Sarkozy sur l'Europe : ce que nos voisins en pensent | ECONOMIE ET POLITIQUE | Scoop.it

A Villepinte, dimanche, Nicolas Sarkozy a lancé un double ultimatum à l’Union européenne. Il a exigé que les entreprises du continent soient privilégiées — comme aux Etats-Unis — pour les contrats publics et il a menacé de sortir la France de l’espace sans frontières Schengen s’il n’était pas possible de sanctionner un pays défaillant dans le contrôle de l’immigration clandestine....

 Deux exigences qui ont fait beaucoup réagir nos voisins.

 

Accueil glacial en Allemagne...Georg Streiter a même répété que les accords de Schengen étaient un « bien précieux » avant de botter en touche : « Angela Merkel ne s’exprime pas sur la campagne électorale française. »...

 

En phase avec les positions de la Grande-Bretagne....« The Independent » (centre gauche) parle ainsi de « discours de la dernière chance » : « Il a jeté ses dernières forces dans la bataille en dévoilant des intentions fermes contre l’Europe qu’il défendait encore pourtant corps et âme il y a peu. » La BBC rappelle que « Sarkozy a simplement répété » les demandes anglaises de voir les accords de Schengen renforcés pour lutter contre l’immigration illégale......

 

En Italie, condamnation des parlementaires.La possible sortie de la France de l’espace Schengen a fait beaucoup réagir en Italie, qui s’est sans doute sentie désignée par les propos de Nicolas Sarkozy : beaucoup d’immigrés tunisiens, après la révolution de Jasmin, avaient débarqué l’an dernier en Europe via la Péninsule.....


Via Vincent DUBOIS