Detroit
7.1K views | +0 today
Follow
Detroit
Documentation pour une fiction sur la ville de Detroit
Curated by liminaire
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by liminaire
Scoop.it!

L'EMPIRE DES OMBRES VF

L'Empire des Ombres (Vanishing on 7th Street aux États-Unis) (Disparitions sur la 7e rue au Québec) est un film d'horreur post-apocalyptique réalisé par Brad Anderson.

Aux États-Unis, la ville de Détroit est subitement plongée dans le noir et la plupart des habitants disparaissent en ne laissant que leurs vêtements au sol. Les rares personnes restantes doivent lutter contre l'obscurité envahissante alors que les jours se font de plus en plus courts et que des ombres menaçantes rôdent dans la ville.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Paris plein, Paris vide. Les paysages de périphéries dans les séries policières françaises - Métropolitiques

Paris plein, Paris vide. Les paysages de périphéries dans les séries policières françaises - Métropolitiques | Detroit | Scoop.it

La ville vidée : la friche entre abandon et réappropriation criminelle :

 

Alors que l’urbanisation renvoie assez spontanément à l’idée de concentration […], il se trouve qu’elle construit, en raison même de ses logiques, des espaces où les « vides » (non bâtis) sont légion et même souvent plus vastes que les « pleins ». Ainsi, le fond même de l’urbanisation serait autant la production du vide et du délaissé que celle du plein et du bâti (Lussault 2011, p. 44).

 

(...)

 

Le second choix est celui de l’éloignement jusqu’aux territoires périurbains. Il est logique que la recherche de l’espace le plus vide, le moins fréquenté, le plus immobile pousse les équipes de tournage de Braquo vers les forêts (au tournant des saisons 1 et 2) et les champs (saison 2) d’Île-de-France. Ce sont les lieux choisis pour les détentions clandestines, les rendez-vous discrets, les règlements de compte sans témoin. L’open field en particulier peut constituer un équivalent visuel de l’état psychologique des personnages, qui apparaissent eux-mêmes « vidés ». Le paysage peut donc avoir une valeur métaphorique, notamment lorsqu’il confine à l’abstraction, comme c’est le cas dans l’exemple ci-dessous : il défile, derrière les vitres de la voiture, réduit à des masses floues et informes, donnant aux périphéries des allures de limbes.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Le mouvement des immobiles, par Max Rousseau (Le Monde diplomatique)

Le mouvement des immobiles, par Max Rousseau (Le Monde diplomatique) | Detroit | Scoop.it

Dans un premier temps, cette conception de la ville ne se généralise pas. Le développement de l’armature urbaine européenne repose alors sur le développement de l’industrie. Les capitaux industriels sont peu mobiles, et la profitabilité d’une usine découle de son exploitation sur le long terme. Réaliser le capital industriel implique donc de s’attacher les services durables d’une main-d’œuvre ouvrière nombreuse. Les capitalistes construisent la ville industrielle comme une sorte de « trou noir » au sein duquel une main-d’œuvre de plus en plus lointaine se voit attirée puis fixée par toute une série d’incitations. Les company towns, comme Le Creusot en France ou Colònia Güell en Espagne, apparaissent comme les archétypes de cet urbanisme de l’immobilité. Amélioration des logements, construction d’équipements collectifs, fourniture de nouveaux services : l’ouvrier, établi au plus près de « son » usine, ne doit pas aller voir ailleurs. Parallèlement, on réprime le vagabondage, exemple type d’une mobilité incontrôlable et potentiellement contagieuse, redoutée tant par le patronat que par les pouvoirs publics.
Toutefois, au milieu du XXe siècle, le développement conjoint de l’automobile de masse et de l’urbanisme moderne augmente la mobilité. Mais il s’agit d’une mobilité sous contrôle, routinière, confinée entre le logement (à la périphérie) et le travail (en centre-ville). Sa généralisation est dénoncée dès les années 1950 par des mouvements contre-culturels comme la beat generation aux Etats-Unis ou les situationnistes en France, qui magnifient le vagabondage ou incitent à la « dérive ».

