[INTERVIEW] Grégory Chatonsky, l'art comme une archéologie du futur | e-Xploration | Scoop.it

L’archéologie nous apprend qui nous étions et surtout qui nous sommes. De ces traces du passé nous pouvons envisager l’avenir. L’artiste français Grégory Chatonsky l’a bien compris et va plus loin. Avec Telofossils, son exposition monographique actuellement présentée au musée d’art contemporain de Taipei, il s’attelle à imaginer ce que pourrait être l’archéologie de notre société. Quels pourraient être les vestiges d’un monde tendant à la dématérialisation ?

 

Les technologies ont joué un rôle important dans ce phénomène. Si elles sont au coeur du travail de Chatonsky tant dans la forme que dans le fond, elles y sont toujours traitées d’un point de vue humain et sensible. L’utilisation des technologies de pointe dans ses installations n’est jamais gratuite mais souligne la relation étroite et complexe que notre société a noué avec elles au cours de ces dernières décennies.

 

Ce désir d’abondance et d’accumulation nous mènera-t-il à notre perte ? Il est trop tôt pour le savoir, mais avant la fin annoncée de notre espèce, nous avons demandé à Grégory Chatonsky de nous en dire plus sur son travail, le futur et la destruction.


Via Jacques Urbanska