Economie Responsable et Consommation Collaborative
84.2K views | +20 today
Follow
Economie Responsable et Consommation Collaborative
Economie Responsable, Economie Sociale et Solidaire, Innovation Sociale, Consommation Collaborative, Développement Durable, Energie et Environnement.
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

Ryanair : le jugement de la Cour italienne qui change la donne pour les travailleurs aériens

Ryanair a récemment gagné un procès sur le fond qui légitime son utilisation particulière des règles des travailleurs européens. Une décision de la Cour italienne qui rebat les cartes en Europe.
La problématique quasi-ancestrale du travailleur détaché se pose également pour les salariés des compagnies aériennes, avec la complexité qu’un travailleur aérien a des rotations beaucoup plus importantes, oscillant d’un pays à l’autre à une vitesse qui rend le droit complètement caduc. Une conclusion d’une cour italienne de justice ne risque cependant pas d’arranger les choses.
more...
No comment yet.
Rescooped by Aurélien BADET from Innovation sociale
Scoop.it!

Jean GADREY : Le casse-tête du financement du revenu de base (3)

Jean GADREY : Le casse-tête du financement du revenu de base (3) | Economie Responsable et Consommation Collaborative | Scoop.it

Parmi les très nombreux projets de RB, certains répondent mieux que d’autres d’une part à des exigences écologiques, d’autre part à cet autre principe de justice qu’est le partage du travail. En particulier les deux suivants.


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

Quel avenir pour le travail ?

Quel avenir pour le travail ? | Economie Responsable et Consommation Collaborative | Scoop.it
Va-t-on travailler moins ? Est-ce que l’emploi est en train de disparaître ? Avec quelles implications et quelles solutions ? Regards croisés de Dominique Méda, sociologue et philosophe, et Paul Jorion, chercheur en sciences sociales.
more...
congruence-RSO's curator insight, February 26, 8:36 AM

(...) si un travail semble complexe, il est logiquement bien rémunéré : il y aura donc une incitation financière à le remplacer par une machine.

 

(... ) Les raisonnements témoignent d’un déterminisme technologique sans bornes et nous laissent entendre que nous n’avons aucune maîtrise sur le processus.

 

(...) C’est cette révolution [écologique] – plus que la révolution numérique – qu’il me paraît infiniment urgent de prendre en compte.

 

(...) Le travail et le capital sont deux contributions nécessaires. Il faut donc qu’elles soient rétribuées équitablement à ce titre.

 

(...) Face à des taux de chômage élevés, il faut en effet redistribuer le volume de travail sur l’ensemble de la population active. Ce n’est pas simple à faire et ce n’est pas du tout la piste suivie actuellement,  car il est à la mode de soutenir que les 35 heures ont été un échec. Mais cet échec est une baudruche idéologique à dégonfler : les 35 heures ont créé des emplois [1]4. Et si le processus avait été mené jusqu’au bout, il y aurait eu davantage d’emplois à la clef.

Valérie Lugon's curator insight, February 29, 5:01 AM

Points de vue intéressants !

EMATOPIE's curator insight, March 7, 1:41 PM
Dominique Meda + Paul Jorion : deux phares pour mieux nous guider.
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

Quand les prisons, les détenus et la politique carcérale deviennent des produits d'investissements

Quand les prisons, les détenus et la politique carcérale deviennent des produits d'investissements | Economie Responsable et Consommation Collaborative | Scoop.it
En France, plus d’un tiers des prisons sont en partie gérées par des grands groupes privés. Le mouvement de privatisation du système carcéral, entamé il y a trois décennies, prend toujours plus d’ampleur. De la gestion des repas à l’accueil des familles, de la construction des maisons d’arrêt au travail pénitentiaire, une poignée d’entreprises se sont saisies de ce nouveau marché lucratif. L’Etat débourse près de six milliards d’euros par an pour payer leurs services, sans que les bénéfices d’une gestion privée soit démontrée. Cette privatisation rampante pose une autre question : les entreprises privées ont tout intérêt à ce que les prisons ne désemplissent pas.
more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

Décentralisation du travail et blockchain

Depuis quelques mois maintenant, la Blockchain est un sujet qui agite de nombreux secteurs. Technologie permettant de décentraliser et désintermédier un nombre conséquent de processus et d’applications traditionnelles (banques, entreprises, administrations…), elle promet une révolution à de nombreux égards.