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Detroit : se réduire et verdir pour ne pas mourir - LeMonde.fr

Detroit : se réduire et verdir pour ne pas mourir - LeMonde.fr | Detroit | Scoop.it

Urbanisation inversée, désurbanisation, ruralisation, décroissance urbaine : quel que soit le nom qu'on lui donne, le maire de Detroit, Dave Bing, Michigan, pense avoir trouvé la solution à la déchéance de sa ville, ancien phare de l'industrie automobile ravagée par la récession.

Dans les années cinquante, Detroit résonnait encore comme une promesse aux oreilles d'une Amérique industrielle. La plus grande ville du Michigan accueillait alors près de deux millions d'habitants. Soixante ans plus tard, il n'en reste plus que 800 000, noirs à plus de 80 %, deux fois plus pauvres que dans le reste du pays. Une grande partie du centre-ville est à l'abandon : fenêtres et portes murées, usines désaffectées, quartiers fantômes ont transformé Motown et Notown.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Du sans fil pour recoudre Detroit | Slate

Du sans fil pour recoudre Detroit | Slate | Detroit | Scoop.it

Elle qui comptait 1,8 million d’habitants en 1950 en domicilie moins de 900.000 aujourd’hui et subit de plein fouet les fléaux économiques des dernières années: récession, resserrement des crédits, crise des subprimes, délocalisations, l’augmentation du prix du pétrole et donc l’exode de ses habitants. La ville doit à son tour lancer son propre plan de sauvetage. La fermeture de nombreuses usines et le départ massif des habitants ont laissé des trous dans le budget municipal dont le déficit a été estimé a plus de 300 millions de dollars.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Terrains vagues à Buffalo ou ces villes qui disparaissent | Urbamedia

Terrains vagues à Buffalo ou ces villes qui disparaissent | Urbamedia | Detroit | Scoop.it

Buffalo était en 1960 la 12ème ville des Etats Unis avec une population supérieure à 600 000 habitants. Aujourd’hui, elle se positionne au 70ème rang avec tout juste 250 000 âmes.

La convergence d’un malaise économique, de la dégradation de l’environnement urbain, de la fragmentation sociale et surtout de la fuite de la population vers des contrés plus prospères a mis en place un cercle vicieux qui s’est avéré difficile à briser. En effet, cette angoissante perception que renvoie la ville décourage de nouveaux investisseurs et réduit les opportunités économiques, bloquant l’émergence d’une image positive.

Aujourd’hui, environ 20% de la ville de Buffalo (soit 14 km2 sur 68 km2 de surface totale) sont des friches urbaines, des terrains vagues. La majorité de la vacance urbaine est principalement située à l’Est de la ville, dans la « East Side ». Accolée au downtown (centre-ville), il s’agit de la partie la plus pauvre de Buffalo gangrenée par les gangs, et dont le contexte urbain n’a rien à envier aux décors de la fameuse série « The Wire » (H.B.O) se déroulant à Baltimore, autre ville sinistrée de la côte Est des Etats-Unis. Malheureusement, la mésaventure de la ville est devenue son image.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

"Maniac" de Kid Cudi et Shia LaBeouf

Kid Cudi et Shia LaBeouf ne font pas dans la dentelle pour Halloween : Maniac, le court-métrage réalisé par l'acteur de Transformers montre le quotidien de deux serial-killers dans les rues de LA ville-fantôme du moment, Detroit, Michigan. Un faux documentaire qui rappelle C'est arrivé près de chez vous, même grain d'image, même histoire (les tueurs sont suivis par une équipe de tournage, caméra épaule). Mais l'accent belge en moins, remplacé par la prononciation plus qu'approximative de Kid Cudi. Parce que oui, c'est tourné en français.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

L'ENTITÉ: Détroit, USA: ville moribonde

L'ENTITÉ: Détroit, USA: ville moribonde | Detroit | Scoop.it

Allons faire un tour à partir de Highland Park voir quelques bâtiments, puis à Détroit même. Nous sommes témoins ici de la destruction d’une ville censée être le siège des trois géants de l’industrie automobile américaine.

