Argent et Economi...
Follow
Find tag "rigueur"
110.4K views | +25 today
Argent et Economie "AutreMent"
Actualite Europeenne, economie, budgets, impots, industrie, cout de la vie et pouvoir d'achat
Your new post is loading...
Scooped by L'Info Autrement
Scoop.it!

«La rigueur juste avant la présidentielle, une première»

VIDÉO - Pour Charles Jaigu, journaliste au service politique du Figaro, le gouvernement va devoir jouer une partie très serrée pour faire passer la potion amère de la rigueur auprès de l'opinion.

more...
No comment yet.
Scooped by L'Info Autrement
Scoop.it!

VIDEO. Retraite, assurance maladie, niches fiscales, TVA…Fillon annonce la rigueur

VIDEO. Retraite, assurance maladie, niches fiscales, TVA…Fillon annonce la rigueur | Argent et Economie "AutreMent" | Scoop.it

Vidéo - Le premier ministre entend "économiser 100 milliards d'euros pour parvenir à 0 déficit en 2016". Le PS dénonce une "dilapidation du modèle social français".

Les Principales mesures annoncées lundi 7 novembre par le Premier ministre François Fillon, dans le cadre du nouveau plan de rigueur qui doit permettre à la France de maintenir son objectif de réduction du déficit public.

Au total, le gouvernement annonce un effort supplémentaire de 17,4 milliards d'euros sur la période 2012-2016, dont 7 milliards dès 2012.

- TVA: relèvement du taux réduit de 5,5% à un taux intermédiaire de 7% "sur tous les produits et les services à l'exception des produits de première nécessité, notamment l'alimentation". Gain estimé de 1,8 milliard d'euros dès 2012.

- Niches fiscales: nouveaux coups de rabot à hauteur de 2,6 milliards d'ici 2016 (suppression dispositif Scellier fin 2012, recentrage du PTZ+ sur le neuf).

- Retraites: accélération de la mise en oeuvre de la réforme de 2010. L'application du passage de l'âge légal de départ en retraite à 62 ans est avancée d'un an (2017 au lieu de 2018). Cela doit "permettre d'économiser 1,3 milliard d'euros en 2016 et de réduire l'endettement de 4,4 mds d'euros d'ici 2016", selon Matignon.

- Dépenses de l'Etat: économie supplémentaire de 500 millions d'euros en 2012 soit, en tenant compte du premier plan annoncé fin août, 1,5 milliard d'économies par rapport au projet de budget initial.

Réduction des surfaces occupées par les administrations portée à 5% pour les trois prochaines années et programme de cessions immobilières accéléré pour atteindre 500 millions d'euros par an.

- Assurance-maladie: progression des dépenses ramenée à 2,5% à partir de 2012, au lieu des 2,8% prévus au départ (500 M EUR d'économie). "L'effort sera poursuivi jusqu'en 2016", d'après le gouvernement.

- Prestations sociales: revalorisation hors minima sociaux et revenus de remplacement gelée à 1% pour 2012-13, soit le niveau de la croissance prévue par le gouvernement. Economie escomptée de 500 millions d'euros.

- Grandes entreprises: majoration de 5% en 2012 et 2013 de l'impôt sur les sociétés des entreprises dont le CA dépasse 250 millions d'euros, "pour un rendement de 1,1 milliard d'euros", précise Matignon.

- Impôt sur le revenu: gel du barême en 2012 et 2013 au niveau de 2011, et jusqu'au retour en dessous de 3% de déficit public. Automatiquement, le barème de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) et des tarifs et abattements en matière de droits de succession et de donation également gelés. Le rendement s'élève à 3,4 milliards d'euros dont 1,7 milliard d'euros en 2012.

Prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) sur les dividendes et les intérêts porté de 19% à 24%, disposition qui doit "générer 600 millions d'euros de recettes".

- Gouvernement, partis politiques et collectivités: le salaire du président de la République et des ministres est gelé "jusqu'au retour à l'équilibre des finances publiques".

Réduction de 5% du plafond de remboursement des dépenses de campagnes électorales et des aides aux partis politiques.

more...
No comment yet.
Scooped by L'Info Autrement
Scoop.it!

Hausse d'impôt sur les sociétés en vue, TVA en débat 

Un nouveau taux intermédiaire est envisagé pour financer une réduction des charges sociales des entreprises.

Alors que le gouvernement prépare un nouveau tour de vis budgétaire, fait de coupes dans les dépenses et de hausses d'impôts, le débat sur la TVA refait surface. Une des pistes envisagée par l'exécutif serait de créer un nouveau taux intermédiaire, entre le taux de 5,5% et celui de 19,6%. Cette hausse ciblée de la TVA serait utilisée pour financer une réduction des charges sociales des entreprises. C'est ce qu'on appelait la «TVA sociale» en 2007 et que l'UMP baptise aujourd'hui «TVA antidélocalisation»...

more...
No comment yet.
Scooped by L'Info Autrement
Scoop.it!

