Souffrance de l’enfant séparé | JUSTICE : Droits des Enfants | Scoop.it

L’enfant aime de manière innée. La séparation du lien enfant-parent quand il s’opère et la première déchirure. Si la souffrance de l’enfant est négligée et qu’elle est intense par le fait d’une exclusion parentale, l’enfant va apprendre à se durcir, à ne plus aimer. S’il est entraîné dans un conflit de loyauté (aliénation parentale), il intégra sa souffrance d’une manière pathologique : destructrice de sa psychologie, de son identité, voire de sa santé mentale. C’est parce qu’elle est muette, qu’elle permet plus facilement à un parent pervers de nier la réalité de la souffrance de l’enfant.

http://affairesfamiliales.wordpress.com/plan-de-site/a-propos/souffrance-de-lenfant-separe/