Les sociétés chinoises rachètent des actifs pétroliers nord-américains pour acquérir le savoir-faire de la fracturation hydraulique | Développement durable et efficacité énergétique | Scoop.it

HYDROCARBURES - Le groupe Sinopec, deuxième au classement chinois par les profits va débourser 1,02 milliard de dollars pour acquérir 50 % des actifs détenus par l'américain Chesapeake dans le gisement de Mississippi Lime, dans l'Oklahoma.
Pour la compagnie chinoise, il s'agit essentiellement d'acquérir le savoir-faire de Chesapeake en matière de fracturation hydraulique, alors que la Chine détiendrait les plus grandes réserves mondiales d'hydrocarbures de schiste. Elle n'est pas la première à franchir le pas. Le numéro un chinois, CNOOC, vient d'obtenir l'autorisation de racheter pour 15,1 milliards de dollars le canadien Nexen, qui produit aussi des hydrocarbures non conventionnels.


Via EnergyNews