"Premier dérapage « d’envergure » du gouvernement par rapport aux Français de l’étranger. La suppression de la PEC est faite dans la hâte, sans aucune consultation des élus socialistes députés et Sénateurs, sans aucune consultation de l’AFE (Assemblée des Français de l’Etranger) . La méthode est détestable voire insupportable."