Detroit
Follow
Find
6.9K views | +2 today
Detroit
Documentation pour une fiction sur la ville de Detroit
Curated by liminaire
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Dedefensa.org : Les villes fantômes et barbares de l’American Dream

Les villes fantômes et barbares de l’American Dream

 

Le nombre de villes quasiment insolvables ou d’ores et déjà en faillite aux USA ne cesse d’augmenter, imposant une économie urbaine d’apocalypse, avec une régression extraordinaire de tous les services publics. Les échos de cette situation sont de plus en plus nombreux et montrent l’absence totale de programmes nationaux, d’efforts du gouvernement central pour tenter d’enrayer cette tendance. Bien entendu, le gouvernement est lui-même enfermé dans une dette colossale et dans des dépenses colossales pour une politique étrangère de guerres multiples, d’aides à l’étranger pour conserver son hégémonie, d’un réseau de plus de 900 bases à travers le monde. L’Empire se vide de l’intérieur tandis qu’il continue à exercer sa violence extérieure sans aucune contrainte.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Détroit, catastrophe du rêve, par Allan Popelard (Hérodote)

Le 4 novembre dernier, les citoyens de Détroit ont élu Barack Hussein Obama à 97 %. Rien de surprenant à ce choix si l’on sait que, depuis l’élection de Jérôme Cavanagh en 1962, la ville s’est choisi un maire démocrate. Rien d’étonnant non plus si on se rappelle que la ville concentre 83 % d’Afro-Américains, que, depuis l’élection de Coleman Young en 1973, son maire a toujours été noir et qu’elle
est, avec Chicago, l’un des hauts lieux de la lutte pour les droits civiques et l’afrocentrisme.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

"24 HEURES" DANS LES RUES DE DETROIT, AUX TROUSSES DES DIF

Soixante-deux incendies et deux morts. Detroit vient de vivre une «bonne» Nuit du Diable...

 

La première Nuit du Diable a secoué Detroit en 1984. Depuis lors, la défunte Motor City vit dans la crainte. Toujours à la même date, le 30 octobre, veille d'Halloween. Halloween? Une fête d'origine européenne réservée aux Blancs, se lamente la population noire de l'endroit. En moins d'un demi-siècle, celle-ci est devenue largement majoritaire: huit habitants sur dix à Detroit sont de race noire.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

abandoned

abandoned | Detroit | Scoop.it
a personal photographic project...
more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Detroit : un album sur Flickr

SCOTTS WORLD

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

The Singularity : West Robinwood Street, Detroit, Michigan (ghost street)

Last week I read in the morning paper about a street here where 60 out of 66 homes were vacant or abandoned on a single block. The reporter called it a "ghost street." Yesterday I found myself in the area. Other than an errant sofa, the street was completely empty, almost peaceful. I took a photo of every house on the north side of one block and then stitched them together. If you were to compare the current international housing crisis to a black hole sucking the equity out of our homes, this one-way street near the northern border of Detroit might just be the singularity: the point where the density of the problem defies anyone's ability to comprehend it. These homes started emptying in 2006.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Detroit par Jon DeBoer

Série photographique sur Detroit par Jon DeBoer sur Flickr

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

MC5- Motor City Is Burning

MC5- Motor City Is Burning

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Jack White - Love Interruption

Jack White s'apprête donc à sortir son premier essai en solo, un an après le split des White Stripes, le fameux duo qu'il avait créé à Détroit en 1997 avec sa complice et ex-femme Meg (White).

 

Le morceau dévoilé en avant-première, Love Interruption, est une blues song chantée en duo (on ignore l'identité de la voix féminine qui accompagne Jack White), et jouée à la guitare et à la clarinette, ce qui confère à l'instrumentation une légèreté, voire une allégresse de belle compagnie.

Membre des Raconteurs et de The Dead Weather, Jack White a également produit les albums de Loretta Lynn et de Wanda Jackson et collaboré avec les Rolling Stones, Tom Jones, Beck, et Alicia Keys.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

9 Businesses

A local business is the heart of a community, a place that helps creates relationships between residents and lets them directly impact a city's economy. In Detroit, small businesses are rapidly taking root in neighborhoods all over the city.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

London Orbital de Iain Sinclair par Stéphanie Eligert, les parutions de Sitaudis.fr

London Orbital de Iain Sinclair par Stéphanie Eligert, les parutions de Sitaudis.fr | Detroit | Scoop.it

Rappelons cette magnifique phrase de Benjamin citée par Hazan à l'ouverture de L'invention de Paris :

 

« Nulle part, il n'est possible d'avoir une expérience de la limite aussi originaire que dans les villes. [... ] La limite traverse les rues ; c'est un seuil ; on entre dans un nouveau fief en faisant un pas dans le vide, comme si on avait franchi une marche qu'on ne voyait pas1.»

