. En plus des aspects pratiques qu’elles transmettent, les membres de l’association développent leurs aptitudes théoriques afin de compléter leur enseignement.

Elles continuent également d’animer des « boudoirs femmes », des ateliers collectifs auprès des publics fragilisés, La présence sur le terrain restant un objectif majeur.

Aujourd’hui, certaines structures institutionnelles et associatives sollicitent Hygia en vue d’un essaimage sur d’autres territoires. L’association essaye de pérenniser ces relations pour établir des partenariats sur le long terme, comme avec Pôle Emploi, qui pourrait proposer ce type de formation complémentaire.

Date: 08/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Éco-industries : la piste de la matière secondaire

Éco-industries : la piste de la matière secondaire | Economie Sociale et Solidaire | Scoop.it

Comment mettre en relation des entreprises d'une même zone industrielle afin qu'elles réduisent leur empreinte écologique, tout en gagnant de l'argent ? C'est l'un des chevaux de bataille du Pôle des éco-industries de Poitou-Charentes. Ce dernier avait invité il y a peu à l'Espace régional de Vouillé l'association rochelaise Biotop.

« Dans une même zone industrielle récupérer les déchets d'une production pour en alimenter une autre, l'idée est séduisante, a développé Alexandre Petrozzi. Nous avons commencé avec les bigs bags, ces grands sacs en plastique qui servent dans la construction. Une entreprise de notre zone industrielle les jetait, une autre en achetait pour s'en servir. C'était simple. Malheureusement très souvent ce que l'on appelle encore un déchet – ce mot doit évoluer – on est obligé de le transformer si l'on veut le réutiliser ».
C'est à ce moment-là que l'association qui travaille avec le club des chefs d'entreprise du secteur a eu l'intelligence de frapper à la porte d'un nouveau partenaire : l'Adapei de Charente-Maritime (l'association des familles de handicapés). La boucle de l'économie la plus vertueuse qui soit, déjà circulaire s'ancrait alors dans le social et le solidaire. « Les textiles usagers d'une blanchisserie industrielle sont désormais récupérés et l'Adapei les transforme en chiffons réutilisables dans l'industrie. Nous avons découvert qu'il existait un réel marché. »
Même chose avec les sacs de jute récupérés à l'usine Café Merlin transformés, une fois reconditionnés par couple, en supports pour toits végétalisés. A chaque fois on peut parler de matière première secondaire.
Les Ateliers du Bocage (nés de la communauté Emmaüs, dans le Bressuirais) ont ensuite développé leur savoir-faire à partir d'une matière première secondaire aux ressources de plus en plus importantes : le téléphone portable du Français moyen est en effet jeté ou changé, en moyenne chaque année et demie !

Date: 04/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Les agences de développement investissent l'économie sociale et solidaire

Les agences de développement investissent l'économie sociale et solidaire | Economie Sociale et Solidaire | Scoop.it

Alors qu'elles ne consacrent encore que 10% de leurs actions à l'ESS, les agences de développpement économique investissent le secteur. Une étude du Cner fournit un tour d'horizon de ce qui se fait déjà.
Les agences de développement s'impliquent de plus en plus dans l'économie sociale et solidaire (ESS), notamment dans le soutien à la création d'entreprises. "Il y a une tendance au développement de ces actions, précise à Localtis Antoine Angeard, délégué général du Cner, qui fédère les agences de développement, de plus en plus d'agences sont actives dans ce domaine."
Dans une note récente, le Cner, a fait un tour d'horizon de ce qui se fait dans ce domaine. Les actions sont assez variées. Les agences de développement sont ainsi amenées à conseiller et à accompagner les porteurs de projets qui souhaitent entreprendre autrement. L'agence de développement économique de Meurthe-et-Moselle (Capemm) a ainsi mis en place "Idée Cap'", un dispositif expérimental destiné à développer des projets d'entreprise sociale et solidaire portés par des jeunes en service civique. L'agence leur apporte ses compétences et son expertise du monde l'entreprise, et ses réseaux privés et publics. L'agence Sud-Ouest Développement (Soda) a quant à elle participé à la création d'une plateforme d'insertion à destination des travailleurs handicapés.
Les agences portent aussi des actions en faveur des populations en difficulté, dans le champ de l'insertion par l'économique notamment. L'agence Le Havre Développement dispose d'un service d'amorçage de projets destiné à promouvoir l'entrepreneuriat et à détecter et accompagner les projets de créations d'activités économiques auprès des habitants des zones urbaines sensibles (ZUS).
Mais les agences s'impliquent aussi auprès des collectivités. Elles peuvent ainsi être amenées à accompagner la réflexion stratégique des territoires, comme l'agence pour l'économie en Essonne, ou leur proposer une assistance technique. L'agence Soda assure ainsi la promotion du premier centre de l'ESS en Picardie, créé par la municipalité de Nogent-sur-Oise, et accompagne les structures souhaitant s'y implanter.