Plan de rigueur: le salaire des fonctionnaires est-il menacé ?

Plan de rigueur: le salaire des fonctionnaires est-il menacé ? | Argent et Economie "AutreMent" | Scoop.it
C'est la crise. Mais «on ne touchera pas au salaire des fonctionnaires» dit François Baroin. «On le fera si ça tourne mal» rétorque un ministre anonyme...

Alors que les agences de notation menacent le tripe A français, alors que l’État est contraint de revoir à la baisse ses prévisions de croissance pour 2012 (de 1,75% à sans doute 0,9%), alors que l’Assemblée nationale vote ce mardi un projet de budget déjà obsolètepour l’année prochaine, une certaine panique s’empare des pouvoirs publics. Il faut en effet trouver beaucoup d’argent rapidement. Or, certains signes laissent penser que, désormais, les fonctionnaires pourraient se retrouver en première ligne et être appelés à financer, bon gré mal gré, une partie des déficits publics...

more...
No comment yet.
Scooped by L'Info Autrement
Scoop.it!

ALERTE ! : Plan de rigueur, "faut-il moins payer les fonctionnaires ?"

ALERTE ! : Plan de rigueur, "faut-il moins payer les fonctionnaires ?" | Argent et Economie "AutreMent" | Scoop.it

Pour sauver le triple «A» du pays, le gouvernement s'apprête à lancer un deuxième plan de rigueur pour les Français. Objectif: économiser 5 à 7 milliards. Parmi les pistes évoquées, la baisse de la rémunération des fonctionnaires. Bonne idée ?

La décision ne fait guère plus de doute: la France devrait subir un deuxième plan de rigueur budgétaire. Face à la crise européenne et à la menace de dévalorisation de la note de la France, le gouvernement va devoir trouver « 5 à 7 milliards » supplémentaires.

«D'autres pays l'ont déjà fait»

Déjà, des pistes sont évoquées: nouveau rabots voire suppression de niches fiscales, baisse du train de vie de l'Etat... Ou encore la baisse du salaire des fonctionnaires...

more...
No comment yet.
Scooped by L'Info Autrement
Scoop.it!

Bein voyons : De nouvelles mesures de rigueur ne sont pas à exclure !

Bein voyons : De nouvelles mesures de rigueur ne sont pas à exclure ! | Argent et Economie "AutreMent" | Scoop.it
L'hypothèse de croissance sur laquelle est basée le projet de budget 2012 semble aujourd'hui irréalisable.

La France devra-t-elle s'imposer un effort d'austérité supplémentaire? Il est trop tôt pour le dire. Mais les nuages s'amoncellent. Le projet de budget de l'État pour 2012, dont l'examen a débuté mardi à l'Assemblée nationale, est bâti sur une hypothèse de croissance économique de 1,75% en 2012. Une hypothèse qui semble irréalisable aujourd'hui. «C'est clairement le haut de la fourchette», admet-on à Bercy. Où on ajoute que le projet de budget fonctionne même en cas d'une hausse du PIB de 1,5% seulement en 2012...

more...
No comment yet.
Scooped by L'Info Autrement
Scoop.it!

Plan de rigueur : les ménages paieront les deux tiers de la facture (comme d'habitude !!)

Plan de rigueur : les ménages paieront les deux tiers de la facture (comme d'habitude !!) | Argent et Economie "AutreMent" | Scoop.it

Le plan d'austérité est moins équitablement réparti que ce qui avait été annoncé par le gouvernement. La répartition entreprises-ménages est d'un tiers-deux tiers. Qui paiera le plan de rigueur ? Nicolas Sarkozy n'a eu de cesse d'exprimer sa volonté de ne pas augmenter les impôts. À l'occasion de l'annonce du plan de rigueur, que les sénateurs devaient définitivement entériner jeudi après un vote conforme du texte adopté mercredi soir par l'Assemblée nationale (« La Tribune » du 8 septembre 2011), François Fillon a insisté sur la préoccupation du gouvernement en matière d'équité et présenté ses mesures comme renforçant « la justice fiscale et sociale ». Et la ministre du Budget Valérie Pécresse de renchérir lors de l'examen du collectif budgétaire au Parlement en mettant en avant « un effort équitablement réparti entre les entreprises et entre les ménages ». Selon Bercy, 45 % de l'effort du plan de rigeur « reposeront donc sur les entreprises et 37 % sur les ménages les plus aisés ». Pour autant, les mesures du plan de rigueur, dont les toutes premières ont été amendées par les parlementaires, n'épargnent pas tant que cela les consommateurs, et les épargnants pas toujours « aisés ». Les « riches » ne seront taxés qu'à hauteur de 200 millions, sur leurs revenus...

more...
No comment yet.
Curated by L'Info Autrement
L'information "AutreMent" et sans concession