Alsace : Bilinguisme « 50 000 emplois frontaliers sont en jeu » | Argent et Economie "AutreMent" | Scoop.it
Si un effort n’est pas fait en France en faveur de l’enseignement de l’allemand, 50 000 emplois pourraient être perdus par les frontaliers alsaciens, estime une étude.

« Nous sommes extérieurs au monde de l’enseignement et nous portons donc un regard froid et objectif sur le bilinguisme. L’enjeu est de taille car 50 000 emplois risquent d’être perdus au cours de la décennie à venir si les politiques ne font rien », estime Alexis Lehmann, administrateur de la Fondation entente franco-allemande (Fefa). Il ajoute que « si une politique volontariste est mise en Ĺ“uvre en faveur du bilinguisme, ce sont 100 000 emplois qui pourraient être occupés par des Alsaciens »...