En cas de victoire en mai prochain, PS et MoDem promettent de revenir sur la défiscalisation des heures supplémentaires. Le manque à gagner ne serait pas négligeable pour les salariés concernés.