Du bout du monde ...
Follow
Find tag "départ"
12.1K views | +0 today
Du bout du monde au coin de la rue
Vu de l'étranger, que valent nos débats nationaux ? Vu là bas, que nous racontent les pays d'accueil
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by pascal ménigoz
Scoop.it!

Partir ou rester: le dilemme des Français du nord du Cameroun

Partir ou rester: le dilemme des Français du nord du Cameroun | Du bout du monde au coin de la rue | Scoop.it
Conscients d'être devenus des cibles de choix pour le groupe islamiste armé nigérian Boko Haram, les rares Français vivant encore dans l'extrême-nord du Cameroun, où le Père Vandenbeush a été enlevé il y a moins d'une semaine, sont désormais face à...
more...
No comment yet.
Scooped by pascal ménigoz
Scoop.it!

Expatriation : où partent les Français ?

Expatriation : où partent les Français ? | Du bout du monde au coin de la rue | Scoop.it
Le nombre d'expatriés pour des raisons fiscales pourrait se multiplier en 2013 pour atteindre 5.
more...
Scooped by pascal ménigoz
Scoop.it!

Le blog de Fabienne Sintes » Archive du blog » Cher mon successeur

Le blog de Fabienne Sintes » Archive du blog » Cher mon successeur | Du bout du monde au coin de la rue | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by pascal ménigoz from Herbovie
Scoop.it!

Expatriés en Chine : fuir ou ne pas fuir | Chine Information

Expatriés en Chine : fuir ou ne pas fuir | Chine Information | Du bout du monde au coin de la rue | Scoop.it
Une chose est certaine : les Français s’expatrient plus qu’avant. 53% d’entre eux sont dispersés au sein de l’Union Européenne, essentiellement en Grande Bretagne et dans les pays francophones. Dans le monde, leurs destinations cibles sont les Etats-Unis et surtout le Canada.
Mais une fois passées les phases de l’immersion, de la tentative de compréhension et de la lutte pour l’intégration, beaucoup baissent les bras face au fossé culturel, à la barrière de la langue et aux mauvaises conditions de vie.

C’est le cas de deux expatriés ayant vécu longtemps en Chine qui ont récemment écrit le bilan de leur expérience et expliqué leur besoin de quitter le pays. Les questions soulevées sont intéressantes et valent la peine d’être considérées.
Les étrangers ne sont d’ailleurs pas les seuls à vouloir partir. Parmi la faible proportion de Chinois disposant des moyens suffisant pour quitter leur pays, beaucoup l’ont déjà fait. Une étude publiée par la Banque de Chine a constaté que, parmi les sujets de l’enquête, 14% avaient déjà émigré ou engagé les procédures en vue de le faire et 46% envisageaient de le faire.

Mauvaises conditions environnementales : les expatriés étouffent
Le cinéaste américain Charlie Custer, récemment expatrié, admet que c’est principalement le manque de liberté d’expression et l’absence d’un Etat de droit qui l’ont poussé à quitter la Chine. Par ailleurs, la pollution atmosphérique et la question de la sécurité alimentaire ont également été des facteurs importants dans sa décision de partir de Pékin, après y avoir vécu pendant quatre ans.
Même si les autorités chinoises ne prennent pas le problème à la légère et sont en train de mettre en place des mesures pour lutter contre la pollution, la marche est encore longue avant d’atteindre une réelle amélioration des conditions atmosphériques. En attendant, les responsables de la santé publique à Pékin ont observé une augmentation de 60% du nombre de cancers du poumon dans la ville au cours de la dernière décennie, selon un article de The Economist.

Selon une autre enquête réalisée par l’Unité d’Intelligence Economique de Grande Bretagne, Pékin se classe 72ème et Shanghai 78ème sur 140 villes classées selon l’espérance de vie, soit très loin derrière Melbourne, Vancouver ou Vienne. Mais devant des villes telles que Istanbul, Dubaï ou Rio de Janeiro.


Via herbovie
more...
No comment yet.