Des 4 coins du monde
Follow
Find tag "énergie"
10.4K views | +9 today
Des 4 coins du monde
Dans divers pays, des gens prennent la parole, se mobilisent ; des choses bougent. Restons à l'écoute.
Curated by L B-M
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by L B-M
Scoop.it!

Le Brésil mise sur l’éolien

L’énergie éolienne vit une nouvelle étape de compétitivité, avec 40 milliards de R$ d’investissements prévus d’ici 2020, soit plus de 15 milliards d’euros.

 

Seconde source d’énergie du pays

Les premiers investissements en énergie éolienne au Brésil datent de 2004. L’objectif était d’introduire de nouvelles technologies renouvelables de production d’énergie, notamment les PCH (Petites Centrales Hydroélectriques), la biomasse et l’éolien.

L’éolien est devenue la seconde source d’énergie la plus compétitive du pays. “Aujourd’hui, elle est juste derrière les grandes centrales hydroélectriques en terme de compétitivité”, affirme la présidente exécutive de l’Association Brésilienne d’Energie Eolienne, Elbia Melo.

De 2004 à 2011, l’industrie éolienne brésilienne a investi 10 milliards d’euros. Le potentiel éolien du pays totalise 300 GW et se concentre dans le Nordeste et le Sud.

 

Des perspectives futures favorables

En juin de cette année, 2 GW de capacité ont été installés sur 71 parcs. D’ici fin 2016, l’objectif est d’insérer dans le système électrique national 8,4 GW, soit atteindre 5,4% de participation dans la matrice électrique brésilienne, contre 1,5% actuellement. “Cela va grandir au fil des années pour arriver, en 2020, à 15% de participation de la ressource éolienne, si nous maintenons le rythme d’investissements” résume Elbia.

“Le scénario de l’éolien est relativement favorable en terme de perspectives futures parce que, en plus d’insérer cette ressource dans la matrice, c’est toute la chaine de production que nous structurons”, explique Elbia.

 

Le nombre de fabricants d’équipements est passé de 2, en 2008, à 11, l’an dernier. La compétitivité de l’éolien est fortement liée aux progrès technologiques. Les tours produisant de l’énergie à partir des vents avaient une hauteur de 50 mètres avant 2009, aujourd’hui elles dépassent les 100 mètres. Cette évolution a permis d’améliorer la captation du vent et la productivité, diminuant ainsi les coûts de production.

more...
No comment yet.
Scooped by L B-M
Scoop.it!

Le Japon peut se passer du nucléaire d'ici à 2030 selon le ministre de l'industrie

Le Japon peut se passer du nucléaire d'ici à 2030 selon le ministre de l'industrie | Des 4 coins du monde | Scoop.it
Le ministre japonais de l'industrie a jugé mardi envisageable que le Japon se passe complètement d'énergie nucléaire à partir de 2030, sans que cela porte préjudice à l'économie du pays.

 

"Nous pouvons le faire", a déclaré le ministre de l'économie, du commerce et de l'industrie, Yukio Edano, lors d'une conférence de presse, en réponse à une question sur les conséquences négatives d'un éventuel arrêt total des réacteurs d'ici là.
Le gouvernement nippon planche actuellement sur la définition d'un nou<veau bouquet énergétique, près d'un an et demi après l'accident nucléaire de Fukushima qui a rendu caduc l'objectif antérieur d'élever la part du nucléaire d'un peu moins de 30 % de la production d'électricité à 53 % d'ici à 2030.

 

Les autorités étudient actuellement trois scénarios possibles d'ici à 2030 : se passer totalement de l'énergie nucléaire, baisser sa part à 15 % de l'électricité ou ne la réduire que marginalement, entre 20 et 25 % de l'électricité produite.

"Je ne pense pas que le scénario zéro soit négatif pour l'économie japonaise", a souligné M. Edano. "Au contraire, il favoriserait la croissance car il faudrait développer les énergies renouvelables et améliorer notre efficacité énergétique, ce qui soutiendrait la demande intérieure", a-t-il précisé. Des experts désignés par le gouvernement ont précédemment affirmé qu'un scénario "zéro nucléaire" réduirait de 1,2 % à 7,6 % le produit intérieur brut de la troisième puissance économique mondiale en 2030.

 

Le sentiment antinucléaire s'est développé au Japon depuis l'accident de Fukushima de mars 2011, le pire depuis celui de Tchernobyl, en Ukraine, en 1986 et qui a forcé une centaine de milliers de riverains à quitter leurs logements. Des manifestations de plusieurs milliers de personnes, un nombre significatif pour le Japon, sont organisées chaque vendredi devant le bureau du premier ministre, Yoshihiko Noda, pour lui demander de ne pas relancer les réacteurs actuellement à l'arrêt et de faire sortir le pays du nucléaire.

