Argentine: premier procès de pesticides causant tumeurs et malformations | Des 4 coins du monde | Scoop.it

Un premier procès pénal ouvert en Argentine pour l'utilisation de pesticides soupçonnés d'avoir provoqué des malformations et des dizaines de cas de cancer entrera mardi à Cordoba (centre) dans sa dernière phase, a-t-on appris lundi auprès de l'accusation.

 

"Nous sommes impatients de voir sortir un verdict favorable", a déclaré à l'AFP Sofia Gatica, 44 ans, l'un des nombreux citoyens qui ont porté plainte conjointement. "Ce procès peut faire jurisprudence en Argentine et en Amérique latine", a-t-elle assuré.

 

L'accusation veut prouver que le recours massif à des pesticides dans des champs de soja transgénique a provoqué, entre 2001 et 2010, une augmentation des cas de cancer atteignant 193 cas pour 6.000 habitants à Ituzaingo, dans la banlieue sud-est de Cordoba.

Le verdict interviendra "lundi ou mardi de la semaine prochaine", a précisé à l'AFP Miguel Martinez, avocat de l'accusation.

Sont poursuivis comme instigateurs deux producteurs de soja, Francisco Parra, 57 ans, et Jorge Gabrielli, 51 ans, et comme auteur matériel un pilote d'avion, Eduardo Pancell, 54 ans.

Ils risquent des peines de 3 à 10 ans de prison, selon l'avocat de l'accusation.

 

La contamination a été prouvée par l'Organisation panaméricaine de la Santé (OPS) dans un rapport datant de 2007, tandis qu'une commission d'enquête gouvernementale avait indiqué en 2009 que "33% des habitants du quartier (d'Ituzaingo) mourraient des suites d'une tumeur", selon Sofia Gatica.

La quatrième fille de Sofia Gatica, née avec une malformation au foie, est décédée fin 2001 à l'âge de trois mois.

"Je demande que justice soit faite", a-t-elle annoncé. "Même si je sais que personne ne me rendra ma fille, ni la santé de mon autre fille âgée de 17 ans, qui a des produits chimiques dans le sang, ni la santé de mon fils, qui a passé un certain temps sans pouvoir marcher", a-t-elle poursuivi.

 

Cordoba, ville de 1,3 million d'habitants, est la capitale de la province éponyme, l'une des plus riches pour la Culture du soja en Argentine, premier exportateur au monde d'huile de soja et troisième de graines de soja avec 19 millions d'hectares cultivés.