Date: 04/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Insertion-Emploi - ESS : de bonnes conditions de travail pour les jeunes mais des salaires insatisfaisants

Le programme Jeun'ESS animé par l'Avise (Agence d'ingénierie et de services pour entreprendre autrement) publie une enquête sur la perception qu'ont les jeunes de l'emploi dans l'économie sociale et solidaire (ESS). Près de 90 % des moins de 30 ans qui y travaillent affirment "se sentir utiles pour la société".
ACCÈS RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Date: 16/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Valérie Fourneyron , secrétaire d'Etat hérite de l'ESS

L’ancienne ministre de la Jeunesse, des Sports de l’Education populaire et de la Vie associative, Valérie Fourneyron vient de se voir nommer dans le gouvernement Hollande 2, secrétaire d’Etat  au Commerce à l’Artisanat, à la Consommation et à l’ESS au sein du ministère de l’Economie.L’ESS passe donc d’un ministère délégué à un secrétariat d’Etat très dense.Date: 10/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

La Fegapei rejoint l’UDES

La Fegapei vient d’adhérer à l’UDES (Union des employeurs de l’économie sociale et solidaire). Cette adhésion est le fruit d’une collaboration de deux ans ; elle survient peu après le vote de la loi sur la formation professionnelle où les organisations employeurs du hors champ ont fait leur entrée.

La Fegapei qui fédère 500 associations et 4 000 établissements de services à la personne emploient 120 000 salariés. Pour Pour Guy Hagege, président de la Fegapei « : Adhérer à l’UDES c’est pouvoir prendre part au dialogue social national et y contribuer notamment en régions dans les instances relatives à l’emploi et à la formation professionnelle. C’est aussi l’opportunité pour la Fegapei de porter les enjeux majeurs des associations qui accompagnent au quotidien les personnes handicapées et fragiles. »

De son côté, « l’UDES se réjouit de cette adhésion. Elle marque une nouvelle étape dans le mouvement de rassemblement du syndicalisme employeurs de l’économie sociale et solidaire souhaité́ par l’Union ».

Date: 01/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Les nouveaux contours ministériels suscitent des interrogations du secteur

Les structures de l’ESS sont un peu chamboulées avec les nouveaux contours des ministères et secrétariats d’Etat dont elles dépendent dans le gouvernement Hollande 2. Avec qui désormais allons-nous travailler ? Le vote des lois ESS et de l’adaptation de la société au vieillissement sera-t-il différé ? Le point avec certaines d’entre elles.

Le ministère délégué à l’Economie sociale et solidaire, a disparu. L’ESS sera maintenant du ressort d’un secrétariat d’Etat au Commerce, à l’Artisanat, à la Consommation et à l’Economie sociale et solidaire menée par Valérie Fourneyron, ancienne ministre de la Jeunesse, des Sports, de l’Education populaire et de la Vie associative, dans le cadre du ministère de l’Economie, mené par Arnaud Montebourg. L’économie sociale et solidaire est ainsi regroupée au sein d’un secrétariat d’Etat à multiples facettes et dans la foulée, la vie associative et l’éducation populaire disparaissent des intitulés. On attend encore au secrétariat d’Etat la nomination d’un directeur ou d’une directrice de cabinet : Isabelle Amaglio-Terisse, ancienne conseillère technique pour le commerce de Sylvia Pinel, est pressentie pour ce poste. Mais pour le moment, le secrétariat d’Etat de Valérie Fourneyron n’est pas encore entièrement constitué1. Autant d’éléments qui ne semblent pas inquiéter la déléguée générale du Labo de l’ESS, Françoise Bernon : « La loi n’est pas remise en cause. Le bon signe, c’est que l’ESS dépende toujours de Bercy et qu’elle soit rattachée au commerce et à l’artisanat ». La quantité des attributions dévolues au secrétariat d’Etat ne risque t-elle pas de noyer l’ESS ? « On peut penser qu’il y aura un équilibre et que l’ESS sera considérée comme une forme d’économie ».

