La guerre des Cacouacs On doit le mot à Jacob Nicolas Moreau (1717-1803), avocat et historien, qui l’emploie dans un Avis utile publié dans le Mercure de France d’octobre 1757.