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Paris plein, Paris vide. Les paysages de périphéries dans les séries policières françaises - Métropolitiques

Paris plein, Paris vide. Les paysages de périphéries dans les séries policières françaises - Métropolitiques | Detroit | Scoop.it

La ville vidée : la friche entre abandon et réappropriation criminelle :

 

Alors que l’urbanisation renvoie assez spontanément à l’idée de concentration […], il se trouve qu’elle construit, en raison même de ses logiques, des espaces où les « vides » (non bâtis) sont légion et même souvent plus vastes que les « pleins ». Ainsi, le fond même de l’urbanisation serait autant la production du vide et du délaissé que celle du plein et du bâti (Lussault 2011, p. 44).

 

(...)

 

Le second choix est celui de l’éloignement jusqu’aux territoires périurbains. Il est logique que la recherche de l’espace le plus vide, le moins fréquenté, le plus immobile pousse les équipes de tournage de Braquo vers les forêts (au tournant des saisons 1 et 2) et les champs (saison 2) d’Île-de-France. Ce sont les lieux choisis pour les détentions clandestines, les rendez-vous discrets, les règlements de compte sans témoin. L’open field en particulier peut constituer un équivalent visuel de l’état psychologique des personnages, qui apparaissent eux-mêmes « vidés ». Le paysage peut donc avoir une valeur métaphorique, notamment lorsqu’il confine à l’abstraction, comme c’est le cas dans l’exemple ci-dessous : il défile, derrière les vitres de la voiture, réduit à des masses floues et informes, donnant aux périphéries des allures de limbes.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Le mouvement des immobiles, par Max Rousseau (Le Monde diplomatique)

Le mouvement des immobiles, par Max Rousseau (Le Monde diplomatique) | Detroit | Scoop.it

Dans un premier temps, cette conception de la ville ne se généralise pas. Le développement de l’armature urbaine européenne repose alors sur le développement de l’industrie. Les capitaux industriels sont peu mobiles, et la profitabilité d’une usine découle de son exploitation sur le long terme. Réaliser le capital industriel implique donc de s’attacher les services durables d’une main-d’œuvre ouvrière nombreuse. Les capitalistes construisent la ville industrielle comme une sorte de « trou noir » au sein duquel une main-d’œuvre de plus en plus lointaine se voit attirée puis fixée par toute une série d’incitations. Les company towns, comme Le Creusot en France ou Colònia Güell en Espagne, apparaissent comme les archétypes de cet urbanisme de l’immobilité. Amélioration des logements, construction d’équipements collectifs, fourniture de nouveaux services : l’ouvrier, établi au plus près de « son » usine, ne doit pas aller voir ailleurs. Parallèlement, on réprime le vagabondage, exemple type d’une mobilité incontrôlable et potentiellement contagieuse, redoutée tant par le patronat que par les pouvoirs publics.
Toutefois, au milieu du XXe siècle, le développement conjoint de l’automobile de masse et de l’urbanisme moderne augmente la mobilité. Mais il s’agit d’une mobilité sous contrôle, routinière, confinée entre le logement (à la périphérie) et le travail (en centre-ville). Sa généralisation est dénoncée dès les années 1950 par des mouvements contre-culturels comme la beat generation aux Etats-Unis ou les situationnistes en France, qui magnifient le vagabondage ou incitent à la « dérive ».

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Agriculture urbaine : l'avenir est sur les toits

Agriculture urbaine : l'avenir est sur les toits | Detroit | Scoop.it

Au printemps dernier, Nicolas Bel et son associé Nicolas Marchal ont investi le toit de l'école AgroParisTech, en plein cœur de Paris, et ont transformé sa vaste terrasse en potager expérimental.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Ruines de Detroit

Ruines de Detroit

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

A Detroit, le temps s’est arrêté

A Detroit, le temps s’est arrêté | Detroit | Scoop.it

Si Detroit avait été ravagé par un ouragan ou submergé par une inondation, on en aurait longuement entendu parler au journal télévisé. La dévastation soudaine de cette métropole, symbole de la prospérité américaine, ne serait pas passée inaperçue aux yeux du reste du pays. Mais Detroit n’a pas eu cette chance. Cette ville, longtemps au quatrième rang des Etats-Unis par le nombre de ses habitants – aujourd’hui au onzième –, est frappée par un lent délitement, qui semble l’avoir peu à peu détachée du reste du pays. 