 

Seuls deux réacteurs sur les cinquante du Japon sont actuellement en service, les autres ayant été stoppés soit à cause d'un séisme, soit en raison des nouvelles mesures de sécurité exigées par les autorités depuis Fukushima. L'archipel a même été complètement privé d'énergie atomique aux mois de mai et juin, avant que M. Noda n'autorise le redémarrage de deux réacteurs dans le centre du pays, provoquant la colère des antinucléaires.

more...
No comment yet.
Scooped by L B-M
Scoop.it!

Mexique : Des panneaux photovoltaïques qui suivent le soleil

Mexique : Des panneaux photovoltaïques qui suivent le soleil | Des 4 coins du monde | Scoop.it
Grâce à leur support rotatif, les panneaux solaires mis au point par le Centre d’innovation de Léon maximisent la radiation reçue. Une technologie simple à mettre en Ĺ“uvre, qui permet de générer jusqu’à 40% d’énergie supplémentaire.

 

 

Des panneaux solaires rotatifs

Installés dans l’enceinte du Musée Explora de Léon à Guanajuato, les prototypes de panneaux solaires rotatifs produiront 20 000 kilowattheures par an. Ces panneaux allégeront la facture d’électricité de 3 000 euros.

Développée par le Centre d’innovation appliquée en technologie compétitive (CIATEC), les panneaux photovoltaïques seront montés sur des supports articulés, leur permettant de rester face au soleil tout au long de la journée.

Luis Efraín Regalado, chercheur, explique que le but était d’optimiser la production d’électricité en fonction des conditions climatiques de la région.

 

 

Trois types de supports différents

Avec son équipe, le chercheur a conçu, fabriqué et testé trois types de supports: fixe, muni d’un axe de rotation, ou muni de deux axes.

« Nous disposons déjà de prototypes de panneaux rotatifs bon marché qui atteindront des surfaces de 25 mètres carrés et suivront le soleil. Nous testons trois configurations que nous comparons et optimisons, afin de déterminer laquelle convient le mieux à une région donnée. Cela dépendra du type de radiation solaire que l’on peut recevoir. »

 

Les supports rotatifs sont placés au sommet de mâts de trois mètres de haut, sur lesquels sont fixés les panneaux photovoltaïques. Selon Luis Efraín Regalado, ces dispositifs mobiles permettent de produire entre 20% et 40% d’électricité en plus par rapport aux panneaux fixes.

Séduite par ce procédé innovant, une entreprise a déjà commandé au CIATEC un site de production solaire d’une puissance de 300 kW. Les panneaux rotatifs pourraient également être utilisés dans différents aéroports du pays et pour des projets de centrales électriques.

more...
No comment yet.
Scooped by L B-M
Scoop.it!

Les îles Tokelau les premières à passer à l'énergie 100% solaire

Les îles Tokelau les premières à passer à l'énergie 100% solaire | Des 4 coins du monde | Scoop.it
Les 1.400 habitants des trois îles Tokelau, un archipel polynésien du Pacifique sous souveraineté néo-zélandaise, seront les premiers au monde à utiliser uniquement de l'énergie solaire à partir de septembre prochain.

 

"Nous avons terminé la semaine dernière l'installation des 1.584 panneaux solaires sur l'atoll de Fakaofo", il reste à ériger des batteries solaires sur les deux autres atolls, a déclaré Dean Parchomchuk, ingénieur en chef du projet réalisé par la société néozélandaise Powersmart Solar.


Financé par le ministère néozélandais des Affaires étrangères et du commerce, le projet d'installation de 4.000 panneaux solaires coûte 7,5 millions de dollars.


"Nous pourrons enfin renoncer à l'exploitation des génératrices au diesel. Les fuites de combustible créent des problèmes écologiques graves pour nos atolls. En plus, les panneaux solaires nous permettront de devenir indépendants de l'énergie importée", a déclaré le ministre de l'Energie de Tokelau, Foua Toloa.

"Nous comptons amortir les frais du projet en cinq ans, le système ne demandera pas de travaux de maintenance sérieux les 20 prochaines années", a estimé Mike Bassett, directeur de Powersmart Solar.


Les trois atolls de Tokelau - Fakaofo (2,6 km⊃2;), Nukumonu (5,4 km⊃2;) et Atafu (2,2 km⊃2;) - utilisent actuellement près de 2.000 barils de diesel pour plus d'un million de dollar par an.

more...
No comment yet.