ECONOMIE ET POLITIQUE
2.0K views | +0 today
Follow
ECONOMIE ET POLITIQUE
Actualité économique et politique
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Crédits : les Français peu nombreux à vouloir s'endetter

Crédits : les Français peu nombreux à vouloir s'endetter | ECONOMIE ET POLITIQUE | Scoop.it

(Boursier.com) -- Malgré des taux historiquement bas, les ménages sont peu tentés par le crédit... L'année 2012 a déjà été marquée par une baisse des souscriptions, comme l'ont montré de récentes statistiques. Et 2013 semble s'engager sur les mêmes bases. Selon l'Observatoire des crédits aux ménages, seuls 4,1% des foyers envisagent de souscrire un prêt immobilier durant le semestre en en cours. La proportion tombe même à 3,5% pour les crédits à la consommation. Des données similaires à celles de l'an passé mais bien inférieures aux moyennes constatées depuis le début des années 2000.

more...
No comment yet.
Scooped by ALPHA OMEGA GC Review
Scoop.it!

Crédits : la demande continue à reculer

Crédits : la demande continue à reculer | ECONOMIE ET POLITIQUE | Scoop.it
Les ménages sont toujours peu tentés par l'endettement. Au sein de son enquête mensuelle auprès des établissements de crédit, la Banque de France relève qu'en novembre les soldes d'opinions sont restés négatifs. Cela est particulièrement sensible du côté du crédit à la consommation avec un résultat proche de -40 (différence entre les banques qui constatent un accroissement de la demande et celles qui déplorent une baisse). Il faut remonter à mai dernier pour trouver un chiffre plus faible. Les banques l'expliquent par " la diminution des dépenses des ménages en biens durables ", précise l'enquête.

Concernant l'habitat, les chiffres sont un peu moins spectaculaires. Pour autant, dans un marché immobilier dégradé, la demande de crédit demeure également orientée à la baisse. Une tendance qui ne s'est plus démentie depuis le deuxième trimestre 2011.

Face à ce phénomène, les banques n'ont en tout cas pas fait bouger leurs propres curseurs. Alors que leurs marges se stabilisent, aucun des établissements consultés n'a modifié ses conditions d'acceptation des dossiers par rapport au mois précédent.

Avec des taux particulièrement bas, la période semble donc propice à la négociation pour les ménages prêts à s'endetter.
more...
No comment yet.