Même au centre-ville de Detroit, il y a des gratte-ciel vides ... Cette vidéo montre seulement une fraction de la quantité incroyable de bâtiments détruits. Certains bâtiments historiques sont en train de s'effondrer sans rien laisser pour les générations futures.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

S.U.RE : Situated Urban Research Detroit

S.U.RE : Situated Urban Research Detroit | Detroit | Scoop.it

Urban theorist John Bingham-Hall and visual artist Lucinda Chua will be taking up residence at Cave Gallery as part of a live installation piece. As they encounter Detroit for the first time they will build a portrait of the city and its possibilities through found objects, interventions, documentation and commentary to be exhibited in the gallery in which they will live and work throughout their stay.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Fourni par Google Documents

Et j’ai vu en effet des grands bâtiments trapus et vitrés, des sortes de cages à mouches sans fin, dans lesquelles on discernait des hommes à remuer, mais remuer à peine, comme s’ils ne se débattaient plus que faiblement contre je ne sais quoi d’impossible. C’était ça Ford ? Et puis tout autour et au-dessus jusqu’au ciel un bruit lourd et multiple et sourd de torrents d’appareils, dur, l’entêtement des mécaniques à tourner, rouler, gémir, toujours prêtes à casser et ne cassant jamais.
« C’est donc ici que je me suis dit… C’est pas excitant… ». C’était même pire que tout le reste. Je me suis approché de plus près, jusqu’à la porte où c’était écrit sur une ardoise qu’on demandait du monde.
J’étais pas le seul à attendre.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Old Detroit : Vintage Photos of The Motor City

Old Detroit : Vintage Photos of The Motor City | Detroit | Scoop.it
A collection of vintage photographs of Detroit, Michigan. Take a walk down memory lane, Motor City style.
more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

9 Businesses

A local business is the heart of a community, a place that helps creates relationships between residents and lets them directly impact a city's economy. In Detroit, small businesses are rapidly taking root in neighborhoods all over the city.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

RoboCop - Wikipédia

L'action du film se situe dans un futur proche en Amérique du Nord, dans la ville de Détroit dans l'État du Michigan. Elle met en scène l'OCP (« l'Omni Cartel des Produits », « Omni Consumer Product » en VO), un conglomérat militaro-industriel et commercial important.
L'OCP a la mainmise sur divers marchés lucratifs, comme entre autres, l'armement, la fabrication de robots et de prothèses médicales, mais aussi plus marginalement, la gestion du Département de la police de Détroit. Cependant, les hauts dirigeants de l'OCP ont un rêve : Delta City, qui remplacera la vieille ville de Détroit moribonde.
Cette ville est en effet envahie par le crime, la violence et le non-respect des lois sont monnaie courante. « Ce cancer », que représente le crime, doit être éradiqué avant l'embauche massive des « deux millions de nouveaux ouvriers qui insuffleront la vie dans cette cité », comme le dit l'un des dirigeant de l'OCP, ajoutant : « Il est temps de rétablir l'équilibre en faveur de la loi et de l'ordre ! »

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Behind Detroit's Notorious Ruins

Detroit has rich a architectural history. Joel Stone of the Detroit Historical Society takes a look at some of the iconic buildings, architects, and neighborhoods that have contributed to this remarkable legacy.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Florent Tillon - Detroit wildlife (film de repérage)

Ce film est un montage issu des divers interviews et images que j’ai produit pendant mon repérage, l’été 2008.


more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Detroit, capitale de l'automobile en déroute

La ville symbolise le déclin industriel américain, avec ses usines abandonnées et son chômage endémique. Minée par un déficit abyssal, Detroit lutte désormais pour son autonomie financière, alors que l'État du Michigan menace de prendre le contrôle des finances de la ville.

