Economie Responsa...
Follow
Find tag "Richesse"
35.4K views | +1 today
Economie Responsable et Consommation Collaborative
Economie Responsable, Economie Sociale et Solidaire, Innovation Sociale, Consommation Collaborative, Développement Durable, Energie et Environnement.
Your new post is loading...
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

Livre : "La richesse, la valeur et l'inestimable : Fondements d'une critique socio-écologique de l'économie capitaliste" de Jean-Marie Harribey

Livre : "La richesse, la valeur et l'inestimable : Fondements d'une critique socio-écologique de l'économie capitaliste" de Jean-Marie Harribey | Economie Responsable et Consommation Collaborative | Scoop.it


La richesse est le trou noir de la science économique. Se réduit-elle à la valeur économique des marchandises ? Pour sortir de la crise sociale et écologique du capitalisme, faut-il procéder à une fuite en avant productiviste ? La théorie économique dominante ne sait pas répondre à ces questions parce qu’elle assimile la valeur d’usage à la valeur d’échange, elle postule que l’accumulation infinie du capital est porteuse de bien-être et tient pour acquis que les forces libres du marché conduisent la société à son optimum et à son équilibre. Ce livre propose une critique sociale et écologique de l’économie capitaliste contemporaine en effectuant un retour sur l’économie politique, d’Aristote à Smith et Ricardo, et sur sa critique radicale accomplie par Marx : le travail est le seul créateur de valeur économique, et cette valeur acquiert une reconnaissance sociale à travers l’échange monétaire, que celui-ci soit marchand ou non marchand. Mais l’humanité puise dans la nature des richesses irréductibles à la valeur économique, richesses que le capitalisme tente de transformer en nouvelles marchandises et donc en occasions de profit. Toutes les institutions internationales, prises de panique devant la dégradation écologique, s’évertuent à calculer la valeur intrinsèque de la nature, celle des services qu’elle rend, afin de la réduire à du capital qu’il s’agira de rentabiliser. En maintenant la distinction radicale entre richesse et valeur, ce livre montre au contraire l’importance de ce qui échappe à la quantification marchande parce que c’est inestimable.



more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

La réduction des inégalités s'invite enfin à Davos

La réduction des inégalités s'invite enfin à Davos | Economie Responsable et Consommation Collaborative | Scoop.it
Le Forum Économique Mondial, qui s’ouvre ce mercredi en Suisse, commence à s’inquiéter de l’accroissement historique des inégalités dans le monde : 1 % de l’humanité détient 50 % des richesses.
more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

La richesse au cœur de deux livres importants

La richesse au cœur de deux livres importants | Economie Responsable et Consommation Collaborative | Scoop.it

Deux livres viennent de sortir, en même temps, sur la richesse ! Le premier est celui de Jean-Marie Harribey, « La richesse, la valeur et l’inestimable ». C’est une « Ĺ“uvre », issue de longues années de maturation. 543 pages bien remplies, aux éditions LLL (Les Liens qui libèrent, 28€). Le second, préfacé par Dominique Méda, est de Juliet Schor, économiste et sociologue américaine. Son titre : « La véritable richesse » (260 pages, éditions Charles Léopold Mayer, 20€).

 

Je ne tenterai pas d’établir des ponts entre ces deux livres, et d’ailleurs il y en a fort peu, parce qu’ils n’ont ni les mêmes objectifs ni les mêmes cadres de pensée : le premier relève de l’économie politique, le second de la sociologie politique. Mais ils valent l’un et l’autre une lecture attentive, même si le premier nous fait entrer dans des débats théoriques plus complexes que le second. Mais comme le disait Marx, inspirateur majeur mais non exclusif de Jean-Marie Harribey, « Il n’y a pas de route royale pour la science, et ceux-là seulement ont chance d’arriver à ses sommets lumineux qui ne craignent pas de se fatiguer à gravir ses sentiers escarpés ». Dans le cas présent, c’est escarpé, mais le sentier est bien tracé.

 

On ne résume pas de tels livres en deux pages. Mais, pour en introduire la lecture, voici quelques points marquants, en commençant par le premier ouvrage cité, dont l’auteur se propose d’actualiser la « critique de l’économie politique » de Marx, au prix d’innovations, de remises en cause partielles, mais aussi d’emprunts à l’approche keynésienne et post-keynésienne de la monnaie et à de multiples autres sources d’enrichissement.

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

Bill Gates et les pauvres

Bill Gates et les pauvres | Economie Responsable et Consommation Collaborative | Scoop.it
L’homme le plus riche du monde parle de pauvreté (et il dit des choses intelligentes). Notre synthèse de la dernière « annual letter » de la Fondation Bill et Melissa Gates.
more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

Les fausses vertus des riches

Le raz-de-marée économique a fait naître un sentiment d’hostilité légitime envers ceux que l’on nomme aujourd’hui « les 1% », ces super riches. De leur côté, ces multimillionnaires affirment avec conviction leur utilité sociale et que sans eux, nous n’aurions pas atteint un tel niveau de confort. Faisons-nous l’avocat du diable, pénétrons dans la sphère des puissants, voyons si les arguments qu’ils ont à plaider pour leur défense sont crédibles.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Aurélien BADET
Scoop.it!

Un an de leurs revenus... éradiquerait quatre fois la pauvreté mondiale

Un an de leurs revenus... éradiquerait quatre fois la pauvreté mondiale | Economie Responsable et Consommation Collaborative | Scoop.it

D'après Oxfam, les revenus nets des 100 personnes les plus riches du monde ont atteint 240 milliards de dollars en 2012.

Dans un rapport publié le 18 janvier dernier - à la veille du Forum économique mondial de Davos (23-27 janvier) -, Oxfam pointe l'aggravation des inégalités des revenus mondiaux, notamment depuis la crise de 2008. Pour l'organisation humanitaire britannique, l'accroissement de cet écart empêche de s'attaquer au fléau de l'extrême pauvreté.

more...
No comment yet.