ECONOMIE ET POLITIQUE
2.0K views | +0 today
Follow
ECONOMIE ET POLITIQUE
Actualité économique et politique
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

L'UE veut réduire les délais de paiement à 30 jours

L'UE  veut réduire les délais de paiement à 30 jours | ECONOMIE ET POLITIQUE | Scoop.it

Les 27 pays européens devront d'ici le 16 mars avoir introduit une législation qui forcera les entreprises privées et publiques à payer leurs fournisseurs dans un délai maximal de 30 jours, a annoncé mardi la Commission européenne.

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Economie : les taux de défaut des entreprises sont restés très faibles fin 2012

Economie : les taux de défaut des entreprises sont restés très faibles fin 2012 | ECONOMIE ET POLITIQUE | Scoop.it

Le taux de défaut des émetteurs notés en catégorie spéculative par Moody's est resté très faible au 4ème trimestre 2012, à 2,6%. L'agence rappelle qu'elle l'avait anticipé à 2,9% et que le niveau du 3ème trimestre ressortait à 3,2%. En 2012, 58 émetteurs notés entre "Ba1" et "C" a fait défaut, dont 10 lors du dernier trimestre de l'année. "Les taux de défaut restent faibles, conformément à nos attentes", a indiqué Albert Metz, responsable du département analyse crédit, qui table sur une légère hausse à l'avenir. Les taux de défaut du 4ème trimestre ont été plus faibles en Europe (1,8%) qu'aux Etats-Unis (3,2%).

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Insee - Entreprises - En 2012, plus d'immatriculations d'auto-entreprises, moins de créations de sociétés

Insee - Entreprises - En 2012, plus d'immatriculations d'auto-entreprises, moins de créations de sociétés | ECONOMIE ET POLITIQUE | Scoop.it

En 2012, 550 000 entreprises ont été créées en France, soit autant qu’en 2011. D’un côté, les créations d’entreprises individuelles sont en légère hausse (+ 2 %), portées par les demandes d’immatriculation d’auto-entreprises (+ 5 %). D’un autre côté, le nombre de créations de sociétés diminue (- 4 %). Globalement, hors auto-entreprises, les créations d’entreprises sont en baisse (- 6 %).

 

Tous types d’entreprises confondus, les créations évoluent peu dans une majorité de régions. Elles sont stables ou en hausse dans la plupart des secteurs, mise à part la baisse marquée dans les activités immobilières (- 11 %), financières et d’assurance (- 7 %). Les créations augmentent le plus fortement dans l’information et la communication (+ 7 %) et dans l’enseignement, la santé humaine et l’action sociale (+ 6 %).

 

La majorité des entreprises créées (95 %) n’ont aucun salarié, ce qui fait écho à la part élevée des nouveaux auto-entrepreneurs (56 %). Toutefois, même hors auto-entrepreneurs, la part des entreprises employeuses reste faible (12 %). Comme en 2011, l’âge moyen des créateurs d’entreprises individuelles est de 38 ans. La part des créatrices continue d’augmenter pour atteindre 38 %, contre 34 % il y a dix ans.

 
more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Entreprises : le gouvernement a donné d'une main ce qu'il a pris de l'autre

Entreprises : le gouvernement a donné d'une main ce qu'il a pris de l'autre | ECONOMIE ET POLITIQUE | Scoop.it
La politique fiscale du gouvernement pèse-t-elle de manière équilibrée sur les ménages et les entreprises ? C'est en tout cas le message qu'a voulu faire passer le gouvernement lors de la présentation du budget 2013. Les efforts pour ramener le déficit budgétaire à 3 % du PIB à la fin de l'année prochaine devaient être répartis en trois tiers : 10 milliards sur les ménages, 10 milliards sur les entreprises, 10 milliards d'inflexion des dépenses. Mais l'annonce du pacte pour "la croissance, la compétitivité et l'emploi" et sa mesure phare, le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi de 20 milliards d'euros (CICE), qualifiée de révolution copernicienne par Pierre Moscovici, est venue bouleverser ce fragile équilibre. C'est ce que le quotidien Les Échos relève mercredi, chiffres à l'appui.

En additionnant les mesures du premier budget rectificatif de 2012 de la nouvelle majorité (relèvement du forfait social - la fiscalité sur l'intéressement et la participation -, taxe sur les dividendes) aux mesures du budget 2013 et du financement de la sécurité sociale, on atteint des hausses de prélèvements de 16 milliards sur les entreprises. À cette somme, il faut ajouter les trois milliards de prélèvement écologique (non encore détaillé) que le gouvernement a prévu pour financer son crédit d'impôt. La TVA, elle, a toujours été considérée, par la gauche elle-même, comme une hausse des prélèvements pesant sur les ménages, même s'il n'est pas certain qu'elle sera intégralement répercutée sur les prix des produits.
more...
No comment yet.