Projets éducatifs locaux : Une valorisation pour les enseignants ? L'exemple de Brest | E-apprentissage | Scoop.it

Les enseignants doivent-ils légitimement s’inquiéter d’une démarche qui heurte des traditions centralisatrices, qui invite à une autorité partagée, voire qui est susceptible de les déposséder d’une partie de leurs missions ? Doivent-ils au contraire se réjouir que de nouveaux partenaires viennent les aider et les compléter dans leurs tâches essentielles, et même se féliciter que l’éducation s’ouvre à de nouveaux lieux et temps d’apprentissage, à de nouveaux acteurs, à de nouvelles formes de travail, plus collaboratives, susceptibles peut-être de reconfigurer les territoires et de recréer du lien social ? C'est la question posée par les Projets Educatifs Locaux (PEL) portés par les communes. Le projet de décret sur les rythmes scolaires doit légitimer et instituer ces PEL dans l'enseignement primaire. Le projet de loi d'orientation légitime l'action des collectivités locales "sur des questions centrales : les bâtiments, le numérique, les activités péri-éducatives, l’orientation, l’insertion professionnelle…"