Des 4 coins du monde
Follow
Find tag "émissions"
13.2K views | +5 today
Des 4 coins du monde
Dans divers pays, des gens prennent la parole, se mobilisent ; des choses bougent. Restons à l'écoute.
Curated by L B-M
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by L B-M
Scoop.it!

CO2 : baisse significative des émissions aux États-Unis

CO2 : baisse significative des émissions aux États-Unis | Des 4 coins du monde | Scoop.it

C’est avec surprise que l’Agence d'information sur l'énergie (EIA) a relevé une baisse des émissions américaines de dioxyde de carbone en 2011. Au premier trimestre 2012, elles sont même les plus faibles enregistrées depuis 20 ans.

 

Les Etats-Unis consomment actuellement plus de gaz naturel et moins de charbon, a révélé vendredi l'Agence d'information sur l'énergie (EIA). "Les installations utilisent plus de gaz naturel, moins cher", explique un rapport de l'EIA. C’est ce qui expliquerait que les émissions américaines de dioxyde de carbone aient baissé en 2011 et qu’elles soient, au premier trimestre 2012 les plus faibles enregistrées depuis 20 ans.

 

Plus précisément, l'EIA indique que les émissions de carbone liées à la consommation d'énergie ont baissé de 2,4 % entre 2010 et 2011. Au premier trimestre 2012, ces émissions étaient en baisse de près de 8 % par rapport à la même période en 2011, atteignant leur plus bas niveau depuis 1992. L’agence souligne cependant que l'hiver très doux a entraîné une diminution de la demande en chauffage, rapporte 20minutes.fr.

 

Cette baisse du deuxième plus gros émetteur de CO2 au monde est d’autant plus surprenante qu’aucune réglementation visant à limiter le réchauffement climatique n’existe aux Etats-Unis. Pour l’heure, il est donc difficile de dire si ces baisses sont temporaires ou si elles s’inscriront dans la durée. Ainsi, pour l'EIA il est "difficile de tirer des conclusions" bien que l'utilisation accrue du gaz naturel et l'amélioration de l'efficacité énergétique des voitures, pourraient avoir un impact sur le long terme.

 

L'agence estime que les émissions américaines en 2020 seront plus de 9 % inférieures à celles de 2005 et ce, même si aucune réglementation autre que celle concernant les véhicules n'était mise en place.

more...
No comment yet.
Scooped by L B-M
Scoop.it!

Le Japon confirme sa volonté de sortir du nucléaire

Le Japon confirme sa volonté de sortir du nucléaire | Des 4 coins du monde | Scoop.it
Près d'un an et demi après l'accident de Fukushima, le premier ministre nippon a réaffirmé vouloir sortir du nucléaire "à moyen ou long terme".

 

Près d'un an et demi après l'accident de Fukushima, le premier ministre a de nouveau expliqué que les autorités planchent sur trois scénarios d'ici à 2030 : une production nucléaire représentant 20 à 25 % de la consommation d'électricité, une part de seulement 15 %, ou rien du tout dans l'hypothèse la plus "antinucléaire".


"La colère monte depuis que vous avez relancé des réacteurs bien que le désastre de Fukushima ne soit pas résolu", a lancé lors de la rencontre une représentante du mouvement antinucléaire. Depuis des mois, des manifestations sont organisées chaque vendredi devant les bureaux du premier ministre pour maintenir la pression sur le gouvernement et exiger la sortie du nucléaire.

 

COLÈRE DES MILITANTS ANTINUCLÉAIRES

Depuis décembre 2011, les réacteurs endommagés de la centrale Fukushima Daiichi sont en état d'"arrêt à froid" (température maintenue de façon durable sous les 100 °C), signe d'une amélioration.

Les émissions radioactives sur le site sont infiniment plus faibles actuellement qu'en mars 2011. Mais beaucoup reste à faire pour écarter tout risque d'aggravation de la situation. Les travaux de démantèlement des réacteurs et de nettoyage de la région prendront des décennies.

Si la totalité des 50 réacteurs japonais avaient été stoppés aux mois de mai et juin, le premier ministre a depuis autorisé le redémarrage de deux tranches de la centrale d'Ohi, dans le centre du pays. Cette décision a provoqué la colère des antinucléaires dont les manifestations ont pris de l'ampleur depuis. A la mi-juillet, les militants antinucléaires ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes lors d'un gigantesque meeting dans un grand parc de Tokyo.

Avant l'accident du 11 mars 2011 à Fukushima, la production nucléaire représentait près de 30 % de la consommation d'électricité et les autorités prévoyaient même d'augmenter cette part à 53 % d'ici à 2030.

more...
No comment yet.