Jean-Luc Primon, sociologue à l'université de Nice, estime que le "racisme anti-Blancs" se restreint à des "expériences limitées", surtout dans l'espace public.