CO2 : baisse significative des émissions aux États-Unis | Des 4 coins du monde | Scoop.it

C’est avec surprise que l’Agence d'information sur l'énergie (EIA) a relevé une baisse des émissions américaines de dioxyde de carbone en 2011. Au premier trimestre 2012, elles sont même les plus faibles enregistrées depuis 20 ans.

 

Les Etats-Unis consomment actuellement plus de gaz naturel et moins de charbon, a révélé vendredi l'Agence d'information sur l'énergie (EIA). "Les installations utilisent plus de gaz naturel, moins cher", explique un rapport de l'EIA. C’est ce qui expliquerait que les émissions américaines de dioxyde de carbone aient baissé en 2011 et qu’elles soient, au premier trimestre 2012 les plus faibles enregistrées depuis 20 ans.

 

Plus précisément, l'EIA indique que les émissions de carbone liées à la consommation d'énergie ont baissé de 2,4 % entre 2010 et 2011. Au premier trimestre 2012, ces émissions étaient en baisse de près de 8 % par rapport à la même période en 2011, atteignant leur plus bas niveau depuis 1992. L’agence souligne cependant que l'hiver très doux a entraîné une diminution de la demande en chauffage, rapporte 20minutes.fr.

 

Cette baisse du deuxième plus gros émetteur de CO2 au monde est d’autant plus surprenante qu’aucune réglementation visant à limiter le réchauffement climatique n’existe aux Etats-Unis. Pour l’heure, il est donc difficile de dire si ces baisses sont temporaires ou si elles s’inscriront dans la durée. Ainsi, pour l'EIA il est "difficile de tirer des conclusions" bien que l'utilisation accrue du gaz naturel et l'amélioration de l'efficacité énergétique des voitures, pourraient avoir un impact sur le long terme.

 

L'agence estime que les émissions américaines en 2020 seront plus de 9 % inférieures à celles de 2005 et ce, même si aucune réglementation autre que celle concernant les véhicules n'était mise en place.