ECONOMIE ET POLITIQUE
2.0K views | +0 today
Follow
ECONOMIE ET POLITIQUE
Actualité économique et politique
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

10 chiffres sur les salaires des Français

10 chiffres sur les salaires des Français | ECONOMIE ET POLITIQUE | Scoop.it
Vaut-il mieux travailler dans le public ou dans le privé? Dans une grande entreprise ou une PME? Quel secteur rémunère le mieux? Les réponses tirées de l'édition 2013 de l'étude "Emploi et salaires" de l'Insee, publiée ce mercredi 6 mars.

 

+0,2%: c'est la progression du salaire mensuel par tête (qui prend en compte l'ensemble des rémunérations perçues par les salariés, notamment les primes, l'intéressement et la rémunération des heures supplémentaires) en 2012, dans le privé. En 2011, le SMPT avait progressé de 0,4%. Dans le public, le salaire moyen par tête s'est replié de 0,3% en 2011.

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Les hausses de salaires en France seront plus faibles que prévu en 2013

Les hausses de salaires en France seront plus faibles que prévu en 2013 | ECONOMIE ET POLITIQUE | Scoop.it
Les entreprises françaises prévoient des augmentations de salaires de 2,6% en 2013, d'après une étude du cabinet Aon Hewitt publiée mardi. Soit 0,3 point de moins qu'envisagé l'été dernier.

 

Les entreprises françaises prévoient des augmentations de salaires, générales et individuelles, de 2,6% en 2013, en recul par rapport aux prévisions de l'été dernier (2,9%), révèle une enquête du cabinet Aon Hewitt publiée ce mardi.

Selon le cabinet, près de 2 entreprises sur 3 n'ont pas modifié leurs prévisions faites à l'été, mais 30% ont en revanche revu leurs budgets à la baisse et seules 6% les ont réévalués à la hausse.

Les enveloppes destinées aux augmentations générales sont en hausse par rapport aux projections de l'été (1,7% contre 1,4%), mais ne concerneront qu'une entreprise sur deux. Les budgets d'augmentations individuelles sont en revanche revus à la baisse (2,1% contre 2,6% prévus à l'été), précise le cabinet.

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Economie : "la France doit lever le tabou des baisses de salaires" (JP Betbèze)

Economie : "la France doit lever le tabou des baisses de salaires" (JP Betbèze) | ECONOMIE ET POLITIQUE | Scoop.it
L'économiste Jean-Paul Betbèze estime que la France doit lever le tabou des baisses de salaires, à commencer par le SMIC... "Senior advisor" chez Crédit Agricole SA et professeur à l'université Paris-Panthéon-Assas, M. Betbèze signe ce matin une tribune dans 'Les Echos', où il plaide pour une "flexisécurité à la Française", qui passerait par une modération salariale et davantage de dialogue social et de formation des salariés.

L'économiste salue la signature de l'accord sur l'emploi, conclu fin décembre entre le patronat et plusieurs syndicats, qui "marque une rupture dans les relations sociales françaises", mais il estime qu'il "faut continuer, car c'est une crise productive majeure qui frappe la France, et les entreprises ne peuvent plus s'endetter pour la cacher". M. Betbèze regrette qu'"aborder la question des salaires reste tabou, et pire celle du SMIC !". Selon lui, "les salaires doivent s'adapter en France, en épousant une stratégie de compétitivité par l'innovation et la flexibilité, par la montée en gamme et l'efficacité productive, par et dans le dialogue". En cas d'échec d'une solution négociée, Jean-Paul Betbèze craint un ajustement brutal des salaires nominaux à la baisse, comme c'est le cas notamment en Espagne ou en Grèce...

Afin de renforcer la compétitivité, l'économiste du Crédit agricole appelle a un meilleur dialogue au sein des entreprises : il faut "passer de la contrainte au consensus, et sortir de nos éternels affrontements sur le partage de la valeur ajoutée. On voit qui en paye le prix aujourd'hui, où l'emploi des moins qualifiés et des plus jeunes est sacrifié au bénéfice des installés". 

En raison de son intégration dans la zone Euro, la France ne peut jouer ni sur le niveau des taux d'intérêt, ni sur le prix de l'énergie, ni sur le niveau de l'Euro, afin de faire baisser ses coûts de production, fait encore remarquer l'économiste, qui au passage, ne mentionne pas le niveau élevé des charges sociales qui pèsent également sur les coûts du travail...

 

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Insee - Revenus-Salaires - Auto-entrepreneurs - Au bout de trois ans, 90 % dégagent un revenu inférieur au Smic au titre de leur activité non salariée

Insee - Revenus-Salaires - Auto-entrepreneurs - Au bout de trois ans, 90 % dégagent un revenu inférieur au Smic au titre de leur activité non salariée | ECONOMIE ET POLITIQUE | Scoop.it

En 2009, 328 000 personnes ont créé une auto-entreprise, dont la moitié exerce une activité économique effective. Ces auto-entrepreneurs actifs sont proches des créateurs d’entreprises « classiques » par leurs caractéristiques, mais ils tirent de leur activité un revenu très inférieur : en moyenne, 4 300 euros de revenu annualisé la première année, soit trois fois moins que les créateurs classiques. Ils exercent souvent en parallèle une activité salariée. Deux ans plus tard, fin 2011, 102 000 sont toujours actifs économiquement, mais seuls 79 000 ont pu dégager un revenu positif de façon continue sur les trois ans. En moyenne, le revenu qu’ils tirent de leur activité a progressé, mais pour neuf sur dix, il demeure inférieur au Smic. Si une petite moitié a pérennisé son activité en développant son chiffre d’affaires, moins d’un sur dix perçoit un revenu comparable à celui des autres non-salariés de son secteur. Peu ont quitté l’auto-entrepreneuriat pour rejoindre le régime non salarié classique.

more...
No comment yet.