 

Ronde de surveillance pour Victor. Dans son quartier situé en bordure de Detroit, la police ne peut plus assurer une présence suffisante, faute de budget. Alors les riverains s'organisent : "On patrouille dans le quartier pour essayer de maintenir un certain degré de sureté pour les habitants", témoigne Victor Bonds, un habitant du quartier de Highland Park. La ville de Detroit, considérée comme le berceau de l'industrie automobile, croule maintenant sous les déficits. Le secteur a perdu des centaines de milliers d'emplois face aux concurrents européens et asiatiques. Et en 60 ans, un quart de la population a déserté la ville...

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Detroit: Still Life - Photo Gallery - LIFE

Detroit: Still Life - Photo Gallery - LIFE | Detroit | Scoop.it
The story of Detroit's precipitous decline, from America's most prosperous manufacturing city in the 1950s to an emblem of near-apocalyptic urban blight, is not new.
more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Situated Urban Research : Urban Agriculture

Situated Urban Research : Urban Agriculture | Detroit | Scoop.it

The Art Center community garden in midtown Detroit is evidently a wholly different entity to the self-generated patch in Hubbard Farms. Here, the University Center Cultural Association, which exists to promote and regenerate the midtown cultural district, has worked with local groups to create what is essentially a piece of public art.

 

Though it is not quite a top-down intervention, unsubtle fencing and a firmly-locked gate made clear that the sponsoring institutions were keen to protect the significant investment made here from undesirable sections of the community. Residents of the city of Detroit are invited to rent sections of bed at a subsidized rate and commit a set minimum of voluntary work. The garden provides an excellent way to demonstrate support for a revived Detroit so long as the garden is kept neat and presentable, and therefore comes across exclusive.

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

36 Hours in Detroit

36 Hours in Detroit | Detroit | Scoop.it

DESPITE recent news stories of a population exodus from Detroit, there are many reasons to make a pilgrimage to this struggling city right now — and not just because Eminem’s slick Super Bowl commercial showcased the inner strength of the Motor City. No video can portray the passion one finds on the streets of Detroit these days, where everyone from the doorman to the D.J. will tell you they believe in this city’s future. While certain areas are indeed eerily empty, other neighborhoods — including midtown, downtown and Corktown — are bustling with new businesses that range from creperies and barbecue joints catering to the young artists and entrepreneurs migrating to Motown, to a just-opened hostel that invites tourists to explore Detroit with the aid of local volunteer guides. In the historic Brush Park district, architecture buffs will find some lovely refurbished houses, and along Woodward Avenue, restored film palaces are a wonderful reminder that this city’s storied past includes not just automobiles, but also the entertainment industry. No urban enthusiast will want to miss the recovery that Detroit is now attempting

more...
No comment yet.
Scooped by liminaire
Scoop.it!

Is Detroit the new Brooklyn? | Need to Know | PBS

Is Detroit the new Brooklyn? | Need to Know | PBS | Detroit | Scoop.it

Last weekend, the New York Times featured a story in its Style section about the onslaught of hip, young urban pioneers streaming into downtown Detroit. These “creatives,” as they are being called, are taking advantage of low rents and the opportunity to recycle this abandoned, blank slate of an urban landscape into something new and exciting. There are restaurateurs and entrepreneurs of all stripes living alongside environmentalists and urban farmers. The city, according to the Times, seems like “a giant candy store for young college graduates wanting to be their own bosses.” One woman said that there’s a cool party just about every evening. The article pointed out that even though recent census figures show that Detroit’s overall population shrank by 25 percent in the last 10 years, downtown Detroit experienced a 59 percent increase in the number of college-educated residents under the age of 35.

more...
No comment yet.