Une des facettes les plus importantes, et pourtant peu abordée, de cette révolution annoncée, réside dans le changement de paradigme organisationnel, et permet d’envisager la fin des structures hiérarchiques traditionnelles.

Là où la technique n’est que le moyen, la méthode spécifique, la technologie désigne également les implications sociologiques, anthropologiques, culturelles.
more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

L’allocation universelle favorise une meilleure répartition du travail, par Mathieu Van Vyve

L’allocation universelle favorise une meilleure répartition du travail, par Mathieu Van Vyve | Economie Responsable et Consommation Collaborative | Scoop.it
Il m’est venu à l’esprit de rédiger cette note suite au billet “Que faire ? (I) : L’emploi” par Michel Leis. Dans ce texte, l’auteur oppose une meilleure répartition du temps de travail comme une alternative à l’allocation universelle. J’aimerais ici montrer que les liens entre l’allocation universelle et la répartition du temps de travail sont très différents de ce que Michel Leis suggère.

Une des raisons principales d’instaurer une allocation universelle est précisément une meilleure répartition du temps de travail au sein de la population. La justification de cette affirmation peut être faite à partir d’un simple graphique.
more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

En suède la journée de travail de 6 heures remporte un vrai succès

En suède la journée de travail de 6 heures remporte un vrai succès | Economie Responsable et Consommation Collaborative | Scoop.it
La journée de travail à 6 heures seulement… cela peut paraître décalé d’en parler, comme une provocation même, quand la tendance en France est au retour des 35 vers les 39 heures. Pourtant, de plus en plus d’entreprises suédoises adoptent cette journée de travail à 6 heures.

journée de travail de 6 heures
En suède la journée de travail de 6 heures remporte un vrai succès

Maisons de retraites, hôpitaux, constructeurs automobiles… de plus en plus de patrons suédois sautent le pas, ils raccourcissent la journée de travail de leurs employés de deux heures.

C’est ce que rapporte le site Sciencealerte.com qui explique la démarche de ces patrons qui innovent en Suède en parvenant à accroitre la productivité tout en améliorant la vie des employés:

« L’idée est de parvenir finalement à en faire plus en moins de temps tout en gardant de l’énergie pour vivre une vie de famille épanouie. »
more...
Maître Jérôme's curator insight, November 27, 2015 3:10 AM

Un choix, PAS une loi. C'est toute la différence.

Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

L'absence de contrat de travail en prison n'est pas inconstitutionnelle

L'absence de contrat de travail en prison n'est pas inconstitutionnelle | Economie Responsable et Consommation Collaborative | Scoop.it
Le Conseil constitutionnel a rejeté, vendredi 14 juin, une QPC en estimant que l'absence de contrat de travail n'est pas en soi contraire aux droits et libertés garantis par la Constitution.
more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

Attaqué sur le statut de ses chauffeurs, Uber contre-attaque

Attaqué sur le statut de ses chauffeurs, Uber contre-attaque | Economie Responsable et Consommation Collaborative | Scoop.it
Menacé par une "class action" (action en nom collectif) en Californie, Uber lance la riposte. Jeudi 9 juillet, la société américaine de transport urbain a déposé une motion auprès d'un tribunal de San Francisco pour réclamer le classement sans suite de cette procédure. L'enjeu est important: en cas de défaite devant la justice californienne, Uber pourrait être contraint de revoir le statut de ses chauffeurs aux Etats-Unis. Elle devrait les salarier, ce qui remettrait alors en cause son modèle économique.