Inauguration du Labfab mardi 15 mai à 12h00 | DIGOUSK DRE NIVEROU | Scoop.it

Objectifs du projet

- Faire de l’internet des objets un enjeu citoyen et pas seulement commercial, au travers la réappropriation des relations entre personnes,objets et réseaux, et la compréhension des mécanismes associés.

- Intégrer le numérique hors des écrans d’ordinateurs dans la politique d’animation du territoire et de co-élaboration de servicespublics.

- Développer de nouvelles méthodes d’innovation agile permettant de résoudre à bas coût de nombreux problèmes concrêts (handicap,énergie, transport, seniors…) en assurant l’amélioration permanente des solutions par le partage des plans et des codes sources.

- Intégrer de nouveaux réseaux internationaux d’innovation qui émergent de façon significative (notamment celui des fablabs) avec un positionnement stratégique (réseau francophone) et y développer des partenariats (notamment nord-sud).

- Utiliser l’éducation par le faire dans le registre numérique, former les acteurs et la population.

- Acculturer les acteurs du monde économique et de l’enseignementsupérieur au nouveaux modèles liés à l’électronique libre. Commele dit Joi Ito, dirigeant le medialab du MIT : «opensource hardware is no brainer» (une évidence).

- Faire du Labfab non seulement un lieu de fabrication, mais un moteur de débats sur des enjeux sociétaux tels que les données personnelles, le transhumanisme, et la société physico-numérique«souhaitable»

- Utiliser les ressources du Labfab pour trouver des solutions dans les registres des compétences des collectivités : isolement des seniors, handicap, environnement, mobilier urbain communicant, numérique accessible pour tous, énergie, logement…

- Se positionner au niveau national et international en développant une brique complémentaire au sein de la stratégie de territoire innovant, articulée l’ouverture des données (utilisables par les objets) , la cantine numérique rennaise, les espaces d’expression et de participation, les outils de service publics géo-contextualisésles espaces publics numériques, etc.

- Permettre aux étudiants d’intégrer totalement «le numérique dans les objets» dans le cadre de leurs cursus.

- Décloisonner les relations entre acteurs économiques (entreprises), pouvoirs publics (collectivité), société civile (associations et collectifs), population (ateliers et interventions dans l’espace public).- Décloisonner non seulement les acteurs par typologie (voir ci-dessus), mais dans leurs thématiques : culture/télécom/économie/design/santé/social/droit…

- Essaimer et améliorer très rapidement les solutions au niveau international par la traduction, la mise en oeuvre et l’amélioration permanente des solutions par les membres du réseau international francophones en devenir.

- Faire rayonner les acteurs au travers le réseau des Cantines et celui des Labfab, notamment par l’exportation immédiate et intercontinentales des solutions opérationnelles développées (par exemple par les imprimantes 3D matérialisant immédiatement les créations sur 3 continents).