Le gouvernement reconnaît que l'objectif d'un déficit de 3% est inatteignable | ECONOMIE ET POLITIQUE | Scoop.it

La Cour des comptes a ouvert une brèche, le gouvernement s'y engouffre. Pierre Moscovici, interrogé ce mercredi 13 février à la sortie du Conseil des ministres sur les prévisions économiques pour 2013, a ouvert la voie à une possible révision du chiffre de croissance (0,8%) mais aussi pour la première fois de l'objectif de réduction du déficit public à 3% du PIB. "Nous pourrons le cas échéant si c'est nécessaire réévaluer, réexaminer, ces différents objectifs", aussi bien en ce qui concerne la croissance que la réduction du déficit public, a affirmé le ministre de l'Economie, juste après avoir assuré que ces objectifs étaient pour l'instant "maintenus". "Nous savons qu'il sont difficiles c'est l'évidence", a-t-il ajouté.