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Detroit, chant de bataille, un article du Monde

C'est une sensation étrange de marcher sur les trottoirs de Detroit. Il n'y a plus la foule des grandes villes. Plus l'anonymat et le jeu des apparences. Mais des silhouettes, des vies comme des livres ouverts. Au centre-ville, des buildings aux vitres fumées au travers desquelles on peut voir le délabrement et les gravats ou bien de fantomatiques hommes d'affaires qui entrent dans les tours des compagnies automobiles par l'autoroute, le parking, l'ascenseur et repartent le soir par le même chemin vers des banlieues résidentielles où l'herbe est plus verte. A l'est, des Noirs très pauvres, ils sont toujours les plus pauvres, assis sous le porche d'une maison bancale, ils savent quelle étoile fut Detroit pour leurs parents, qui fuyaient le Sud et la ségrégation.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Northville Psychiatric Hospital (Flickr)

Northville Psychiatric Hospital

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Detroit 1-8-7 – Louis Fitch, le bel anachronisme

Detroit 1-8-7 – Louis Fitch, le bel anachronisme | Detroit | Scoop.it

Il est passé si vite dans ce paysage tourmenté, qu'il a à peine été aperçu. Que l'on n'a pas eu le temps de s'habituer à sa présence, que son ombre n'a pas porté au-delà d'une courte et unique saison et que sa filiation a dû être établie à grands traits. Louis Fitch est un personnage d'une autre époque de la télévision, une sorte d'incongruité dans la galerie encombrée des anti-héros. Cela devrait nous inspirer des regrets et paradoxalement, cela prête à sourire. Car au bout de 18 épisodes de Detroit 1-8-7, on se dit que c'est exactement ce qu'il aurait voulu: accomplir la mission qu'il s'est vu assigner, faire son devoir de flic extraordinaire et puis s'en retourner dans l'ombre.

 

A une époque où les grands référents de la fiction sont Vic Mackey, Walter White ou Don Draper, Michael Imperioli a récupéré un rôle presque impossible à tenir. Comme si l'on ne pouvait plus croire qu'un tel individu puisse exister, comme si on ne pouvait plus imaginer (par crainte de paraître naïf) qu'un personnage fut seulement motivé par la simple volonté de faire ce qui est juste et bon. Sans en attendre de remerciements et sans chercher à en tirer une gloire quelconque. Louis Fitch est fait de cette étoffe dont on confectionne les héros.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

L'EMPIRE DES OMBRES VF

L'Empire des Ombres (Vanishing on 7th Street aux États-Unis) (Disparitions sur la 7e rue au Québec) est un film d'horreur post-apocalyptique réalisé par Brad Anderson.

Aux États-Unis, la ville de Détroit est subitement plongée dans le noir et la plupart des habitants disparaissent en ne laissant que leurs vêtements au sol. Les rares personnes restantes doivent lutter contre l'obscurité envahissante alors que les jours se font de plus en plus courts et que des ombres menaçantes rôdent dans la ville.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

The Face of Detroit

The Face of Detroit | Detroit | Scoop.it

“The Face of Detroit”, une série photographique sur la population de Detroit par Bruce Giffin

more...
No comment yet.
Rescooped by liminaire from Fenêtres sur le monde
Scoop.it!

Fisher Body 21 : Photos

Fisher Body 21 : Photos | Detroit | Scoop.it

Fisher Body's massive bulk is typical of the reinforced concrete factory type developed by Albert Kahn at the Packard plant. Although lacking in architectural magnificence, perhaps the ruin featured on this site that best symbolizes Detroit is the Fisher Body 21. No cars were manufactured here but the car bodies produced by Fisher became the industry standard. Fisher Body 21 was the birthplace for the bodies of countless Cadillacs. Closed since the early-90's Fisher Body 21 has joined the list of forlorn symbols of industry. Recent proposals to convert the building in to a data farm have fizzled and thus Fisher faces an uncertain future.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Detroit (& surrounds) - a set on Flickr

Detroit (& surrounds)

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Detroiturbex.com - Downtown

Abandoned skyscrapers, office bulidings, hotels, apartments, and historically signifigant buildings of Detroit...
more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

RoboCop - Wikipédia

L'action du film se situe dans un futur proche en Amérique du Nord, dans la ville de Détroit dans l'État du Michigan. Elle met en scène l'OCP (« l'Omni Cartel des Produits », « Omni Consumer Product » en VO), un conglomérat militaro-industriel et commercial important.
L'OCP a la mainmise sur divers marchés lucratifs, comme entre autres, l'armement, la fabrication de robots et de prothèses médicales, mais aussi plus marginalement, la gestion du Département de la police de Détroit. Cependant, les hauts dirigeants de l'OCP ont un rêve : Delta City, qui remplacera la vieille ville de Détroit moribonde.
Cette ville est en effet envahie par le crime, la violence et le non-respect des lois sont monnaie courante. « Ce cancer », que représente le crime, doit être éradiqué avant l'embauche massive des « deux millions de nouveaux ouvriers qui insuffleront la vie dans cette cité », comme le dit l'un des dirigeant de l'OCP, ajoutant : « Il est temps de rétablir l'équilibre en faveur de la loi et de l'ordre ! »

more...
No comment yet.