Date: 15/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

ESS: Deux associations gardoises protestent contre la réduction de leurs budgets

ESS: Deux associations gardoises protestent contre la réduction de leurs budgets | Economie Sociale et Solidaire | Scoop.it

Dans une lettre ouverte aux élus du Gard, les responsables des structures associatives Offres et demandes à Saint-Jean-du Gard et la Recyclerie d’Anduze expriment leur mécontentement face aux réductions de budgets auxquelles elles sont confrontées.

Ces deux associations de l’économie sociale et solidaire assurent, en partenariat avec le conseil général et à sa demande, des actions spécifiques d’insertion qui s’adressent aux bénéficiaires du RSA et à d’autres minimas sociaux du département.

L’association Offres et demandes anime plusieurs actions depuis de nombreuses années avec deux relais emploi, des jardins collectifs et un accompagnement à la création d’activité grâce au dispositif “Balise”.

La Recyclerie d’Anduze développe quant à elle des actions d’éducation à l’environnement par la création, organise des événements conviviaux, culturels et festifs (Grosses ventes et Festival zone artistique) autour de la récupération ainsi que des formations professionnelles et la mission d’insertion « Les Talents Cachés ».

Au total, à travers l’existence de ces deux structures, “ce sont près de 1000 personnes qui ont été accompagnées grâce à ces actions“. Aujourd’hui, les équipes respectives des deux associations protestent contre des baisses de financement. “Malgré nos efforts, le seuil en deçà duquel nous ne pouvons plus fonctionner est atteint. Après la validation des actions « Balise » et « Talents cachés » de 2013 ainsi que de leurs budgets prévisionnels 2014, nous apprenons que ceux-ci seront réduits de 50 %, de façon arbitraire et brutale, menaçant l’équilibre voire l’existence des structures et 16 emplois partiels liés aux actions (…) A l’heure où une politique de solidarité devrait être exemplaire, nous refusons que des économies soient faites sur le dos des plus fragilisés et précarisés, individus comme associations. Nous nous adressons aux élus du département pour que le financement 2014 soit rétabli et qu’une concertation équilibrée ait lieu avec les associations missionnées et les usagers pour les années à venir“.

Date: 12/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

L’économie sociale et solidaire dans la stratégie Europe 2020

L’économie sociale et solidaire dans la stratégie Europe 2020 | Economie Sociale et Solidaire | Scoop.it

L’Union européenne a adopté la stratégie Europe 2020 pour les dix prochaines années. Cette stratégie vise une croissance pour les années à venir en matière d'emploi, d'innovation, d'éducation, d'inclusion sociale et d'énergie. Europe 2020 repose sur sept initiatives, qui constituent le fondement de la contribution européenne.
Si l’économie sociale et solidaire (ESS) n’est pas clairement citée dans les sept initiatives phares de l’Union européenne, elle peut, de part ses caractéristiques (valeurs, diversité des secteurs d’activité, ou encore le potentiel recrutement dans le secteur), s’inscrire dans chacune des initiatives au service d’une économie intelligente, durable et inclusive.

 

Pour une croissance intelligente, il faut créer une économie fondée sur la connaissance et l'innovation: On peut citer comme exemple d’innovation, l'innovation organisationnelle ou sociale dans les coopératives et les autres entreprises similaires du secteur industriel, agricole, des services ou financier.
Pour une croissance durable, il faut promouvoir une économie plus efficace dans l'utilisation des ressources, plus écologique et plus compétitive: Les entreprises de l'économie sociale ont des systèmes de valeurs qui se traduisent par la solidarité avec leur environnement, absorbant les coûts sociaux et dégageant autour d'elles des retombées positives.
Pour une croissance inclusive, il faut stimuler une économie à forte intensité d'emploi assurant la cohésion économique, sociale et territoriale: L'utilité sociale des entreprises de l'économie sociale ne prend pas sa source dans leur activité de production spécifique, mais dans leur système d'organisation et leurs valeurs.

Date: 18/03/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Baromètre 2014 de l’entrepreneuriat social

En France, le terme «d’économie sociale et solidaire» gagne en notoriété auprès du grand public. Il est porté par des entrepreneurs sociaux confiants dans leur avenir. Présenté aujourd’hui par la plateforme Convergences, le Baromètre 2014 de l’entrepreneuriat social décrypte les facettes, besoins et perspectives de ce secteur en France et à l’international.

