Les règles du réseautage pour les demandeurs d’emploi : ce qu’il faut faire, ne pas faire et ce qui est presque parfait | Directeur de projets web | Scoop.it

 

Le réseautage consiste à rencontrer des personnes que vous connaissez et qui peuvent attester de vos réalisations passées et vous mettre en contact avec des personnes que vous ne connaissez pas.

 

Le réseautage consiste à rencontrer des personnes que vous connaissez et qui peuvent attester de vos réalisations passées et vous mettre en contact avec des personnes que vous ne connaissez pas.
Après avoir écrit The Best Job-hunting Secrets of All Time et avoir lu les commentaires, je peux affirmer sans risque que 20 % des demandeurs d'emploi pensent que le réseautage est nécessaire, approprié et facile. 20 % d’autres personnes pensent qu'il est nécessaire, mais difficile. Quant au reste, soit ils ne l’utilisent pas ou ils l’utilisent mal.
Comme beaucoup d'entre vous le savent, j'ai écrit un livre, The Essential Guide for Hiring & Getting Hired, en essayant de décrire le processus d'embauche de tous les points de vue : des demandeurs d’emploi (actifs et passifs), des recruteurs (bons et mauvais) et des gestionnaires d'embauche (qui participent complètement ou bien qui ne participent pas autant que ça). Un des thèmes du livre consistait à suggérer que les demandeurs d'emploi doivent prendre les choses en mains lorsqu’ils tombent sur des entreprises, des recruteurs ou des gestionnaires d'embauche qui utilisent un processus d'embauche erroné. Les techniques évoquées dans le livre ne vous aideront pas à obtenir un emploi pour lequel vous n’êtes pas fait mais seulement celui qui vous correspond.
Comme je l'ai dit haut et fort de nombreuses fois sur ces pages, postuler directement à un emploi ne devrait pas représenter plus de 20 % de votre temps total de recherche. Soixante pour cent devraient être consacrés au réseautage, les autres 20 % représentant un tas de techniques intelligentes pour aider votre CV à être vu par un recruteur et que celui-ci vous contacte. Le présent article va se concentrer sur les 60 % du réseautage.
Pour les demandeurs d’emploi, il y a des avantages importants à réseauter par rapport à postuler directement. D’une part, cela vous permettra de contourner les barrières.
D'autre part, vous augmenterez vos chances d’obtenir un entretien et d’être retenu par X ou Y. Plus important encore, les candidats qui sont fortement recommandés sont jugés plus sur leurs réalisations passées et leur potentiel futur que sur leur niveau de compétences et d’expériences.
C'est pourquoi, je dis aux candidats de ne pas postuler directement à un emploi à moins d’être parfait au niveau des compétences et de l’expérience. Si ce n’est pas le cas, ils ont besoin d'être recommandés par quelqu’un qui peut se porter garant de leurs réalisations passées et de leur potentiel futur.

Le réseautage ne consiste pas à essayer de rencontrer toutes les personnes que l’on ne connaît pas. C'est presque aussi inefficace que de répondre à une annonce. Le réseautage c’est contacter des gens que vous ne connaissez qui peuvent à la fois se porter garant de vos réalisations passées et de votre potentiel futur et vous recommander volontiers à d'autres personnes. Voici comment cela devrait fonctionner :

Rencontrer 3 à 4 personnes qui peuvent attester de vos réalisations passées et de votre potentiel futur. Celles-ci seront vos meilleurs contacts de premier niveau. Les jeunes peuvent utiliser leurs professeurs, leurs conseillers ou des contacts sociaux en tant que contacts de premier niveau.Lors de la rencontre, réexaminez votre CV ou votre profil LinkedIn et réclamez des retours d’informations. Puis, demandez-leur s’ils seraient prêts à vous recommander à des personnes qu'ils connaissent et qui sont en contact avec d'autres personnes dont les entreprises ou les industries présentent un intérêt.Si la réponse à l'étape 2 est non, trouvez pourquoi et/ou trouvez des personnes ayant de meilleurs contacts.Si la réponse à l'étape 2 est oui, obtenez les noms de 3 à 4 personnes et leurs coordonnées. Ensuite, demandez à la personne qui se porte garant pour vous si elle peut les appeler pour vous ou envoyer un e-mail vous présentant.Recherchez les contacts de vos contacts et poser des questions sur des personnes précises. En plus de demander aux gens que vous connaissez qui ils connaissent, vous pouvez inverser la situation en leur réclamant des informations sur des personnes précises avec lesquelles ils sont déjà en contact et que vous souhaiteriez rencontrer. Ceci est possible à l’aide de LinkedIn puisque vous êtes en mesure de voir les contacts des contacts de premier niveau (du moins s’ils ne les ont pas cachés).Réseautage inversé. Commencez par un travail intéressant en utilisant LinkedIn et découvrez avec qui vous êtes en contact et qui connaît quelqu’un dans l’entreprise qui peut vous recommander.Soyez direct et proactif. Lorsque vous rencontrez ces contacts de deuxième niveau, préparez-vous à leur poser des questions sur les personnes qu'ils connaissent et sur les emplois précis existants dans leurs sociétés. Toutes ces informations sont sur LinkedIn. Demander à être recommandé à une personne en particulier ou par rapport à un travail particulier se traduira par plus de contacts et plus d’entretiens.Sans aller jusqu’à harceler votre interlocuteur, maintenez votre réseau actif à la manière d’une campagne de relations publiques. Passez quelques heures chaque semaine à envoyer des e-mails personnalisés à ceux qui vous ont aidé de quelque manière que ce soit.Établissez des relevés pour rester concentré. Traitez le processus de recherche d'emploi comme un travail, pas un passe-temps. Au minimum, il vous faudra effectuer un relevé des contacts par semaine et du nombre de recommandations par prise de contact, l’objectif prioritaire étant d’arriver à 50 à 60 personnes dans votre réseau de recherche d'emploi dans les 2 à 3 semaines.

 

Le réseautage, c’est la manière dont vous transformez 4 à 5 excellents contacts en 50 à 60 contacts en 2 à 3 semaines. Comme décrit ci-dessus, le réseautage devrait représenter 60 % de vos efforts de recherche d'emploi.
Cela prendra environ 20 à 30 heures par semaine. Par téléphone, c'est environ 10 à 15 nouveaux contacts par semaine qui devraient se transformer en 5 à 6 rendez-vous chaque semaine. Le reste du temps devrait être consacré à la recherche de contacts sur LinkedIn et à trouver des postes ouverts dans les entreprises.
Dans les 2 à 3 semaines, vous allez commencer à entendre parler de véritables postes intéressants. La personne qui est à l’origine de la recommandation pensera qu’il s’agit d’une coïncidence, mais vous savez que ce sera le résultat de votre dur labeur.
Avoir une recommandation augmente par 5 ou 10 vos chances d’avoir un entretien et d’obtenir un meilleur emploi plutôt que si vous postuliez directement. C'est un très bon compromis car cela correspond seulement à trois fois l’investissement fourni. Encore mieux : certains des contacts que vous aurez récoltés vous surprendrons et vous amèneront vers un chemin auquel vous n’auriez même jamais pensé.


Via Aurélie R.