Pécresse refuse l'accès à la pension de réversion pour les couples pacsés | Droits LGBT | Scoop.it

Chèr-e-s ami-e-s,

Nous avons été plus de 18 000 citoyens et citoyennes à élever notre voix pour exiger que le gouvernement honore l'engagement pris en 2007 par le candidat Nicolas Sarkozy : mettre fin à une injustice visant les couples gays et lesbiens en France en leur donnant le droit à la pension de réversion1.

En quelques jours seulement, notre mobilisation a eu un impact majeur : relayée dans le presse2, soutenue par le Défenseur des Droits3, elle a poussé la députée Marie-Françoise Clergeau à interpeller le gouvernement directement en séance parlementaire4.

La réponse de la ministre Valérie Pécresse est édifiante : "Le PACS n'est pas un contrat de la même nature que le mariage" et donc, a-t-elle ajouté ce mercredi, "moins de devoirs, c’est moins de droits". Par cette réponse, la ministre ignore délibérément les gays et lesbiennes qui ne peuvent pas se marier et n'ont pas d'autres choix que le PACS, et confirme que ces citoyen-ne-s ont "moins de droits" que les autres.

Nous n'avons pas gagné cette fois, mais la mobilisation doit continuer pour pousser les politiques à offrir l'égalité des droits pour tous les couples en France.

Vous faites partie de All Out, un mouvement mondial qui rassemble plus de 600 000 personnes aux identités diverses et variées - hétéros, gays, lesbiennes, bi, trans, ... - mobilisé-e-s pour un monde où chacun est libre d'aimer la personne de son choix, tout simplement.

Mais d'abord, nous avons besoin de votre aide pour passer le mot. Le Monde vient de publier un article sur nos campagnes les plus récentes et le rôle de All Out dans l'accélération de l'égalité des personnes LGBT dans le monde entier.

Jetez un coup d'oeil out et passez le mot. Après avoir lu l'article,vous pouvez cliquer sur l'icône Facebook ou Twitter pour parler du mouvement à vos amis.

En Avant!