C’est sa 3e édition. On peut donc aujourd’hui mesurer les évolutions des représentations du grand public vis-à-vis de l’entrepreneuriat social et la manière dont les priorités des entrepreneurs sociaux ont évolué.

Ce baromètre est édité sous l’impulsion de Convergences, cette plateforme qui allie grands acteurs publics, privés, et solidaires pour une économie et un monde plus juste et durable.

Cette année, côté grand public, on observe un accroissement de la notoriété du secteur. Le terme «d’économie sociale et solidaire» est aujourd’hui connu des 2/3 des personnes interrogées. Celui d’entrepreneur social demeure plus confidentiel mais gagne néanmoins 13 points en 1 an (à 31%). Cet accroissement de notoriété s’explique en partie par un traitement médiatique plus large, l’augmentation du nombre de formations universitaires sur le sujet et bien sûr la création d’un ministère du même nom, jusqu’encore récemment.

Date: 09/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Edition 2014 du baromètre de l’entrepreneuriat social des territoires

La deuxième édition du baromètre de l’entrepreneuriat social des territoires (BEST) initié par CMN Partners, en partenariat avec France Active et le Mouves, vient d’être publiée. Il permet d’apprécier la satisfaction et les attentes des entrepreneurs sociaux vis-à-vis de leur écosystème territorial. Instructif.

Objectifs du baromètre: Le baromètre permet d’identifier, à différentes échelles (métropoles, régions), la perception que les entrepreneurs sociaux ont de leur territoire, et leurs attentes prioritaires, à deux niveaux : le dynamisme de l’entrepreneuriat social sur leur territoire et le soutien que lui accordent les politiques publiques.

Le meilleur indice revient à Nantes: Au niveau national, 88% des 480 entrepreneurs sociaux consultés estiment que l’entrepreneuriat social est dans une dynamique positive sur leur territoire et 62 % sont satisfaits des coopérations territoriales engagées (regroupement et partenariat d’entreprises, mise en réseau etc.). 85% considèrent la coopération territoriale et les partenariats locaux comme des sujets importants. 41% des entrepreneurs consultés se déclarent insatisfaits des politiques publiques locales initiées à leur égard. Un constat qui vaut aussi pour les politiques d’achats des acteurs publics, pour lesquelles 64% des entrepreneurs sociaux ne sont pas ou peu satisfaits. Au niveau local, c’est l’aire urbaine de Nantes qui décroche le meilleur ipubndice BEST consolidé, devant Lyon, Paris et Lille sur un total de 6 aires urbaines mesurées. Au niveau régional, c’est la Région Languedoc-Roussillon qui l’emporte, devant le Nord-Pas de Calais, les Pays de la Loire, Aquitaine et Rhône Alpes, sur un total de 10 régions mesurées.

Le financement public et privés jugés insuffisants

Si la dynamique de l’entrepreneuriat social dans les territoires est très positive, le BEST 2014 fait apparaître des attentes fortes en direction des pouvoirs publics locaux. Plus de 83% des entrepreneurs sociaux considèrent le financement et les subventions publiques importantes pour le développement de leur entreprise. Un chiffre à mettre en regard avec l’insuffisance des financements privés (pour 63% des entrepreneurs sociaux) qui doivent davantage se développer pour mieux répondre aux besoins des entrepreneurs et les rendre moins dépendants des financements publics.

En savoir plus sur la démarche: http://www.barometre-best.com/fr/entrepreneuriat.php

Date: 15/04/2014

more...
No comment yet.
Scooped by Competis
Scoop.it!

Un baromètre d'opinion pour les dirigeants de l'ESS

Vous êtes dirigeant d’une association, mutuelle, coopérative, fondation ou entreprise sociale et solidaire ? La CRESS Nord-Pas de Calais lance un baromètre d’opinion pour avoir votre ressenti sur la situation économique actuelle.

Cet outil permet de dresser un bilan de santé des établissements de l’ESS en région, et sur leurs moyens économiques et humains, actuels ou futurs. Sur cette base, la CRESS interpelle les financeurs publics et plus largement oriente ses actions de soutien, d’observation et d’accompagnement. Afin mener cette étude de manière précise et adaptée, la CRESS invite les dirigeants du secteur à répondre mais aussi à relayer cette enquête le plus largement possible.

Pour y accéder, cliquez sur le lien suivant : http://195.146.231.29:8080/barometre2014_11br/barometre2014.htm

Le temps de réponse est estimé à 10 minutes, et les éléments collectés seront anonymisés lors du traitement des données.

Date: 01/04/2014

more...
No comment yet.